Le conseil des ministres du 15 octobre a fixé la date des législatives au 2e siège du canton Ellelem, dans la province du Woleu-Ntem, au 27 octobre.

Image de l’élection au Gabon. © D.R.

 

Annulées par le Centre gabonais des élections (CGE), le 13 octobre, sans toutefois en donner les raisons, les législatives au 2e siège du département du Woleu, dans le Canton Ellelem, dans la province du Woleu-Ntem, se tiendront le 27 octobre.

Cette date a été arrêtée en Conseil du ministre du15 octobre, sur présentation du ministre de l’Intérieur du projet de décret portant ouverture et clôture de la campagne électorale et convocation du collège électoral. Selon le communiqué du conseil de ministres, le programme du scrutin se décline ainsi qu’il suit :

Premier tour :

-mercredi 17 octobre 2018 : ouverture à 00 heure de la campagne électorale ;

-vendredi 26 octobre 2018 à 24 heures : clôture de la campagne électorale ;

-samedi 27 octobre 2018 : convocation du collège électoral.

-ouverture du scrutin : 07 heures ;

-clôture du scrutin : 18 heures.

Second tour :

-mardi 30 octobre 2018 à 00 heure : ouverture de la campagne électorale ;

-vendredi 09 novembre 2018 à 24 heures : clôture de la campagne ;

-samedi 10 novembre 2018 : convocation du collège électoral.

-ouverture du scrutin : 07 heures ;

-clôture du scrutin : 18 heures.

Cinq formations politiques et un indépendant étaient en lice sur ce siège avant l’annulation du scrutin par le CGE. Le Parti démocratique gabonais (PDG), représenté par Mengue Meye ; le Centre des libéraux réformateurs (CLR) représenté par sylvain Mintsa Ndong, les Démocrates par de Célestin Andzang. Edgar Ovono Ndong et Armand Nze Bekale représentent respectivement le Rassemblement héritage et modernité (RHM) et l’Union pour la nouvelle république (UPNR). Clay Parfait Abessolo se présente en candidat indépendant.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga

 
 

1 Commentaire

  1. BSerge Okogo dit :

    Ah bon ! On fait maintenant revoter les gens au Gabon ?
    Pour la Cour Constitutionnelle de Mbourantso ne l’a pas fait en 2016…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW