La Coalition pour la nouvelle République (CNR) est-elle en passe d’éclater ? Des membres de ce groupe politique présidé par Jean Ping ne cachent plus leur impatience, à l’instar de Jean de Dieu Moukagni-Iwangou estimant que rien n’évolue depuis la présidentielle d’août 2016.

Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, le 11 mai 2018, à Libreville. © Gabonreview

 

La CNR, ce groupe politique de l’aile dure de l’opposition gabonaise, ne sera bientôt plus que l’ombre d’elle-même. C’est en tout cas la prédiction faite par certains après l’entrée au gouvernement de quelques-uns de ses acteurs parmi lesquels Michel Menga m’Essone du Rassemblement Héritage & Modernité (RHM) et Jean de Dieu Moukagni-Iwangou d’Union & Solidarité (US). La sortie de David Mbadinga de la coalition, il y a plusieurs mois, en disait déjà long au sujet du pourrissement de la cohésion au sein du groupe. Les propos tenus par le président de l’US, vendredi 11 mai, ne sont pas plus rassurants.

«Ça fait deux ans que nous tournons en rond», a fait remarquer Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, alors qu’il tentait d’expliquer à l’opinion les raisons l’ayant conduit à accepter le poste de ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique au sein d’un gouvernement émanant d’un pouvoir qu’il a toujours décrié. Si l’opposant n’a pas manqué d’assurer que ses convictions sont restées les mêmes, il n’a pas non plus caché son agacement face à la posture de certains de ses camarades de l’opposition, y compris «ceux qui semblaient opter pour l’argument de la force» qui, selon lui n’aurait rien garanti de positif, ni pour eux-mêmes ni pour le pays.

Plus de 20 mois après la présidentielle d’août 2016, au sujet de laquelle il assure continuer de réclamer la victoire de Jean Ping, le président de l’US estime que rien n’a véritablement changé. Tout est resté en l’état. Mieux, «le temps des débats» semble se poursuivre au détriment du «temps de l’action» au sein de l’opposition. Jean Ping et la CNR ne semblent pas vouloir progresser. Pis, au moment où l’US proposait un «agenda» de sortie crise, son président affirme avoir été «combattu» au sein de la même Coalition, qui l’accusait par ailleurs de tenter de se «vendre» au pouvoir.

 «Ceux qui nous ont voués aux gémonies ne nous disent pas clairement de quoi il retourne. Autrement dit, peut-être seraient-ils pour l’argument de la force. Sauf que ça fait deux ans que nous attendons qu’ils le précisent», a-t-il déclaré, estimant que la meilleure démarche à suivre est la sienne. Pas sûr qu’il reçoive le soutien du président de la CNR. Certains appellent d’ailleurs au sein de la Coalition que RHM et l’US soient exclus.

 
 

26 Commentaire

  1. Eternité dit :

    Monsieur Moukagni,

    Tous les gabonais ne sont pas comme vous, c’est à dire un homme sans honneur et parole.
    Les morts d’aout 2016 doivent certainement tourner en rond dans votre tete au point de vous vendre et de devenir l’esclave de votre maitre et de preter serment a une personne que vous avez accusé de crime contre l’humanité !!!

    Prenez votre argent et enseigner et votres que la parole de votre personne et de votre descendance s’achete!

    • Patrick ANTCHOUET dit :

      Eternité,
      OUI, je valide. Moukagni s’est vendu, et, à la manière d’un Jonathan Ndoutoume Ngome, il pense que ses ”petits mots de Yaoundé” vont convaincre les Gabonais. Mange et tais-toi, Mouk ! Tu nous as fait croire…puis tu nous as bien roulés.

  2. union nationale dit :

    Et tu fais quoi à part négocier nuitamment les problèmes de ton ventre !!! Rigolo !!!!!

  3. BSerge Okogo dit :

    Non, Mr Moukagni Iwangou, quand bien même rien n’avance depuis deux ans, votre argumentation ne tient pas la route. Votre entrée au gouvernement fera t-elle contraindre Ali Bongo d’accepter le verdict sorti des urnes ? Que faites vous aujourd’hui de votre compagnon de lutte le sénateur Ovono ? Monsieur le néo ministre d’état le tribunal de l’histoire statuera tôt ou tard sur votre cas.

  4. Du démenti à la justification..voilà dans quelle situation se trouve Moukagni Iwangou à ce jour…
    Un homme politique Français disait : “quand on est ministre, on se tait ou on démissionne”. Alors ne faites pas croire aux gens que votre entrée au gouvernement sortira le Gabon du chaos. Vous pouvez toujours construire des châteaux à Mouila.

  5. Nkembo dit :

    Avant que Macron ne soit élu, nous avons tous les propos qu’ il a tenu à l’endroit d’Ali Bongo. Une fois arrivé au pouvoir, nous savons et voyons maintenant ce qui se passe. Quelques années avant lui, c’était Holande. Mr Ping est tenu en otage par une maigre qui lui impose un radicalisme qui le lasse lui-même.

    • tara dit :

      C’est claire qu’il est lassé du radicalisme à tout va, il est pris dans son propre piège et ne s’est plus comment gérer cela, parcequ’un moment les papis après avoir tenu bon commencent à regarder les comptes en banque qui ne cessent de se vider petit à petit , ça donne l’insomnie,les hausses de tension, les migraines etc surtout quand on a habitué les enfants et les femmes à manger du caviar et qu’on a pas suffisamment bien investi ça donne une petite galère …

  6. jun dit :

    Monsieur la coalition “tourne en rond depuis deux ans”.

    Deux ans c’est votre capacité de résistance?

    Deux ans c’est trop pour vous?

    Bey dis donc, heureusement que vous n’êtes pas Mandela, si non l’Afrique de Sud serait encore bien loin, je ne parle même pas de valeureuses personnes qui ont crues à des combats qu’elles mènent depuis des années sans relâche!

    Vous,deux ans,et hop!vous êtes déjà fatigué,si vous plait monsieur le Ministre ne parler pas comme un insensé et profiter tranquille des vaines gloires des expositions médiatiques.

  7. AIRBORNE dit :

    Moukagni, tu raconte n’importe quoi. Vas chercher ton pognon et casse toi. Nous t’attendons à la sortie de ce gouvernement de transition, Ali n’a pas d’amis. De la même maniérè il foutu Ben Moubamba le pied au cul, il te le fera aussi. Depuis son arrivée, il a déjà changé combien de PM et de Ministre, n’en parlons plus des cochefs à la police, et pourtant c’est police cagoulée qui le maintient là. Alors tu feras mieux de fermer ta bouche, au lieu de te justifier sur l’argent que tu as suivi, après une première tranche de 20 millions qui t’ont permis de suivre médicalement ta carcasse en France.

  8. diogene dit :

    Le temps de l’action semble être celui de la trahison pour cet esclave du pouvoir.

  9. Le FLÉAU dit :

    Moukagni se défend en tenant des déclarations complètement ridicule,celà est tout à fait normal qd on veut expliquer l’inexplicable. Certaines formations politiques,et pas des moindres, en France continues le combat politique sans pourtant n’ayant jamais gouverné le pays, mais continue le combat par conviction politique, ce que M Moukagni ignore apparemment. C’est simplement malheureux!

  10. kalaba dit :

    Jean démon mouckagni

    Bon appétit,maintenant que tu es à table,apprends qu’on ne parle pas la bouche pleine toi aussi…

  11. serge obiang obame dit :

    Traitre et menteur! US et RHM doivent etre exclus de la CNR… Ce bantou a deja oublie la voiture que le president j.ping lui avaot offert!

  12. JIJICAEL dit :

    Nous sommes pour la construction et non la destruction de notre pays qui, depuis des lustres, tente de se développer mais qui nourrit une opposition alimentaire qui ne nous sert vraiment à rien si ce n’est la préservation des acquis obtenus dans la duperie, la démagogie…De ces faits, je m’insurge sur ceux qui crient à la supposée trahison de Monsieur MOUKAGNI, c’est un gabonais qui estime qu’après un certain moment de la vie, l’homme doit se raviser, scruter l’avenir avec sérénité et enfin chercher à laisser son emprunte pour la postérité, il n’a rien demandé du tout comme veuille le faire croire ces détracteurs néo,Le Chef de l’Etat a estimé et jugé bon que pour la mise en place de sa politique, ce dernier apporte son savoir faire… et en quoi est ce que c’est méchant alors que dans cette supposée opposition, on connait tous ceux qui ont mis à genou notre pays …Le vrai visage de la méchanceté; les affidés de notre recul démocratique;les voleurs…

  13. christian222 dit :

    il fait juste de la politique!!! c’est vous qui n’avez rien compris!!! vous êtes des blagueurs…

    tout le monde s’est déjà assis à table!!! tous vos opposants l’ont fait! et ils continueront à le faire.

    Et celui que va remplacer Ali un jour aura travaillé avec lui!!! il n’y a pas d’autre alternative!

  14. christian222 dit :

    Celui qui remplacera Ali un jour aura travaillé avec lui un jour…

    Il n’y a rien à faire… réveillez vous!!! vous faites trop dans l’émotion!!!

  15. ABO dit :

    c’est bien ça réveillez vous!!! vous faites trop dans l’émotion!!!

  16. Olsen dit :

    Mr MOUKAGNI en démocratie la mjorité gouverne l’opposition s’oppose vous devez definitivement choisir votre camp.

  17. legabonsouffre dit :

    Mr Mouakgni ne parle à aucun moment du Gabon, des gabonais, des générations futures à qui on inculque des valeurs ou à qui on vend la mort…Je suis dégouté de voir cette caste de politicards juste rompus à faire de la prostitution et non de la politique, puis il va manger pour lui comme les autres et dire au peuple d’attendre les prochains moyens de se lever..Le peuple n’est plus mouton, pas juste là pour se lever, se faire voler son droit citoyen, matraquer, tuer, lapider et puis ensuite des gens comme ça viennent juste détruire les espoirs!!! quand on commencera à donner des coups dans les deux camps ces gens là arreteront de se foutre de nous!

  18. Ari dit :

    Et Nelson Mandela, combien d’annees a-t-il tourne en rond avant de devenir president de l’Afrique du Sud? Pres de 30 ans de lutte contre le regime d’Apartheid.
    Toi tu es deja fatigue 2 ans a peine? Faux opposant resistant!!!

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW