Dans le cadre de la journée citoyenne, l’Association des jeunes volontaires émergents (Ajev) était du côté du Centre d’accueil Arc-en-ciel, dans le 1er arrondissement Libreville. Le 1er décembre, l’association a notamment refait la peinture de cette structure, avant d’y faire des dons en produits de première nécessité.

Remise de dons au Centre d’accueil arc-en-ciel de Libreville par l’Ajev, le 1er décembre 2018. © D.R.

 

Très active lors de journées citoyennes, l’Association des jeunes volontaires émergents (Ajev) n’a pas dérogé à la règle le 1er décembre. Dans le 1er arrondissement de Libreville, l’association a notamment apporté de l’éclat au Centre d’accueil arc-en-ciel, dont la peinture a été entièrement refaite. Des produits de première nécessité ont également été offerts aux résidents de cette structure.

Des ouvriers à l’œuvre pendant les travaux de peinture au centre d’accueil. © D.R.

A travers cette initiative, l’Ajev visait deux objectifs : renforcer la cohésion sociale et promouvoir la culture de l’entraide. «Conformément à la politique du Chef de l’Etat prônant l’engagement citoyen pour le développement de notre nation, nous nous sommes rendus au Centre d’accueil arc-en-ciel et espoir sis à la cathédrale Sainte-Marie de Libreville. Une structure qui abrite plusieurs orphelins et compatriotes», a affirmé un leader de l’Ajev.

Selon ce dernier, l’objectif de cette opération était de «rendre davantage cet univers de vie agréable. Nous avons refait l’ensemble de la peinture du centre d’accueil. Puis symboliquement nous avons offert des produits de première nécessité à nos jeunes frères et sœurs». A travers cette initiative, l’Ajev souhaitait également affirmer son engagement citoyen, conformément aux objectifs de la journée citoyenne.

Initiée en 2016 par Ali Bongo, la journée citoyenne vise à responsabiliser les citoyens dans la propreté de leurs quartiers et accompagner les mairies d’arrondissements dans leurs tâches d’amélioration des conditions de vie des populations.

 
 

1 Commentaire

  1. Rhody Junior dit :

    Que toutes ces oevres sociales seraient magnifiques si elle n’étaient pas teintées de politique (et quelle politique) pédégiste!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW