Lors de sa première sortie officielle, un an après la présidentielle, le 22 septembre 2017 à Libreville, l’ancien Premier ministre, Raymond Ndong Sima, s’est montré très distant de certains points et thèses défendus par l’opposition. Evoquant les émeutes postélectorales, il demande de mettre à la disposition de l’opinion la liste des victimes.

Raymond Ndong Sima, le 22 septembre 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

Lors de sa conférence de presse du 22 septembre, Raymond Ndong Sima n’a pas été très tendre avec ses camarades de l’opposition. S’il n’a particulièrement cité aucun nom, son propos visait vraisemblablement le camp Jean Ping.

S’exprimant pour la première fois sur la question des morts et des disparus durant les émeutes postélectorales, l’ancien chef du gouvernement gabonais soutien la démarche de l’Union européenne (UE) qui propose une enquête internationale pour faire la lumière sur ce dossier.

Raymond Ndong Sima estime que ce dossier est embarrassant au plus haut point. «Il m’embarrasse parce que la manière avec laquelle cette question est posée depuis un an n’est pas sérieusement pertinente», a-t-il expliqué, ajoutant que «dans la mesure où ceux qui ont évoqué la question, jusqu’à présent, n’ont pas voulu diffuser la liste des morts, il n’est pas possible aux autres de s’associer à cette démarche qui consiste à indexer pour dire vous avez fait ça».

L’argumentaire de l’ancien Premier ministre épouse la thèse défendue par le camp présidentiel. Le Porte-parole du gouvernement avait déjà demandé à voir la liste des victimes produite par l’opposition. Selon Ndong Sima, «nous sommes dans un pays qui n’a pas une nombreuse population et nous devons être capables de connaitre les familles dans lesquelles les morts sont survenus et notamment les morts dont on ne parvient pas à trouver l’identité».

S’il ne nie pas l’effectivité de tueries, puisque son ancien chef de cabinet a perdu un neveu pendant ces émeutes, affirme-t-il, il estime néanmoins qu’il ne peut affirmer ce qu’il n’a pas vu. «J’ai vu ce qui s’est passé le lendemain à partir du moment où la proclamation des résultats était faite. J’ai vu, j’ai entendu comme on a tiré, etc. mais je suis un homme honnête, je ne vais pas dire qu’on a tué le fils de mon voisin alors qu’aucun de mes voisins n’est venu me dire qu’il cherche son fils», a-t-il déclaré.

«On nous dit qu’il y a des morts cachés. Je voudrais que la liste de ces morts soit rendue publique», a-t-il demandé. Malgré ce qui sonne comme un doute sur le nombre de victimes des émeutes postélectorales de 2016, il souligne néanmoins que même s’il s’agissait d’un seul mort, c’est inacceptable. «Même s’il n’y avait qu’un mort, un seul, il aurait été de trop. Parce que l’élection c’est quoi au fond? C’est que nous nous asseyons pour choisir celui qui va nous diriger demain. Quelle est la raison pour laquelle, au lieu de choisir quelqu’un, nous nous trouvons à chercher quelqu’un? Ce n’est pas acceptable même s’il n’y a qu’un mort», a-t-il martelé.

Pour lui, la liste des victimes gagnerait à être connue. «Sortons la liste!», a-t-il lancé. Il a suggéré de soutenir la démarche qui consiste à demander aux Nations unies de faire la lumière sur cette affaire, de conduire l’enquête. «Je soutiens cette démarche», a-t-il assuré. «Certains Gabonais ont été assez entreprenants et ont saisi des instances comme la CPI (Cour pénal international) ou les Nations unies pour demander une enquête. L’Union européenne vient de faire exactement la même demande et propose une enquête internationale. Je m’associe à la demande qui est faite», a-t-il ajouté.

Ndong Sima estime que la meilleure chose à faire à l’heure actuelle est de s’en remettre à ce qu’a demandé l’UE. Il souhaite une enquête des Nations unies, qui ont l’habitude de ce genre de pratiques, afin qu’il y ait une réponse appropriée et plus efficaces. «Je vous assure que je me sentirai beaucoup plus à l’aise», a-t-il soupiré.

 
 

37 Commentaires

  1. Philibert dit :

    Mais de quoi parle ce cynique de RNS??? ce type traine souvent sur les reseaux sociaux, et la liste des personnes assassines par ce regime a circule en boucle dans tout les RS Gabonais. La messe de requiem qui a ete faite en memoire des victimes du pouvoir a aussi tres bien cites la liste (non exhaustive mais pourtant deja longue) des victimes. L’Union Europenne et la delegation de la CPI qui est arrive au GAbon ont bien recut la liste des noms et des temoignages, il va le nier ca aussi? Il n’a jamais vu les photos des corps? il n’a jamais vu les videos des parents en pleurs au lendemain de cette nuit d’atrocites? Ou bien il est cupide au point de faire du negationisme?

    RNS apres avoir marche sur les cadavres de nos compatriotes pour aller adouber le genocidaire pour aller reconnaitre le coup d’etat electorale, vous osez maitenent nier au GAbonais le droit de pleurer leur compatriotes et de demander justice? Mais etre vous encore un humain?

    • L’illettré du Littré dit :

      Vous aussi Philibert, relisez bien. “je ne vais pas dire qu’on a tué le fils de mon voisin alors qu’aucun de mes voisins n’est venu me dire qu’il cherche son fils”
      Le pépé fait du St Thomas.Il ne croit pas qu’il y a eu des morts aussi longtemps qu’il n’en aura pas vu la liste avec les corps et qui sait le certificat de décès et si ce sont même des Gabonais..(avec tous ces clandos qui meurent en pirogues sur les cotes du Gabon..)

      • BEYEME dit :

        Nous sommes tous égaux devant Dieu. Gabonais ou pas, cela ne justifie en rien les méchancetés commises en août 2016. Toi aussi, quel maire de quel arrondissement pouvait de signer un certificat de décès?

        • Pierre Manganga dit :

          Vous racontez des histoires. Donnez la liste des morts, cela n’a rien à voir avec les certificats de décès. Que les familles qui cherchent des membres en donnent la liste et la preuve. Vous croyez que c’est avec de tels arguments que vous allez essayer de distraire la communauté internationale?

          • BEYEME dit :

            Vous m’avez pas bien compris. Lisez L’illettré du Littré au dessus de mon post avant de vomir sur moi des insinuations gratuites. Et croyez-moi, ce n’est pas moi qui distrairai la communauté internationale, c’est les autres en face. Car trop de choses ce sont passées en août 2016. Vous le savez bien.

      • Legende1987 dit :

        Il n’existe pas de mots suffisamment dures pour qualifier les propos de ce type dont je refuse de citer le nom concernant les victimes des évènements post électoraux. Ce n’est pas parce que vous n’avez jamais vu tigre qu’il n’existe pas. Non seulement il se prend pour l’homme politique gabonais le plus brillant mais voilà maintenant qu’il fait dans la mauvaise foi. Lui qui utilise les réseaux sociaux, n’a t il pas vu les photos de victimes, les reportages avec leurs noms et même leurs familles, pour certaines ? Nous soupçonnions déjà les nombreux diplômés gabonais d’être à l’origine des blocages des avancés démocratiques dans ce pays. Après Bruno Ben Moubamba, le tour revient à Raymond Ndong Sima de confirmer nos assertions. Le Gabon d’après verra le jour, c’est une certitude. Il se fera devant eux mais pas avec eux. Ça aussi, c’est une certitude.

  2. C'est moi dit :

    Sans blague ce Monsieur n’a jamais vu une de ces listes? laquelle cherche–il? celle qui contient la signature de PING surement vu que l’essentiel de ses se concentrent autour de PING!!!quelle tristesse pour quelqu’un que j’estimais tan

  3. espoir dit :

    Mais ce brillant homme fait la politique de l’autriche pour son buzz.personne ne te croira et ne veut plus te croire apres avoir soutenu les pustchistes.va les trouver et il te fourniront la liste des disparus que tu cherches.

    • L’illettré du Littré dit :

      Petit espoir-là, c’est Ndong Sima qui te parle, “moi-même j’ai disparu pendant un an, on me croyait mort pendant les événements, et pourtant me voici vivant et bien portant qu’Ali m’a laissé aller me soigner en Europe, alors, parle moi pas de ‘disparus'”

      • Nuance, Ndong sima parle de la liste des morts.
        En outre, il entendu les tires, mais il n’est pas convaincu que le QG de PIng a été bombardé, il a aussi oublie que le Gouvernement avait déclaré deux morts et quand il dit: Même s’il n’y avait qu’un mort, un seul, il aurait été de trop. Parce que l’élection c’est quoi au fond? C’est que nous nous asseyons pour choisir celui qui va nous diriger demain. Quelle est la raison pour laquelle, au lieu de choisir quelqu’un, nous nous trouvons à chercher quelqu’un? Ce n’est pas acceptable même s’il n’y a qu’un mort» Mr. Ndong Sima faites simplement comme Maganga Moussavou et Ndemezo Obiang et c’est tout./

        • Pierre Manganga dit :

          Ndong Sima n’a pas dit qu’il n’y a pas eu de morts, ni qu’il avait du mépris pour ceux qui sont morts. Il veut la liste des 250 personnes que Ping et sa bande de vieillards veulent vendre au monde entier. Lors de la mission de la CPI, l’Opposition a fourni une liste de 4 personnes, qui deviennent 250 une fois la mission repartie.

          • Makaya dit :

            “l’Opposition a fourni une liste de 4 personnes, qui deviennent 250 une fois la mission repartie”. Voilà le cynisme de certains. Parce que pour vous 4 morts, ce n’est pas déjà beaucoup trop ?

  4. Zozla dit :

    Il a raison. Il faut sortir du poker menteur.

  5. Raponda Walker dit :

    Ndong sima, tu es un vrai sorcier toi là! Continue de faire le jeu de ton dieu ali, mais le vrai Dieu te voit. Tu lui rendras des comptes un jour…

  6. La liste ou les preuvent ne peuvent pas être transmises au pouvour en place c’est â la cpi chargée de l’enquete sachant bien que les parents des victimes peuvent etre menacés mes Mr Ndong Sima n’est pas un oposant il cherche un poste pas de moindre c’est tout il ne sera jam1 president du Gabon tout ce qui ont été tués ne sont pas mort cado

  7. Gabonais de Rien dit :

    http://Www.gabonreview.com, il faut cesser de laisser croire ou entendre que Ndong Sima, Ben Moubamba, Ella Nguema, Jocktane, Eyogo-édzang, Estelle Ondo, Ndemezo ou Maganga Moussavou sont de l’Opposition. C’est aussi tout cela qui crée la confusion dans le pays.

    Voyez-vous, Edouard Philippe qui est encore membre du Parti Les Républicains (ils vont l’exclure) et es devenu Premier ministre de Macron n’est pas appelé opposant. Et personne ne dit en France que c’est un PM de l’opposition.

    Mais ici au Gabon on a maintenant un Vice-président Opposant, etc.

    Quand à la liste des disparus, voilà celle qui a toujours été rendu publique :

    1. Mvono Odjo’o Franck Joseph, 2. Mapangou Mihindou Ghislain, 3. Abaghe Mvé Innocent, 4. Abagha Ndong Elvis, 5. Ngou Allo Alexis, 6. Konde Simon, 7. Messa Messa Paulin Axel, 8. Eneme Allogho Jean Mesmin, 9. Mavioga Freddy, 10. Mba Jérémie, 11. Jerry A.O, 12. Assoumou Rodrigue, 13. Lekongo Haminou, 14. Bougenda Bernard, 15. Bidzo-bi-Ndong Ulrich Jeffrey, 16. Oyono Bonghota Bernard, 17. Bang Ndong Mesmin, 18. Nnang Allogho Prosper, 19. Patrick A. L., 20. Ella Edzang Willy, 21. Kede Bekale Ulrich Michel, 22. Oyangui Simon, 23. Madzou Otete Judicaël, 24. Ovono Angoue Yori, 25. Assoumou Lotha Patrick 26. Oyangui Simon 27. Mba Jérémie 28. Nziengui Manboundou David

    Et la on a exclu ceux dont les familles n’ont pas souhaité voir les noms inscrits.

    Ndong Sima est un minable qui se croit intelligent.

  8. BEYEME dit :

    Mr NDONG SIMA,

    Vous connaissez bien le Gabon et ses dirigeants actuels. Pour ma part, il serait judicieux comme vous le dites, qu’une enquête soit menée par des instances reconnues mondialement. En ce moment vous verrez la liste que vous cherchez. Par représailles, de nombreuses familles ont peur. Peur de subir les pressions du camp d’en face comme d’habitude.
    Souvenez de l’affaire MBOULOU BEKA? Sa famille n’avait-il pas subi des pression?
    Ne faites pas semblant d’ignorer la vérité. Rassurez-vous si l’ONU et l’UE, elles auront la liste et tous les témoignages et preuves pour que justice soit faite. VOUS ETES TROP AMBIGUË.

  9. abbabignak dit :

    si l’un de tes fils etait tombe lors de la crise postelectorale, tu ne seras jamais aller a la ceremonie d investiture d’Ali Bongo. Mais comme c etaient les enfants des autres…

  10. Le TCHE dit :

    Mr Ex PM d’Ali si tu veux la liste des morts puisque tu en doutes vas y à la CPI tu en trouveras avec preuves à l’appui ce que tu cherches /D’ailleurs c’est en tant que qui tu cherches des preuves des morts et charniers /à propos des charniers approches toi des archives satellitaires de la NASA ,tu verras ce dont tu doutes /tu verra meme le crane de ton pepere enterré dans ta case/Tu n’as pas fini de gesticuler juste pour que ALI te repeche comme ministre delegué dans le Gouvernement E I N /Tu fais pitié/Candidat à la presidentiel,meme ta famille n’a pas daignée te voter tu es sorti avec 0,000 %

    • Pierre Manganga dit :

      @TCHE
      La CPI a reçu une liste de quatre de personnes, pas une de plus. Le reste n’est qu’un tissu de mensonges cousu de fil blanc. Vous croyez qu’il peut y avoir 200 morts à Libreville sans qu’il y ait une veillée dans chaque maison? Quelles archives de la NASA? Vous les avez vus où? Du n’importe quoi.

      • BEYEME dit :

        Quelle différence faites vous entre 0, 1, 4?

      • Mr Pierre Manganga, comme vous connaissez tant ce dossier alors allez le faire savoir à votre Ex P.M, Sieur NDONG SIMA. Vous qui défendez bien ce régime putschiste et malveillant,combien vous gagnez chaque mois? Bref, j’ose espérer pour vous que les Bongo resteront éternellement au pouvoir pour que des gens comme vous continuez à défendre l’impossible et que la vie soit toujours belle pour vous…..A croire que vous ne vivez pas au Gabon pour constater la misère dans laquelle vie le peuple, les violations permanentes des libertés fondamentales dont devrait juire ce même peuple qui je vous le rappelle est le seul souverain à choisir ses dirigeants et non ceux-là qui s’imposent par la force….Ou bien peut être que vous autres, à cause des miettes que le dictateur vous distribue, vous faites semblant de ne rien voir…..Que la vie soit pour vous une éternité..Qui vivra verra…..

  11. fan dit :

    Arrêté de voir les choses avec l’œil partisan .moi aussi suis à Libreville,j’ai pas bougé depuis août, je n’ai pas vu des voisins ou frères se plaindrent de ce qu’un enfant ai disparu.le nombre de morts et de disparu qu’ont annonce me traumatise ,on est en droit d’être rassuré. Ne me parlé pas d’une liste sur les réseaux sociaux ou chez le prélat, il est difficile de tracer la source et de le vérifier. J,adhère à la demande de Mr Ndong Sima, d’en savoir plus. on ne va pas nous embarquer dans une histoire semblable à l’acte de naissance d’Ali ,qui s’est effondrée comme un château de cartes, sans manquer de tourner au ridicule ceux qui soutenaient cette cause.donné nous les preuves pour que nous aussi luttons pour que justice soit rendu.

    • Mboung dit :

      Cher sycophante,
      (qui se dit clairement FAN mais donne des leçons d’objectivité sic!)Dites Ns (selon Vs qui avez la preuve,de tout?) pourquoi tant de gens contestent(toujours?) l’acte de naissance de votre maitre ?Et pourquoi la mm exigence de véracité (que Vs manifestez pour ces listes?) qui n’a pas été satisfaite pour cet acte de naissance qui n’est ni original ni conforme (Vs proclamez que c’est effondré en quoi ? et depuis quand ?) cette exigence devient-elle subitement primordiale dans le K de vos voisins qui ne sont pas venus Vs tenir informé (resic!)Et c’est ce qui (toujours selon Vs Vs donne le droit de prendre ce sujet avec autant de désinvolture ?? Vs feriez mieux d’afficher (beaucoup ?) moins d’arrogance et (beaucoup ?) plus d(humilité devant les victimes de ceux que Vs défendez tant…Pfff !!!
      “Rien n’est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse.” Martin Luther King

    • Obus dit :

      Fan, demande toi seulement pourquoi veut on une loi d aministie sans bourreaux ou victimes? Êtes vous avec Magagnga plus informé que le gouvernement qui a saisi la cpi? Quant à NDONGO souma il défend ses affaires, comprenez le. S’il va dans l’opposition tout s’écroulera, il le sait. Tenez le pour dit, il préserve ses affaires. Ses principaux marchés viennent de l’Etat. Comprenez le et faites sans lui.

  12. Ton ancien directeur de cabinet te regarde.Il voit comment tu insultes la mémoire de son fils

  13. excusez moi ce monsieur à quelque chose qui ne va pas qu’il fasse sa politique de la faim c’est pas grave ce qui arrive aux autres peut aussi bien t’arriver heureusement que vous avez vendu votre âme au diable mais le chemein là est pour tout le monde; ces morts n’ont pas fermés la porte au contraire après eux bcp sont parti

  14. Valentine dit :

    RNS est aveugle c’est pour cette raison qu’il demande la liste. Vous aviez tout dit. Lu et approuvé.

  15. Le king dit :

    On veux la liste ces tous…ou est cette liste.vous qui lavé vu publié là et c’est tout

  16. Abdoul dit :

    La mort d’un individu ne devrait pas être évoquée avec autant de légèreté comme affirmer également le décès d’une personne sans preuves est une diffamation. Laisser les gens habilités, faire la lumière à ce sujet. le gabonais aime trop la rumeur et les affirmations gratuites. ça ne devra pas faire l’objet d’un débat passionné. Les propos de M. Raymond Ndong Sima sont clairs pour ce qui savent lire sur les lignes tellement vous êtes habitués à entendre ce que vous voulez entendre.

  17. Olsen dit :

    Qui est tu pour exiger quoi que ce soit? Les vrais patriotes de Seraphin MOUNDOUNGA, BARRO CHAMBRIER, Pasteur Ngoussi, le président élu Jean PING en passant par la diaspora et j’en passe ont entrepris des démarches auprès des instances internationales Conseil de Sécurité de l’ONU,Conseil des Nations Unies pour les droits de l’Homme,la CPI, l’UE, l’OIF afin que la vérité triomphe au GABON toi qu’a tu entrepris pour te permettre d’ouvrir ta salle gueule? Fou nous la paix et va rejoindre tes semblables à la soupe populaire que sont NDEMEZO, NDOUTOUME NGOME, BBM, MAGANGA MOUSSAVOU, EYOGO EDZANG, Estelle ONDO, Flavienne MFOUMOU, Annie Léa MEYE, ROUGOU, NDAOT etc….. Bande de vendus vous rendrez un jour des comptes au peuple

  18. bassomba dit :

    Ah! Arrêtez! Ndong Sima le dit si bien sortez la liste au lieu de parler dans le vide!

  19. bassomba dit :

    Très sincèrement, pour le petit million que nous sommes, si 200 personnes seraient décédées, beaucoup de nos familles auraient été en deuil et cela se saurait

  20. James BOND 007 dit :

    Le droit est clair, pas de corps, pas de crimes. Vous aimez copier les blancs mais sans rien comprendre à leurs mots.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW