Censée favoriser l’appropriation de l’Accord de Paris issu de la de la 21e Conférence des parties (Cop21), la rencontre gouvernementale, prévue pour le 14 du mois en cours, a été reportée.

Souvenir d’un séminaire gouvernemental en janvier 2015. © D.R.

Souvenir d’un séminaire gouvernemental en janvier 2015. © D.R.

 

Initialement prévu pour le 14 juin dernier, le séminaire gouvernemental sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris a été reporté à une date ultérieure. Cette rencontre vise à sensibiliser les agents publics et parapublics aux enjeux des changements climatiques. Elle porte également sur deux objectifs spécifiques : dresser un bilan de la politique climat et présenter les modalités de mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Au total, 175 pays ont signé, au siège des Nations-unies à New York, le 22 avril dernier, l’Accord de Paris sur le climat, présenté à l’époque comme étant «différencié, juste, durable, dynamique, équilibré et juridiquement contraignant». Pour son entrée en vigueur, l’Accord de Paris doit être ratifié par au moins 55 pays représentant 55% des émissions de gaz à effet de serre.

A titre de comparaison, la Chine et les États-Unis totalisent à eux seuls 38% des émissions. «Les pays signataires représentent plus de 93% des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement» selon l’ONG World ressources institute (WRI).

 

 
 

2 Commentaire

  1. Pharel MEZUI dit :

    C’est très bien qu’ils aient reporter, afin de bien faire les choses et de donner un véritable rapport sur le sujet. Car c’est un sujet sensible surtout que nous parlons de réchauffement climatique. Donc nous attendons la prochaine date

  2. GABAOCONSCIOUSSNESS dit :

    DRESSER UN BILAN de la politique climat ???? Au Gabon ?
    Oooooooh j’ai du rever.
    Je ne fais que passer. Je pensais qu’on parlais de quelque chose de serieux…Encore la distraction

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW