Après le décès de David Prestige Nziengui Mandoumbou, le 31 août 2016, à la suite d’une mutinerie, ses parents exigent du directeur de la prison centrale de Libreville la vérité sur les conditions de la mort du jeune garçon.

Les murs de «Sans-Famille», la prison centrale de Libreville. © Gabonreview

Les murs de «Sans-Famille», la prison centrale de Libreville. © Gabonreview

 

Le colonel Paul Mitombo, nommé directeur de la prison centrale de Libreville en fin-août dernier, devrait bientôt faire face à la justice. C’est en tout cas ce qu’espèrent les parents de David Prestige Nziengui Mandoumbou, plus d’un mois après le décès de leur fils. Le jeune garçon, placé en détention préventive le 20 avril 2016, a trouvé la mort le 31 août dernier à la prison centrale de Libreville, comme l’atteste le certificat de décès établi par le directeur du service de santé pénitentiaire mis à la disposition de l’avocat de la famille, Jean Pierre Akumbu M’Oluna. Le décès du jeune garçon serait survenu à la suite d’«une mutinerie» survenue au sein de la prison peu après l’annonce de la réélection d’Ali Bongo.

Pour Donatien Nziengui Nziengui, le père du jeune garçon, il s’agit de faire toute la lumière sur les véritables conditions de sa mort. D’autant qu’il assure n’avoir jamais été dument informé de la disparition de son fils par les responsables de la prison. «C’est de façon fortuite que l’exposant a appris le décès de son fils», lit-on dans la requête en référé de l’avocat de la famille. Pis, plutôt que de rechercher les parents du jeune David, la direction de la prison aurait entrepris des démarches visant à l’inhumer en tant qu’«indigent».

Ayant choisi de garder la dépouille à la morgue, les parents attendent qu’une autopsie soit faite pour déterminer les circonstances de la mort du mineur, quand certains s’avancent déjà sur l’hypothèse d’une intervention des forces de l’ordre, le 31 août dernier, qui aurait mal tourné. Un médecin légiste devrait bientôt dire si David Prestige Nziengui Mandoumbou est mort par balles ou des suites d’autres blessures.

 

 
 

12 Commentaires

  1. KOUMATSENGUE dit :

    LE MÉDECIN LÉGISTE, LE DR LILIANE PEMBA, VIENDRA NOUS DIRE ENCORE QUE LA VICTIME SERAIT DÉCÉDÉE DES SUITES DES PIQÛRES DE FOURMIS.

  2. DoanESS dit :

    Nous devons tous nous mobiliser pour soutenir des familles aussi déterminées à faire éclater la vérité. malheureusement, le courage est ce qui est absent de nos valeurs depuis la fin de cette election.a tel point que chzcubt soit obligé de mener son combat dans l’anonymat total.dommage

  3. Bassomba dit :

    Il a sûrement voulu jouer au bandit, Yama Jean Rémy qui est socialement plus important que lui n’est pas sorti de là indemne?

  4. Bonanza dit :

    Un véritable abruti ce Bassomba. Comme disait quelqu’un, si on parvient à neutraliser un dangereux terroriste armée, sans le tuer, comment un garçon de 15 a-t’il pu être abattu dans un espace clos? Quel danger representait-il pour les forces de sécurité ? Nul n’est à l’abri désormais.

  5. Geoffroy FOUMBOULA dit :

    Je suis l’un des grands freres de David. Un peu ecoeure de lire BOSSAMBA. La prison est un lieu de correction et non d’execution. Qu’on tue et tente d’enterrer dans l’anonymat un mineur,sans en aviser les parents, je trouve cela degueulasse. Combien de personnes ont ete tuees cette nuit au sein de la prison aucours de cette mutinerie?Pourquoi n’avoir fait aucune communication?Pourquoi tenter de l’enterrer dans l’anonymat alors que ses parents sont connus du tribunal et de la prison?
    Notre combat est celui de la verite et de la dignite, pour David comme pour ceux morts cette nuit du 31 aout 2016 au sein de la prison centrale!!
    Je reponds au:07193139(numero whatsapp egalement).

    • Illa Gombo dit :

      Mes condoléances monsieur pour votre jeune frère, que Dieu vous console et que votre famille et que toutes les familles endeuillées par ces actes de barbarie soient vengées par la Justice de l’Éternel. Que la Justice divine soit rendue dans votre droit et dans votre innocence.

  6. Jean jacques ou es-tu passé? Dis un mot toi aussi!!!
    kia kia kia kia
    et voila ton président!!!!

  7. Laura Sagesse dit :

    Seigneur!Nous sommes de tout coeur avec vous. Puisse l’Eternel des Armées, Yahvé Sabaoth vous venir en aide à fin que les véritables assassins de cet enfant si cruellement arraché à l’affection des sien si si tôt soient punis, comme Dieu seul sait le faire sur cette terre des vivants. Je suis une mère, et la mort de cet enfant me touche à un niveau de ma conscience que je ne n’aurais jamais imaginée. Restons mobilisés, la fin est Proche. Nos morts seront vengés.

  8. serge bekale dit :

    Mes condoleances a la famille du disparu.

    C est dommage. certes…

    Mais c est les consequences a long terme de ce qui s est passe a la reelection du President ALI Bongo.

    Ces personnes en Prison qui n ont pas voter mais que le camp de PING a manipules.

    Voila le resultat.

    Le seul responsable c est JEAN PING.

    Encore une victime collaterale.

    Enfin…cela ne restera pas impuni

    • PMM dit :

      M.Serge bekale,
      Vous êtes certainement un aîné , mais pour être honnête vos propos me choquent profondément.
      Je ne suis d’aucun bord politique,mais comme tout humain, j’aspire au bien-être. Apprenez à ne jamais condamner sans fondement,alors posez-vous, posons-nous les bonnes questions.
      ” Mutinerie” oui..Mais que s’est -il réellement passé ce soir là? Combien de prisonniers en sont morts? Pourquoi les autorités n’en parlent pas? même lorsqu’il y’a mutinerie, la réponse serait ce qui s’est passé ce soir là?
      Alors comment manipuler des gens qui sont en prison? ayons le courage de situer les responsabilités, La vérité va triompher sous peu..
      warten wir es ab

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW