Inauguré le 17 juin dernier par le chef de l’Etat, le bel aéroport de la capitale économique du Gabon a été baptisé au nom d’Ali Bongo Ondimba. Dans la ville de Port-Gentil et au-delà, ce nom a heurté plusieurs habitants.

© Virginie Tennant

© Virginie Tennant

 

Ils auraient souhaité le voir baptisé du nom de Pierre-Louis Agondjé Okawé, ancien député et maire de la ville, de Joseph Rendjambé, natif de la province, ou de Joseph Ambouroué Avaro, mais leur déception est grande, voire immense. Qui donc a conseillé le chef de l’Etat de baptiser cet aéroport, «le plus beau du Gabon», selon Désiré Guédon, ministre originaire de la province de l’Ogooué-Maritime, de son nom ? Baptiser cet aéroport entièrement financé par la compagnie Total Gabon au titre de l’impôt sur les bénéfices via la Provision pour investissements diversifiés (PID) et la Provision pour investissements dans les hydrocarbures (PIH),  au nom d’une figure emblématique de la province aurait permis au président de la République de charmer davantage les Portgentillais qui lui reprochent ces (nombreuses) promesses non tenues.

Pour un ancien Sénateur du département d’Etimboué, «il a manqué de la sagesse à ceux qui ont conseillé ça au président. Il ne fallait pas le faire». Pour un membre de l’opposition locale, «s’il voulait vraiment absolument se faire baptiser quelque chose ici, il aurait dû attendre que le boulevard qui mène au nouveau stade s’achève et soit baptisé en son nom». Un internaute affirme, pour sa part, que «les autorités auraient dû refuser cette proposition de baptême, parce que ça va poser beaucoup de problèmes dans la ville».

La décision de réhabiliter l’aéroport de la ville du pétrole avait été prise lors d’un Conseil des ministres délocalisé tenu à Port-Gentil en février 2010. Les travaux ont alors démarré courant-2011. À ce jour, plusieurs compartiments de ce chantier demeurent inachevés. C’est le cas du Pavillon présidentiel. Les responsables des entreprises travaillant sur le site affirment que tout sera totalement prêt juste avant l’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations (Can 2017).

 

 
 

17 Commentaires

  1. le moins âgé au grade le plus élevé dit :

    en verité, au soir de la fuite d’Ali, cet aéroport s’appelera Aeroport Joseph REDJAMBE.

    J’ai dit.

    • Bassomba dit :

      Paix à l’âme de Rédjambé; mais je veux savoir comme beaucoup de gabonais de plus en plus jeunes à s’intéresser aux choses de notre pays, qu’à fait Redjambé dans l’Histoire du Gabon?

      • bassomba dit :

        que l’on mette encore le nom d’agondjo okawe, c’est compréhensible, car il a marqué l’histoire de son pays, et que pog de son vivant était ingouvernable sans son accord. Mais redjambé?!?!?

      • Hervé dit :

        @Bassomba.
        Bonjour mon frere.
        Ceux qui sont nées apres 1990 ne connaissent pas (dans le vécu) la différence entre, d’un côté le parti Unique, la pensée Unique,et de l’autre, le pluralisme et la democratie. Derrière cette battaille épique pour la liberté et la dignité humaine, se trouvent des hommes qui ont dus, pour certains, sacrifiés leur vie pour nous léguer cet héritage inestimable. Comparé a ces messieurs ( Oyono Aba,Agondjo, Redjambe…), la plus part d entre-nous Sommes des esprits Mediocres tu peux me croire.
        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Joseph_Rendjamb%C3%A9.
        Bonne Lecture mon frere et que Dieu te bénisse.

        • GABONAIS de Pur SANG dit :

          Hervé,
          Merci pour la réponse à cette qualité des jeunes dont est membre Bassomba qui croit que le Gabon a commencé en 2009.

          Bassomba,
          Pendant que nous y sommes quelles ont étés les contributions de Basile Ondimba, Jeanne Ebori et Amissa Bongo pour que leurs noms respectifs soient immortalisés sur édifices publics? Personnellement je ne sais pas vous êtes conscient du dommage que vous à vos enfants? sinon comment comprendre que des personnes sensées continuent à soutenir dans un pays où les noms de ceux qui ont marqués sont histoire se compte par centaines sinon en milliers que tous les édifices publics portent les patronymes d’une même famille ( Boulevard Triomphal Omar Bongo, Hopital des instructions des Armées Omar Bongo, Stade Omnisport Omar Bongo, Palais du Sénat Omar Bongo, Aéroport International Omar Bongo de Franceville, Lycée Technique National Omar Bongo, Université Omar Bongo, Salle Polyvalante Omar Bongo d’Oyem, Maternité Joséphine Bongo, Hôpital Amissa Bongo, Hôpital Jeanne Ebori, Centre de formation Basile Ondimba, Camps du personnel féminins des Armées Joséphine Bongo (actuelle école d’état Major de Libreville), Camp des troupes aéroportées Djoué Dabany de Franceville, Camps des troupes aéroportées Aïssat de Libreville, Aéroport International Ali Bongo de Port Gentil ) voici la liste qu’en penses tu?
          Bonne lecture.

        • Le citoyen libre dit :

          Tu es est né en quelle année pour ne pas connaitre Redjambé ?
          Tu sais ce que Redjambaé avait dit à ALI en 1990 ? Je cite ” Quand les enfant s du pays discutent des problèmes de leur pays tu te mets à l’écart” fin de citation et ALI n’avait pas apprécié cette remarque voilà pourquoi il a été assassiné.

  2. moi même dit :

    On va changer ça comme on a fait à son pere en 90.rond point de la democratie

  3. l'ombre qui marche dit :

    Aucun bâtiment aucune structure officiel au GABON ne portera le nom d’ali bongo ondimba sauf peut-être à lewai(Bongoville) ou un des nombreux édifices d’Essonghe michel ou Média plus de Tchango pourquoi pas Top Bendjé dans tout le Gabon les esclaves des Bongo sont nombreux ils peuvent baptiser leur maison du nom de leur oxygène!

  4. RADJOUMBA dit :

    Arrêtons d’épiloguer souffrons d’attendre la fin du mois d’aout 2016 pour le baptiser Aéroport International Joseph RENDJAMBE ISSANI.

  5. Rhody Junior dit :

    Il a fait 7 ans de pouvoir, il a déjà un aéroport international à son nom. Obama a fait 8 ans, révélé son pays de la crise sortir ce grand pays de la récession, relancer la croissance et l’emploi s’il se le permettait il n’atteindrait pas la fin de son mandat.

    Il va tout s’octroyer à partir de maintenant, comme son père non bachelier mais dont l’université du pays porte le nom et on se demande pourquoi rien n’y va.

    Nous souffrons de notre propre bêtise, car un peuple fier ne tolererait pas cela.

  6. Fridelia dit :

    Que l’aéroport porte son nom ou pas l’important est de voyager. Vous vous attardez trop sur les futilités

  7. test dit :

    Non, ceci n’est pas une futilite. Ali n’a pas le droit de pauser son nom ou il veut. C’est l’argent du Gabon qu’on a utiliser pour construer cet aeroport. Il est qui pour se donner ce droit. Ceci montre son amateurisme

  8. Hervé dit :

    @clotaire
    @test
    @tFridelia
    Mais, Clotaire et test, l’autre vous a dit que l’important c’est de VOYAGER non? voyager vous aussi!
    Pour ceux qui ne peuvent pas voyager, tant pis.

    D’abord on va appeler ca AÉROPORT INTERNATIONAL FRIDELIA.Et On va laisser a fridelia, la gentillesse d’expliquer au fils de yaya Omar que les noms n’ont aucune espece d’importance, dans un pays ou des dizaines de bâtiments publiques portent leur Noms. Ils vont surement se comprendre. Ce sont tous des voyageurs.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW