En raison de la dégradation de la situation politique dans le pays, depuis l’annonce du décès du secrétaire exécutif de l’Union Nationale, le président de l’Observatoire national de la démocratie (OND), a appelé la population, le 22 avril dernier, à la sagesse, la retenue, la responsabilité et la tempérance.

Dieudonné Minlama Mintogo, président de l’OND, le 22 avril à Libreville. © Gabonreview

Dieudonné Minlama Mintogo, président de l’OND, le 22 avril à Libreville. © Gabonreview

 

La situation sécuritaire inquiète plus que jamais les acteurs de la société civile. Les indicateurs de tension et d’escalade de la violence semblent tous au rouge, au point de ne laisser personne indifférent. Et pour ne pas laisser les choses s’envenimer et créer l’exaspération auprès des populations, le président de l’Observatoire national de la démocratie (OND) a décidé, le 22 avril dernier, pour la deuxième fois consécutive en moins d’une semaine, d’appeler les populations en général et les hommes politiques en particulier à oublier leur guéguerre, le temps que la dépouille d’André Mba Obame soit accompagnée dans la dignité, le recueillement et la prière.

Sur la base de l’observation de l’évolution du climat social actuel et des critiques de la population, plusieurs faits inquiétants permettent d’attester, selon Dieudonné Minlama Mintogo, de la dégradation continue de la situation politique dans le pays. Il s’agit, entre autres, de l’incendie de l’ambassade du Bénin, l’arrestation de deux militantes de l’opposition, les accusations portées contre certains responsables politiques de l’opposition par un jeune compatriote prétendant être proche de l’Union Nationale, le déclenchement de l’opération Nguéné et tout dernièrement la découverte supposée d’une cache d’armes dans une île au large des côtes de Libreville. «Autant de faits qui font monter la pression auprès des populations qui, à tort ou à raison, n’hésitent plus à épiloguer sur l’éventualité d’un refus par le gouvernement de l’organisation d’une marche et des hommages populaires à la mémoire d’André Mba Obame», a-t-il déclaré.

Des indices suffisamment graves et inquiétants pour que l’on refuse encore d’admettre que le pays s’enfonce dans la crise politique, sécuritaire voire institutionnelle. «Une situation qui, si elle est effective et au vu du climat actuel, pourrait entrainer inéluctablement une escalade de violence aux conséquences incertaines», estime-t-il, avant de déclarer que «nous refusons que le Gabon soit détruit. À l’état actuel, ce qui est important est d’offrir un hommage national et mérité à André Mba Obame». «Au-delà de la douleur et de la tristesse qui nous accablent, nous devons tous privilégier l’accalmie pour que la dépouille d’Amo soit accompagnée dans la dignité, le recueillement et la prière tout au long de ces obsèques», a-t-il conclu.

 

 
 

10 Commentaires

  1. maboulegabon dit :

    Vos grand discours à la con pendant que les gabonais boivent le café misère dans les quartiers vous avec vos textes corrige vous mentez pensez vous que c’est normal qu’on arrête des gens dimanche à 5h sans mandat et que dans la soirée un stupide type arrive a la RTG dire qu’il a participé à l’incendie de l ambassade du Bénin mais c’est quel pays où personne n est franc c’est une honte nos ancêtres pleur tellement que leurs larmes vont bientôt éteindre le feu de l enfer

  2. La Fille de la Veuve dit :

    Minlama, HONTE A VOUS !

    Vous réunissez les Effac, donc le clan d’AMO pour leur demander d’aller rencontrer Ali Bongo ! HONTE A AVOUS !

    AMO le disais si bien à ses compagnons. Ne faites confiance à personne ! La trahison par un des siens, celui qui a mangé à votre table….

    Maintenant qu’Ali Bongo a intimé l’ordre à Lehman Sandoungout de refuser le stade de Nzeng Ayong pour les funérailles d’AMO, que dites-vous ?

    Mangez votre argent qu’Olam vous donne et laissez le Gabon et les Gabonais tranquilles. Ils vont eux-mêmes se prendre en charge.

    “Vous avez des droits”, nous disait AMO.

    • Jean Daruiss Akono Olinga ( JDAO) dit :

      Fils de la Veuve , votre intervention montre clairement à quel point vous avez de la Haine…combien vous haïssez Monsieur MINLAMA. Et surtout à quel point vous faites véhiculer de fausses informations juste pour salir cet Honnête citoyen qui plus a toujours été proche d’Amo et lui est toujours resté fidèle … Il est important de restituer la vérité sur son appel aux Effack ….Il suffit de lire ses deux communiqués à ce sujet pour comprendre ses messages .

      Voici ce qu’il a dit dans sa déclaration du 18 avril “Mesdames et Messieurs, Comme moi, AMO est de la tribu Effack, c’est mon frère. A ce titre je lance un appel spécial à la Communauté Effack « Frères, sœurs, tantes, neveux, nièces, femmes et filles de la communauté Effack, mobilisons-nous, accompagnons AMO fièrement et ensemble jusqu’à sa dernière demeure ».

      Et voici ce qu’il a dit le 22 avril ” Je réitère mon appel du 18 avril dernier. Je demande à la Communauté Effack, aux affiliés, alliés, apparentés et amis de se mobiliser de d’accompagner Amo jusqu’à sa dernière demeure.
      A ce propos j’informe les intéressés que trois (3) commissions ont été mises en place : la commission finance, la commission transport, la commission logistique.
      La communauté, les affiliés, les alliés, les apparentés et les amis seront vêtus en tee-shirts et chemises bleues ciel.
      A cet effet, une permanence est ouverte au siège du SENA. ”

      Il n’est nullement question d’une éventuelle rencontre avec Amo ….Soyez un peu honnête même si la haine aveugle. Rien que la Vérité cher frère !

      • Jean Daruiss Akono Olinga ( JDAO) dit :

        Je voulais juste rectifier la dernière phrase , il n’est nullement question d’une rencontre entre les Effack et Ali . Les Effack se mobilise juste pour accompagner leur frère . Un point , un trait ! C’est le message véhiculé par Monsieur MINLAMA et Fridolin Mvé Messa.

  3. MINKO dit :

    Vraiment des Conneries !!!!Les GABONAIS n’ont pas besoins d’un “mage” pour comprendre ce qui se trame dans la tete du BIAFFRAI en chef !!!!! KADAFFI promettait aux Lybiens ” UNE RIVIERE DE SANG ” , le BIAFFRAI a choisit RIO pour dire ” JE NE PARTIRAI PAS ” alors ??????? MINTOGO ,pour avoir la paix , préparons la ……dit l’adage

  4. Meta mine dit :

    DIEU VOUS VOIT!!!!!

  5. ... Fang, Fier, Fort, Ferme dit :

    très chers MINKO et Meta mine

    Je suis Fang, je suis, fier, je suis fort et je suis ferme.

    Au sujet de l’esprit patriotique de Rio et Ali B. je dis ceci: Même si j’ai la puissance de feu des toutes armées d’Engong et les forces de l’OTAN réunies, moi je choisi de faire parler en moi Gandhi ou martin L. King; je vais éviter les extrêmes en faisant parler Jésus, parce que j’ai pitié au point où j’en arrive à prier pour lui quand je vois la chute d’Ali BONGO; Je ferais plutôt parler le dernier démocrate que le Gabon ait jamais engendré, AMO: qui a dit, je cite :
    <> un certain mardi 17 novembre 2009.

    C’est vrai que tout pouvoir viens de Dieu, je crois que Dieu peut tout, il peut même te donner le pouvoir pour t’humilier.

  6. macelle dit :

    la fille de la veuve

    que des bêtises vous racontez là. où êtes vous aller chercher cette idée selon laquelle l’appel aux effac serait pour aller rencontrer Ali Bongo????? vous n’avez qu’une idée c’est de véhiculer la haine avec vos publications mensongères et insensées. vous parlez du stade qui a été refusé à la famille. pensez vous que c’est M.Minlama qui prends ce genre de décision? de plus vous parlez de “manger l’argent d’OLAM” où est le rapport? pensez vous qu’OLAM lui donne de l’argent gratuitement? pensez cous que c’est de la charité? c’est un consultant qui perçoit ses honoraire, tout simplement quelqu’un qui est payé pour son travail comme tout bon travailleur dans ce pays.Par cela vous nous montrez que votre discours n’est meme pas objectif.
    c’est vous qui devriez avoir honte car votre raisonnement est sans fondement et tordu.
    pensez-vous qu’avec ce climat tendu je dirais meme dangeureux dans lequel notre pays se trouve nous avons besoin des gens comme vous qui viennes attiser la haine? son discours est pourtant très clair, je vous invite alors à le relire.depuis l’annonce du décès d’AMO des faits suffisamment grave n’arrêtent pas de se produire aussi bien l’incendie de l’embassade du Benin, l’arrestation arbitraire de 2 membre de l’union National et la découverte d’une cache d’arme d’où l’appel du président de l’OND.
    cher fille de la veuve ne vous trompez pas d’adversaire.

  7. Elé-Ayong dit :

    Les Effack seront mobilisés suivant l’appel de MINLAMA, pour accompagner un illustre frère. Des discours de haine ne pourront avoir de l’effet. Fille de la veuve, si tu es effack, le geste simple est d’aller te procurer un tee-shirt ou une chemise bleu ciel en face du SENA à la peyrie et prendre tes dispositions pour un hommage à AMO, c’est tout. Si tu ne l’es pas,ces appels ne te concernent pas directement.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW