L’ouverture de la 2e session ordinaire du Sénat, lundi 3 septembre, a donné l’occasion à la présidente de la Chambre haute du parlement d’exprimer ses souhaits pour les législatives et locales prévues à partir du 6 octobre prochain. Lucie Milebou Mboussou appelle à des élections dont les résultats seront incontestés.

Lucie Milebou Mboussou, le 3 septembre au Palais Omar Bongo Ondimba. © Com.Sénat

 

La 2e session ordinaire du Sénat a été ouverte à huis clos ce lundi 3 septembre au Palais Omar Bongo Ondimba, en présence de quelques membres du gouvernement. L’occasion a été offerte à Lucie Milebou Mboussou de rappeler à ses collègues le premier «défi» qui se pose à eux : «l’organisation d’un scrutin complexe, une double élection, la première dans notre pays». Ce double scrutin qui jumelle les législatives et les locales, la présidente du Sénat a dit souhaiter qu’il découle sur des résultats «incontestés et acceptés par tous les acteurs politiques qui y prendront part». Il en va, selon elle, du «vivre ensemble apaisé» des Gabonais.

Aussi, Lucie Milebou Mboussou a-t-elle exprimé «le souhait, de voir triompher la vérité des urnes» qui, selon elle, «doit s’imposer à tous». La présidente du Sénat a notamment invité les différents candidats et leurs soutiens à «une campagne décomplexée» qui, selon elle doit s’entendre comme «une expression libre et de totale responsabilité».

«Néanmoins, a-t-elle conseillé, gardons-nous, par nos propos, de ne pas semer les graines de la discorde : «le droit de vote, ce n’est pas l’expression d’une humeur, c’est une décision à l’égard de son pays, à l’égard de ses enfants». N’allons donc pas dans le sens de Voltaire qui affirmait, que «la politique, c’est l’art de mentir». Essayons plutôt selon la mesure de nos forces, d’introduire dans ce qu’on appelle la politique, la question morale, la question humaine.»

 
 

6 Commentaires

  1. tchenko dit :

    Madame,
    Rentrez chez Vous et réécoutez vous sur votre chaine de télévision griotte et allez vous endormir la CONSCIENCE TRANQUILLE……… Vraiment!

  2. BSerge Okogo dit :

    L’élection présidentielle de 2016,a laissé des traces indélébiles.La présidente du sénat à demi mots le hold-up électoral de l’imposteur Ali Bongo Ondimba.

  3. Serge Makaya dit :

    Il aurait été plus SAGE de mettre cet argent dans l’éducation que dans la mascarade qui va se jouer en octobre… Dommage pour vous…

  4. BEDEL dit :

    Incontestées ou incontestables… ce qui n’est pas la même chose.

  5. espoir dit :

    Ne vide pas seulement les caisses avant de partir.ton depart est sans regret apres avoir ete la rien que pour manger l’argent et attendre les ordres du chef.barre toi c’est tout.

  6. espoir dit :

    Garde tes belles paroles pour toi on n’a rien a faire avec sa.tu n’as rien fait que soutenir le deni et manger l’argent du senat.ton depart est sans regret.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW