En prélude aux prochaines législatives et locales, le président et les conseillers-membres de la Haute autorité de la communication (HAC) ont effectué ce jeudi une visite dans les locaux de Gabon 1ère, Radio Gabon, Label TV et TV+, partenaires de la Commission d’accès équitable aux médias.

Le président de la HAC Raphaël Ntoutoume Nkoghe (main en poche) et le DG de Gabon 1ère Jean-Lié Massala, le 30 août 2018, à la Maison Georges Rawiri. © Gabonreview

 

En vue de garantir une couverture médiatique équitable des prochaines législatives et locales prévues à partir du 6 octobre, la HAC est à pied d’œuvre depuis quelques semaines. Après la mise en place, le 28 août, de la Commission d’accès équitable aux médias, le régulateur a souhaité s’enquérir des conditions de travail au sein des différents médias choisis pour l’accompagner dans le cadre de la médiatisation de ces deux élections.

Le président et les conseillers-membres de la HAC, en visite, le 30 août 2018, à TV+, Label TV et Radio Gabon. © Gabonreview

Ce jeudi 30 août, Raphaël Ntoutoume Nkoghe qu’accompagnaient les conseillers-membres ont visité les locaux de la télévision publique Gabon 1ère, Radio Gabon et ceux des télévisions privées Label TV et TV+. Le président de la HAC a présenté chacun des quatre médias comme «un partenaire technique» du régulateur, qui entend faire recours à eux dans les prochaines semaines.

Il s’agira notamment, précise Guy Roger Ombanda Lendira, d’utiliser leurs antennes, les différents espaces et installations dont ces médias voudront bien faire profiter à la HAC. D’autant que, selon le président de la Commission d’accès équitable aux médias, dans le cadre de la couverture médiatique des prochaines élections, le régulateur prévoit d’organiser 5 grandes émissions : deux éditions du «Grand débat», deux éditions de «La nuit électorale» et «La grade nuit électorale» du 2e tour des législatives.

Selon le mode pratique adopté par la HAC, ces 4 émissions devraient être tournées à Gabon 1ère, dont le directeur général Jean-Lié Massala a promis de mettre à disposition deux studios. Pour Label TV et TV+, elles se chargeront de diffuser en direct ces émissions, en récupérant le signal de la télévision publique. Raphaël Ntoutoume Nkoghe a par ailleurs informé les responsables des deux télévisions privées qu’elles auront chacune un représentant sur les plateaux pour l’interview des différentes candidats aux législatives comme aux locales.

 
 

1 Commentaire

  1. beka dit :

    Entre nous, Raphaël, vous constatez à présent,et avec vous les autres politiciens, que le développement des médias dans notre société est important ? Les médias privés… il devrait y en avoir une pléthore, à n’en savoir que faire, à travers tout le territoire national. Parce que, voici une élection particulière : pour la première fois au Gabon, on élit le même jour des Députés et des Conseillers locaux. Les gens de Mabanda, est-ce qu’ils ont la RTG1 là-bas ? Même Kango, là, chez vous, c’est une zone d’obscurité pour les ondes télé. Est-ce TV+ et l’autre, arrivent là-bas, à Kango, à Mabanda ? Des chaines médiatiques comme ça sont nombreuses. Et les citoyens vont même être surpris d’entendre dire qu’il y a élection, d’être invités à aller voter, par ce qu’ils n’ont ni radio ni télé, encore moins de journaux ; ils sont encore au début du 20ème siècle là-bas ; ils ignorent qu’il existe internet. Quand ils verront les agents du CDE arriver, ils se diront sans doute “Ah, ils pensent quand même à nous, puis, seulement quand il y a élection… Notre route : pourrie ; notre Préfecture : pourrie ; nos productions de banane : pourries. Alors on doit aller voter pourquoi ?” Or, tous ces débats pour lesquels vous faites le tour des rédactions, devraient atteindre toutes les couches de la population. Ce pouvait être possible grâce à la multiplicité des médias privés, surtout si l’Etat n’a pas un Kopek pour sa télé radio officiel. Faites de votre passage à la HAC une occasion exceptionnelle pour ouvrir les vannes des médias privés à travers le pays, SVP, M. le Gendarme. Au lieu d’interdire à tout va…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW