Deux jeunes filles sont mortes tandis que le chauffeur reste introuvable à la suite du plongeon d’un véhicule dans la Lowé, au Pont Nomba (Owendo). Un drame que les forces de police mettent sur le compte du cocktail mortel, alcool + vitesse.

Les pompiers qui ont sorti la voiture du fleuve, sont toujours à la recherche du corps du conducteur de Wolskwagen Toureg accidenté au Pont Nomba.

 

Triste fin de week-end que celle de jeunes gens qui rentraient vraisemblablement d’une virée dans les night-clubs de Libreville, ce week-end. Une source policière raconte qu’aux environs de 5 h du matin, ce dimanche 4 mars, un certain Junior qui transportait quatre autres personnes, a dû perdre le contrôle du véhicule de marque Volkswagen Touareg qu’il conduisait au niveau du pont Nomba sur la route d’Owendo.

L’automobile a traversé le garde-fou avant de plonger dans les eaux de La Lowé, après être passé entre le pont aller et le pont retour qui enjambent ce cours d’eau et le marché qui s’est développé en dessous.

Les pêcheurs, présents sur le marché aux poissons situé en dessous et aux alentours des ponts jumeaux, ont volé au secours des infortunés. Ils ont réussi, selon une source proche des victimes, à extirper deux personnes de l’automobile.

Trois personnes, selon des témoins sur les lieux du drame, auraient donc péri dans le plongeon de cette voiture. Les coprps de deux étudiantes ont pu être remontés alors que le chauffeur reste introuvable. Celui-ci travaillait à la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) et serait un parent de Mathias Ontougha, directeur sortant de cette structure.

Les sapeurs pompiers ont remonté le véhicule (photo), provoquant un embouteillage monstre de part et d’autres du pont. Mais point de trace du chauffeur. Les recherches se poursuivent et les conclusions, ainsi qu’une version définitive des faits, sont attendus du service des constats de la police.

 
 

14 Commentaires

  1. laguishire dit :

    Alcootest obligatoire !!!! pardon !!! 20 ans pour un jeune requit pour consommer de l’alcool, pour aller au pub et en boite de nuit mesure que le PM doit immédiatement. pour les agents on connait les problèmes des gabonais liés à l’alcool comme d’autres pays , où on voit une vraie souffrance et les gens se confortent avec toutes drogues et addictions,riches , aisées ou classes moyennes ou pauvres à son niveau. je ne dis pas qu’il faut pardonner ces actes horribles mais l’état et nous le peuple aussi devions lutter ensemble contre ce fléau je dirais à Libreville !Il nous reste quoi Des familles éplorées,endeuillées,c ‘est triste ! alors agissons ensemble et pour tous. Solidarité solidarité Gabonaise et j’y crois !!!!! nous pouvons arrêter et ça il faut beaucoup de sensibilisation et de travail de terrain sûr et efficace pour contrer ça..

  2. laguishire dit :

    Toutes mes condoléances aux familles.

  3. persiide dit :

    Toutes mes condoléances aux familles ds personnes mortes!

  4. Animal Plotik dit :

    J’aimerai dire deux choses a propos de ces accidents répétés a LBV.
    La première c’est que je travaille dans une société dont le métier est la communication. Nous avons rencontré le responsable de le DGSR. (Direction générale de la sécurité routière) a qui nous avons proposé toute une campagne offensive a ce sujet. A un moment il etait même question de rencontrer le ministre des transports. Puis on nous a fait tourner en rond pendant des mois. Au final on nous a dit qu’on ne pouvait plus rencontrer le ministre et qu’il n’y avait pas d’argent.
    Mais a notre grande surprise ce même directeur de la DGSR a donné a la période de la can 2012 le lancement d’une campagne qui ressemblait étrangement et comme deux gouttes d’eau a la proposition. Que nous leur avions faite auparavant.
    A chacun de tirer sa conclusion.
    La deuxième chose, c’est mettre l’accent sur plus d’actions et de sanctions. Limiter la consommation d’alcool pour les jeunes. Je sais ce n’est pas sim%le car il faudrait contrôler tous les bars et petits bars de nos bas quartiers. Mobiliser plus de contrôle etc. Et généraliser le système de l’alcootest a tous les points stratégiques ou aux environs des boites de nuit etc.

  5. betty dit :

    Les pêcheurs vont au secours des victimes quand on sait qu’il y a une caserne de pompiers à quelques mètres du pont Nomba…Pitié pour les gabonais, quand tu es en detresse, tu ne peux compter que sur toi dans ce pays, ni le 17 ni le 18 ne fonctionnent comment alerter ces derniers? si chacun faisait son boulot, peut etre qu il y aurai moins de morts!!!!paix à leurs âmes!

  6. Vinga romaric dit :

    je suis très affliger suite a cet accident j’ai suis en direct sur pluriel sur ceux j’adresse mes condoléances aux familles et partage avec eux la même douleur

  7. Michel Mvogo dit :

    Il faut aussi dire que les routes de libreville laissent peu de chance de survie… Ce serait bien d avoir des routes plus securisees ou les voitures/accidents finiraient sur la meme voie et pas celle opposee ou comme ici carrement dehors! Mes condoleances aux familles

  8. chacha dit :

    quelle histoire! les gens ne comprendront donc jamais que le cocktail “alcool et volant ” ne fait pas bon ménage? triste fin que voilà!

  9. Moutsinga ashley dit :

    Mes condeances aux familles ce vraiment dure

  10. okassa zita sonia dit :

    condoléances aux familles des disparues……….

  11. amelia dit :

    Juste que c’est triste. J’aurai aimer proposee ceux ci que tout les habitants d’owendo de barre les deux ponts jusqu’a ce que les autorite prennent consience du danger de ce pont il faux qu’entre les deux ponts ils(les autorite competante) mette gare-four en beton environ de 2 metre et sur les axes aussi je pense que ces nettement mieux que les fer fatiguer sur le pont

  12. Herve dit :

    Cet accident tragique remet sur le plateau l’exces de vitesse et la conduite en etat d’ebriete. Il serait souhaitable a mon sens de mettre des patrouilles un peu partout dans la ville de jour comme de nuit pour juguler ce qui semble deja etre une seconde nature chez les automobilistes; plutot que de voir des policiers et marechaussards se contenter du raquet. MM.Ondzounga et Ngambia doivent plancher la-dessus.

  13. Christelle dit :

    Je pense que ça ne sert à rien de limiter les consommations dans les débits de boisson, parce qu’il y a des personnes qui sont capables de vider tout un bar quelque soit le prix de la consommation,juste pour délirer simplement ou de faire plaisir à la nouvelle copine ou au nouveau copain qu’on a rencontrer en semaine pour se faire remarquer négativement.
    Le mieux par contre est que chacun prenne conscience de sa vie,sachant que bien que les routes de chez nous sont dangereuses, c’est le cas du pont de Kango et les ravins que nous traversons à Ndjolé par exemple,où il faut toujours dire merci au Seigneur lorsque nous passons sur une voie aussi dangereuse.
    Si on pouvait connaitre la date de notre mort, on devait peut être faire attention à certaines choses, mais nous n’ignorons notre départ.
    Pour ce qui est des parents, je dirai simplement qu’il faut éviter de donner les voitures aux enfants juste pour un délire avec les amis surtout les weekend, c’est vrai que la mort ne prévient pas et on ne sait pas comment on mourra.
    Alors, je vous souhaite toutes mes condoléances et Dieu seul sait pourquoi c’est arrivée….

  14. devyne dit :

    okay si je comprend bine les quatres jeunes sont decedes c’est cela? je vis actuellement aus usa et je connaissais les deux etudiantes a l’interieur ce qui est triste c’est que beaucoup de choses a LIBREVILLE contribuent aux declin des jeunes s’il y’avaient beaucoup plus d’attractions les jeunes ne chercheraient pas a boire .L’ETAT NE NOUS AIDENT PAS BEAUCOUP .ILS VALIDENT DES LOIS QUI N’ONT POINT DE SENS ALORS QUE LES REALITES SONT LA. R.I.P A MES CHERIES QUI SONT PARTIES JE VOUS AIMES

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW