Le gouvernement envisagerait de délocaliser le ministère des Affaires étrangères à Batterie IV, dans le 2e arrondissement de Libreville.

Une vue des immeubles pressentis pour abriter les services du ministère des Affaires étrangères. © D.R.

 

Les agents du ministère des Affaires étrangères en grève depuis plusieurs mois seraient sur le point de marquer quelques points. C’est du moins de cette manière que l’on pourrait interpréter les dernières informations véhiculées par certains agents de ce département. A ce qu’il semble, le gouvernement envisagerait de délocaliser les services du ministère à Batterie IV.

Une vue des immeubles pressentis pour abriter les services du ministère des Affaires étrangères. © D.R.

Selon des sources proches du dossier, deux ou trois immeubles ont été identifiés dans ce quartier pour répondre aux besoins de ce ministère. L’objectif étant d’apporter un début de solution aux exigences du Syndicat des agents des Affaires étrangères, en grève depuis le début de l’année.

Dans leurs revendications, ces derniers dénonçaient la contamination à l’amiante du bâtiment, mais surtout sa vétusté qui n’offrait plus aucune commodité. Le circuit électrique, les conduites d’eau, les ascenseurs, les bureaux, tout avait subi l’usure du temps. Au-delà de leur prime et autres revendications, les syndicalistes demandaient également la délocalisation des services dans un autre bâtiment.

Construit en en 1977 dans le cadre du sommet de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA devenue Union Africaine –UA-), l’immeuble des Affaires étrangères a été réaménagé à la fin des années 90 avec une partie du prêt canadien. Au début des années 2000, il a été réoccupé et sous le magistère de Jean Ping en tant que chef de la diplomatie, l’annexe, occupée depuis près de 7 ans, a été ajoutée sur fonds propres.

 
 

8 Commentaires

  1. jean- jacques dit :

    l’idée est bonne, masi j’aurais souhaité que le gouvernement lance ume operation pour construire une cité MINISTERIELLE, qui va abritée tous les ministeres, ou on aura les restaurants, bibliotheques, pharmacies, Hopital, jardins d’enfants, commisariats de polices, CEDOC, banques,agence de voyages. western union.transport. un tel proget vai permettre de reduire les retard dans le traitement des dossiers. tous les ministeres sur une meme superficie. et les chinois peuvent nous aider pour construire cette citée.

    • Gabomama dit :

      Mais quand Jean Jacques donne des propositions il est à l’image de son cancre de président. Des idées très loin des préoccupations première d’un pays en souffrance et mal géré. Tu as vu dans quel pays où toutes l’administration est concentré à un seul endroit? Même si le gouvernement est incapable de construire des routes pour permettre des espaces beaucoup plus grands avec des constructions moins concentrées, la tête de moineau comprend pourquoi il y a tout le temps des embouteillages au centre ville? Si les pédégistes n’étaient pas tous des cancres, Libreville aurait un plan cadastral, il y aurait de grands espaces verts, il devait avoir des îlots de la forêt gabonaise à l’intérieur même de Libreville.

  2. jean- jacques dit :

    Il faudrait que le president lui même s’occupe cde ce ministere qui est l’image du Gabon, il faut donner les moyens pour la diplomatie gabonaise, s’ouverture des accords avec certaines ecoles diplomatique, à l’etranger.
    La construction d’une academie diplomatique, pas l’ENA, la France a l’ENA et a Institut diplomatique de Paris.

    • Gabomama dit :

      Kiakiakia. Mauvaise idée, puisque lui-même , celui qui nous sert de PR est la chose qui salit l’image du Gabon à l’extérieur. aAucun président d’un état sérieux, d’une grande puissance ne souhaite s’afficher avec lui, un président gangster qui tire sur son peuple parcequil ne veut pas laisser le pouvoir après avoir perdu les élections.

  3. l'enfant du gabon dit :

    Il faut se poser les bonnes questions. Qui sont les propriétaires de ces immeubles. Le Ministère des affaires étrangères devient locataire de quel Baron du PDG, il parait que ces immeubles ont été construits avec l’argent détournés à l’Etat Gabonais, ont servi au blanchiment. A vos marques pour trouver le nom des propriétaires des immeubles sélectionnés…….. Surprise…. Surprise

  4. Legaboma dit :

    L’initiative est bonne , mais est ce que cet immeuble appartient a l’état? Ou bien on va encore loué cela ?

  5. Benjamin dit :

    Et que deviendra le bel immeuble du bord de mer qu’ils ont laissé pourrir ? De Ping à l’actuel ministre de AE ? Je demande seulement…

  6. enfant du désert dit :

    Bonsoir,ces immeubles sont neufs,30,40,50 ans c’est neuf, il suffit de les entretenir normalement avec les budgets alloués à cet effet, on ne détruit pas des immeubles parce que les ascendeurs ne fonctionnent pas ou que les toilettes sont bouchées.
    IL y a dans le monde et ailleurs des constructions qui ont plusieurs siècles et toujours en service.
    merci

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW