Suite à la publication du livre de Pierre Péan «Nouvelles affaires africaines – pillages et mensonges au Gabon» qui met en doute la filiation d’Ali Bongo, sa sœur aînée, Pascaline Mferri Bongo, affirme le contraire.

Pascaline Mferri Bongo, le 2 novembre 2014 sur Gabon Télévision. © Photographie d’écran/Gabonreview
Pascaline Mferri Bongo, le 2 novembre 2014 sur Gabon Télévision. © Photographie d’écran/Gabonreview

 

Snella Ange Pambo : Depuis le mercredi dernier (29 octobre), «Nouvelles affaires africaines» dont le titre est «Pillages et mensonges au Gabon» est paru en France, faisant couler encre et salive, aussi bien dans les quartiers que dans les coins feutrés de la capitale. Pourquoi avoir attendu 4 jours avant de réagir ?

Pascaline Ferri Bongo : Nous n’avons pas répondu parce qu’on n’a pas l’habitude de répondre. Nous avons été éduqués par un père et une mère qui ne répondaient jamais aux attaques. Et un père qui a dit : «Le chien aboie, la caravane passe». Mais là, mon frère, ma famille, on a dit : «Ça suffit !» On va dire à la caravane de marquer le pas pour voir la qualité des chiens, pour savoir ce qu’ils sont en train de dire. Et là, c’est le choc. Notre père n’est plus là pour se défendre. Lui, c’était : «Laissez, mes enfants. C’est moi qu’on attaque. Laissez !» Mais là, ça suffit. C’est la colère de toute une famille. Les gens racontent n’importe quoi, les gens écoutent n’importe quoi, on a dit : «Assez, assez, assez !» On va répondre aujourd’hui, pour exprimer notre colère, et pour que les gens arrêtent de raconter n’importe quoi sur la famille Bongo. On a tout dit sur la famille Bongo, mais cette fois-ci, nous allons aussi donner notre point de vue.

Quelques moments de l’interview, avec Snella Ange Pambo tout en haut et des membres de la famille Bongo Ondimba présents. © Photographie d’écran/Gabonreview
Quelques moments de l’interview, avec Snella Ange Pambo tout en haut et des membres de la famille Bongo Ondimba présents. © Photographie d’écran/Gabonreview

Dans ce livre de Pierre Péan, il est remis en cause la gestion du Gabon au cours de ces 40 dernières années. Il parle de malversations financières notamment, mais pis, remet en cause la nationalité du président de la République, en posant le problème de filiation d’Ali Bongo. Quel regard portez vous sur ces graves accusations ?

Je vous l’ai dit, c’est un sentiment de colère et de tristesse. Tristesse parce que la question n’avait jamais été posée à mon père. Péan pour qui nous avons beaucoup de respect dit avoir reçu les «confidences» de l’ambassadeur Delauney [Maurice Delauney, ancien ambassadeur de France au Gabon de 1975 à 1979, ndlr]. Pourquoi n’a-t-il pas sorti un livre sur la filiation d’Ali quand mon père était vivant ? D’ailleurs, il se contredit, en disant que c’est le fils adoptif dont le père aurait annulé une réunion l’OUA [Organisation de l’unité africaine, désormais Union africaine depuis 2002, ndlr], pour se battre pour ses diplômes, à un autre moment il évoque l’article 10 (de la Constitution gabonaise, ndlr)…Non ! Si M. Péan qui dit qu’il est un journaliste d’investigation serait venu me voir pour poser des questions aux gens qui savent, plutôt que d’écrire le «Kongossa» comme on dit, on lui aurait répondu : «Ali Bongo n’est pas Biafrais !» Ça me rend triste parce que toute une famille est obligée de se justifier sa filiation. C’est honteux ! Et ce n’est pas Ali Bongo que vous insultez, mais plutôt Omar Bongo Ondimba. On le fait passer pour un fou, et nous disons : «Non. Ça suffit !»

Omar Bongo Ondimba a eu des enfants, Ali est son fils. Il n’y a pas de Biafrais mais de l’amalgame. Que M. Péan nous apporte des preuves, puis qu’il cite des noms. C’est facile de citer des noms pour faire croire que l’histoire est vraie. Qu’il vienne nous dire. Qu’il apporte les papiers que l’ambassadeur Delauney lui avait donnés, et qui vienne face à la famille Bongo pour lui dire : «Vous êtes des menteurs. M. Ali Bongo n’est pas gabonais.» C’est facile de raconter, c’est facile d’être au bord de la Seine et d’écrire des livres, de faire du scoop, de la «propaganda». Non, nous on n’est pas d’accord. Ça, c’est la colère d’une famille qui n’a pas l’habitude de parler, qui écoute et se tait. Mais là, ça suffit !

Ne craignez-vous pas que la sortie de ce livre fasse les choux gras de la presse gabonaise et internationale, et qu’il y ait une récupération politique voire une instrumentalisation ?

Ceux qui savent ne vont pas y croire. Il n’y a que ceux dont je ne connais pas les motivations, qui vont raconter leurs vies. Ils ont d’ailleurs déjà commencé. Mais moi, je souhaite que M. Péan nous apporte les preuves c’est tout. Si on est journaliste d’investigation, on cherche à savoir le «comment» et le «pourquoi». Il a dit avoir investigué à Alès (dans le département du Gard, sud de la France, ndlr), sans être venu auprès de nous : Ali, Stéphanie Alaba, les 2 filles de Léon Mba (Christiane et Brigitte), les 2 enfants Minko et Angèle Rawiri. Il dit ne pas y avoir trouvé nos noms parmi les élèves. J’ai fait ma 6ème à Alès, et mon frère ne pouvait donc pas être au collège. Il n’a demandé à personne. Il a décidé d’écouter je ne sais qui… c’est faux ! Il faut qu’il vienne nous demander. Il serait facile de dire que la famille mentira, mais il y a d’autres personnes qui ont vu grandir Ali, comme ceux de la famille Richard Nguéma. Pourquoi n’y est-il pas allé ?

Pour moi, M. Péan qui, d’ailleurs avait dit qu’il devait écrire un livre pour réhabiliter mon père, l’insulte. Les gens qui le croiront, le croiront puisque je ne peux aller dans toutes les maisons pour démentir. Mais je vous dis, les yeux dans les yeux, que c’est faux. Ali Bongo n’est pas Biafrais. Pourquoi aurait-on eu honte de dire qu’on a adopté des enfants si on l’avait fait ? C’est ça la vérité. Mais parfois, on la préfère au scoop, au mensonge, à la «propaganda». Désolée !

Cette question de la nationalité d’Ali Bongo a été posée pendant les élections anticipées de 2009. Pourquoi, selon vous, Ali Bongo fait-il peur à ses adversaires politique ?

En politique on attaque le projet de société et non la nationalité ou la filiation. Et moi, je vous dis que ce n’est pas normal, ce n’est pas juste de s’attaquer à quelqu’un sur ce qu’il y a de plus profond en nous. Sa famille, son père qui est mort et qui ne peut pas venir se justifier… je dis : «Non !» Quand Omar Bongo était vivant, pourquoi cette question ne s’était-elle jamais posée ? On a attendu qu’il s’en aille pour la poser… pourquoi ? Si les adversaires politiques d’Ali veulent s’attaquer à lui, qu’ils le fassent sur ses actes, en tant que président de la République et non contre sa personne ou sa filiation. C’est sacré. On n’insulte pas un mort.

Outre la question relative à la nationalité d’Ali Bongo, l’on évoque ici et là des problèmes d’incompréhension qui existeraient au sein de la famille Bongo. Quelle est votre réaction en tant qu’aînée des fils et filles Bongo Ondimba, notamment sur la relation entre Ali Bongo Ondimba et vous ?

Vous le dites si bien : «Ali Bongo Ondimba, Pascaline Bongo Ondimba» et vous précisez «existeraient». Ce ne sont donc que des fantasmes. Les gens ne connaissent ni l’un ni l’autre, mais racontent beaucoup de choses. Vous savez, un jour Ali vient me voir et me dit : «Tu sais, toi et moi pouvons avoir des problèmes. Mais on a un dénominateur commun : Bongo.» Pour les gens, Pascaline ne s’entend pas avec Ali, mais entre un frère et une sœur, il y a toujours des problèmes. Un exemple qui apparaît dans le livre de Péan : le jour où Ali sort du gouvernement, pensez-vous que Pascaline est devenue ministre sans qu’Ali ne soit au courant ? Non. Mon père, je l’appelais «l’artiste», jouait souvent l’un contre l’autre pour savoir ce qu’ils pensaient mutuellement. (…) Il n’y a pas de problème entre Ali et moi. Je vous le dis aussi les yeux dans les yeux : ce sont les gens qui racontent pour que ça fasse mousser, et pour faire vivre certaines personnes.

Je voulais ajouter une chose : M. Péan, s’il lui manque des sujets de dissertation, il peut disserter sur la filiation de Napoléon III, dont on a appris qu’il n’est pas le fils de Louis Bonaparte. Qu’il nous laisse, nous les Africains, nous les Gabonais s’occuper de nos problèmes. On a, nous aussi, des lumières en Afrique et au Gabon. Les siennes, on n’en a pas besoin. Qu’il disserte sur les problèmes de la France et de l’Europe. J’ajoute aussi que le symbole du Gabon c’est la maternité allaitante (le sceau de la République, ndlr). Les armes (le blason de la République, ndlr) sont les deux panthères qui gardent le Gabon. Quand on descend au niveau de notre cellule familiale, la maternité allaitante, c’est Omar Bongo, qui a donné tout à tout le monde, y compris à Pierre Péan. Les deux panthères, ce sont Ali et moi qui gardons la famille Bongo. On n’attaque pas. Ne touchez pas à notre papa, c’est tout !

 

 
 

100 Commentaires

  1. L'Africain dit :

    “La maternité allaitante, c’est Omar Bongo”; “Les deux panthères, c’est Ali et moi”, dit Pascaline Bongo.Quelle grosse insulte pour les Gabonais. Je suis vraiment sans mot devant une telle bêtise.Organisons-nous pour une insurrection.

    • okoura dit :

      vous ne trouvez pas qu’elle délire?

    • Nzalemutubu dit :

      Elle a parlé de sa famille . Qu’est ce que ca représente alors pour ta famille?

      • Le citoyen libre dit :

        On a rien à f… de sa famille nous parlons de quelqu’un qui a violé notre constitution et de quelqu’un qui etait president de Gabon, le debat n’est pas familial et est nationnal donc qu’elle se taise tout simplement, elle est entrain de cotionner les derives d’ALI elle paiera dans ce cas avec son frere.
        Elle vient de lancer une menace sa famille contre les gabonais qui veulent le depart d’ALI du pouvoir et cette menace n’est pas rentrée dans les oreilles de sourd.

  2. hart10 dit :

    Comme c’est émouvant! J’ai même une larme à l’oeil (sic)! Non mais franchement Madame Pascaline, il faut arrêter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Montrez nous son acte de naissance établi à Brazzaville c’est tout! On se connait hein sous le sceau du secret.

    • Jean-Marcel BOULINGUI dit :

      Effectivement, pour mettre fin à toute cette ”diffamation” faite par Pierre Péan sur la famille Bongo et les origines d’Ali, il faudrait que Pascaline vienne montrer l’original de l’acte de naissance d’Ali ou une photo de Joséphine Kama Dabani enceinte d’Ali en 1958. Il se trouve bien ou non à Brazzaville, cet acte de naissance ? L’acte de naissance aurait PERE : Albert Bongo, militaire ; et MERE Kama Dabani Joséphine, élève ou sans emploi. Je rappelle qu’en 1959, Kama Dabani avait 15 ans, et devait donc être élève ou…sans emploi. Elle est officiellement née le 22 janvier 1944, elle a 70 ans en 2014. Elle est tombée enceinte à 13 ans en 1958 d’Albert alors âgé de 23 ans.

  3. LE PEUPLE GABONAIS dit :

    La maternité allaitante, c’est Omar Bongo,Les deux panthères, c’est Ali et moi. Par ces mots, Pascaline Bongo ONDIMBA vient de nous démontrer que c’est leur père qui est crée le Gabon et tous ce qui s’en suit leur revient de plein droit. La question qu’on est aujourd’hui en droit de se poser es t de savoir si nous somme dans une république ou dans une monarchie?

  4. les trois points de la suspension ... dit :

    n’oublions pas qu’elle a dit: “quand on descend au niveau de notre structure familiale” donc n’éntendons pas que les parties qui nous accomodent… mais l’intégralité des propos. je pense qu’il s’agissait d’une transposition à titre illustratif.

    • les trois points de la suspension ... dit :

      cellule familiale, autant pour moi. elle n’a peut-être pas sortie le mot familiale mais dans le contexte du discours, c’est ce qu’elle exprimait. donc pas besoin de s’échauffer pour pas grand chose. elle aura peut-être été maladroite, mais pas d’interprétation abusive svp.

  5. Ezanga dit :

    La famille bongo ne se rend pas toujours compte qu elle est devenue la risée des Gabonais! Triste fin…

  6. jean dit :

    Hier soir, j’ai suivi avec une grande attention sur GABON TELEVISION, après le journal de 20h00, la réaction de la famille du Président de la République Ali BONGO ONDIMBA suite aux affirmations de Pierre Péan, au sujet de la nationalité d’origine du Président.
    Pascaline BONGO ONDIMBA, qui s’exprimait au nom de la famille, a rejeté en bloc les propos de Monsieur Péan, qui soutient dans son dernier livre, qu’Ali BONGO ONDIMBA, est d’origine nigériane et qu’il serait le fils adoptif d’OMAR BONGO.
    Si je reconnais la nécessité et la légitimité d’une telle mise au point de la famille du Président, je dois toute de même avouer que je suis resté un peu confus après ses démentis.
    Je suis d’accord avec le Mr Alain Claude BILLE BIE NZE, le porte-parole de la Présidence de la République, lorsqu’il soutient qu’il revient à ceux qui accusent Ali BONGO d’être d’origine étrangère d’en apporter les preuves, car en droit c’est d’abord à l’accusation d’apporter les preuves.
    Mais dans ce cas de figure, la démarche contraire devrait être envisagé, puisqu’il s’agit d’une question de souveraineté. Ali BONGO ONDIMBA est le Président de la République gabonaise.
    Pour rassurer une grande partie de l’opinion en proie aujourd’hui au doute, la Famille d’Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Chef de l’Etat, aurait pu mettre définitivement fin à toutes les rumeurs, en présentant à l’opinion nationale, l’originale de l’acte de naissance du Président de la République.
    Je dois dire qu’au-delà même de la famille, la Cour Constitutionnelle du Gabon, garante de la loi fondamentale de notre pays, de la stabilité et de la crédibilité des Institutions de la Républiques , peut se saisir de cette affaire et apporter à l’opinion nationale la preuve que l’Institution qu’est le Président de la République est belle et bien Gabonais d’origine comme l’exige la Constitution. C’est simple, logique, légale et légitime.
    La mise au point faite hier par la famille BONGO ONDIMBA, pourrait, de mon point de vue, continuer à alimenter la rumeur, le KONGOSSA, comme on le dit chez, nous.
    Comment pourrait-il en être autrement en l’absence de toutes preuves matérielles contraires ?
    Or il n’est pas difficile de se procurer l’acte de naissance du Président. Il est disponible dans le fichier d’Etat Civil du Congo ou sa mère, patience DABANY dit l’avoir mis au monde . Admettons que des petits fonctionnaires trainent les pieds pour mettre ce précieux document à la disposition des BONGO, je crois savoir que les liens entre les familles SASSOU NGUESSO et BONGO ONDIMBA sont encore suffisamment vives pour demander au Président Dénis SASSOU NGUESO de faire hâter la procédure de délivrance de ce document.
    Ensuite Ali Bongo étant né à l’époque de l’AEF (Afrique Equatoriale Française) , son acte de naissance est disponible dans les archives de la France, au cas où l’administration Congolaise l’aurait égaré.
    Chez nous au Gabon, l’on pourrait se rendre à la Mairie du 3ème arrondissement de Libreville où Serge William AKASSAGA, ancien maire de cette localité avait procédé à la retranscription de l’acte de naissance original d’Ali BONGO ONDIMBA, alors candidat à l’élection Présidentielle de 2009 . Je suppose qu’il a laissé une copie de cet acte de naissance original dans les archives de la mairie.
    Une simple question, pourquoi Serge WILLIAM AKASSAGA, connu pour son zèle à défendre ALI BONGO, ne montre-t-il pas aux gabonais l’originale de l’acte de naissance qu’il a lui-même transcrit ? Je ne vois pas une meilleure façon de défendre son champion.
    Pour terminer, je voudrais quand même rappeler que le Gabon est une République, et que les symboles républicains sont sacrés. Quiconque les bafoue peut être poursuivis pour haute trahison.
    En parlant des symboles républicains que sont la maternité allaitante et les deux lions sur les armoiries, Président de la République, Pascaline Bongo a dit devant le monde entier que la maternité allaitante représente OMAR BONGO qui a tout donné au Gabon et même à Monsieur Péan.
    Et que les deux Les deux lions sont une représentation d’elle et d’Ali bongo son frère qui gardent la famille.
    Dans une République comme la nôtre, ces propos sont scandaleux. Ailleurs, ils auraient provoqué un débat nationale et emmener son auteur à s’expliquer devant les juridictions compétentes.
    Excuser moi d’avoir été si long

  7. le puant dit :

    Voila encore une fois de plus l’arogance manifeste des Bongo .
    Peuple Gabonais ! Le moment est tout indiqué pour vaincre la peur! Le peuple Burkinabè nous a fait la démonstration . Nul n’est audessus du peuple !Ce n’est plus le moment de dire : On va encore faire comment !? Trop c’est trop !!!
    Nous attendons une réaction de l’armée ! Voila une occasion que Pascaline offre à l’armée pour s’exprimer au non de la république .
    Leon Mba doit se retourner dans sa tombe !!!

  8. LE PEUPLE GABONAIS dit :

    Il aurait été souhaitable que Pascaline bongo et ses frère apportent la preuve c’est à dire l’original de l’acte de naissance d’Ali bongo pour clore le débat.

    Tantine Pascaline, pour éviter le KONGOSSA des Gabonais, va voir AKOUASSAGA ou son successeur à la mairie du 3eme arrondissement de Libreville pour prendre l’origine de l’acte de naissance qu’AKOUASSAGA avait transcris car j’estime qu’il avait garder l’originale de l’acte qui revenait du Congo.

    Tantine Pascaline, si AKOUASSAGA n’a rien laissé au 3 arrondissement, demande à Yaya SASSOU NGUESSOU te t’envoyer la souche depuis le Congo stp. Sinon va en France rapidement pour prendre cela à Nantes.
    S’il te plait tantine Pascaline, si tu nous amène l’original de l’acte de naissance de Ya ALI, on va arrêter de faire le KONGOSSA DANS VOTRE ROYAUME.
    Pardon ohoooooo, on attends ohoooooo.

    • Le citoyen Libre dit :

      a compter de maintenant lors d’un controle de police je demanderai au polocier de m’apporter la preuve que je suis pas gabonais tout simplement parce Le Porte-parole en l’air nous demande d’apporter la preuve qu’ALI n’est pas gabonais..!

  9. Kleths dit :

    Tout simplement pathetique.

  10. Madouaka dit :

    Le niveau d’élocution de cette femme est surprenant bref…
    Mais depuis quand le fait de se réunir et dire quelques phrases constitue un argument sur la filiation d’un individus.
    Mme Bongo aurait pu nous sortir l’acte de naissance de son frère. Et surtout nous annoncer la citation à comparaître de M.PEAN pour diffamation publique.

    Le passage sur les armories de la république symbolisant elle son frère et leur père est simplement affligeant et dénote du mépris que ces gens ont pour les gabonais.

    • Le citoyen Libre dit :

      Surtout pour une Dame qui était ministre des affaires étrangères c’est limite vraiment, elle a raté une occasion de se taire par respect pour son pere qui avait dit que, je cite “Dieu ne nous a pas donné le droit de faire du Gabon ce que nous sommes entrain de faire” fin de citation.
      Mais finalement qui est à la hauteur dans cette famille ?
      Elle parlait avec beaucoup d’émotion comme si elle s’adressait à des villageois, si l’entretien aurait durée plus elle aurait craqué tout simplement, il ne s’agit pas de dire devant le peuple de laissez tranquille sa famille que cela va changer l’opinion sur sa famille qui est 90% coupable de la misere des gabonais.
      Ce que les gabonais attende ce cette famille c’est un pardon sur les detournements des richesses du Gabon.

  11. Le citoyen Libre dit :

    Voulait-elle dire que sans la famille Bongo les gabonais sont perdus et que la famille Bongo représente les symboles de la nation gabonaise ?
    A moins que cela ne soit qu’une simple image pour représenter la solidarité au sein de sa famille c’est a dire que sans ALI et Pascaline la famille Bongo ne vaut rien. Je crois que c’est ce qu’elle voulait dire, La connaissant intelligente j’ai du mal qu’elle puisse incarner les symboles de notre pays.
    Tout au long de cet entretien je retiens qu’elle a plus défendu la mémoire de son père ce qui est normal, mais elle doit aussi savoir que son père était chef d’état, le peuple est libre de le critiquer c’est ça le prix à payer.
    Concernant la défense d’ALI elle a été moins convaincante elle n’a pas eu assez d’arguments pour démontrer que son Fère est né au Gabon , elle en tant que grande sœur je crois qu’elle aurait peu nous montrer une simple photo avec son petit frère chéri.. !
    Elle doute même que si PEAN aurait interviewé la famille Bongo que les gens en douteraient, c’est pour dire que les informations sur l’origine d’ALI qui sont dans le livres sont vrais.

  12. landry ezame dit :

    vu le niveau stupéfiant qu’ils affichent à leur sortie, il faudrait peut être que les autorités gabonaises arrêtent d’envoyer nos compatriotes à l’ENA en France !!!au fait ya pasco c’est quelle promotion encore ???

  13. le puant dit :

    Si vraiment Pascaline est convincue que PEAN a raconté des bétises sur la famille , qu’elle dépose plainte au tribunal en france .

  14. Ocimus## dit :

    D’accord avec vous mais si y’a doute ?que le président nous fasse un test d’ADN???ça ne tue personne, au moins si y’a pas trace du père on aura à 100% les traces de la mère??????

  15. jeremy dit :

    Ya pascaline s il vous plaît pour la première fois que je vous entend défendre avec véhémence sans convaincre la mémoire de votre père ce n était pas bien pensé. Oui on a compris que le père d ali est déjà mort et c est à lui qu il fallait demander si ali est son fils. Normal ma chère grande soeur. Mais la maman est vivante non? Pourquoi l avoir oubliée dans votre réponse? Un enfant naît d un père et d une mère à ma connaissance. Le père étant décédé il revenait à maman patience de défendre son fils pas à la grande soeur. Bref vous avez raté votre sortie madame il fallait même laisser billie bi nze s exprimer à la place. Dommage. Bon passons aux armoiries de la république vite rectifiez ou éclairez nous sur ce qui semble apparaître à mes yeux comme une confusion de genre. Ce sont des symboles de la famille Bongo ou ceux du Gabon? Je veux que la grande chancellerie nous édifié sur ce point capital. Sinon autant donc supprimer ces symboles qui sont aussi ésotériques. Pour Ali cette affaire qu il traîné comme un boulet doit vite être résolue de peur de faire régner toujours et toujours de la suspicion. Le mal n est il pas déjà fait avec ces explications abracadabrantesques?

  16. Mbela dit :

    Une histoire à dormir debout. Une moquerie du Peuple gabonais. Justifiez-vous! Ce n’est que le début. A lire votre interview, je décèle un tissu des mensonges et une mise en scène orchestrée. Vous avez bien été forcée de réagir. Cela sent déjà 2016. Vous aurez du mal à vous faire passer pour des victimes. La victime, c’est le Peuple gabonais. On ne vous le dit peut-être pas assez.Le Peuple gabonais a souffert et continue de souffrir de votre vol, de vos compromissions et de vos prévarications. On vous retrouve sur tous les secteurs de la vie socio-économique du Gabon. De l’associatif à la plus haute fonction du Pays. Et ce, non pas que vous soyez talentueux mais vous profitez de l’obscurantisme dans lequel votre fameux père a jeté la Nation gabonaise. Rien de ce Monde n’est éternel, vous rendrez compte un jour. Vos enfants et vous! Vous n’avez aucun mérite, si ce n’est d’être les enfants d’un Dictateur sanguinaire. Le temps approche, votre tour viendra où vous quitterez le Gabon en cascades.
    C’est aujourd’hui que vous apparaissez entourée de votre fratrie pour défendre le prétendu Président du Gabon. Notamment sa filiation. Y-a t-il de fumée sans feu? Bref, je ne me lancerai pas dans ce débat. La Terre est passagère. Qu’il soit Gabonais ou pas, ce n’est pas un problème. Un étranger peut en effet faire de son pays d’accueil un havre de paix, et un pays où chaque citoyen peut mieux vivre en tenant compte d’énormes richesses dont regorge notre Pays. A la place, vous avez choisi de priver les Gabonais de leurs richesses en pillant, en s’accaparant toutes les richesses du Gabon. Qu’est-ce que cela vous fait lorsque vous trainez dans Libreville et voyez des nombreux Gabonaises et Gabonais manger dans les poubelles, s’entasser dans les taxis insalubres, mourir pour des petites pathologies, bref vivre dans la misère? Vous manquez d’humanité! Et c’est pour cela que le Peuple vous déteste et vous le fera payer. Vous et tous les voyous issus des rangs de votre Parti Etat. Mais je vous comprends. Lorsqu’on a décidé de vendre son âme au Diable pour la richesse, en multipliant les sectes,en privilégiant le sang et les pratiques sodomites comme seules voies d’ascension sociale, l’être humain n’a évidemment aucune valeur.
    Que faites-vous de tout cet argent volé aux Gabonais? Votre holding KGG qui détient quasiment toute l’économie gabonaise? On comprend mieux la piteuse défense de votre Frère. Les intérêts sont tellement énormes. Arrêtez d’insulter l’intelligence des Gabonais! C’est un conseil. Je ne suis pas belliqueux,j’aime l’être humain dans sa complexité. Cette immense richesse que vous continuez d’accumuler, vous demandez-vous un instant à quoi cela sert? Au moment venu, elle sera reversée aux Gabonais, je vous le dis. Un peuple opprimé n’a aucune pitié. Les cas de la Tunisie, de L’Egypte ou récemment du Burkina Faso en disent long et devraient vous interpeller. Il est temps de corriger tout le mal que votre famille a causé aux Gabonais. Le retard du Gabon, votre faille est pour beaucoup; notamment votre défunt Père, votre frère, vous-même et tous les cupides qui ont cru bon s’allier à vous pour détruire leur pays. Les Gabonais s’en souviendrons. Où sont les Duvalier en Haïti, les Ben Ali en Tunisie, les Moubarak en Egypte ou encore les Compaoré au Burkina Faso? Ne vous aveuglez pas!
    Il serait idiot de détester un être humain pour rien. Cherchez les vraies raisons de la détestation d’Ali Bongo et de votre famille. Vous les connaissez. Votre défunt Père l’avez déjà avoué dans son fameux discours avant sa mort. Et vous sous entendez dans cette interview qu’Omar Bongo a aussi donné de l’argent à Péan comme il l’a fait toute sa vie à la tête du Gabon. Et comme continue à le faire Ali avec la droite française. On vous a d’ailleurs vue en 2007 à l’investiture de Sarkozy par L’UMP. Ces gens qui dénigrent les Africains, mais à qui vous remettez des sommes d’argent. Triste! Ravisez-vous! La sanction de Dieu et son Peuple sera sans limite.
    Vous ne trompez personne! C’est l’insurrection qui vous réveillera!
    Tout comme votre frère vient d’ajouter à notre Passeport le slogan de sa campagne en filigrane, vous enfoncez le clou en dévoyant les armoiries de notre Pays lorsque vous vous identifiez aux lions de notre blason. Une honte! Arrêtez avec cette mégalomanie! Cela vous sera reproché!
    Les gens dorment dans les taudis, mangent dans les poubelles se déplacent dans les routes cabossées, une jeunesse au chômage vous vous baladez en 4×4 rutilant dans Libreville. Vous mangez et jetez le nourriture. Ayez le sens des réalités. Aujourd’hui pour travailler au Gabon, il faut soit être du PDG, soit avoir un Parent au sein de ce parti ou se faire sodomiser par un homme issu de votre système. Trouvez-vous cela normal? Vous n’échapperez pas à la colère du Peuple. La misère bat son plein pour un si petit pays d’à peine 1.5 million d’habitants avec autant de richesses.Nos villages sont abandonnés. Essayez de tricher à l’élection de 2016, vous verrez!
    Portez-vous bien!

  17. Yiduka dit :

    Si ali n’est pas biafrais, qu’est-il donc? pascaline sa jumelle panthéresse a laissé les gabonais pantois… C’est carrément le triomphe de la bêtise pour ceux qui ont pu se boucher le nez pour l’écouter débiter des inepties.

  18. le peuple dit :

    Bonjour ya pasaline, j ai suivi avec attention votre intervention, se fut émouvant car aussi puissantes soyez vous, mais vous étés toujours restée dernière les rideaux des caméras. Bravo pour votre courage, pour la mise en scène, la grande famille au complet et il ne manquait que les petits enfants, belles soeurs, cousins, tantes, bon amies. Oui PEAN est un menteur, il raconte des balivernes, il déverse dans du fantasme, du KONGOSSA. Ah’ cette expression est difficilement rentrée dans le vocabulaire littéraire nationales par la grande porte.
    Dans votre intervention le nom de Hong père est revenu plusieurs fois, pour assoir vos propos et ya PASCO vous venez de prendre un engagement devant les Gabon en affirmant que ya ALI a le même sang que vous. Le livre de péan ne pas si mauvais que sa la grande. Il pose la question de la nationalité, au États unis lors de l’élection d’OBAMA un doute avait subsiste sur le fait qu’il soit ne sur le sol américain ou non. Il a fournit la preuve et non ses détracteurs. Des milliers des gabonais sont nes au Congo brazzaville a la période de l’AEF et disposent des documents pour le prouver. Pourquoi ce qui tourne autour de ya ALI relève toujours du fantasme. On ne passe pas un doctorat en cachette. Plus 2000gabonais ont ou venus des doctorats, nombreux on occupés des postes importants tel n a jamais fait débat. Oui se votr frère, mais ya pascaline, vous venez la d’ouvrir une boîte de pan or,et to s les chercheurs de la terre sont désormais libre d’investiture sur l’origine de ya Ali. Pour couper court, une seule solution fera taire le kongossades gabonais. Est le congossa lorsqu’on dit que vous n’exercez pas vos fonction a la présidence depuis que vous étés nommée? Est ce faut lorsqu’on rapporte que sylvian labelle soeur réside les 3/4 de son temps a Londres?que pensez vous de la présence de l’autre a ce poste a la presidence?
    Ya Pasco, même toi même, dire a la face du Gabon que les deux panthères se ton frère et toi! Et la maternité allaitante son le gourou de la loge. Commun peut tu attirer la sympathie des gabonais, même toi même.
    Vous refusez le débat de fond
    Et je trains une boule puante en 2016
    Je vous soutien mas en cote d’Ivoire une belle expression dit: GBA est mieux que DRAD

  19. Chers lecteurs, il faut comprendre Ya Pascaline, elle est malade, c’est sa maladie qui lui fait dire des idioties. n’avez vous pas remarqué qu’elle n’était pas cohérente dans ses propos? Oser prétendre que la maternité allaitant, symbole de la mère patrie, représente Omar Bongo à cause de sa générosité et les 2 lions des armoiries c’est elle et Ali. Omar Bongo est mort, la maternité allaitant représente qui maintenant? Elle-même ne vit plus au Gabon depuis la mort de son père, comment protège t-elle le Gabon avec son frère? On ne peut pas dire de telles aberrations lorsqu’on a toute sa raison. Je suis sûr que Marie Madeleine Mbourantsouo, la gardienne de la Constitution est tombée à la renverse en entendant cela. Ou alors Pascaline a exprimé les fantasmes de la famille Bongo qui croit que le Gabon est leur royaume et les Gabonais leurs sujets. A l’époque de feu Léon Mba, ces symboles représentaient qui? Je demande à Paul Toungui et à Jean Ping de ramener leur femme à la raison car de telles propos peuvent réveiller la fibre patriotique des Gabonais et les pousser à imiter les Burkinabè. On va où là !!!

    • Orlando dit :

      Combogombo mauvais bois,
      Je t’assures mon frère je suis d’accord avec Toi par contre moi j’aurai souhaité qu’elle dise au gabonais que la maternité allaitante, c’est Patience Dabany qui allaite Ali Bongo, c’est très dommage et même les soient disant parents qui étaient assis à côté, quelle affiliation Pendy Bouyiki a t-il avec les Bongos ou le vieux charlatan Kabori?

  20. Pipo Pipo dit :

    Un véritable scandale ! Et les parlementaires et autres garants des instituons soit disant de la République regardent ça bouche bée! Des symboles de la République déclinés à travers quelques éminents membres de la famille Bongo! Du vrai n’importe quoi! Pascaline je te croyais on ne peut plus intelligente et lucide. Là ça pue les gesticulations stériles de fin de règne. Un œil averti y verrait des signes de FIN, de la panique au point de réunir toute ta famille à la RTPDG. Oui Pascaline Ali est bien gabonais, il se trouve juste qu’il est né au Biafra, un beau petit Ibo ( voir 1 de ses rares photo prise au Biafra, il avait 1 an à peu près), il n ´ y a pas de honte à ça! Tout le reste n’est que blablah. Ali n’ a par conséquent pas vocation à se présenter à une élection présidentielle. C’est aussi simple.

  21. eternite dit :

    Madame Pascaline Bongo,

    Votre témoignagne est une honte pour la nation gabonaise tout entière et je crois que vous devez, rester loin de la vie politique et de tout engagement sociale.

    Les amoiries du Gabon appartiennent à la Nation et non à la famille Bongo, et cette symbiose que vous faites des armoiries de notre pays, nous prouve juste le mépris que votre famille à pour le peuple Gabonais.

    Vous deviez défendre votre frère, vous avez juste confirmer les écrits de PEAN sur votre main mise sur le Gabon…

    Nous sommes la risée du monde entier, je ne peux vous dire merci mais juste pathétique

  22. Missu bala dit :

    Ya Pascaline, Sache qu’avant la mort de ton père, l’histoire de l’adoption d’Alain Bongo se murmurait dans tous les milieux au Gabon. La 1ère fois qu’elle a été étalée au grand jour c’est par Luc Bengone Nsi et la cour Constitutionnelle avait réfuté ce motif de recours. C’est quand les Emergents se sont attaqué aux origine de ton ex Ping que nous avons eu connaissance du faux acte de naissance fabriqué par Akassaga William, Sinon, la majorité des gabonais dont toi-même, savaient déjà depuis longtemps avant la sortie du livre de PEAN qu’Alain Bongo, aujourd’hui Ali Bongo Ondimba est le fils adoptif d’Omar Bongo Ondimba. Si tu t’indignes parce que les gens le disent, c’est que tu es déconnectée de la réalité. Dans le monde entier, tout individu, qu’il soit citoyen lambda, célébrité, président de la république ou monarque a le droit d’adopter un enfant, ce n’est pas déshonorant, au contraire, c’est un acte louable ! Ce n’est donc pas une insulte à ton père de dire qu’Ali est le fils d’Omar Bongo par adoption et non par filiation. Tu devrais plutôt t’en prendre aux Emergents du palais qui lancé la “boule puante”.

  23. DJOBI dit :

    Vraiment! Vraiment!Méritons nous cela dans notre patrie?

    Il faut éviter ce genre de propos, il faut respecter les Gabonais, profiter de votre temps. Le Burkina est un exemple, l’Egypte aussi.

    Attention et nous vous prions de demander des excuses aux peuples Gabonais.

    • Le citoyen Libre dit :

      Il n’aura pas d’excuses parce que le Gabon appertient à la famille Bongo et c’est à nous de demander pardon à la famille bongo d’avoir douter de la nationalité du fils de Zeus qui est ALI. Nous devons vraiment choisir mourrir ou subir cette famille jusqu’à la fin de notre vie, regardez à la Radio Gabon les louanges du grand guide ont repris comme à l’epoque du fils, c’est le signal qu’ALI n’est pas pret à quitter le pouvoir par les urnes, nous devons suivre l’exemple du Burkina pour ce debarrasser d’ALI, personne nous condamnera de l’avoir fait.

  24. Le citoyen Libre dit :

    Les symboles de la republique pour nos parlementaires sont maintenant Bongo Ondiba, Pascaline Bongo et ALI Bongo.
    Je crois Santa a trouvé residence au Gabon, c’est fini le Gabon va droit au mur.

  25. philippe vouette dit :

    La politique du ventre, que BONGO et ses sbires nous font vivre n’est que passagère, mais l’éternité de “L’HOMME EST DANS SES ACTES” …oui je parle d’actes….Pas d’intimidation( Je vais te montrer qui JE suis…),de tortures, de rapport de forces .
    Montre Nous QUI tu “ES”…..
    Construit les écoles, les routes, les hôpitaux
    Assure nos emplois..
    Paye les retraites..Paye les bourses que l’on soit de ton bord ou pas….augmente le salaire des fonctionnaires…
    Toutes ces choses sont possible…..
    48 ans au pouvoir sans pouvoir rien faire….. 1,3 millions de GABONAIS……….c’est incroyable. Nous représentons un quartier chinois même A Abuja il y-a des quartiers de 3,8 millions d’habitants …….Alors si vous ne pouvez même pas gérer le quartier je n’ose pas imaginer le reste…..
    C’est dans la crainte, la précarité et la honte que nous vivons ….. Real change we NEED.
    Le Gabon!!! Est-ce un Royaume ? Une province de France ? Une dynastie ?
    Éclaire-moi…
    C’est de sang neuf, d’idées nouvelles et de repères dont nous avons besoin.
    C’est un GABON sans référence que nous avons …quoi que nous fassions la gangrène est trop profondément entrée dans le système politique …..
    Il faut repartir sur de nouveaux concepts sans ALI et les budgétivores de ce system …
    Repenser l’éducation
    Repenser la santé
    Repenser le social …tout est A refaire ….il faut que les gens comprennent que au bout de l’effort se retrouve la récompense……pas un sodomite ou un emploi sous condition sexuelle ….
    Tout est dépravés…Il faut que cela s’arrête maintenant.
    CELA VA S’ARRETER !!!!!

    Vouette philippe.

  26. Kilimandjaro dit :

    Ya Pascaline, tant que tu n’auras pas montré au public l’acte de naissance d’Ali à Brazzaville avec entête Afrique Equatoriale Française AEF, on va toujours kongosser sur les origines de ton petit frère là, que cela t’indigne ou pas. Tu n’as encore rien vu et tu n’es pas encore suffisamment indignée parce que d’autres écrits vont encore sortir à ce sujet. Merci à Pierre PEAN, son livre nous a révélé la face cachée de Pascaline.

  27. Le citoyen Libre dit :

    Pascaline “Pourquoi n’a-t-il pas sorti un livre sur la filiation d’Ali quand mon père était vivant ?” la reponse est simple en tant qu’enfant adopté tout simplement il n’y avait aucun probleme, mais le fait qu’il soit president du Gabon cela cause un probleme par rapport à l’article 10, peut etre que Pascaline n’a pas lu notre constitution ?
    Pourquoi Son pere a -t-il inseré l’article 10 dans la constitution ? mais c’est empecher ALI d’etre President c’etait le meilleur heritage d’ALI.
    Pourquoi ALI avait -il presenté un faux acte de naissance ? et bien parce qu’il n’est pas né au Gabon ou au Congo, ALI chef de bandit comme avait declaré Mezui à TV+

  28. Ah Mferi, si tu es la panthère jumelle d’Ali dans les armoiries de la République, tu es donc la grande Maîtresse et Ali le grand Maître de la Grande Loge de la panthère noire. C’est donc à vous deux que les crimes rituels sont destinés. Les révélations commencent à sortir !

  29. Mireille Mihindou dit :

    Quand la honte et la bêtise s’abattent sur la nation gabonaise la stupide famille bongo se trouve aux avant-postes. Si les gabonais ne remettent pas en doute la folie de Bongo père, aujourd’hui on découvre le crétinisme congénital de cette Pascaline.Quelle famille de bouffons les bongo!!! au lieu d’arranger les choses pascaline n’a fait que creuser les doutes sur les origines scabreuses de son obèse de frérot. Pean n’a pas des preuves,d’accord. Mais où sont les tiennes madame? Nulle part.Qu’a t-elle raconté? Rien que des insanités insalubres pour défendre son nain de papa. Enfin, je pleure pour le reste des enfants bongo et toute cette famille de voleurs. Voila une Pascaline qui réunit toute la famille pour leur rappeler que sans elle et ali ben ils n’ont aucune existence.

  30. Mme Pascaline M’ferri Bongo Ondimba/Toungui/Ping&Marley. Etes si aveugle et sourde que Vous qui avez tjrs ete si sage ne parvenez a resentir le vent du changement ineluctuble qui va s’abattre sur Le Gabon???. J’ai bcp de respect pour la personne que vous etes mais, SVP ressaisissez vous. Je ne pense que cette situation au bord du precipice va tenir jusqu’a 2016. Que ous soyez d’accord ou pas, la realite est que la famille Bongo et tous ses adeptes et accolytes ont assez dupe, vole, tue et abrutis le minable peuple Gabonais que Vous tous persistez a humilier et denigrer dans vos propos. Ca va mal se passer pour Vous tous, arretez de penser que “ca ne peut qu’artiver aux autres”. Vous etes minoritaires a gerer et beneficier des richesses d’un pays 1300000(+200000 de nos freres d’ailleurs/ africains,libanais,europeens, etc..). Meme les allies historiques de votre famille( Obiang, Nguesso, Biya) les plus proches prenent leurs distances( de toutes facons, ils ont eux memes leurs propres problemes internes a gerer et, Sir Ali9 n’est surement pas Le patriache a leurs yeux). Vous avez pris note du livre de Pierre Pean mais, semblez negliger la video de Landry Amiang qui ne fait qu’exprimer tout haut ce que plus de 80% de la population Gabonaise pense tout bas en kongossa dans les quartiers populaires. Vous avez raisons raison de mepriser l’opposition dite politique car, “Vous Vous connaissez tous a la soupe populaire des richesses du Gabon”. Mais connaissez Vous vraiment vos compatriotes que Vous croisez de temps en temps sur la route de l’aeroport ou du Palais du bord de mer???. Vous Venez de tenir des propos tres choquants, insultants et terriblement dangereux pour Vous et votre monarchie. La Grande, ATTENTION ca va tres mal se terminer!!!. Les forces armees que Vous croyez Vous être fideles souffrent déjà de bcp de failles invisibles a vos yeux a tous. Malgre tous ses defauts, Le Pere Bongo a tjrs entretenu une relation intime avec son peuple qu’il volait en silence( l’argent n’aime pas Le bruit). Depuis Le parachutage de “votre frere” sur Le fauteuil supreme, ne sentez Vous pas que la lune de miel est finie??!. Je suis persuade que des Gabonais vont predre leurs vies( peut être moi compris) mais, l’insurection sera pire qu’au Burkina, Egypte et Tunisie. Vous rendez Vous compte que blaise compaore, après plus de 27 ans de pouvoir, assassinats , vols et destabilisation de la sous region, a ete ecrase comme un cafard en mois de 3 jours!!!. Et Vous refusez tjrs d’ecouter et ouvrir les yeux!!!. Le temps joue contre Vous la grande, vos enfants Sont déjà en securite a l’etranger( avec leurs passeports Americains, Francais, Canadiens, Belges, Britaniques, Marocains, Mauriciens, etc……), raisonnez “votre frere ” et Cassez Vous avant de terminer lynche par des populations qui vont virer en animaux sauvages car, Trop C’est Trop!!!.

  31. lari yari dit :

    Le Gabon ne mérite pas d’être conduit par ces imposteurs. Comment comprendre que le Gabon qui compte parmi les pays de l’Afrique subsaharienne et même au delà nombre de citoyens qui se sont hissés aux plus hauts nivaux d’instruction et dans différents domaines, ait à sa tête ces gens à parcours nébuleux, incertains.
    Et celle-là après l’avoir écoutée hier, je m’interroge sur ce qui a pu expliquer qu’elle ait été érigée aux postes de responsabilité qu’elle a occupé. Pour ma part son intervention n’a fait que confirmer extraordinairement tout ce que les gabonais savent et que PEAN a conforté.
    Comment ont ils fait pour rester aussi vils, alors même que leur rang social leur permettait de faire les meilleures études possibles car ils avaient les moyens d’accéder aux meilleures structures de formation dans le monde?
    Mais non ils préfèrent demeurer dans le favoritisme, pour cela ils vont de tricheries en tricheries.
    Il faut que cette hémorragie cesse.

  32. louetsi dit :

    C’est tout ce que l’opposition nous propose comme de construction du Gabon?
    Non chers amis arrêté ces projets d’Ivoirite. Péan juif ne porte aucun crédit.

  33. edboub dit :

    Eh ben dis donc ! Oui je savais que ce pays était votre propreté privée, mais je ne savais pas que les armoiries du Gabon vous symbolisaient. Merci de nous avoir éclairé. Il vous reste peut-être encore un peu de sagesse pour vous permettre d’anticiper sur le genre d’évènements qui viennent de se produire au Burkinafaso.Vous venez d’insulter ouvertement tout le peuple Gabonais aux yeux de toutes les Nations. Les gabonais vont pour la première fois devenir très belliqueux, n’en doutez pas. Utiliser le peu de sagesse qui vous reste pour laisser le pays aux vrais Gabonais qui aiment leur pays et leurs compatriotes. Les gabonais ont trop souffert par votre faute, aujourd’hui ils veulent tout simplement vivre. avec vous il n’y a jamais eu de vie au Gabon.

  34. La Fille de la Veuve dit :

    La question que moi je pose à notre Pseudo Enarque, depuis ma cuisine et mon niveau de CP0 est assez simple :

    Où est la copie de l’original de l’acte de naissance de votre Petit-frère ?

  35. Odzamboga dit :

    Je n’ai même pas suivi ce passage de ya pascaline hier à la télévision. Mais il lire les uns les autres, je pense que nous avons un sérieux problème dans ce pays. Comment est que la famille de feu obo continue à penser que le Gabon leur appartient ? Que les Bongo réfléchissent déjà de la periode avant 2016. Je demande à tous les gabonais de se soulever contre la constitution actuelle, car elle ne garantie en rien des élections démocratiques en ce sens qu’elle basée sur des élections à un tour et sans limitation de mandat

  36. jeremy dit :

    Ah louetsi pean cet opposant néo gabonais à eu tort de raconter des kongosser. La vérité toi et moi on la connaît n est ce pas? C est encore quoi son parti politique ce pean?

  37. Bigre!Fichtre!Diantre! Qu’ai-je entendu? Pascaline perd la tete ou c’est le vaudou d’Acrombessi qui lui monte dans le ciboulot? Nous, Peuple gabonais ne sommes et ne seront jamais en phase avec tes dires. Débiter de telles inepties sur une chaîne publique devant un journaleux à la solde incapable de vous reprendre (même ne manière subtile et polie) lorsque vous utilisez les armoiries du pays comme étant des symboles familiaux!

    Omar Bongo n’était peut-être pas allé à l’école mais il avait une présence d’esprit et une intelligence (je ne parle pas d’intellect) que vous ses enfants n’avez pas. Lorsqu’il glisse l’article 10 dans la Constitution c’est parce qu’il voit le petit IBO du biafra venir; Il voit comment il met tout en oeuvre pour le disqualifier puisqu’il était prêt à éliminer physiquement et par tous les moyens ce dernier. Omar doit se retourner dans sa tombe lorsqu’il entend celle sur qui sa confiance portait venir sortir autant d’arguments fallacieux et maladroits.

    Ton intervention ne fait que nous conforter dans ce que nous savions déjà et que le livre de Péan nous enseigne: Patience Nkama Dabany est stérile. Alain Bongo est un enfant adopté qui est gabonais certes mais qui n’avait pas vocation à présider aux destinées du Gabon dans le sens de l’article 10 la Constitution. Voilà pourquoi j’ai souvent demandé aux Pdgistes de trouver un autre candidat. Croyez-moi, cette affaire ne s’arrêtera pas là . Enfin, sachez que les gabonais sont fatigués des gesticulations du clan Bongo. Tu traites qui de chiens du haut de ta caravane? Les Gabonais? Sache que ce peuple que vous croyez apathique et acquise à votre cause se déchaînera contre vous par tous les moyens. Les gabonais dans leur immense majorité vous tient en horreur mais vous voulez pas voir la réalité, ou vous feignez de la voir. Mais que vouliez ou non ce jour viendra. Et vous serez traqués, pourchassés et au Gabon et à travers le monde. Continuez à vous terrer dans votre bulle imaginaire qui va vous éclater sur le visage bientôt. Des plus caïds que vous (et de très loin!) sont tombés. Votre heure arrive. Faites votre malin.

    Ps: ton demi-frère est gabonais né au Biafra. Pourquoi a-t-il honte de ses origines alors qu’il devrai en être fier? Est-ce pour ça qu’on voit bien qu’il es mal dans sa peau et mal à l’aise auprès des gabonais, leur préférant la légion étrangère?

    • Tonton d’okala, très bonne analyse !
      Omar Bongo avait fait maintenir l’article 10 dans la Constitution pour empêcher les ambitions de son fils adoptifs sachant que les nigérians ont la contrefaçon dans leur ADN. C’est à cause de Marie Madelaine MBOURANTSOUO que le Gabon est la risée du monde entier aujourd’hui parce qu’il est dirigé par un Président à l’acte de naissance et aux diplômes contrefaits.

  38. Léon-Paul BOUNOMBAR-MOUNGONGO dit :

    Je suis né le 03 Novembre 1956 à 10h. à l’Ambulance de Lambaréné, tel est écrit sur l’Acte de déclaration de ma naissance. Mes parents, de condition sociale paysanne (à connotation coloniale : analphabètes) ont gardé un extrait de cet acte…et aujourd’hui, je fête mon anniversaire.

  39. Encore eux dit :

    La soeur d’Emeka, la vérité fait mal à attendre, car dans votre subconscient, vous saviez que Monsieur Péan dit la vérité sur les origines de votre frère adoptif.

    Vous vous posez des questions pourquoi ce Monsieur ne l’a t’il pas fait quand votre père était encore vie, mais moi je me pose une question, n’a t’il pas une mère? pourquoi ne vient elle pas devant le petit écran et parlé? éhéhéé, que kangué!

  40. les gabonais s'organisent dit :

    Ecouter cette vidéo jusqu’à la fin, les gabonais s’organisent pour faire partir ALI BONGO avant 2016 :

    http://rec001.freeconferencecalling.com/mp3/1187061/898216/LAF3494_11022014143602751_1181043.mp3

  41. la vision dit :

    Que Madame Pascaline M. B.O passe à la Tv nationale pour dire que son cadet n’est pas “biafrais” et voilà, les centaines de milliers de gabonais avides d’idées sortent enfin de le cachette pour en faire un Buzz
    Mais chers compatriotes à quel moment allons-nous enfin nous intéresser à quelque chose de constructif pour notre pays?
    De toute façon, que ce soit la famille Bongo, les gabonais en général, la plupart joue le jeu. Les marionnettes : ” Les Bongo ” les spectateurs :” Les gabonais avides d’info fraiches de la présidence de la république”
    Tiens, et si moi aussi j’écrivais un livre sur ” Comment Ali a porté son pantalon ce matin?” Ou plutôt “Pourquoi Pascaline a insulté Ali”? Au moins je suis sûre qu’avec de telles titres, des centaines de gabonais me porteront dans leur cœur 😉
    Mais pendant ce temps…
    Pendant ce temps,
    – Si dame SEEG n’arrive pas à honorer ses engagements : C’est pcq Ali est “soit disant” Biafrais.
    – Si après tant d’années on est arrivé à bâtir une ville comme Libreville dans l’anarchie totale etc. : C’est pcq Ali est soi-disant Biafrais.
    – Si + Si + Si = Continuons à nous focaliser sur le sujet de Mr Péan qui subitement, s’est rendu compte qu’il fallait parler de la famille Bongo. Au moins, grâce à ce livre:
    – le prix de la bouteille d’huile que nous exportons va diminuer;
    – Le prix du Kilo de riz passera de son prix à la moitié.
    – Tous les gabonais iront à l’hôpital sans payer le moindre frais pcq le Gabon a le pétrole et donc l’Etat se charge de tout payer.
    – Travail pour tous
    – Les investisseurs s’intéresseront à notre pays parce que Mr Péan a bien parlé de la Famille Bongo

    Personnellement, que Mme Pascaline ait fait une interview sur ce sujet, je dirai simplement, et comme aime souvent le dire notre désormais porte parole du Cœur Claude BB: C’est un Non-Evenement.
    Pourquoi, vais-je accorder 5 voir 10 ou je ne sais trop combien de temps cette interview pour écouter une famille se justifier sur la nationalité de quelqu’un? de surcroît le chef de l’Etat?

    Mr Ali B.O est président du Gabon, pour ceux et celles qui refusent de l’admettre jusqu’à présent c’est de votre droit, mais dites vous une chose: C’est à l’ensemble des Gabonais de décider qui doit être aux commandes de l’Etat. Pour l’heure c’est Ali qui a été choisi par 41% des votant de 2009.
    Les mécontents, 2016 arrivent. Portez votre candidat au triomphe, Le Peuple Burkinabé a su se faire entendre quand il l’a souhaité. Tous les chefs d’Etat en sont conscients que le pouvoir appartient avant tout au peuple.

    Si Monsieur Pean aurait écrit un livre dans lequel il explique comment un gabonais qui n’a pas fait l’école et qui aspire a une vie meilleure peut faire pour s’en sortir, je lirai volontiers son livre. Pour l’heure, même si son livre était gratuit, je ne l’accepterai point pcq je ne vois pas en quoi ça m’aide à apprendre mes leçons, à être ponctuel à mon travail, à donner le meilleur de moi. etc.
    Tant qu’il y aura pb d’eau, électricité, vie chère, santé, éducation, emploi etc. je ne cesserai de dire que l’Etat doit faire plus d’efforts.
    A chacun son opinion. C’est aussi ça la démocratie

  42. Robespierre dit :

    Qu’attendez-vous d’autre d’enfants eleves dans l’immoralite et la promiscuite sexuelle -a 14 ans son papa paya Bob Marley pour la coucher et satisfaire a son fantasme de jeune fille- des enfants eleves dans le vol et le mensonge, entoures de mille flatteurs qui leur disaient que le Gabon est la propriete du pere Bongo, et dont l’effigie sur les billets de banque finissait de les persuader que tout l’argent du Gabon est le leur, et dansle cri du peuple PDG Bogo Oye !Que chaque Gabonais fasse son mea culpa et accomplisse le devoir d’etouffer tous les petits monstres Bongo qu’ils ont cree avant qu’ils ne fuient sous d’autres cieux. Ils le savent bien c’est pour cela qu’ils placent tout leur butin hors du Gabon.

  43. Gail dit :

    s’il te plait Pierre Pean peux-tu nous conduire une autre enquête mais cette fois sur le parcours scolaire de cette dame. A vrai dire je n’ai jamais pris le temps d’accorder plus d’une minute à un discours d’un membre de cette famille bongo! Je la croyais vraiment plus consistente que cela et j’ai été choquée du niveau du discours de cette dame. En tout cas la bêtise semble bien se partager dans cette famille. Elle a vraiment rater une occasion de se taire la Pascaline; la panthère autant pour moi! This woman is nothing but a pathetic liar!Tic Tac Tic Tac pour qui sonne le glas? la fin de ce royaume est proche! la panique à changé de camp.

    • reve dit :

      j’imagine France 24 annoncé: Fin de règne d’Ali Bongo, le peuple a triomphé!!!
      puis dans les jours qui suivent, un reportage qui parle des Bongo qui ne savent plus où aller!!! Pascaline en fuite, La mère s’est pendu!!, les autres fils ont fuit par le Congo, les autres nient être des Bongo!!!
      Les biens récupéré par l’Etat gabonais, ce qui lui revient de droit!!!
      liesse populaire!! Billie Bi-Nze, regard fuyant tel Gbagbo, pleure!!!
      cela va arrivé mais dans combien de temps?!!! Seul Dieu sait

  44. le Villageois du KOMO dit :

    Pascaline Bongo par ses propos a déshonoré le peuple Gabonais devant le monde entier, nous exigeons réparation. Elle doit demander des excuses publiques au peuple gabonais, sinon le procureur de la République devrait se saisir de cette affaire.Car il s’agit là d’un acte de haute trahison à l’endroit de la nation toute entière, assimilé la maternité allaitante à Omar Bongo et les armories de la république à Ali et elle cela frise la démence et le sommun des sornettes, quel manque de patriotisme… Nous attendons ses excuses publiques à la RTGPDG, Africa 24,France 24 et RFI!

  45. Gail dit :

    lire raté au lieu de rater. Desolée pour le manque de certains accents j’utilise un clavier qwerty.

  46. # Akébé vite !!!! dit :

    @Mireille Mihindou vraiment j’approuve votre message.
    Ca c’est quelle famille on t’appelle Yaya c’est que l’on te prette la capacité de réflexion maturité etc…Donc chez ces gens là c’est ainsi?? C’est vraiment l’hospice qui se moque de la charité.Quel était le but de la sortie collective?Comment avec tout l’argent volé là vous ne pouvez pas “arranger la vérité”?
    Par ailleurs un témoignagne repouse sur la crédibilité du témoin que dire alors du témoignage d’une fausse énarque qui vient défendre son non-moins faux docteur en droit/géographie (c’est selon votre choix toutes façons il n’a aucun des deux) de frère?
    « La sottise est le bouclier de la honte, comme l’insolence est celui de la pauvreté.  »Léonard De Vinci

  47. as des as dit :

    J’ai honte d’entendre la fameuse yaya sortir ce genre de propos.madame je vous informe si vous le saviez pas que le gabon c’est pour les gabonais et non pour une famille ou une bande de copains

  48. NGOUSS MABANGA dit :

    Ngouss mabanguluss, vraiment c’est une famille de la honte.
    Et vu que Gabon tv est sure le cable…c’est pitié pour tous les Gabonais car on nous insulte à cause des bétises que vous débités ça et là…
    c’est à cause de vous qu’on nous insultait donc à l’etranger:”BETE COMME UN GABONAIS”
    De grace evitez desormais des sorties médiatiques improvisées…mais comme vous avez vendus la honte au chien il y a fort longtemps…ça m’etonnerais que vous suiviez mon conseil.

  49. témoin occulaire dit :

    cette dame a peut être le niveau 2nde des lycées!

  50. Yiduka dit :

    Cette dame est la parfaite caricature de l’adolescente en échec scolaire…

  51. Bil Ngana dit :

    A entendre certains, on peut penser que le Gabon se porte à merveille et que le livre de Pierre Péan, ne devrait pas nous interpeller, nous Gabonais, ne fût-ce que pour « secouer » notre conscience. L’article 10 de notre constitution est clair : Ali Bongo ne devrait pas se trouver à la tête du Gabon s’il est d’origine étrangère ! Alors, il fait quoi là ? Il s’agit maintenant d’apporter la preuve qu’il mérite de nous diriger et d’aller au terme de son mandat : ainsi, tous les actes officiels de la République Gabonaise posés sous son mandat ne seront pas contestables. C’est à ce niveau que se situe le problème. S’il reste stoïque, il confirme la confiance qu’il fait davantage depuis toujours à ses amis étrangers dans les arcanes du pouvoir gabonais, y compris Pierre Péan et ses affirmations. Le reste n’est que verbiage !

    • Le citoyen libre dit :

      Si quelqu’un a contribué à ton eduction vas tu rejeter tout parce qu’il est condamné con assasin, violeur ?
      C’est dans l’incapacité face au pouvoir que le peuple est obligé d’accepter certains actes posées, nous sommes consiences et qu’il falait malgré tout que le Gabon avance, mais cela ne nous interdit pas de dire que nous avons à la tete du pays un imposteur au vu de notre constitution et c’est à nous de reparer cette violation par le depart d’ALI Bongo du pouvoir. Vous n’accepterai pas que quelqu’un qui n’ai pas de votre famille vienne tuer ta famille, detourne tous biens et vous est là sans rien faire , cela s’appele de la lacheté à moins d’etre un etranger comme lui.

  52. lari yari dit :

    Et si la Pascaline, craintive de la réaction de son frère contre sa personne dont elle sait qu’il est violent, brutal et limité, viserait, par cette sortie médiatique hâtive et plutôt compromettante, à se préserver d’éventuels soupçons d’avoir fait partie de ceux qui ont renseigné PEAN dans son enquête préalable à la parution de ce livre?

  53. Le citoyen libre dit :

    Ce n’est pas en disant qu’ALI n’est pas Biaffrais qu’elle croit clore ce debat il sagit de la violation de notre constitution. ALI en 2016 sa candidature va etre rejetée par le peuple gabonais sur la base de notre constitution qui a été violée une fois mais pas deux fois. La preuve que le pouvoir veut que l’on fournisse au peuple est tres claire c’est dans le dans ledossier de canditature d’ALI en 2009 qui est le faux acte de naissance qu’ALI nous fournisse l’original de acte de naissance, moi qui suis né en 1961, j’ai retrouvé la souche de mon jugement suppletif à la prefecture, alors ALI avec tout l’argent qu’il a volé ne peut pas mettre tout le pays à la recherche de sa souche d’acte de naissance ? Qu’il demande à SARKOSY et associés de le lui fournir parce qu’il lui on soutenu dans cette violation de notre constitution.ALI avait meme juré sur celle-ci qu’il est entrain de marcher dessus avec sa soit disant famille qu’il laisse les autres bongo tranquille.

  54. OBAME NGOMO Télesphore dit :

    En lisant calmement et à nouveau cette interview, on peut dire 3 choses:

    1. Pascaline Bongon’a pas préparé son intervention sinon elle n’aurait pas assez rapidement verser dans l’émotion là où c’est la raison qui devrait prévaloir face aux affirmations détaillées et argumentées de Pierre Péan.

    2. Pascaline Bongo n’apporte aucun élément qui viendrait démentir les informations distillées par Pierre Péan. Comment alors veut elle qu’on puisse donner du crédit à son propos? Sinon penser que les mots de Pierre péan pourraient séjourner dans le vrai?

    3. L’intervention de Pascaline Bongo est venue réconforter le flou et le trouble qui persistent sur cette affaire voulue par les “émergents” eux mêmes. Ces derniers avaient initié et alimenté le débat sur la nationalité de Jean Ping et de Jacques Adiahénot. Dans mon journal, “Le verbe de Ngomo” du 12 juin 2014, je titrais un de mes articles “Et si on parlait d’acte de naissance?”. afin d’attirer l’attention du pouvoir.

    Mais hélas, j’ai été censuré par le Conseil National de la Communication. Quand je vois ce qui arrive aujourd’hui, je vous avoue que je ne me réjouis pas de la situation mais en même temps c’est une victoire pour mon journal dont je ne peux me réjouir. L’histoire me rend justice et je ne demandais pas plus.

    Maintenant que le boomrang est revenu avec brutalité sur la face des “émergents”, j’ai envie de leurs dire: “maintenant on fait comment pour la suite face à ce piège où ils sont déjà condamnés”?

    Il sera très difficile de sortir de cette équation dans les temps qui courent. Et là, je ne suis plus près à donner mes solutions pour sortir de l’impasse tant que les “émergents” ne m’ont pas rendu mes 6 mois de suspension cynique et inique.

    • Le citoyen libre dit :

      Et là, je ne suis plus près à donner mes solutions pour sortir de l’impasse tant que les « émergents » ne m’ont pas rendu mes 6 mois de suspension cynique et inique.
      Un cheque de la part d’ALI ou des gabonais qui veulent se debarasser d’ALI ?
      Mon frere si tu aimes le Gabon les 6 mois de salaire de te redonnerons pas pas ta dignité d’etre gabonais, s’il te plait ne vends pas ton ame au Diable d’ALI, parce qu’ALI va quitter le pouvoir avant 2016.

  55. malouba. dit :

    Les bongos on n’entend ke vs dp8 près de 50 ans,alors ya’pascaline,un peu de retenu avk les symboles de la republique,mais grande soeur tu ne t’entend pas parler,descend de ton truc là….vs avez transformé ce pays en royaume des bongos.seulement les chiens ke tu élève,mate,caresse dans le sens du poil,jette des os selon ta bonne humeur fini par te mordre selon le traitement k’il reçoit…en l’espèce vous avez pas traiter vos chiens avk égard…et en ce ki concerne ton frère sort nous la docs authentique

  56. Le citoyen libre dit :

    Question du journaliste : Cette question de la nationalité d’Ali Bongo a été posée pendant les élections anticipées de 2009. Pourquoi, selon vous, Ali Bongo fait-il peur à ses adversaires politique ?
    La bonne question est : Cette question de la nationalité d’Ali Bongo a été posée pendant les élections anticipées de 2009. Pourquoi, selon vous, Ali Bongo ne presente pas son vrais acte ne naissance pour confirmer qu’il bien Gabonais d’origine et non d’adoption ?
    Et Pascaline aurait pu repondre demander le lui-meme ?
    Et le journaliste de poser une autre question : Vous etes la grande seour d’ALI vous avez votre acte de naissance et pourtant ?
    et comment compremdre qu’ALI n’a pas le sien ?

  57. cbienbo dit :

    les gens ne peuvent penser ou s’exprimer qu’en fonction de leurs capacités intellectuelles. S’emprendre à cette famille Bongo Ondimba ne sert à qu’à nous vider nos énergies. En effet, aucun commentaire ou discours ne les mettront à terre: ils n’en comprennent pas le sens, ils n’ont pas assez entrainer leurs cervaux à l’exercice intellectuel.
    Par contre, il faudrait s’emprendre aux institutions qui les maintiennent au pouvoir. Il faudrait mettre la pression sur les dirigeants de la cour constitutionnelle et le l’assemblée nationale, les ministres de la défense et de l’intérieur. En menant des enquetes sérieuses sur les vies privée et publique de ces acteurs politiques corrompus, ces derniers lâcheront les usurpateurs actuellement au pouvoir qui, a leur tour, prendront la poudre d’escampette sans demander leur reste

  58. Le partant dit :

    …voilà à quoi a servi cette masse d’argent piller sans vergogne.
    À élevé des enfants qui ne sont rester rien d’autre que des ÂNES
    doubler D’IGNARE à l’élocution douteuse et qui n’ont d’autre honte que de passer leur temps à
    Convaincre… Pathétique.
    Vraiment triste pour notre pays.

  59. doukdouk dit :

    UNE SEULE QUESTION A PASCALINE, Etant donné que les deux panthères ce sont les deux frères et la femme allaitante c’est BONGO PERE, Ce qui veut dire qu’après leur règne, les armoiries du Gabon les symbolisant vont changer d’images ? et que disent les Institutions ? Assemblee, Senat et la Cour ? on ne sort pas ce genre d’inepties devant le monde entier. meme si papa a voulu faire plaisir afin de vous imortaliser- Une autre question, de quelle date sont ces armoiries ? PUISQUE BONGO OMAR n’etait pas le 1er Président ? Il ya eu d’abord LEON MBA

  60. Le Boulanger dit :

    Regardez-moi même ces bouilles, on dirait une famille qui sort de la prison de sans-famille!On dirait des villageois (ils le sont en réalité).Mon Dieu ça c’est quelle malédiction? Je comprends mieux les raisons des mélanges et autres métissages à gogo, les Bongo sont moches! Moches physiquement mais aussi dans leurs coeurs! Pascaline, une soit disant Enarque (il va falloir qu’on vérifie tout ça aussi
    ) s’exprime là comme quelqu’un qui n’a rien dans la tête, c’est pas possible!

    Le Boulanger Ali, l’homme qui rêvait de rouler tous les gabonais dans la farine, est né au BIAFRA, de parents BIAFRAIS, adopté par Omar Bongo malgré lui car c’est la France qui lui impose ce petit Ibo venu du BIAFRA. Plus la peine de vous casser le corps, 99,99% des gabonais en sont convaincus.

    Le Gabon vous appartient à jamais, n’est-ce pas? OK…

  61. Encore une fois les gabonais n’ont rien compris de ce voulait dire notre maman pascaline en ce qui concerne les armoiries. Bref, moi j’ai eu l’occasion de rencontrer en 2009 un des oncles d’Ali Bongo Ondimba grace a ma mere en la personne de monsieur le pilote Moise Dabany. J’ai ete choque par la ressemblance avec notre actuel president. Ali Bongo ressemble comme deux gouttes d’eau a ce monsieur. Pean en question veut juste semer le trouble chez les gabonais. Je demande aux frangins gabomas de rechercher ce mr Dabany et vous verrez. Pour les armoiries, j’ajouterai juste que sur le plan esotherique, Pascaline Bongo gere l’heritage spirituelle du vieux et Ali Bongo, le temporel. Ceux qui savent ne parlent pas. Car, il en va de la stabilite du gabon. Je m’arrete la pour l’instant.

  62. Ali Bongo Ondimba est le president dont le Gabon a besoin pour son developpement car, il a le projet qu’il faut et la volonte. Ainsi que l’age. Si vous l’enlevez, qui, a sa plac?? Surtout dans l’immediat. Il est le garant de la stabilite du Gabon. Son mandat va jusqu’en 2016, il n’est qu’a sa 5e annee il lui reste 2ans. Attendons et regardons la commission sur le Pacte Social et le Bureau du PSGE a l’oeuvre jusqu’a la fin du mandat. Bonne soiree.

  63. jeremy dit :

    Merci antchouey menest de nous avoir fait comprendre que le Gabon n existait pas avant les Bongo. La stabilité n existait pas et si Bongo n était pas la le Gabon n aurait pas existé. Quant à la grande ressemblance de votre tartampion avec je ne sais qui est ce une preuve? Si vous aviez un brin de jugeotte vous auriez pu comprendre que chaque personne sur terre a un plusieurs sosies sans en être forcément parents. Si la ressemblance est une preuve alors Obama qui a une dizaine de sosie à travers le monde sur chaque continent possède donc des frères dans le monde.

  64. Nullissime ces Bongo. De toute ma vie je n’ai jamais rencontré une famille aussi sotte. Y a pas un pour rattraper l’autre, tous pareils, aucune jugeote , aucun bon sens, menteurs comme pas permis. Biafrais n’est pas une insulte pourtant. Ayez juste l’honnêteté et le courage d’accepter les origines de votre demi frère.

  65. TropGabonaise dit :

    svp lisez bien les propos de Mme pascaline c etait juste une comparaison avec la hiérarchie de leur famille rien a voir avec le peuple Gabonais…ok la comparaison etait mal placée mais ne cherchons pas des moyens pour tout mélanger…Nous montrons aux autres nations que nous aimons notre pays dons attendons les preuves de la part de M.PEAN et de la famille Bongo de là seulement nous pourrons réagir en toute démocratie

    • le_kap dit :

      mais portez plainte a Pean au lieu de venir nous expliquez votre hiérarchie familiale. est-ce que ce sont les Gabonais qui ont écrit le livre pour vouloir s’expliquer auprès des Gabonais? oui, c’est un menteur et il a insulté la mémoire de votre père. maintenant vous, vous dites quoi? portez plainte

  66. nanga fabrice dit :

    c dommage que pascaline defende celui qui est venu au pouvoir avec l,aide de mbourantsou ndongou et sakozi je sais ke toutes les betises qu,elle a racontee a gabon television pdg lui ont ete impose par celui qui a vendu le gabon aux etrangers je pensais ke les gabonais pouvaient compter sur ta contribution pour remettre le pays sur les bons rails comme a l,epoque de LEON MBA

  67. nii odartey lamptey dit :

    mais c simple ya pascaline dis a ton soit disant frere d,apporter son acte de naissance qui date de depuis l,aef ca lui eviterait les ennuis

  68. Powè powè dit :

    Ecoute moi bien Ya Pascaline ! parler des origines d’Ali Bongo ne veut pas dire s’immiscer dans la vie privée de la famille Bongo Ondimba ni insulter la mémoire de votre père. A partir du moment où Ali s’est imposé aux Gabonais comme PR il est devenu homme public et les Gabonais ont le droit de savoir qu’elles sont ses origines compte tenu de l’article 10 de la Constitution.
    Toi-même qui défends aujourd’hui Ali là, peux-tu prouver que tu es vraiment la fille biologique d’Omar Bongo ? ATTENTION Pascaline, le passé nous rattrape toujours les Secrets d’Histoire finissent par se savoir. Arrêtez un peu (vous la famille Bongo) avec votre arrogance, il faut savoir quitter le pouvoir avant qu’il ne vous quitte (à l’exemple de Blaise Compaoré et sa famille qui se cache aujourd’hui en Côte d’Ivoire) !

  69. Le Miroir de la petite émergence. dit :

    En fait Pascaline et son clan prennent le Gabon pour leur plantation de nkumu. La plus grande erreur des gabonais c’est d’avoir laissé les batekes pendant près de 4 décennies au pouvoir. Ils sont dans toutes les scandales financiers et bénéficient d’une impunité quasi totale. Regardez où ces cancres se situent dans l’administration ;s’ils ne sont pas dans les forces de défense, on les trouve dans les administrations juteuses de l’état. Mais dans l’enseignement, la médecine… ces énergumènes tiennent à peine dans les 5 doigts de la main. C’est pourquoi j’implore Dieu et les gabonais de bonnes moeurs à bannir cette famille et leurs alliés de notre pays! Cette famille est la plus grande tare que la planète n’ai jamais portée. A l’instar du Burkina Faso, chassons ces tyrans pour un meilleur climat social car il y va de l’avenir de nos enfants! Pascaline, Ali et vos parents dégagez avant qu’il ne soit trop tard. Le Printemps Équatorial est proche.

  70. ntché ya zo dit :

    Pascaline, laisse moi te rafraichir un peu la mémoire : quand ton père avait été hospitalisé à l’hopital militaire avant son évacuation à Quirôn, tu t’es rendue à l’hopital pour le voir. Arrivée à l’entrée du pavillon Léon Mba où se trouvait sa chambre, les grades postés là t’avaient empêchée d’entrer parce qu’ils avaient reçu les ordres du ministre de la Défense de l’époque que pas de visite de qui que ce soit au PR. Dépitée, tu t’es alors exclamée : quoi ! c’est pas un petit biafrais qui va m’empêcher de voir mon père. Tu avais oublié ce jour là que les murs et les gardes ont des oreilles. Et c’est la même TOI qui viens déclarer à la télé qu’Ali n’est pas biafrais. En outre, tu insultes les symboles de la République. Tu n’as même pas honte !

  71. akouasango dit :

    arretez de deranger les gens. bongo par ci bongo parla.on en a marre.vous leur donnez de limportance avec tout ca!!!!!!!!!!!!!!!

  72. akouasango dit :

    barac obama est il americain? cest un africain non? et sarkozy est il francais ? il est hongrois non? les gabonais ont des vrais problemes vous passez votre temps pour la filiation d’ali. nous on veut des routes des hopitaux une ecole bien faite des conditions de vie agreables pour nous et nos enfants. des salaires bien arrondis et la fameuse pip promise ? parlez de ca au lieu de verser sur des betises!!!!

  73. akouasango dit :

    tu crois quil peut en arriver la? non il est trop fier et decesif cest un bon mr qd meme.

  74. gfyfyf dit :

    Pourquoi un blanc situé à plus de 6000 km de Gabon mais en cause toute une constitution. Estce que ce sera possible pour un nègre de remettre en cause la légitimité d’un président français ou allemand. Le peuple Gabonnais doit se réveiller.
    Impérialisme ABBAT comme disait le Capitaine THOMAS.
    La françe-afrique ABBAT

  75. FINE BOUCHE dit :

    Pascaline BONGO Ministre des Affaires étrangères eh bien moi je suis la fille de la reine d’Angleterre à ce compte là

  76. Le peuple gabonais est vraiment aveugle et que dieu nous leur benisse et pardon

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW