Les questions 1 de l’épreuve de mathématiques et 4 de l’éveil du certificat d’études primaires (Cep) session 2018 viennent d’être retirées par la direction générale des examens et concours (DGEC), dans le but de «préserver les candidats des probables conséquences qui peuvent découler du traitement de ces épreuves en l’état».

Les élèves après l’épreuve de CEP. © Gabonreview

 

Fac-similé de l’épreuve d’éveil Cep 2018. © D.R.

Affirmant avoir constaté des anomalies dans la conception des épreuves de mathématiques et d’éveil du certificat d’études primaires session 2018, la direction générale des examens et concours (DGEC) a décidé le 16 juin du retrait de deux questions de ces épreuves.

«La direction des examens et concours décide du retrait de la question numéro 4 sur la reproduction humaine en éveil et de la question numéro 1 en mathématiques», précise le communiqué lu par directeur général des examens et concours, Marc Kaba.

Il s’agit des consignes 1 et 4 formulées respectivement comme suite : «Calculer la dépense totale effectuée par les parents. Les parents auront-ils assez d’argent pour couvrir les autres dépenses» et «à la gare de Booué, ces tourismes rencontrent une jeune dame en grossesse. Nomme les organes reproducteurs qui se sont fusionnés pour former cette grossesse et donne le mot qui indique cette fusion».

Si la DGEC, omet d’indiquer à quel niveau intervient l’anomalie dans l’élaboration de l’épreuve, elle admet néanmoins la mauvaise élaboration du sujet, l’évaluation approximative des cibles de l’examen.

 
 

6 Commentaire

  1. Il y a beaucoup à craindre lorsque les choses essentielles deviennent approximatives, elles aussi. Quelle décalage d’attention y a t-il eu le moment d’élaboration de ces sujets et la constatation des supposées anomalies?

  2. LAVILLE dit :

    Nous avons plutôt des graves anomalies dans le comportement de ceux qui doivent trans mettre la connaissance. Y a t il vraiment in fond pour ce pays.

  3. ENSEIGNANT BETE dit :

    A cette allure, il y a fort à craindre pour les sujets du bac.
    On pensait au quartier que le décalage social et mental c’était juste entre l’entourage des corbeaux, hyènes, chacals et consort…. avec le peuple, maintenant c’est entre ceux qui enseignent et la connaissance.

    comme quoi, ventre affamé tue le cerveau.
    Quel pays de ……de!

  4. firewall dit :

    Merci Facebook pour nous avoir permis d’exprimer notre mécontentement. Ils feront dorénavant un peu plus attention à l’avenir.

  5. mintsa dit :

    C’est la catastrophe dans mon pays nous venons de toucher le fonds, lorsque la politique se mêle de tout on arrive à de telles abérations,les enseignants sont recrutés par rapport à leur proximité avec le ministre de tutelle ou celui de la province du canton ou du village.Des enseignants qui donne un cours par an et parfois sans le maîtriser.Ils font tous de la politique avec des têtes vides. Pitié de notre pays.

  6. Le Gabonais dit :

    Cette question interpelle les inspecteurs…

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW