Des membres du Parti démocratique de Russie ont été reçus, le vendredi 12 novembre 2012, par le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG). La délégation russe s’est entretenue avec son homologue gabonaise sur les questions de coopération bilatérale et de renforcement des échanges entre ces deux formations.

Andreï Bogdanov, président du Parti démocratique de Russie - © AP

Amené à Libreville par son président, Andreï Bogdanov, le Parti démocratique de Russie se positionne comme une formation proche du parti au pouvoir à Moscou, Russie unie, dirigée par l’ancien président Dimitri Medvedev. Cette formation soutient l’action du président actuel, Vladimir Poutine.

La rencontre avec le secrétaire général du PDG, Faustin Boukoubi, accompagné du secrétaire général adjoint chargé des élections, Emmanuel Nzé Békalé, et du secrétaire national en charges des fédérations extérieures, Axel Ayenoue, s’inscrivait dans le cadre de la volonté du président Ali Bongo Ondimba de diversifier les partenaires économiques du Gabon. Dans ce contexte, Andreï Bogdanov a déclaré leur souhaite de prendre part à l’œuvre de construction du Gabon émergent «aux côtés du président Ali Bongo Ondimba qui a montré des signes forts de sa volonté de diversifier les  partenaires économiques du Gabon».

Selon le quotidien Gabon Matin, cette audience a permis à ces personnalités de discuter de la coopération bilatérale, mais aussi du raffermissement de cette coopération, de l’amitié et des échanges entre les deux peuples.

En appui de la politique de développement prônée par son chef de fil, le président Ali Bongo Ondimba, le PDG multiplie des rencontres et échanges avec des partis amis autant de l’intérieur que de l’extérieur.

Une délégation du PCC avait déjà  effectué un séjour au Gabon du 21 au 25 octobre, dans le cadre d’un processus de renforcement de la coopération avec le PDG. Lors de ce séjour, les membres du PCC avaient été hôtes du Premier ministre, Raymond Ndong Sima, le 24 octobre dernier. L’avenir de la coopération sino-gabonaise était au centre des échanges.

 
 

9 Commentaires

  1. Le Trés Respectable Frère dit :

    Entre fraudeurs, on se reconnait. L’élection de Poutine constétée pour cause de fraude, l’élection d’ABO également!!! Dis moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es!

  2. Atondasimba dit :

    Ils sont impayables au PDG, que pourraient-on encore tirer de ce parti?…..es ce qu’ils savent que depuis hier, le parti Russie Unie et ses alliées ont fait voter une loi qui qualifie d’anti patriotique toute ONG qui recevrait des financements ou soutient de l’étranger….à l’exemple des Pussy -Riots et les autres manifestants du début de l’année en Russie…Après le PC Chinois, la démocratie à de l’avenir en Russie et au Gabon…

    Bravo BOUKOUBI!!!

  3. L'Ambassadeur Kinguelé dit :

    On appelle çà faire du chantage.

  4. Dos d'anne dit :

    Pourquoi n’avoir pas choisit le chinois, le russe, le nord coreen comme langue officielle au gabon et divertire le peuple avec l’anglais.
    A quand l’arrivée d’une délegation birmamne ou syrienne à lbv?

  5. Ndambo dit :

    Qui s’assemble se ressemble !

  6. visa dit :

    En tout cas il a le merite de diversifier les contacts.

  7. scho dit :

    @Le Très Respectable Frère
    Ce n’est pas le parti de Putin. Vladimir Putin est chef du parti ” Russie Unie”

  8. le citoyen dit :

    bravo bkb ! alors et puis quoi encore, Ping et Tchechenko doivent comprendre meme s’ils ont quittes la barge apres s’etre engraisser leurs grand parent les chinois les russes cours apres nous.signe d’un grand parti de masse

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW