Le classement 2017 sur la compétitivité touristique, publié le 6 avril par le Forum économique mondial (WEF), classe le Gabon 119 e à l’échelle mondiale et 20e au plan africain sur 34 pays étudiés.

Un site touristique au Gabon. © voyagegabon.fr

 

Selon le classement publié le 6 avril par le Forum économique mondial (WEF), le Gabon vient à la 119e place au plan mondial et 20e sur l’échelle africaine, derrière l’Éthiopie 117e et l’Algérie 118e, sur 34 pays africains étudiés.

Sur le plan africain, l’Afrique du Sud (53è au plan mondial), occupe la première position, alors que l’Ile Maurice (55è au plan mondial) arrive en deuxième position devant le Maroc (65e), l’Egypte (74e), le Kenya (80e), la Namibie (82e), le Cap Vert (83e), le Botswana (85e), la Tunisie (87e). La Tanzanie (91e à l’échelle mondiale) ferme quant à elle, le Top 10 africain. A l’échelle planétaire, l’Espagne vient en tête du classement suivie de la France et de l’Allemagne.

Le classement de WEF, une fondation à but non lucratif basée à Genève en Suisse, se base sur 16 critères à savoir : la sécurité, la santé et l’hygiène, l’ouverture sur l’étranger, la valorisation des ressources naturelles, l’environnement durable, les ressources culturelles, le marketing touristique, le niveau des prix, les ressources humaines qualifiées, les infrastructures routières et aéroportuaires et les services touristiques.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga

 
 

6 Commentaires

    • l'Universitaire dit :

      119 eme c’est lamentable. oui mais ça reflète bien le Gabon que je connais (plein de ressources mais toujours dernier de la classe) . Primo, le positionnement écotourisme de la destination Gabon. oui la ressource naturelle est abondante mais sans transformation (aménagement du territoire, accès aux sites, capacité litière…) c’est un échec cuisant assuré. Comme on l’a fait avec les matières premières au passage… (2% des touristes internationaux au Gabon sont effectivement écotouristes). on va d’abord au Gabon pour le tourisme d’affaires à 60% de la clientèle internationale. Donc vous avez dans votre magasin un produit qui représente 80% de votre CA et vous le mettez en bas de vos étagères??? revoyez votre merchandising, lol trop fort. des incohérences comme celle-ci sont légions dans la stratégie touristique du Gabon. secondo, la qualité institutionnelle on ne le dit pas assez mais Agoutour et Ministère du tourisme ils font quoi au juste? pour quel budget au niveau local? régional? national peut-être… international impossible? allez y regarder les modeles de Bulter sur le cycle de vie potentiel d’une destination touristique et Vleblen pour l’implication des PP dans l’économie seulement ça. Tertio, n’oubliez jamais que la politique touristique est transversale. vous pouvez pas fermer vos frontières aux pays limitrophes et espérer rayonner du point de vue tourisme international. Quid de la politique d’intégration régionale? Copiez le Béninois Talon…par exemple SVP…ici on peut pas tout dire bien évidement. mais ce que je lis fréquemment sur le tourisme au Gabon est assez médiocre…c’est pas étonnant!

  1. la patriote dit :

    Ce rang de 119e ne reflète pas la qualité de nos ressources naturelles qui sont incroyables. Cependant, les autorités de notre pays n’ont pas encore compris l’importance du tourisme, pire, tout est mis en œuvre pour que seuls les riches profitent du tourisme au Gabon. nos ressources naturelles ne sont pas assez valorisées, de même que les ressources culturelles. Les prix pratiqués sont très exorbitants, il n’y pas assez de ressources humaines qualifiées, les infrastructures routières et aéroportuaires ne sont pas fiables. Quel dommage! Comment comprendre que le prix du billet pour aller à côté chez nos frères Camerounais est moins cher que le billet pour allez à Franceville par exemple! pour passer une une nuit à la baie des Tortue là à la pointe Denis, il faut prévoir au moins 150 000F CFA la nuitée. A cette allure, on ne pourra pas promouvoir le Tourisme au Gabon.

  2. Kenoh dit :

    avec le potentiel que l’on a c’est lamentable.

  3. Egniga dit :

    Nous connaissons les mesures à prendre pour rendre attractif notre pays :

    – Visa gratuit pour les séjours de moins de 90 jours.
    – Formation sur l’accueil et la courtoisie pour les services de l’administration en charge (police,douane etc…).
    – Baisse des taxes aéroportuaires.
    etc…

  4. Tout d’abord je remercie l’équipe de Gabonreview pour le choix de cette image pour l’article.C’est une photo que j’ai prise il y’a 3 ans au camp Kongou à Ivindo.La source ce n’est pas voyage.fr mais voyagegabon.fr

    En ce qui concerne l’article ,je veux tout simplement dire que le Gabon a un énorme potentiel naturel,le reste ce sont les hommes qui doivent le faire.Et nous y arriverons.Dans le secteur il y’a désormais des opérateurs engagés et les autorités en place commencent également à prendre en compte ce secteur.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW