Libreville abrite du 23 au 26 mai courant, le 31e colloque annuel du Centre de rencontre et d’étude des dirigeants des administrations fiscales (Credaf), organisé sur le thème «quelles stratégies RH pour une administration moderne et efficace».

Les participants au colloque du Credaf. © Gabonreview

Participants au colloque du Credaf. © Gabonreview

 

La ministre déléguée auprès du ministre du Développement durable, de l’Economie et de la Promotion des investissements et de la Prospective a ouvert, le 23 mai dernier, le 31e colloque international du Credaf, cumulé à la 30e assemblée générale de cette organisation.  Cette rencontre a pour vocation de s’interroger sur la politique et la gestion des ressources humaines, chacun des 30 pays membres du Credaf se disant favorable à une administration modernisée au service du citoyen, en phase avec les enjeux de notre temps et capable de s’adapter aux évolutions.

Les officiels ouvrant les travaux. © Gabonreview

Les officiels ouvrant les travaux. © Gabonreview

La finalité des administrations fiscales étant d’asseoir l’impôt, le contrôler et le recouvrer, les ressources humaines s’avèrent d’une importance capitale. «La nécessité de passer d’une logique de corps et de grade à une logique centrée sur les emplois, les compétences et la performance commande d’entamer une réforme organisationnelle, dans le respect des grands principes de la Fonction publique», a indiqué Marie-Julie Biloghe, invitant les participants à réaliser une analyse des missions, des métiers et des compétences de l’administration fiscale afin d’aboutir à des stratégies pour une meilleure gestion de la performance et la mise en œuvre d’un système d’évaluation et de gestion des carrières.

Tout au long du colloque, la réflexion sera orientée vers des thématiques telles que  le recrutement, la formation, la carrière, la rémunération, la déontologie. Les participants débattront aussi des enjeux et défis auxquels nos pays doivent faire face.  «C’est dire que cette session constitue, pour nos administrations, une occasion d’aller plus en avant dans les actions à mettre en œuvre pour rendre plus efficace et améliorer de manière significative le service rendu à l’usager », a affirmé le directeur général des Impôts. Selon Joël Ogouma, ce colloque doit contribuer à bâtir un modèle de gestion  des ressources humaines qui favorise l’adhésion aux réformes en cours.

Le Credaf est une association non-gouvernementale à but non lucratif ayant pour vocation l’organisation des échanges d’expériences entre les responsables des administrations fiscales dans 30 pays répartis sur les quatre continents.

 

 
 

3 Commentaires

  1. Moboye Jérémie Oscar dit :

    CREDAF est une plate forme de mutualisation et de renforcement de capacités des Administrations Fiscales en vue d’adapter leurs stratratégies opérationnelles et structurelles à la mondialisation.
    Hommage aux promoteurs de cette plate forme.
    Je souhaite longue vie au CREDAF.
    Vive CREDAF,vive le rayonnement des Administrations Fiscales.

  2. KADADI GUY MBOYA dit :

    merci de me faire parvenir toutes nouvelles dispositions fiscales

  3. owessa awende dit :

    recherche des formations

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW