Le weekend écoulé, les Gabonais de Perpignan, dans le sud de la France, ont battu le bitume pour protester, comme le font depuis plusieurs mois leurs camarades de Paris, contre la victoire d’Ali Bongo à la présidentielle de 2016, et pour demander son départ de l’exécutif.

La diaspora gabonaise manifeste à Perpignan contre le pouvoir en place à Libreville. © F3 LR O. Meyer

 

La diaspora gabonaise a manifesté dans les rues de cette région du sud de la France, samedi 30 septembre, pour dénoncer le régime de Libreville et pour demander le départ d’Ali Bongo. Elle a par ailleurs invité la France qui a des liens historiques et économiques étroits avec le Gabon, à prendre définitivement position dans ce dossier, particulièrement après la résolution du Parlement européen, annonçant des sanctions ciblées contre certaines personnalités de l’exécutif gabonais.

Pour cette énième manifestation anti-régime de Libreville dans l’hexagone, ce sont une cinquantaine de «Résistants» qui s’étaient réunis sur la place de Catalogne à Perpignan. Selon france3-regions.francetvinfo.fr, qui rapporte cette actualité, les manifestants ne comprennent pas le silence du «pays des droits de l’homme» face au chaos qui secoue le Gabon depuis un an.

Sur les pancartes brandies par les manifestants, on pouvait lire : «Libérez Pascal Oyougou, libérez Frédéric Massavala…» ou encore «Jean Ping c’est mon choix», ainsi que «Ali, assassin». S’offusquant de ce qui leur apparaît comme un holdup électoral, les manifestants scandaient également: «Ali Bongo a perdu les élections, qu’il libère le pays».

Impôts, douane, Trésor public, Education national, la grève au sein de tous ces secteurs a été évoquée pour indiquer que le Gabon est dans un «chaos total». «Dans un pays riche de son pétrole et de ses autres ressources naturelles… bois, manganèse, uranium, or ou diamants, il n’est pas normal que la population ne mange pas à sa faim», ont clamé ces manifestants non sans indiquer le calvaire subi par les populations à cause des pénuries d’eau et des délestages abusifs.

En dénonçant davantage les «arrestations arbitraires qui ont lieu tous les jours», ces Gabonais de Perpignan espèrent attirer l’attention de l’Europe afin qu’elle fasse pression sur le régime de Libreville. L’objectif étant de tourner la page Ali Bongo.

 
 

8 Commentaires

  1. Guy dit :

    Si Ping est votre choix, acceptez aussi qu’Ali soit le nôtre. Les deux appartiennent et ont largement contribué à faire ce régime. Continuez à justifier tous les avantages que vous recevez de Ping.
    Ali est Président et ira au terme de son 2e mandat.
    Ali ossouououou

  2. espoir dit :

    c’est dans ton imagination que ton pustchiste verra 2023.le peuple vaincra quel que soit le temps que cela prendra.vive la diaspora de france et felecitation.

  3. J3ff dit :

    Je suggère aux compatriotes de Perpignan de s’entendre la prochaine fois avec ceux de Montpellier . Avec une meilleure communication , une trentaine de personnes de Montpellier pouvait descendre à Perpi par covoiturage pour donner plus de poids à la manifestation . En tout cas ,bravo pour cette initiative qui prouve votre amour pour la patrie ! IL FAUT QUE LES GENS SACHENT QUE C’EST LA REPETITION DE CE GENRE DE MANIFESTATIONS QUI FERA CONNAITRE LA SOUFFRANCE DE NOTRE PEUPLE HORS DU GABON ! J’ETAIS PETIT VIVANT A PORT-GENTIL AU GABON QUAND J’AI EU CONNAISSANCE DE LA DICTATURE DES GENERAUX EN ARGENTINE GRÂCE A L’ACTION DE CES GRAND-MERES QUI MANIFESTAIENT TOUS LES VENDREDI A BUENOS AIRES ! On les appelait “las abuelas de la plaza de mayo”. Elles réclamaient la vérité sur leurs enfants disparus sous le régime militaire .Malgré la répression elles ont continué le combat.le bruit qu’elles ont fait a conduit le monde à s’intéresser à ce qui se passait en Argentine !
    Que Dieu aide à la libération du Gabon !

  4. L' éclat danger dit :

    Venez au pays construireoooooooo!, faites votre part et on verra, vous êtes toujours à l’ere de la colonisation?

  5. bassomba dit :

    Comme dit Camerounais: “tout ça que dans djo” Vous pensez que c’est depuis la France que vous allez bouleverser l’ordre établi? Préparez vos bulletins de vote pour 2023 et le résultat sera le même!

    • Mboung dit :

      1 seule question : Pourquoi parler de bulletins; de 2023 ou mm la trinité puisque quelqu’1 a décidé de ne pas partir et que ceux qui voient ses funestes intentions (finira-il comme dit Laurence Ndong par régner sur les palmiers ?) il les emprisonne et les tue ??

  6. James BOND 007 dit :

    Je me demande bien comment un rassemblement comprenant des SDF, des sans emplois, des mécontents, des déchus, des grooveurs et j’en passe, peut, depuis les égouts du maitre, exiger que sa volonté soit faite au Gabon?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW