Les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale se sont réunis, lundi 2 juillet, à la capitale mauritanienne. Autour d’Ali Bongo, président en exercice, ils ont abordé diverses questions évoquées dans le communiqué de la présidence de la République, publié intégralement ci-après.

Les chefs d’Etat de la CEEAC, en conclave, le 2 juillet 2018, à Nouanchott. © La Communication présidentielle

 

Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a présidé ce jour en marge du 31ème Sommet de l’Union africaine, la réunion de concertation des chefs d’Etat et de délégation de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC).

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des consultations régulières entre le chef de l’Etat gabonais et ses pairs de la sous-région, a permis à l’ensemble des participants de faire un tour d’horizon des questions de développement, de sécurité, de paix et d’intégration. Par ailleurs, la situation de la République centrafricaine (RCA) et de la République démocratique du Congo (RDC) inscrites à l’ordre du jour, ont été examinées.

Au cours de cette réunion, les Présidents des Républiques du Tchad et de la Guinée équatoriale, le Premier ministre du Cameroun et les représentants de Sao Tomé-et-Principe et du Burundi ont fait un exposé sur la situation politico-sécuritaire qui prévaut dans leurs pays.

Par ailleurs, tous les chefs d’Etat présents, dont Ali Bongo Ondimba, Denis Sassou Nguesso, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Idriss Déby Itno et les chefs de délégation, ont appelé à plus de solidarité dans notre zone communautaire notamment dans la prise en charge des défis et des enjeux propres à notre sous-région.

Au terme de cette rencontre, le Président Ali Bongo Ondimba a confirmé la tenue du Sommet conjoint CEEAC-CEDEAO qui se tiendra le 30 juillet prochain à Lomé au Togo, précédé d’une réunion ministérielle le 28 du même mois. La thématique de cette rencontre portera sur la paix, la sécurité, la radicalisation et l’extrémisme violent dans ces deux zones sous-régionales et donnera l’occasion aux deux sous-régions d’examiner les questions d’intérêt commun.

Auteur : La Communication présidentielle

 
 

4 Commentaire

  1. AC Allogo dit :

    Sommet de la CEEAC à Nouakchott après le TOGO,nouveau type de tourisme inter communautaire

    • Fayo dit :

      N’est ce pas le moment d’empêcher le pouvoir Bongo-pdg de perdurer quand Ali est dehors. Il faut savoir que notre pays ne gagnera plus jamais la confiance des partenaires internationaux avec Ali Bongo. Quoi que vous disiez, un pays comme le nôtre de peut se développer de façon efficace et équilibré sans une confiance notamment à nos institutions des partenaires internationaux notamment les investisseurs. Vous n’avez idée de tout ce que perd un pays comme le nôtre avec un président rejeté de partout qui n’inspire ni confiance ni respect pour le Gabon.

  2. Axelle MBALLA dit :

    Faire échos d’une rencontre des prétendus chefs d’États de la CEEAC (mis à part l’Angola et la Guinée Équatoriale) pour leurs réelles avancées. Les autres sanguinaires confirment qu’ils ne sont plus capables de se faire entendre chez eux depuis longtemps….

  3. AC Allogo dit :

    Le Président Macron à Nouakchott,en Mauritanie le 2 juillet et la CEEAC ahurissement à Nouakchott le 2 juillet!

    Moi aussi j’irai un jour en Mauritanie un 2 juillet si je suis baron ou patron pour y faire une rencontre d’affaires providentielle.

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW