Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, Steeve Ndong Essame Ndong,  fait un «point complet et précis» des arrestations à l’issue des événements postélectoraux de Libreville du 31 août 3016.

Steeve Ndong Essame Ndong, procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, le 19 septembre 2016. © Gabonreview

Steeve Ndong Essame Ndong, procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, le 19 septembre 2016. © Gabonreview

 

A l’occasion d’un point presse organisé au tribunal de Libreville, le 19 septembre, le procureur de la République a informé l’opinion sur les suites des arrestations intervenues à Libreville, après l’annonce des résultats du scrutin présidentielle du 27 août 2016.

Au cours de ce point presse, qu’il a voulu «complet et précis», Steeve Ndong Essame Ndong a indiqué que sur les 800 interpellations, 407 personnes ont été relâchées au terme de leurs auditions sous le régime de garde à vue. Dans le même sillage, 393 ont été déférées au parquet de Libreville.

En ce qui concerne ces 393 personnes, le procureur de la République a déclaré que «31 ont été incarcérées et sont traduites devant le tribunal correctionnel pour flagrant délit afin de répondre des faits de violence, attroupement armé ou non armé ayant troublé l’ordre et la tranquillité public, pillages et destructions de biens publics et privés».

Il a également indiqué que 39 personnes ont été présentées à un juge d’instruction et sont placés en détention préventive pour «infractions d’incendie volontaire de biens publics et privés, pillages et destructions de biens meubles ou immeubles». Les 323 personnes restantes, quant à elles, ont été remises en liberté après un «rappel à la loi en audience publique», a déclaré le procureur de la République.

Steeve Ndong Essame Ndong a ajouté au terme de cette rencontre avec les journalistes qu’une information judiciaire a été ouverte contre des ressortissants étrangers. L’instruction en cours permettra de les identifier pour les faits «d’association de malfaiteurs, crime contre la paix publique, diffusion ou reproduction de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongères ayant troublé l’ordre public, transmission sans autorisation de signaux ou correspondances d’un lieu à un autre à l’aide d’installations de télécommunications, utilisations frauduleuse d’un réseau de télécommunication».

A l’annonce des résultats de l’élection présidentielle, le 31 août dernier, des émeutes ont survenu dans presque tout le pays en protestation contre la victoire d’Ali Bongo Ondimba. De nombreuses personnes ont été portées disparues, des familles sont restées sans nouvelles de leurs proches. Avec ces différentes interventions du procureur et l’on espère que la justice sera rendue dans les règles de l’art.

 

 
 

31 Commentaires

  1. jean jacques dit :

    tout mon souhait c’est d’etablir la peine de mort au Gabon ce genre d’individus si c etait en chine , coree du nord ou indenosie c’est directement au pot. pour que d’autres personnes ne repetent plus un jour.
    il faut bien les punir au moins 10 ans 5 ans c ‘est petit

    • imagine2016 dit :

      Et si la peine de mort est rétablie crois moi, c’est ton champion qui va passer en premier et toi naturellement, c’est dire que tu as peut être raison vu la barbarie que vous avez installé dans le pays, il faut une réaction vive.

      Je ne suis pas pour la peine de mort, mais toi et ton servile procureur paierez pour tous ces morts 100 ans de prison, dans une quartier de haute sécurité.
      jean-jacques,quand vas tu changer? même quand on parle de choses sérieuses, tu fais l’idiot, ça t’amuse de voir ces centaines de familles en souffrance?

    • Procureur tout puissant dit :

      Ta peine de mort physique et spirituelle s’accompliront bientot. Des condamnations arbitraries de la part de ton dieu-demon et ton procureur aveugle aux ordres du hideux sataniste seront leur condemnation aussi. Ils s’en souviendront au moment de leurs derniers soupirs. Car qui tue par l’epee, perira par l’epee. Je me rejuis de votre vulnerabilite instauree par l’Eternel. Monstres sans etat d’ame, ce pays n’est pas votre enclose. Pauvres mortels gonfles

    • bivouli dit :

      Jean jacques t es un clown…la peine de mort existe au gabon…Mandza! ndouna depenaud, doukakas, ange mba, la centaine des militaires qui ont refuse de faire partie de l escadron de la mort au qg de ping…la peine de mort quand ca arrange des voyous comme ali…elle serait et est souvent mal utilisee….tu ne connais et ne comprend rien a la vie…je comprends pourquoi tu es du cote des illtres au gabon rejoint les vite et vous faites perdre un temps enorme au developpement du gabon…avec la racaille que toi et ali represente, que peut on faire? ce pays vous a plus enrichi que le pays lui meme…foutez nous le camp…et vas y avec eux au biafra….pourquoi vous accrocher au pouvoir alors qu on ne veut pas de vous? energumenes va!!
      on virera alin odjuku du gabon….c est pour bientot…
      a bon attendeur salut..

  2. Charles Auleley dit :

    Un procureur Pantin et zélé….ton heure viendra

  3. NYAMA dit :

    Steeve Ndong Essame Ndong, vous êtes une honte pour la justice à 2 vitesses ! Avez-vous incarcéré les assassins, milices et mercenaires qui ont massacré les gabonais. Vous les connaissez et pourtant.

    Vous savez M. NDONG ESSAME, tout mal se paie ici bas.

    Expliquez nous pourquoi ZIBI est torturé, Firmin, Landry et bien d’autres ? Dans un pays de justice, vous devez démissionner, mais pour vos intérêts, vous sacrifiez le peuple et pronez le mensonge.

    Tout est VANITE

  4. L'OEIL A VU dit :

    Je suis fatiguee du mensonge du Gabon,les choses peuvent se faire mieux, ave du professionalisme pour ceux qui cherchent leurs parents, si vous etes incompetents demander à d’autres personnes de vous apporter leur expertise. Le Gabon ment trop trop trop.Je crains que nous ne soyons plus credibles à l’extérieur.

  5. wana brasiali dit :

    ce point de presse vien à point nommé reste juste l’impartialité de la justice sur ce dossier et que GOD vienne en aide au gabon.

  6. piouf! dit :

    Et l’arrestation de Nzibi Bertrand? de tout les pros PING?
    veuillez nous éclairer là dessus

  7. Nzamata mine dit :

    Pitié du Gabon, mon propre riche et beau pays! Dieu pourvoira…

  8. SEMA dit :

    On arrête pas la marche du temps avec des enfumages,ni avec des murs,ni avec les armes.
    Le Gabon se libère,et si vous faites partie de la coquille machiavélique vous tomberez.C’est la loi.

  9. le gaboma dit :

    Domage et quelle honte et toi jean chacque tu seras le premier qu’ont envera a la peine de mort guignol, ce petit procureur de la républic que peu t’il faire? rien du tout c’est une girouette mais ce sont des personnes qui vont fuirent seul quand ce pays va changé ce vendredi

  10. leokhardo leokhardo dit :

    Vous avez le bon rôle, une petite parcelle de pouvoir qui s’amenuise, face à une justice bien plus grande que la votre; la justice Divine! profitez -en , le cycle de l’ordre établi est irréversible. qu’importe le cas de figure.

  11. imagine2016 dit :

    comment les autres font pour faire passer leur message?

  12. leokhardo leokhardo dit :

    Il faut considérer que la vie est devenue intenable pour de nombreuses personnes : Inégalité des chances, corruption, rapports déviants au plus niveau de l’ état, pour ne citer que les principaux phénomènes qui heurtent notre quotidien dont le seul avenir débouche sur l’abandon, le dépit et la mort.

  13. angazouamane dit :

    Aaah mon pauvre neveu, toi aussi tu prends part à cette entreprise de mensonge. Penses tu qu’Ali et ses parents se souviendront de toi quand ils vont fuir le pays ? Sidonie Ouwé qui t’a placé au poste de Procureur a déjà préparé son exfiltration vers le pays de son camer de mari. Qu’a-t-elle prévu pour toi et les tiens ? Tu sais très bien que toute cette histoire sur le prétendu hacker ivoirien n’est que mensonges. Tu aurais été précis et complet si tu avais dit quelque chose aux gabonais sur ton rôle dans l’attaque nocturne du QG de Ping. Une telle opération nécessitait un mandat de ta part sauf si le pays avait été placé sous un régime d’exception sans l’avis du Parlement. Tu restes muet sur les morts des gabonais et pourtant on s’attendait à ce que tu nous donnes les avancées de la procédure d’information que tu aurais du ouvrir depuis lors. Pauvre petit, tu vas te sacrifier pour rien et c’est ta mère que je plaindrais.

  14. le gabon dit :

    et ceux qui ont tirés sur les gabonais? Mr le procureur tu va les arreter? Il faut arreter de distraire les gabonais, tu es du coté du pouvoir donc ferme ta bouche.

  15. Porteur dit :

    Aucune arrestation pour meurtre enfin dites nous les assassins des Gabonais ne seront pas mis en prison ?

  16. Axelle MBALLA dit :

    Lui! Procureur de la République…. Alors moi, je suis Robert BADINTER! Il procure les crimes, les détournements et autres méfaits du régime d’Ali BONGO ONDIMBA (même s’il ne l’a pas fait figurer dans ses affiches). Ce jeune homme à qui l’on prête cette fonction ne saurait assurer les prérogatives étendues à cette fonction. Son job est de couvrir les meurtres, assassinats, détournements, vols, viols, et hisser le régime d’Ali au sommet des dictatures sanglantes d’Afrique… Regardez-le bien! Ne vous fait-il pas penser à Samuel DOE?

  17. Fille de Mbigou dit :

    La justice à deux vitesses. Donc mes frères gabonais qui sont tombés sous les balles c’est normal ? Le procureur ne s’en émeut pas vu qu’il est en total accord avec cette décision.
    Dieu punit les fautes des pères sur les enfants.

  18. Fille dit :

    Justice à deux vitesses ! Justice est un bien grand mot dans ce état sans foi ni loi qu’est le Gabon perverti. Il faut que ça cesse. Quid des morts des gabonais depuis 2009 et avant ? Quid de la voix des gabonais exprimée dans les urnes ? Pourquoi voulez-vous à tout prix de faire du Gabon un pays fantôme et des gabonais des zombies ? Cela n’arrivera pas, vous entendez ? jamais. Etre si jeune et compromettre son avenir dans son propre pays est tout simplement stupide. Aucun exil n’est doré malgré le confort matériel car la vie ne se limite pas à ces considérations.

  19. lepositif dit :

    Ah les Gabonais avec les gros mots ” Massacre”, “assassinats”, charniers, certains parlent meme de genocide. Vriament. Vous regardez trop la television. Les gens comme les bandits comme les Landry Washington (escroc) et les Zibi (chef des pilleurs a la solde de Ping) deviennent des martyrs. MDR.
    Ces pilleurs ont meme la chance que nos forces de securite et de defense sont maintenant bien forme, c’est pas les 100 morts imaginaires que seul le vieux Ping (la vieillesse et la biboche-ne doutez pas je sais de quoi je parle, il se pinte beaucoup Ping- lui jouent des tours) seraient reels et peut-etre plus eleves. La place des bandits c’est en prison. Point barre. Quand on casse les affaires des pauvres gens qui n’ont rien avoir avec Ali Bongo Ondimba, la police doit vous chasser avec des gonflants? Quand on choisi la rue, on assume ses consequences, c’est aussi simple que ca. Arreter de venir pleunircher…vous fatiguez les gens.

  20. bassomba dit :

    Qui sème le vent récolte la tempête: avis aux pro Ping

  21. Untek dit :

    Les deux petits idiots qui sont venus mettre leurs commentaires à la noix ! Vous êtes des sans coeurs ! Je ne vous permet pas de parler de la sorte de ce qui s’est passé ! Vous êtes une bande d’illuminés !on tire sur des citoyens gabonais parce qu’ils réclame la vérité, vous faites les éloges des forces de l’ordre ? Vraiment, vous deux avec Jean Jacques plus haut,Les pires citoyens gabonais ! Vous n’en valez pas la peine, des graines de vaut rien, des vas nu pieds, des bêtisiers, langues de vipères, perfides sorciers !en gros, vous êtes diaboliques ! C’est Pathétique, pitoyable ! J’espère que vous allez payer par rapport à vos écrits et paroles ! La justice sera faite et j’aurai bien l’envie de vous connaître et vous voir vous morfondre !

    • lepositif dit :

      Untek, vous vous etes quel genre de justicier, Zorro ou Batman? Quand on choisi la rue, on choisi aussi ses regles et on les assume. Allez piller les magasins d’autrui n’est pas une revendication mais un vol. Point. Gardez vos enfants a la maison comme le font Ping, Myboto, Oye Mba…et ils ne leur arrivera rien.

  22. wanis dit :

    qui tue par l’épé périt par l’épé avis aux pro-ali

  23. mouendou dit :

    voici un petit nabot qui vient a peine de sortir de la tetée du lait de sa mere qui vient au nom des interets d’un biafra qui va retourner bientot chez lui ,jouer aux apprentis sorciers avec le peuple Gabonais

  24. leokhardo leokhardo dit :

    Wanis connaissez – vous la loi de causes à effets?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW