Le fonctionnement du Conseil gabonais des chargeurs (CGC) intéresse les Equato-guinéens. C’est du moins ce qui ressort de la visite d’une délégation de ce pays effectuée en fin de semaine dernière à Libreville.

Maria lsabel Ebere Mguema, Liliane Ngari et Aranzazu Oyana Nguema Abang posant au
terme de cette mission à Libreville. © D.R.

 

Conduite par Maria lsabel Ebere Mguema, technicienne au département maritime du ministère des Transports et Aranzazu Oyana Nguema Abang, coordinatrice des expéditions maritimes de la République de Guinée équatoriale, la délégation de ce pays limitrophe du Gabon est venue s’enquérir du mode de fonctionnement du CGC.

La délégation équato-guinéenne a eu une séance de travail avec la directrice générale du Conseil gabonais des chargeurs, Liliane Ngari, sur les mécanismes et le fonctionnement de cette entité.

Les membres de la délégation ont également visité les bureaux du CGC de la province de l’Estuaire, abritant la capitale gabonaise.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de la relance des activités du Conseil équato-guinéen des chargeurs (CEGC).

Avant de quitter le Gabon, les membres de cette délégation se sont félicités de la qualité des échanges avec la partie gabonaise, laquelle est prête la réactivation du Conseil des chargeurs de la Guinée équatoriale.

 
 

4 Commentaire

  1. Milangmissi dit :

    Enfin soit la délégation équato-guinéenne est folle soit le cas de CGC va servir pour expliquer ce qu’il ne faut pas faire.
    Je rappelle que CGC licencie ses employés à défaut de les payer, les salaires sont versés aux compte-gouttes, la société est exemple de mauvaise gestion tribalisme, effectif pléthorique, clientélisme, corruption.

    “CGC: Le modèle gabonais intéresse la Guinée équatoriale COMME CONTRE EXEMPLE”

  2. ndambomo dit :

    La folie du siècle!!! Une gestion scabreuse et oligarchique comme celle de Liliane Ngari bombardée à la tête du CGC, la Guinée Equatoriale veut s’en inspirer? Le Benchmark ne marche pas comme ça svp frères équato-guinéens. A moins que vous ne souhaitiez un destin aussi funeste à votre Conseil!

  3. brouteur dit :

    je crois qu’il y’a erreur sur les faits. Les équatos ne veulent pas prendre exemple sur cette organisation désastreuse du CGC orchestré par lilian ngari.

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW