Intervenant dans l’émission Compléments d’Infos de Gabon 24, le 12 septembre, le directeur général adjoint de l’enseignement scolaire et normal est longuement revenu sur le programme de rénovation des établissements primaire et secondaire du pays.

Christian Louembet-Onguele sur le plateau de l’émission Compléments d’Infos, le 12 septembre 2018. © DR / Capture d’écran Gabon 24

 

Le directeur général adjoint de l’enseignement scolaire et normal a dressé le bilan du programme de rénovation des établissements primaire et secondaire du pays. «Nous avons déjà 471 salles de classes livrées sur l’ensemble des neuf bassins pédagogiques à travers le pays», a déclaré Christian Louembet-Onguele, s’exprimant dans l’émission Compléments d’Infos de Gabon 24, le 12 septembre.

© DR / Capture d’écran Gabon 24

Annoncé par le chef de l’Etat en août dernier, «ce plan de rénovation participe au rajeunissement des infrastructures scolaires, en plus de permettre aux jeunes scolarisés et leurs enseignants d’être dans les conditions les plus optimales d’études». Le programme repose sur trois mesures prioritaires. La première est la construction et l’équipement de salles informatiques. Les deux autres mesures concernent la rénovation de plus de 771 écoles primaires publiques et l’équipement en tables-bancs (170 000) pour l’ensemble des établissements primaire et secondaire du pays.

Si 471 salles de classes ont déjà été livrées, Christian Louembet-Onguele assure que «les dispositions sont prises pour augmenter la puissance de mise en œuvre de cette mesure, avec l’appui de l’Agence des grands travaux et des infrastructures et la Direction générale du budget et des finances publiques». S’agissant des tables-bancs, le directeur général adjoint de l’enseignement scolaire et normal a assuré que 80 000 unités ont été livrées.

«Durant la période de vacances, Olam a mis le pied à l’étrier pour qu’en début des cours, ce nombre soit plus conséquent. Et d’ailleurs, la livraison des tables-bancs se poursuit», a affirmé Christian Louembet-Onguele. Ce dernier a par ailleurs apporté des précisions sur l’aspect rénovation, à proprement parler, des établissements scolaires.

«Il ne s’agit pas seulement de mettre une simple couche de peinture : ce sont de gros œuvres. Et l’ANGTI qui est notre maître d’ouvrage délégué est très regardant sur le respect des normes en matière de travaux publics. En dehors de la peinture, nous avons des interventions au niveau du plafond, l’électricité, les latrines… c’est l’ensemble de travaux à réaliser pour mettre l’élève et l’enseignant dans les meilleurs conditions possibles», a expliqué le haut cadre du ministère de l’Education nationale.

Le programme de rénovation met également l’accent sur l’aspect sécuritaire qui, selon Christian Louembet-Onguele, englobe d’autres variantes au-delà des infrastructures.

«En matière de sécurité, il n’y pas d’action unique. Il y a d’abord la sensibilisation du personnel enseignant, des élèves eux-mêmes, et la nécessité de vérifier si tous les établissements sont dans des barrières. L’ANGTI est là-dessus, parce qu’il faut mettre des normes en matière sécuritaire ; mais également, amener les parents d’élèves à s’impliquer d’une façon ou d’une autre. Sans oublier la municipalité, en ce qui concerne notamment les débits de boisson à proximité des établissements scolaires», a-t-il conclu.

 
 

7 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Tu n’as pas honte de dire des bêtises ? PITIÉ !!!

  2. Milangmissi dit :

    L’immense retard qu’on a accumulé en matière de construction de salles de classe va donc être compensé par la rénovation de 400 voire 1000 classes qui étaient encore utilisées?
    Ces gens sont d’une stupidité sans nom. Avec les émergents, il y a toujours des surprises chaque fois tu te dis, allez là on a touché fond, on ne pourra plus aller plus bas.
    Avec leurs stupidité ils réussissent à creuser pour aller plus bas.
    Étant donné leur stupidité doublé de leur poisse, on sait que les émergents ne trouveront jamais de pétrole.
    En fait on attend gentiment qu’il perce la croute terrestre et qu’on finisse dans l’espace.

    Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas communiste.

    Lorsqu’ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas social-démocrate.

    Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas syndicaliste.

    Lorsqu’ils sont venus me chercher,
    il ne restait plus personne
    pour protester.

    Martin Niemöller

  3. LeGambanais dit :

    Des choses totalement incohérentes et meme qui n’ont pas de sens à mon humble avis.

    La priorité est sur les salles informatiques? parce que vous allez les connecter par quel moyen? moi qui suis avec mes enfants à Néngué Togolo, la fibre sera effective en quel milneuffff????

    Les aspects sécuritaires sont une priorité? vous etes sérieux??? quelles sont les campagnes que vous avez menées à travers le pays? combien de bars existent-ils encore aux abords de nos écoles? quelles sensibilisation a ete faite sur les dangers de la vente d’alcool à nos enfants? il n’est pas rare de voir des hommes en tenue, avec leurs armes, s’enivrer à coté de nos enfants, eux aussi en tenue.

    Le problème de l’éducation reste et restera entier dans notre pays. ce n’est pas avec des mesurettes de bas étages qui nous sortirons enfin de cette spirale négative.

    Le nombre d’élèves ne cessent d’augmenter d’année en année donc il faut se résoudre à recruter des enseignants et nous éviter des classes de 100 élèves.

    par conséquents construire de nouvelles salles de classes et non continuer avec cette politique de transformer les écoles primaires en CES. mais quelle bêtise mes chers penseurs et décideurs de l’enseignement.

    Rémunérer les enseignants comme il le faut. quand j’étais élève, les maitres et autres profs ne ce plaignaient pas de leurs conditions salariales, du moins pas toutes les années.

    Assurer la formation et recyclage des enseignants. Gage de performance.

    Il faut absolument assainir le monde de l’éducation. Avaler les égos de toute part car nos enseignants aussi font du foufou, il faut le reconnaître.

  4. Le FLÉAU dit :

    C’est triste!depuis qd la rénovation des structures augmente la capacité d’accueil car c’est là où est le problème.réduire les effectifs pléthoriques et augmenter le nombre d’enseignent.c’est pas plus compliqué que ça! Arrêtez avec les propagande et travailler.

  5. NC4 dit :

    Monsieur Christian Louembet-Onguele en votre qualité de Directeur général adjoint de l’enseignement scolaire et normal vous n’avez rien trouver de sérieux à communiquer à la presse et aux parents d’élèves que nous sommes en dehors de ces inepties sur la peinture des latrines et plafond et quelques malheureux tables bancs achetés en cette période de rentrée scolaire?

  6. messowomekewo dit :

    Vous rêvez si vous pensez que cette bande d’incapables peut améliorer la qualité de l’éducation dans ce pays.Ceux qui l’ont compris ont depuis longtemps entrepris d’envoyer leurs enfants apprendre ailleurs.Faites la même chose, au risque d’hypothéquer à jamais l’avenir de vos enfants.Pour eux l’école ne sert à rien,leur système pouvant faire d”un chien un ministre”…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW