Ali Bongo Ondimba a effectué́ le dimanche 4 septembre 2016, une visite à l’Hôpital d’instruction des Armées Omar Bongo Ondimba (HIA-OBO) de Libreville, pour s’enquérir de l’état de santé des agents de défense et de sécurité blessés lors des émeutes post-électorales.

Ali Bongo Soldats blesses

 

Ali Bongo Ondimba s’est rendu à l’Hôpital d’instruction des Armées pour apporter son réconfort aux personnels de défense et de sécurité blessés lors des violences post-électorales. Après l’annonce des résultats du scrutin présidentiel, le 31 août 2016, donnant le président sortant vainqueur, les troubles ont éclaté aussi bien à Libreville dans les différentes villes du pays. L’on y a enregistré des violences et pillages sans précédents. Il y a eu plusieurs blessés et des morts.

Plusieurs agents des forces de sécurité et de défense ont été touchés par ces violences.

C’est dans ce contexte qu’Ali Bongo s’est rendu au chevet de ces derniers. Selon le Président de la République, plus de 100 blessés sont internés. «J’ai rencontré des hommes vaillants qui ont fait leur travail : celui de protéger les populations, la République. Certains ont reçu des balles, d’autres ont été poignardés », a expliqué Ali Bongo Ondimba, ajoutant que «rien ne peut justifier une telle violence, rien. Surtout lorsqu’on prétend avoir à cœur la sécurité des personnes».

Ali Bongo Ondimba a également loué le professionnalisme de ces hommes qui, «dument commandés, placent leur action au service de la consolidation de l’Etat de droit». «Je suis venu encourager ces hommes qui ont agit avec beaucoup de souplesse et n’ont pas répondu aux provocations dont nos forces font l’objet tous les jours». «N’eut été leur sang froid, l’issue aurait été catastrophique», a précisé le président réélu.

Au sortir de cette visite où il a échangé avec les hommes en tenue blessés et hospitalisés, Ali Bongo Ondimba a déclaré : «nous sommes tous Gabonais et nous voulons tous le bien de notre pays. Rien ne peut et ne doit s’opposer à un retour au calme et à la paix. La politique ne doit pas conduire à de tels dérapages. Nous avons voulu construire un Etat de droit, un Etat démocratique, et dans un Etat de droit quelle que soit la contestation, il existe des voies légales de recours, autres que ce qui s’est passé, et que nous ne devrions plus voir». Toutefois, le président réélu qui a promis d’être le président de tous ne s’est pas rendu au chevet des blessés non militaires de ces émeutes.

 

 
 

13 Commentaires

  1. Gaboma dit :

    Hyprocrisie Ali Bongo 50 ans dans un pays qui ne décolle pas de la pauvreté malgré ses atouts c’est trop mets-toi à la place des autres en tant que gabonais et laisse taire la voix de ton hypocrisie. En 50 ans le régime que t’a légué ton père n’a réussi à faire prospérer que le l’injustice et les inégalités. Les gabonais ne sont pas les premiers à défendre leur dignité et celle de leur pays par la révolte. Même toi-même, ta conscience te dit qu’un taux de participation de 100% est impossible de quelle élection exemplaire tu parles. ça c’est mentir plus qu’on ne respire.

  2. jean - jacques dit :

    Gaboma pour toi ALi est à la tête du Gabon depuis 50 ans? je ne sais pas dans quel pays tu vis? Donc toi ping n’a jamais travailler ou occuper un poste au Gabon? si pour vous l’alternance c’est ping il faut bien rêver Ali fera 7 ans son dernier mandat et il va céder la place à un autre gabonais et ce gabonais ne serait pas ping.ping entourer des vieillards fatigués plein de problèmes de santé avec eux tous ont travailler, retarder le Gabon.

  3. Pierre Kengue dit :

    Entre morts et blesses, tu estimes que la priorite c’est les blesses.
    Hypocrite et toujours en dephasage avec la realite.
    Je serai le premier a effacer ton nom de la memoire des gabonais quand tu iras retrouver odjuku en enfer. Je commencerai par detruire les lettres de ton nom abominable a l’aeroport de Port-Gentil. ASSASSIN DE MERDE

  4. gaboma dit :

    beninois tout le bruit que tu fais la c est parce que tu sais que ton business que tu fais al’aeroport en versant des pots de vin a Bongo se sera fini si il y a alternance. 50 ans c’est pour une seule famille. 50 annees successiffs pout une seule famille c’est tres dkmageable pour ce pays. meme si Ping a ete ministre ce n’est pas un Bongo. Les Bongos font du business avec notre argent. Ali Bongo a reconnu a Gabon TV que Delta Synergie c’est pour sa famille et qu’ils ont des part a la seeg. on ne veux plus d’une fammille de mafieux a la tete de notre paya. meme sans le vole, l’absence d’alternance concentre les richesse du pays entre une petite minorité qui fait du gaspillage. ce qui est un frein pour le developpement. meme en chine on sait qu’il faut une limitation de mandat et l’alternance pour qu’un pays se developpe harmonieusement.. les bongos en plus des centaines de milliards laissés par leur pere ont toujours benéficié des postes juteux. tout pour eux et rien pour les autres. les gabonais qui mangent a la poubelle de mindoube meme s’ils n’ont pas fait l’école comme Ali ont aussi le droit de manger l’arfent de notre pays. n’etant pas de la famille bongo, c’est l’alternance qui leur donnera la possibilité de jouir des fruits de leur pays. l’alternance c’est la vraie egalite de chancea, la vraie paix, le vrai partage..la famille bongo ne fera pas 57 ans au pouvoir. le temps de Dieu pour les sanctionner annoncé par Omar est deja la. tu peux parier.

  5. Denis l'etranger dit :

    Estce que le Monsieur peut expliquer comment dans toutes les provinces la participation a ete en moyenne de 50% et que sans son fief la participation est miraculeusement a 99% et lui receuille 95% des voix ?
    Pas lieu d’etre un agrege de lettres ou de philo pour comprendre cette mascarade et vol en plein jour hein !!!!!

  6. Okouma Kyrielle dit :

    En bon Chef de l’Etat Il est allé s’enquérir et réconforter les forces de l’ordre qui font un travail formidable au niveau de la sécurité du pays.

    Que fait donc Ping? Pourquoi n’est-il pas allé au chevet de ses partisans qui ont été bléssé? Au chevet des familles de ses partisans qui sont décédés à cause de la violence que lui-même à encourager? Terrė chez lui, il n’est bon qu’à faire des discours insipides. Il a jusqu’à demain pour demander à la Cour Constitutionnelle le recomptage des voix. Au lieu de nous distraire, qu’il montre qu’il est démocrate en suivant les procédures prévues par la loi électorale Gabonaise au lieu d’appeler la communauté internationale au secours.

    Quand il était à l’Union Africaine n’est ce pas lui qui a rejeté le décompte de voix en Côte d’Ivoire?

    • Denis l'etranger dit :

      Souhaitez vous aussi la construction de la statue de Mr Bongo , a la Kim Il Sung svp ? Car receullir 95% de 99% de votants dans son fief , c’est tout simplement du miracle qui vaut une statue a la Kim Il Sung !

  7. Marcel Ossoukah dit :

    Votre Ping est un mauvais perdant ! Comment un homme qui se dit democrate après toutes les machinations effectuées pour gagner incite au pillage et à la destruction des biens publics ? Comment apres avir lui meme refusé le recontage pour d’autres pays veut aujourd’hui que son cas soit revu ? Mais franchement le ridicule ne vous tue pas?

    • Denis l'etranger dit :

      Pouvez vous m’expliquer comment dans toutes les provinces la participation a ete en moyenne de 50% et que sans son fief la participation est miraculeusement a 99% et lui receuille 95% des voix ?
      Pas lieu d’etre un agrege de lettres ou de philo pour comprendre cette mascarade et vol en plein jour hein !!!!!

  8. Jean Paul Mpendaga dit :

    Pour ceux qui croient que la réclamation se fait à travers les casses et les destructions je suis désolé. Si vous détruisez tout, et brûlez tout, et qu’on vous donne le pouvoir, dites moi sur quoi vous allez régner ? Sur des ruines ? Ping qui se réclame démocrate utilise des moyens anti démocrates et anti populaires pour faire ses recours. Il cache ses enfants et envoie ceux des autres faire le pillage et vous le suivez en mouton de panurge. Au même moment le président elabore des projets de développement et des perspectives pour le pays.
    Pour moi un pas est déjà franchi, il faut maintenant construire le pays

  9. REVOLUTION dit :

    De quel coté se trouve maintenant Gabonreview? Comment pouvez-vous appeler ALI Bongo président réelu… Par ailleurs, que peut justifier les photos de Bongo Ondimba sur vos pages du site de haut en bas pendant la campagne; je ne pense pas que cela soit de la simple publicité…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW