Le président Ali Bongo a entamé le 13 février 2018 une tournée régionale devant le conduire dans quatre pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), pour des concertations sur des sujets communautaires et bilatéraux.

Ali Bongo et Paul Kagamé lors d’une précédente rencontre. © D.R.

 

Le chef de l’Etat gabonais a entamé le 13 février cette tournée par Kigali, la capitale du Rwanda, où il échangera avec le président Paul Kagamé. Il se rendra ensuite en Angola, au Congo et en République démocratique du Congo (RDC) où il aura également des entretiens avec ses homologues João Lourenço, Denis Sassou Nguesso et Joseph Kabila.

Selon la présidence de la République, ce séjour dans les pays de la sous-région s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre le Gabon et ces pays. Ali Bongo mettra également à profit ces rencontres pour examiner avec ses pairs certains chantiers de la CEEAC.

Les questions d’intégration sous régionale, de sécurité, de terrorisme, de migrations, etc. seront au cœur des échanges entre le chef de l’Etat et ses pairs. «Le Gabon souhaite davantage développer et raffermir les relations d’amitié, de fraternité, de coopération multiforme et multisectorielle avec ces pays d’Afrique centrale», affirme la Direction de la Communication de la présidence de la République.

 
 

29 Commentaires

  1. BSerge Okogo dit :

    Affaires de bandits se règlent en bandits. Ali Bongo a empêché Jean Ping de sortir du territoire ; nous devons l’empêcher à notre tour de revenir dans notre pays. Le but de sa visite chez Kagamé est de recruter d’autres terroristes.

  2. freeman Maroga dit :

    Et ses Voisins directs dans tout ça???

    Tic tac Tic tac

  3. Maki dit :

    …..Oh mon Dieu, BOA na pas honte VRAIMENT. Le lourd fardeau de tricherie aux élections présidentielle 2016 au Gabon ne lui fait pas patapata? Serge, ta raison. Agissont-vite. Il pense faire mal au GABON, il se trompe.

  4. Maki dit :

    Le rire de l’autre, n’est pas synonime de ce qu’il raconte, plutot de la moquerie de receveur au reçu.

  5. Koek lun dit :

    Bien sur il va rencontrer kabila. Ce sont les mm gens

  6. Les vrais conseillers d’Ali Bongo ne sont pas ceux qui traînent dans les couloirs du palais du bord de mer et payés inutilement. Les conseillers d’Ali sont : Paul Kagame, Kabila et le roi du Maroc. C’est cette troïka qui encourage Ali de se maintenir au pouvoir par tous les moyens : enlèvements, assassinats …. Ali Bongo est donc parti en consultation.

  7. Antoine dit :

    La rencontre des assassins et usurpateurs

  8. n importe quoi va te balader tranquillement comme tu sais le faire

  9. Milangmissi dit :

    “Ali Bongo en tournée dans 4 pays de la CEEAC” un petit rappel sur le fait que celui qui dit avoir été plébiscité par les gabonais n’est jamais allé les remercier. A quand une tournée républicaine? Ah oui il a remercié mborantsouo, aboghe ella, opiangah
    “Entre fond et forme, la forme est la compétence des incompétents !”L. Martinez

  10. jean- jacques dit :

    Il faudrait que le gouvernements invite une equipe des psychanalystes cubains ou israliens pour traiter les opposants et leurs militants au Gabon.
    Est ce que le President Ali voyage avec le palais? ou le gouvernement? est ce qu’il est à son premier voyage hors du Gabon . continent? Qui vous empeche de prendre le pouvoir? votre Ping avait promier en janvier, nous sommes à quel mois? pas février bientôt mars, il faudrait que votre vieillard chinois et ses faux sympatisants arrêtent de trop RÊVER. pING NE DE VIENDRA PAS PRESIDENT DU GABON UN JOUR.si OBO etait vivant peut être il allait le fabriquer President. mais comme OBO n’est plus c’est fini.les privileges.

    • Iboundji dit :

      “O ma nòngò na mwibi, o ka mwibi “[seul un voleur/un assassin peut avoir autant de compassion pour un autre voleur/assassin ] sagesse Evia

      “Buduka a usu,gulubuga o nstima “[l’idiot ne pense qu’à aller aveuglément, le sage marche en vérifiant /garantissant ses arrières] sagesse Punu

  11. Bjr vs battez pas pour sa …certains ont compris que c’est un problème qui mine la classe politique actuelle en Afrique centrale en particulier au Gabon.conclusion ni ping ni Ali ne fera l’affaire car nous savons qui est Ali et avec qui ping compte gouverner le pays… Sinon c’est sera du “on prend les mêmes et on recommence …je vous remercie…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW