Alors que tous les pronostics la donnaient victorieuse, l’ancienne garde de Sceaux, prématurément annoncée comme présidente du Sénat, ne siégera pas à deuxième chambre du Parlement.

Honorine Dossou Naki. © Africanaute.com
Honorine Dossou Naki. © Africanaute.com

 

Pendant qu’ils tentaient de panser les blessures des législatives de décembre 2013, certains militants PDG, et non des moindres, annoncés favoris dans leurs bastions, ont appris à leurs dépens, que le parti auquel ils appartiennent ne s’est pas encore totalement «purifié» de l’esprit de la discorde qui souffle en son sein. L’une des victimes emblématiques de cette situation est Honorine Dossou Naki. Face au candidat indépendant Gabriel Ogoula Monyama, la candidate PDG au département de Bendjé dans l’Ogooué-Maritime a essuyé une défaite. Quelques jours avant, le quotidien L’Union, réputé proche de la présidence de la République, avait curieusement prédit la défaite de l’ancienne garde des Sceaux. Du haut de son expérience, la battue n’a pas vu venir le coup. Il se dit désormais que ses compagnons politiques l’ont sacrifiée pour la «bagatelle somme de 80 millions».

De fait, selon les résultats annoncés par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), 17 des 30 grands électeurs ont voté contre la candidate PDG. Au décompte, il semble évident que cinq conseillers PDG aient tourné casaque. Une mésaventure qui ne sera pas oubliée d’aussitôt par la première femme à occuper le poste d’ambassadeur du Gabon en France. Car, théoriquement elle bénéficiait de 17 voix contre 13 pour son adversaire et se voyait déjà gagnante.

Quoi qu’il en soit, l’issue de cette élection ne sera pas sans conséquence pour l’avenir du PDG dans l’Ogooué-Maritime, particulièrement dans le département de Bendjé, contrôlé par ce parti depuis 23 ans grâce à… Honorine Dossou Naki. Cette élection, sonne-t-elle le glas du PDG dans cette partie du Gabon ?

 

 
 

14 Commentaires

  1. Moutouki dit :

    Le sang de RENDJAMBE réclame justice, ta fin est rpoche.

  2. Kia , Kia , Kia , Kia , Ali est déterminé à créer son nouveau Parti …
    …..sans ressortissants de l’Ogouee-Maritime …..
    Madame DOSSOU-NAKI …. La politique , façon Ali-Odjukwu, c’est qui PERD -GAGNE ……

  3. Manondzo dit :

    Mais cette Dame crois à quoi ? Son mari finance le Chinois et elle pensait gagner ?
    Vraiment , la naïveté de certains “Hiérarques ” me fait trop rire …..
    Rattraper par la réalité ..

  4. le citoyen dit :

    Comment ! il y a eu un scrutin démocratique dans cette partie du Gabon ?

  5. Observateur dit :

    Nous attendons les conclusions de ses interrogations.

  6. J’espère au moins qu’elle n’a pas voté contre elle-même comme l’a fait à Gamba une certaine Alice LAMOU(sortant de l’isoloir avec son propre bulletin en mains voir koaci.com) le parti de masses semble prendre l’eau de toutes part et est en train de se transformer en parti de nasse qui n’attrape plus que certains poissons.On va vous mettre dans tamis…pour trier ce qui est bon.

  7. informons nous dit :

    La defaite du cadre PDG dans le departement de bendje était prévisible au vu des résultats des locales 2013. N’ayant pas obtenu la majorité absolu les pdgistes ont employé des manœuvres de pression pour obtenir la gestion du Conseil Département de Bendje. Signalons que aucun pdgiste n’a fait défection dans ce département comme mentionner dans cet article. Se sont simplement les conseillers indépendants qui les ont soutenu à l’élection du bureau du Conseil qui ont rétiré leur soutien au PDG.

  8. Elang dit :

    Dossou Naki sous la houlette de As Nziengui a réuni certains journalistes pour leur faire partager sa souffrance et gabonreview se voulant objectif s’est abstenu à verser dans des supputations encore moins des accusations tous azimut et sans fondement. Mais la réalité première est que les independants qui avaient donné les voix au pdg lors de l’élection du conseil départemental n’ont plus voulu le faire. Elle fait état de 80 millions mais diantre autant d’argent pour l’éliminer d’une pretendue course a la presidence du Sénat. Et pour cela la perdante cherche des boucs émissaires en soupçonnant à tout vent des hiérarques du Pdg ou la présidence de la république et bien d’autres conseillers départementaux dont les trois députés parmi lesquels son propre cousin… Sans oublier la présidente actuelle du conseil départemental.
    Ce que l’on doit retenir est qu’elle à été battu et les quinze millions qu ‘elle a donné aux independants pour la soutenir n’ont pas fait fléchir ses derniers. Et mathématiquement il ne manquait qu’une seule voix au Pdg car au lieu de 14 il n’y a eu que 13 votants. Voilà la vérité et tout ce que l’on pourra lire est loin de la réalité.

  9. bdkmli dit :

    le PDG parti de Nasse!!!les poissons ne veulent plus hooooooo!!!continuez à verser l’argent vous avez des grandes réserves et des cantines encore plaine.pendant vos marches,chaque personne touche au moins 30 ou 50 mille francs pour soutenir l’insoutenable;et pour quelle raison?s’il est aussi pur que sa, a t’il besoin de soutien?le malade à besoin de soutien quand il ne se sent pas bien ALI aussi? dois- je quitter lbv pour rallier franceville, me donnant tee-shirt, casquette, pagne et 50 mille pour marcher;les pdgistes sont MAUDITS

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW