Prétextant de la crise économique actuelle, la filiale gabonaise du Bureau Veritas a procédé récemment au licenciement de ses salariés de Libreville et de Port-Gentil.

le Bureau Veritas Gabon a annoncé récemment la cessation de ses activités. © Gabonreview/Capture d’écran

 

Les activités du Bureau Veritas au Gabon devraient cesser définitivement dans les prochains jours. La filiale gabonaise du leader mondial dans l’évaluation de la conformité et la certification subit depuis plusieurs mois le contrecoup de la crise économique actuelle. Elle a décidé de fermer ses agences de Libreville et de Port-Gentil. Selon Gabon Télévisions, une quarantaine de salariés gabonais sont impactés par cette décision, qu’ils jugent abusive.

La décision de fermer la filiale gabonaise du Bureau Veritas aurait été prise le 30 mai par la direction générale à la faveur d’une réunion à Libreville, à laquelle n’auraient pas été conviés les délégués du personnel. Selon les salariés, la même direction générale n’a pas jugé de la nécessité de leur expliquer les raisons de sa décision. Ordre leur aurait été simplement intimé d’«arrêter de travailler» sans plus.

Face au mutisme et au refus de la direction générale de régler les choses à l’amiable, les salariés du Bureau Veritas entendent saisir le président de la République sur leur situation.

Le Bureau Veritas est présent sur tous les continents. Le groupe a annoncé un chiffre d’affaires de 1,10 milliard d’euros au premier trimestre 2018.

 
 

6 Commentaires

  1. Olsen dit :

    Après SODEXO BOUYGUES et maintenant VERITAS à qui le tour? Tout ça à cause des amateurs à la tête de l’état.

  2. CEAL-BVS dit :

    Au Sénégal, la responsable des ressources humaines a licencié abusivement 34 inspecteurs et coordinateurs embauchés des services de gouvernement, prétextant la fin du contrat Mali avec Bureau Veritas. Ce qui n’est nu pas vrai et l’administration les a assigné avoir du temps et de l’argent et elle ne leur paiera pas. Le procès est en cours de justice depuis le début de l’année avec des renvois à plus en finir

  3. Ilolo dit :

    “Saisir le president de la république” ? Parce que tous les employés des entreprises qui ont fermé , ce fameux président de la république s en est occupé ?

  4. Francis KOUMBA dit :

    Bien parlé, Ilolo ! Ils perdent leur temps car ce faux président n’en a rien à faire d’eux !

  5. DITENGOU dit :

    Plutôt que de compter sur le biafrais, je vous conseille de vous rapprocher d’un nganga capable de nuire à la santé physique et mentale des membres de votre direction générale.
    Utilisez tout l’arsenal possible, fusil nocture, missile capa, hibou diurne et autre pratique de chez nous pour qu’ils n’osent plus jamais mettre les pieds dans nos terres.

  6. Piouf! dit :

    C’est pas comme ci le PR ne le savait pas en amont

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW