Dans un communiqué, ce lundi 19 novembre, le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) appelle à garder intactes les prérogatives du chef l’Etat hospitalisé depuis trois semaines à Riyad.

Depuis Paris, Bruno Ben Moubamba appelle à «sanctuariser» ses prérogatives d’Ali Bongo. © D.R.

 

Bruno Ben Moubamba n’a pas beaucoup apprécié la récente décision de la Cour constitutionnelle ayant permis au vice-président de la République de convoquer puis de présider le Conseil des ministres. De façon voilée, il a tenu à le faire savoir ce lundi, tout en disant prendre acte de «l’absence du Président de la République suite à un souci de santé».

Seulement, cette absence, estime le président de l’ACR, ne doit pas faire oublier que «nous avons le droit de vivre sur une terre normalisée». Et la normalité, Ben Moubamba la considère comme le «respect de l’équilibre entre les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire».

Or, en déléguant à Pierre-Claver Maganga Moussavou certaines prérogatives d’Ali Bongo, la Cour constitutionnelle à violer cette normalité. «Toutes les prérogatives attachées à [la fonction du président de la République] doivent être sanctuarisées, aux fins d’éviter toute dérive pouvant causer des dommages à la République», estime l’opposant dans un communiqué diffusé depuis Paris (France), où il en «visite privée».

A l’adresse du peuple gabonais, le leadeur de l’ACR appelle «à la vigilance, au calme et à la sérénité». Il leur demande de «ne doit pas avoir peur de défendre la Constitution».

 
 

8 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    C’est bien beau de venir défendre “toutes les prérogatives attachées à [la fonction du président de la République]”. Je suis entièrement d’accord avec vous, Mr Bruno Ben Moubamba.

    Mais il vous fallait aussi défendre la VICTOIRE de Mr Jean Ping à la Présidentielle de 2016, sachant que vous étiez déjà présent en 2009 où il y avait eu aussi des fraudes. VOUS ETES UN CAMÉLÉON. Il n’est pas BON de souvent retourner sa veste. Pour moi, vous êtes un politicien MORT. Plus d’avenir pour vous.

    Les gabonais n’ont pas la mémoire courte. Dommage que vous ne soyez pas devenu curé. Peut être que auriez pu remplacer Monseigneur Basile Mvé. Ne rêvez plus en politique. C’est terminé pour vous. Vous ne serez JAMAIS président du Gabon.

  2. Desire dit :

    Faut il sanctuariser la belle auto de Bruno ?

  3. Ngouss Mabanga dit :

    vraiment si tu n’as pas honte, il faut avoir pitié de toi…

  4. AIRBORNE dit :

    BBM tu devrais te taire et t’occuper de ta plantation de bananes à Moabi. Tu sanctuarise les prorogatives de BOA tu ne défends pas le vote de Ping. Tu es un faux et tu es mort politiquement tu devais rebaptiser ton partie Alliance Chrétienne du Réveil.

  5. Tarek dit :

    Merci Mr BBM, vous avez bien parlé.et je vous respect et vos propos aussi.
    Il faut voir loin

  6. AKOMA MBA dit :

    Monsieur Charlot, LE SILENCE EST D’OR ET LA PAROLE D’ARGENT, DONC, bouclez-là car vous ne dÎtes que des ÂNERIES.Pardieu!!

  7. Green hill dit :

    BBM, au lieu de raconter des sottises, tu ferais mieux de la boucler.Tu es qui pour venir parler de sanctuarisation? ils t’ont viré du gouvernement comme un mal propre et tu continues à défendre ces gens là? tu n’as pas de dignité MOUBAMBA.Dans ton fort intérieur tu sais que c’est Jean PING le président du GABON et tu oses parler de sanctuarisation des prérogatives d’Ali.Qui lui a confié? ce n’est certainement pas le peuple gabonais et tu en es conscient mais comme tu galerais tellement tu avais besoin de strapotin pou essayer d’avoir un train de vie correct.Ou as eu l’argent pour t’acheter un patrol? Tu n’es qu’un esclave et rien d’autre. J’ai dit

  8. Mouissi Moabi dit :

    On dirait un vrai clown celui-là !
    Il se montre là pour montrer son butain de voitures qu’il a eu avec les Bongo ou bien pour nous montrer qu’il connait maintenant saper et faire le ngounda-gounda come les congolais …
    Pitié mon pauvre gabao … et toi moumbamba, stp tais-toi à jamais. point.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW