Face au stress hydrique du moment, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), dans le communiqué ci-après, assure se mobiliser pour assurer la desserte en eau à Libreville où, privés depuis quelques temps, les habitants de certains quartiers de la capitale n’ont pas manqué d’exprimer récemment leur mécontentement. La société appelle également à la raison et à la vigilance des usagers pour éviter tout gaspillage du précieux liquide.

Un agent de Ntoum en service. © SEEG

 

La SEEG a mis en place un plan d’urgence qui mobilise toutes les équipes d’intervention pour faire face à des difficultés d’approvisionnement en eau potable dans plusieurs quartiers de Libreville, dues à la baisse saisonnière du niveau de nos rivières en cette période de saison sèche.

Les équipes d’intervention de la SEEG mettent actuellement tout en œuvre pour améliorer la situation pour les populations, dans ce contexte exceptionnel de réduction significative de la ressource en eau disponible pour produire de l’eau potable.

La SEEG procède ainsi à des opérations d’alternance de la distribution d’eau dans les différents quartiers concernés. Ces opérations permettront de maintenir un approvisionnement minimal en eau pour le plus grand nombre, de manière alternée.

Cette solution, temporaire, sera mise en œuvre et maintenue jusqu’à la fin du phénomène saisonnier d’étiage, qui s’étale habituellement de juillet à septembre.

Par ailleurs, la SEEG a intensifié ses actions de recherche de fuites et de réparation de canalisations et invite les populations à signaler toutes fuites constatées sur les voies publiques ou bornes fontaines publiques ouvertes au numéro vert 85 86 ‘‘ALLO FUITES’’.

La SEEG appelle sa clientèle à un usage raisonné de l’eau, pour préserver la ressource, et à une vigilance accrue des installations domestiques, en particulier des fuites provenant des installations sanitaires comme les lavabos, les robinets et les toilettes.

La Direction de la Communication   et de la Responsabilité Sociétale

 
 

2 Commentaires

  1. JUST dit :

    Vous n’êtes que des incapables ! Vous n’arrivez pas à desservir l’eau et l’électricité à une population d’1,5 millions d’habitants et avec un potentiel naturel incroyable (des chutes, des cours d’eau, des lacs, des fleuves, des pluies abondantes).
    a comparer avec le Maroc où ayant vécu pendant 4 ans, je n’avais jamais subi une coupure d’eau ou d’électricité. Dans ce pays de 35 millions d’habitants où les pluies sont rares.
    je me demande comment font-ils ? et il parait que notre président est l’ami du roi. De quoi parlent-ils lorsqu’ils se retrouvent ? e dit-on pas que l’intelligence est un fruit qui se cueille chez le voisin ? pourquoi ne pas s’inspirer de ce modèle ? Manque t-il de l’argent pour investir dans ce secteur ? quelle est cette volonté manifeste de faire souffrir son peuple ? si nos gouvernants n’arrivent pas à nous donner le minimum vital qu’est ce qu’ils nous donneront de plus ? Je pourrai égrener un chapelet de questions ici sans avoir une réponse.
    Ce système, cette gouvernance a failli depuis des années et il est temps de passer à autre chose car la population a trop souffert de l’égoïsme, l’incompétence, la corruption entretenue par nos gouvernants.

    Il est donc temps de laisser la place aux autres, car l’alternance fait avancer un pays.

  2. roberto dit :

    lol avec tous les bouffecado qui hantent cette boite le strees hydrique ça risque a durer

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW