La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) a publié, le 27 décembre à Libreville, la liste actualisée des médicaments remboursables en 2018. Cette liste contient 1143 médicaments avec 47% de génériques et 53% de princeps, pour un taux de remboursement allant de 50 à 80%.

Audrey Christine Chambrier, directrice générale adjointe de la Cnamgs, lors de la présentation de la liste de médicaments remboursables en 2018, le 27 décembre 2018. Gabonreview

 

© Gabonreview

La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) vient de publier, la liste actualisée des médicaments remboursables pour l’année 2018, à 4 jours de la fin de l’année.

Présentée par Marielle Yuendarere, pharmacien conseil à la Cnamgs, la liste contient 1 143 médicaments remboursables, classés par liste thérapeutique, ordre alphabétique et par liste additive de classe thérapeutique.

Contrairement à la liste publiée en 2013, la liste de 2018 enregistre une augmentation considérable en médicaments génériques (médicaments identiques ou équivalents à celui d’une marque). Cette catégorie passe de 18% à 47%, tandis que les princeps (médicaments originaux), jusqu’ici privilégiés, se tassent à 53%.

En termes de taux de remboursements, les médicaments génériques sont pris en charge par la Cnamgs à hauteur de 80%, alors que les princeps sont remboursables à 50%. Cette actualisation vise entre autres à améliorer les taux de prise en charge des médicaments, contribuer à la promotion du médicament générique et actualiser la liste, en tenant compte des innovations thérapeutiques.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga

 
 

3 Commentaires

  1. Also Known As dit :

    Où qu’on peut se procurer la liste ?
    Plus de 50% des médocs de marque, les génériques doivent être prescrit davantage quand on parle de sociale. En outre, qui veille au fait que malgré l’existence de cette liste les médecins prescrivent toujours les médicaments de marque alors que leurs équivalents en générique ? existent

  2. Ikobey dit :

    Madame Chambrier, Directrice adjointe de la Cnamgs, n’y aurait-il pas conflit d’intérêts ? Je n’ai rien à reprocher à cette dame.
    N’est-ce pas faire garder les poules par un renard ?

  3. Ikobey dit :

    On avait déjà Assélé à la CNSS , la soupe doit être bonne !
    Qui s’étonnera que rien ne marche !

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW