Le président du Comité juridique de campagne du candidat Ali Bongo Ondimba, Ali Akbar Onanga Yobegue a donné ce 15 septembre 2016 à Libreville, des précisions sur les mémoires en défense déposés à la Cour constitutionnelle.

Ali-Ackbar-et-Me-Nkea

Ali Akbar Onanga Yobegue et Francis Nkéa, le 15 septembre 2016 à Libreville. © Gabonreview

 

Ali Akbar Onanga Yobegue, le président du Comité juridique de campagne du candidat Ali Bongo Ondimba, a éclairé l’opinion sur les mémoires en défense déposés à la Cour constitutionnelle par le président déclaré provisoirement élu, à la suite des recours introduits par trois de ses adversaires lors de la présidentielle du 27 août dernier.

Globalement, trois recours ont été déposés à la Cour constitutionnelle par Gerard Ella Nguema, Jean Ping et Abel Mbombe Nzoundou. Se prononçant sur celui de Gérard Ella Nguéma qui demande l’annulation du procès-verbal de centralisation des résultats dans la province du Woleu-Ntem et celle du procès-verbal de centralisation des résultats dans la province du Haut-Ogooué et la reprise du vote, le président du Comité juridique de campagne d’Ali Bongo Ondimba a expliqué qu’en réponse, ils ont demandé une irrecevabilité de cette requête du fait de l’absence de documents l’étayant. Il a formulé la même pour  le recours d’Abel Mbombe Nzoundou.

Pour les cas soulevés par le camp de Jean Ping, il a rappelé que ses demandes ont porté sur «un recomptage des voix dans la province du Haut-Ogooué en présence d’experts internationaux, car selon lui, il existerait une contrariété entre les procès-verbaux qu’il détient et les résultats annoncés». A propos du recomptage des voix, l’on précise que «monsieur Ali Bongo Ondimba a indiqué ne pas s’y opposer même si le recomptage des voix n’est pas prévu par la loi».

Mais pour contrer les arguments présentés par Jean Ping, les mémoires d’Ali Bongo à la Cour relèvent que «Monsieur Ping assoit sa demande sur la base, dit-il, de la copie de 174 procès-verbaux alors que le Haut-Ogooué compte au total 297 bureau de vote». «Ce qui veut dire que notre adversaire fonde ses prétentions sur la moitié des résultats du scrutin de cette province», affirme –t-il. En conséquence, du fait des violences, des fraudes, des dissimulations, le camp d’Ali Bongo estime que «des manipulations du scrutin ont également consisté en la fabrication par le Requérant de faux procès-verbaux».

Pour Ali Akbar Onanga Yobegue, seuls les procès-verbaux détenus par la Commission électorale nationale automne et permanente (Cenap) font foi. Quant à la présence d’experts internationaux et des représentants des parties lors du recomptage, le camp Ali Bongo s’est opposé à cette demande la jugeant d’inégale.

Evoquant la série de violences et exactions qu’il impute à Jean Ping, et le fait qu’il se soit autoproclamé «président de la République élu par les Gabonais», le camp d’Ali Bongo estime qu’il s’est mis en marge de la légalité constitutionnelle, notamment des articles 2, 3 et 7 de la Constitution. Sur la base de ces constats et en s’appuyant sur la «jurisprudence de la Cour», le camp d’Ali Bongo a sollicité «l’irrecevabilité» de la requête ainsi que l’inéligibilité de monsieur Ping.

 

 
 

24 Commentaires

  1. Ernest ELOUNDOU MBEZE dit :

    Pour résoudre le problème du Gabon il faut aller dans le fond pour convaincre et assurer, s’arrêter seulement à la forme serait un risque qui met en danger les populations On dirait que tous deux ALI et PING ne s’imaginent pas le danger qu’ils font courir aux populations de l’Afrique Centrale. Le Cameroun déjà compressé au Nord-Ouest pour une affaire à l’origine nigerianne et l’est pour une affaire centrafricaine,ne souhaite pas une explosion au Sud(au Gabon) Epargnez-nous des effets collatéraux qui sont déjà visibles ici SVP

    • OBAGOME dit :

      Pourquoi faisons nous dans l’hypocrisie intellectuelle en faisant croire que le cas Gabon est nouveau sur la planète terre. Si la CENAP avait fait consciencieusement et légalement son travail, on n’en serait pas là à compter les morts…pourquoi aller dans le fond et de quel fond s’agit-il ? Nous connaissons l’origine et les causes du malaise mais nous faisons dans l’hypocrisie pauvre de nous. Est il aussi difficile de faire comme les autres au benin ou au senégal ???

  2. leokhardo leokhardo dit :

    qu’ils vous entende Ernest ELOUNDOU.M, les populations ne demandent que peut de chose, la paix et le développement de notre pays.

  3. Un chef Traditionnel dit :

    Ali akbar , Ali Bongo ;;;; finalement , le Gabon est un Pays des Ali baba ? Mais vraiment !!!!!!

  4. leokhardo leokhardo dit :

    la vraie histoire du Gabon commence tout juste à s’écrire…

  5. Jimmy Ngokeleleh dit :

    Sur la photo je reconnais à gauche une véritable satanique tronche dont le cynisme n’a d’égal que son appétit plus qu’épouvantable pour ne pas dire démoniaque du matériel.Elle est prête à tout sacrifier pour avoir sa place au soleil.

    On ne s’est jamais posé la question sur son éviction du sénat comme 5 ème VP. Les rapports secrets d’une grande banque de la place vous orienterons sans doute.
    Donc soutenir l’insoutenable,l’objectivement faux- tel qu’il est le cas de la fameuse victoire du mafieux qu’il veulent coute que coute voir aux commande des levier financiers du pays- à côté d’une autre vermine n’est pas si étonnant que ça.

  6. okazaki dit :

    Quand on a rien à se reprocher,ni rien à cacher on éprouve aucune difficulté à accepter l’assistance des experts, surtout quand on est face à une situation susceptible conduire le pays dans un conflit! Que ces gens du pouvoir sachent que personne ne sera épargné, directement ou indirectement cette situation ne profite à personne! Vous qui êtes sûr de votre victoire pourquoi avoir peur de recompter les voix devant des experts? Continuez à jouer, vous aurez ce que vous cherchez! Que Mborantsuo et ses collègues s’amuse on verra bien!

  7. gee dit :

    voici le CD que la CC va vous sortir. n’espérez rien de la – bas,mais maintenant donc vous dites a l’union européenne,au peuple gabonais et aux etats unis pas besoin de publication ” bureau de vote par bureau de vote “.vraiment j espères que la sauce passera bien auprès de la communauté internationale qui a exigé un decompte.QUAND LE POUVOIR REND AVEUGLE ET SOURD.

  8. jean max dit :

    Vous parlez d’irrecevabilité aujourd’hui alors que hier vous disiez que seule la cour est habilitée à proceder au recomptage des voix. Enfin, vous jouez à quel jeu? Si Ali a gagné dans le Haut Ogooué, pourquoi avoir peur de recompter les voix? n’avait-il pas dit qu’il était Mohamed Ali? Est-ce que un boxeur à peur de ses adversaires? Le monde entier vous observe et attend pour vous transferer tous à la CPI; les forces spéciales françaises sont sur place pour vous; je vous l’informe. bande de voleurs de vote

  9. messowomekewo dit :

    Francis Nkéa,l’avocat du PDG,sera bientôt considéré comme le Jacques Verges national,tant le type s’époumone à défendre une cause franchement perdue. Si le contentieux ne concernait que les gabonais et avec l’aide habituelle de la cour constitutionnelle,les carottes seraient cuites pour Le Président PING,mais la communauté internationale étant partie prenante ,il va être difficile même à la cour constitutionnelle de faire comme d’habitude,c’est-à-dire déclarer irrecevable la requête du Président Jean PING.Ali bongo a perdu les élections ,on veut passer à autre chose,faites donc vite!!!

  10. Vision dit :

    Arreter de prendre les Gabonais pour des Débiles,si vous savez que vous avez Gagner les élection Presidentiels du 27/08/16,alors il faut procéder au Recomptage et prouver que Ali Ben Bongo ondimba est belle le President de Tous les Gabonais c’est Tous.

  11. Laurette ovono dit :

    Mr l’homonyme de l’autre tchiiiip vs avezts les problemes vs les pdgistes vs continuez a mepriser le choix la voie du peuple. Dites moi Mr Akbar vs Parler tous de la violation de la loi et vs oubliez she le fait meme mborantsou soit la presidente de la cour constitutionnelle depuis plus de 7ans est pire q u’une violation. Mais attendez vs prenez les gabonais pr des stupides ou quoi. Arretez .ca Allah vs voit. N’exagerez pas on en a marre de votre enfumage vs vs prenez pour qui.

  12. Fili Mot dit :

    Comme indiqué plus haut il est totalement incohérent d’affirmer être sur de sa victoire et refuser l’intervention d’observateurs indépendants (que l’on a de surcroît soit même sollicité) pour recompter les voix de manière transparente. Comment escomptez vous rétablir la confiance du peuple et donc la paix que vous invoquez à longueur de temps, si vous refusez une transparence minimum et légitime. Même dans votre camp on conteste les résultats et on appelle à la raison, (Cf votre Ministre de la justice et le représentant du PDG à Paris)

  13. Fili Mot dit :

    S’agissant de l’argument juridique de M.Ali AKBAR Onanga sur la fameuse auto-proclamation de PING, on lui rappellera qu’il devrait manier l’argument avec précaution car manifestement son champion n’est pas en reste : https://www.facebook.com/MichelOGANDAGA/videos/994822807292976/?hc_ref=NEWSFEED

  14. L'OEIL A VU dit :

    MR ALI BONGO OMDIMBA, je suis une compatriote, je vous donne ce conseil. Partez du pouvoir n’écoutez pas tous ceux la qui vous disent de ne pas partir. Sauf la mort de Redjambé avait soulevé la population gabonaise à la plus haute échelle. Il y a trop de morts qui ne sont peut etre pas programmés par vous mais ceux qui veulent continuer à bouffer. Evite que tu sois comme Bagbo. Tous ces gens ne te veulent pas du bien. En plus avoir le sang des personnes ne procure pas la bénédiction. Bongo père na jamais été pour que le sang des gabonais coule comme tu le fais, en quoi est ce que tu ressembles à Bongo père?

  15. Pica dit :

    Mais Onanga, tu as été à l’école! mais en mathématiques il ya ce que l’on appelle la proportion ou rapport proportionnel. Je comprends que les mathématiques c’était pas ton affaire, tu as tout de fais du foot. Alors au terme du temps réglementaire et des prolongations, l’arbitre accorde à équipe une serie de tire aux buts.Il commence par 5 tires à chacun. Arrêtons-nous sur cet exercice de 5, l’équipe A perd 3 tires aux buts et marque 1 tire, or l’équipe B a marqué tous ses 4 tires.
    Question:
    Est-il utile à l’arbitre de continuer le 5 eme tire?
    Pour ma part c’est non, l’équipe B étant largement au dessus de la moyenne.
    Comme tu n’aimais pas les maths, il y a au total 297 PV, Jean Ping dispose de 174 procès-verbaux, il a plus de la moyenne. Un peu comme l’arbitre, on peut faire une analyse à partir de ce volume. Pour ce qui est de l’authentification, il y a d’autres candidats qui dispose de PV, exemple M.MBA Abessole,Maganga Moussavou… qui milite également pour un recomptage de voix, on peut opposer ces PV à ceux des autres et tirer les conclusions.

  16. Inobas dit :

    Et ça se prend pour des personnes futées.
    1/Les PV de la CENAP ne sauraient différer en aucun cas de ceux détenus par le camp PING.
    2/ Les 174 PV du camp PING prouvent à suffisance que M. ABO a perdu les élections et que les résultats officiels de la CENAP sont faux. Les taux d’abstention et de bulletins blancs qui y sont consignés sont de loin supérieurs à ceux rendus officiellement. 11.000 abstentions+25.000 voix à ABO et 4.000 voix à ping sur 156 PV dépouillés par Mays MOUISSI… Même s’il l’on accorde 100% des voix à ABO dans tous les autres bureaux de vote (soit environ 30.000 voix), il est mathématiquement impossible qu’ABO remporte les élections.
    3/ Comment la camp PING aurait-il pu fournir de faux PV en recours constitutionnel ? C’est un crime puni sévèrement par la Loi. Il vous sera impossible de démontrer vos allégations de faux.

  17. Fils du Pays dit :

    On dirait que l’expédition musclée, armée et sanguinaire au QG de Ping a porté ses fruits. L’objectif était vraiment de bruler et détruire le maximum de PV et de pièces à conviction (vidéos et audios) pouvant être déposé(e)s en contestation des PV truqués du Haut Ogoué. Ils ont réussit ! Quelle exécution machiavélique parfaite.

    C’est incroyable ce que les gens sont capables de faire pour l’amour du pouvoir et de l’argent.

  18. Antsiama dit :

    A la fille du pays ils n ont pas réussi leur coups le président réellement élu à savoir Jean Ping avait lui même déclaré que tous ses dossiers étaient en lieux sûr ainsi que les proces verbaux que les assassins du pouvoir voulaient récupérer.

  19. Médard mambo dit :

    Le peuple gabonais connait qui à gagné les élections……………

  20. Alexandre pernot dit :

    Qu’on en finisse, c’est tout! dites à Mborantchouo et autres autres juges que même si, par extraordinaire ils déclarent ali vainqueur, tout est fini pour eux …jamais plus , ils ne dirigeront le Gabon. Je suis un spécialiste en Relations Internationale.

  21. bassomba dit :

    Et tu crois que le Gabon va s’arrêter de vivre? Tu représentes quoi?

  22. moundounga dit :

    Vous fatiguez les gens avec vous débats de politique dont l’issu ne vise rien d’autre qu’à affarmer d’avantage le gabonais landa….
    Ali, Ping comme feu Mba Obame tous des piments de la même sauce!!!
    Finit l’élection,passons à autres choses le Gabonais en a mare.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW