Le conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine veut déployer des observateurs au Gabon, pour assister les juges chargés d’arbitrer le scrutin présidentiel du 27 août.

Smail-Chergui

L’algérien Smail Chergui, commissaire à la paix et la sécurité de l’union africaine © D.R.

 

Dans un communiqué publié le 15 septembre, sur la British broadcaste corporation (BBC), Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine déclare avoir demandé à la commission de l’UA de déployer des juges électoraux dans ce pays pour assister la Cour constitutionnelle dans l’examen du recours déposé le 8 septembre par l’opposant Jean Ping.

Le Conseil de sécurité de l’UA recommande que ces juges soient sélectionnés parmi d’éminents membres des hautes juridictions africaines francophones.

Déclaré deuxième après Ali Bongo avec 48, 23% de suffrages, Jean Ping conteste notamment les résultats de la province du Haut-Ogooué, où le chef de l’Etat sortant est crédité de 95 % des voix, avec un taux de participation de 99 %. La Cour constitutionnelle a jusqu’au 23 septembre pour se prononcer sur ce recours.

L’on se souvient qu’au lendemain des émeutes survenues après l’annonce de la réélection d’Ali Bongo Ondimba, l’UA s’était impliqué dans la recherche d’une issue pacifique de la crise. Une mission de haut rang conduite par le chef de l’Etat du Tchad, Idriss Deby Itno, était annoncée à Libreville avant d’être reportée sine die. La suggestion du Conseil de sécurité de l’UA aura-t-elle un écho favorable auprès des autorités de Libreville ? Rien n’est moins sûr.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga

 

 
 

10 Commentaires

  1. Jean jacques dit :

    Meme si vous venez le criminel ping et sa bande vont tjrs dire fraude.fraude.l’sge de ping ne lui permet plus d’avoir la raison.

  2. ongone dit :

    jean jacques et pourtant tu as voté contre ALI tu veux faire croire quoi à qui?

  3. tara dit :

    Voilà qui peut etre bien, mais même avec ça Ping n’acceptera jamais l’issu qui ne lui sera pas favorable.

  4. voix de la Nation dit :

    Jean Ping est le Nouveau Chef d’État de la République Gabonaise vous allez vous même voir ça.

  5. Foulou-Menou dit :

    Pourquoi s’en prendre au Président élu du peuple? Aujourd’hui c’est une affaire ou le peuple ne veut plus de ce monstre. Ping a le peuple et l’autre a les mercenaires. C’est le peuple qui manifeste son mécontentement c’est pas Ping. Nous sommes plus que fatigués d’être en esclavage. Qui est derrière les kidnappings? C’est encore Ping? Ou allons nous? Alors cette fois-ci vous allez kidnapper tout le peuple. Espèces de tricheurs sans couilles

  6. leokhardo leokhardo dit :

    Bienvenu Messieurs, nous avons beaucoup à apprendre à vos côtés, et ce , dans l’intérêt supérieur de la nation gabonaise. Restons modestes .

  7. leokhardo leokhardo dit :

    venez donc Messieurs, nous apprendre ce que nous savons , car le tapis sera toujours dressé pour nos visiteurs, d’où qu’ils viennent…

  8. azanhouan dit :

    oui mais acceptez d’abord recompte des voies et on verra qui va refuser et qui va accepter Pas de bœufs avant charrue les gars Vous avez déjà la trouille au niveau du PDG hihihihihihihi

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW