Le P-DG de Robert Services serait impliqué dans une affaire de détournement du carburant de la Société gabonaise de raffinage (Sogara). Il a été mis aux arrêts le 16 juin courant, plus de six mois après avoir disparu de la circulation.

Robert Chami cueilli à son arrivée à l'aéroport par les officiers de police judiciaire. © D.R.

Robert Chami cueilli à son arrivée à l’aéroport par les officiers de police judiciaire. © D.R.

 

Cité parmi les personnes impliquées dans le détournement d’importantes quantités de carburant de la Société gabonaise de raffinage (Sogara), le patron de Robert Services a été interpellé le 16 juin courant à Port-Gentil. Lors de la mise au grand jour de l’affaire en novembre 2014, il avait trouvé le moyen de quitter la capitale économique, jusqu’à son retour il y a 48 heures. Mal lui en a pris car il a été arrêté à l’aéroport de la ville alors qu’il rentrait du Congo-Brazzaville. Selon une source proche du dossier, Robert Chami a été entendu au commissariat une bonne partie de la soirée. Audition qui s’est poursuivie le lendemain de son arrestation.

Le procureur de la République lors de la reconstitution des faits, le mois dernier à la Sogara. Et, une vue des mis en cause pendant la reconstitution. © D.R.

Le procureur de la République lors de la reconstitution des faits, le mois dernier à la Sogara. Et, une vue des mis en cause pendant la reconstitution. © D.R.

Pour rappel, d’importantes quantités de carburant avaient été sorties de façon irrégulière de la Sogara. Certaines personnes impliquées avaient d’ailleurs été arrêtées, notamment Guy Chami, Maria Nardou et Gérard Despiesse, respectivement ancien directeur adjoint, ancienne directrice des affaires financières et directeur de la logistique chez Robert Services. De sources concordantes, ce réseau huilé depuis près d’une douzaine d’années faisait perdre à la Sogara plusieurs centaines de millions de barils, qui auraient été bradés par les responsables de Robert Services, dont les bateaux ont été mis à contribution dans cette opération. Le P-DG de Robert services aurait acheté à 40 millions de francs du carburant qui valait en réalité 160 millions de francs. Aux dernières nouvelles, la Sogara avait décidé de porter plainte contre ses employés suspectés de vol qui sont passés aux aveux.

Sauf miracle, Robert Chami devra se voir notifier son inculpation dans cette affaire d’abus de confiance aggravé, conformément à son degré d’implication dans la commission de l’infraction.

 

 
 

9 Commentaires

  1. manami dit :

    Vous avez dit Robert Chami le silure ? ça fait rigoler

  2. Omayera dit :

    La justice est la qu elle s cupe de lui

  3. c’est bien car l’argent du gabon profite mieux aux étrangés qu’aux gabonais eux meme

  4. manami dit :

    La justice, quelle justice ? Mon frère Omayera, vous me donnerez raison d’ici là. Ce caïman de Robert Chami sera aussi libre que l’air que nous respirons d’ici une ou deux semaines.

  5. Le Master dit :

    Cette fois on verra comment la justice gabonaise va mettre au gnouf, un imminent homme d’affaires français. Que l’Union ou la RTPDG viennent nous le montrer en direct le jour j.

  6. le Blogueur Gabonais dit :

    tu répondra de tes actes !!

  7. Abdallah dit :

    Ces vieux colons qui viennent s’enrichir au Gabon avec la complicité de nos autorités. Vraiment pitié

    • l'ombre qui marche dit :

      Non abdallah mon frère robert chami est arrivé au gabon jeune, au commencement il vendait du sable avec un vieux camion MAN lui-même était au volant et son boy-chauffeur était david un congolais de brazzaville (c’est comme lahcen était pompiste dans une station qui était à côté de casino)tout ceci se passe bien sûr à port-gentil on peut donc reconnaître que robert chami a travaillé il sait comment le dos souffre quand on conduit un vieux camion MAN de 7h à 18h00. Pour ma part robert chami est victime du système bongo car c’est ce système qui fait que les robert chami et autres se conduisent comme cela car comment comprendre que robert chami qui a déjà été coupable d’avoir polué la côte entre le nouveau port et le cap-lopez en la transformant en décharge sous-marine n’ait pas été inquiété? Oui robert chami mérite une partie de son patrimoine pourquoi pas tout? Mais là il a commis un crime économique et social DONC QU’IL REPONDE DE SES ACTES DEVANT LA JUSTICE MAIS LA C’EST UNE GAGEÜRE POUR NOTRE JUSTICE AUSSI DROITE QUE LA TOUR DE PISE! MANGONGO DIBOKOOO!

  8. Sabrina dit :

    Que l’enquête soit mener et s’il est coupable qu’il paie.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW