Invité par la Confédération africaine de football à la cérémonie de remise de trophée de meilleur joueur africain le 9 janvier à Dakar, Pierre Emerick Aubameyang ne s’y est pas rendu. Mobile : la Caf n’a pas accepté de lui affréter un jet privé dont la note s’élèverait à 100 000 euros, soit 65 millions de francs CFA.

Pierre-Emerick Aubameyang. © afriquesports.net

 

Retenu parmi les trois finalistes pour le titre de meilleur joueur africain décerné par la Confédération africaine de football (Caf), le 8 janvier à Dakar, Pierre-Emerick ne s’est pas rendu à la cérémonie organisée à cet effet.

Il n’en fallait pas plus pour que l’absence du Gabonais alimente la polémique entre les fans et observateurs du ballon rond. Pour beaucoup, le joueur d’Arsenal (D1 anglaise), conscient de la victoire de Mohammed Salah, a préféré rester à Londres. Sur la base de cette hypothèse, l’international gabonais a été tout de suite taxé de mauvais perdant.

Toutefois, l’absence de l’international gabonais à Dakar pour la cérémonie organisée par la Caf trouverait son origine ailleurs. Selon certaines sources, en effet, Pierre-Emerick Aubameyang aurait demandé à la Caf de mettre à sa disposition et celle de sa famille un jet privé pour se rendre à Dakar. Une demande dont la facture est estimée à 100 000 euros, soit plus de 65 millions de francs CFA. La Caf n’ayant pas accédé à sa demande, l’attaquant n’a pas fourni d’efforts pour se rendre à la cérémonie. Un véritable caprice digne de ce Golden Boy à la gabonaise.

 
 

8 Commentaires

  1. Nang Abessolo dit :

    Et alors ?!
    Si la CAF ne considère pas PEA
    Comme une star,tantpis.c’est
    Notre idole et eil mérite
    Bien son jet privé a 100000€
    Voilà !!!!!

  2. Bibbed Max dit :

    PEA est un joueur talentueux. Il est sans doute le meilleur joueur gabonais de tous les temps, le seul a avoir atteint ce niveau élevé de professionnalisme dans son art. Il fait notre fierté et c’est donc à juste titre que nous nous sentons concerné lorsque sa réputation est écornée au-delà de nos frontières.

    L’épisode de Dakar semble être la suite d’une longue série de coups d’éclats où à chaque fois notre champions s’illustre par une attitude personnelle incompatible avec son statut d’ambassadeur du sport gabonais. Que ce soit avec le fédération gabonaise de football ou son leadership au sein de l’équipe nationale, l’attitude de notre idole questionne, là où ses collègues s’illustrent par une humilité et un sens élevé de patrie. Accepter de sen rendre à Dakar, même en Business Class sur un vol régulier aurait été apprécié comme un signe de courtoisie et de fair-play.

    Au regard de ses résultats sur le terrain en club, les stats d’Aubameyang sont affolant. Il a su en très peu de temps s’imposer dans un chamouionnat réputé être le plus relevé du monde. C’est un génie. Ses compétences lui auraient donc permis de remporter haut la main ce ballon d’or africain. Mais son manque d’implication en équipe nationale a privé le Gabon d’une coupe du monde ; chose qui aurait pu le mettre au même pied d’égalité de Mo Salah ou Mane.

    Quelle leçon tiré ? PEA devrait savoir que dans la vie, l’aptitude (compétence et talent) a besoin de la bonne attitude (comportement)pour prendre de l’altitude. Les trois éléments vont ensemble et il n’est jamais trop tard pour bien faire.

    Si le Gabon se qualifie pour la CAN 2019 avec l’apport de PEA et que l’intéressé maintienne son niveau de performance actuel en Premier League, la moisson en fin de saison pourra nous dire si le prochain ballon d’or africain sera Gabonais…

    C’est tout le mal que nous nous souhaitons à tous !

    • nguema obame calvin dit :

      Vraiment votre analyse est tout a fait objective.vous avez totalement raison Max,dans la vie y a rien de tel que l’humilité;Merci pour la leçon.

    • Parfaitement mon frère, nous devons comprendre que si le talent peut te permettre d’atteindre des sommets, cependant le maintient ne dépend plus seulement du seul fait du talent d’autres facteurs rentrent en ligne de compte à savoir la disponibilité, l’humilité, le comportement ou le savoir être nous donne la notoriété même après des années après. Dont Nous qui aimons et soutenons notre champions, nous devons lui demander d’élever son comportent à la hauteur de son talant et de porter la veste de l’humilité et il verra ce sont les même qui crient aujourd’hui qui l’élèveront demain. Sinon bravo à notre champion que l’éternel te garde et t’accorde la sagesse des grands leaders, la maturité pour comprendre quel est le niveau de sa responsabilité sur la jeunesse. Vivement que son entourage comprenne aussi qu’il faille l’aider avec des opinions contraires quand c’est nécessaires. Ne pas seulement être des bénis oui oui pour avoir ses bonnes grâces. c’est le rôle du manager et toute l’équipe qui tourne autour de lui. Aussi, Le père doit pleinement jouer son rôle là dessus. Voilà ma modeste contribution. que YHWH bénisse PEA dans sa progression et le soutienne en l’éloignement des blessures compliquées, telle est ma prière.

  3. Le lion aillé dit :

    Je continue de m’interroger sur la formation et même le sérieux de nos pseudo journalistes. Comme ils sont prêts à se prostituer pour des tes shirts et caskets, ils pensent que tous le monde doit faire de même. PEA n’a pas reçu une nomination présidentielle, il travaille alors il mérite son respect. Que les partisans de la médiocrité continuent à se faire mépriser

  4. Anti PEA dit :

    La cérémonie s’est bien déroulée sans lui .votre PEA n’a aucun respect ,il n’a qu’à rester chez les anglais .

  5. Corto dit :

    Son cerveau est dans ses pied.ceci explique cela. Joueur de foot donc intelligence d’une huître ….etencore. désolé de la comparaison pour les huîtres

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW