Une somme de 40 millions de francs aurait disparu à l’Assemblée nationale. Elle aurait servi à «faire de la fausse monnaie».

L’Assemblée nationale du Gabon. © ga.worldmapz.com
L’Assemblée nationale du Gabon. © ga.worldmapz.com

 

L’affaire est l’une des plus cocasses auxquelles l’Assemblée nationale ait été mêlée depuis plusieurs années. Bien qu’aucun responsable n’ait, jusque-là, daigné répondre ouvertement aux nombreuses rumeurs et allégations qui entachent la réputation de l’institution, elle défraie la chronique. Selon l’hebdomadaire Faits Divers (n°45), qui dit s’appuyer sur «des informations concordantes», vraisemblablement issues d’agents de la cette administration, «un réseau de faux-monnayeurs» sévirait à l’Assemblée nationale. Impensable ! Pourtant, notre confrère y croit dur comme fer.

A cet effet, rapporte-t-il, «il y a quelques mois, une somme de 40 millions de francs disparaissait» dans les caisses de «la maison du peuple». Objectif de cette mystérieuse disparition que les responsables de l’institution parlementaire s’étaient bien gardés de divulguer ? Dupliquer la précieuse manne. En clair, il s’agissait de «faire de la fausse monnaie». Cet acte qui relève d’un culot extraordinaire serait le fait de l’une des comptables. En dépit du fait que la présumée coupable demeure injoignable depuis la publication de cette information, il se dit qu’elle serait tout de même passée aux aveux, craignant que l’affaire ne s’ébruite. Mal lui en a pris. «Dans ses explications, Stéphanie Ndama a reconnue avoir été «roulée dans la farine» en tentant de multiplier ladite somme, avant de restituer le magot emprunté», rapporte le titre qui croit savoir que «l’affaire a été réglée en famille», craignant visiblement qu’une enquête aux conséquences désastreuses ne vienne entamer la quiétude du président de l’institution.

 

 
 

16 Commentaires

  1. eternite dit :

    Les institutions de mon pays, ne cesseront de m’étonner !!!
    Le vol et l’argent sont érigés en model loi fondamental bis….!!

  2. Bassanguiano lempibi dit :

    L’article parle de bien de stephanie ndama ? serait -elle la fille de Moukombo ? Il semblerait que depuis un moment franceville soit inondee des faux billets de 10 mille francs cfa… proviendraient -ils de la province soeur ? Fille de president d’une institution et faux monnayeur…ou est donc passee notre sidonie ouwe nationale ?
    C’est une honte et heureusement que les jours de ce regime sont desormais comptes

  3. KIALO dit :

    Vérifier à partir de vos sources les versions des personnes citées ou incriminées, ça évitera des convocations à la justice.

  4. Le Gabon est vraiment malade de petite esprits qui pensent faire de la politique; en faite il gère leurs affaires personnelles; que de tristesse et de désolation. Mais petites gens sachez que cet argent que vous sublimer tant n’est que du papier; et vous mourrez cet argent restera. Le Gabon a fait quoi pour meriter ces fils incrédules?

  5. Republique des faussaires, quad c’etait MAYILA, vous etiez pressez, que fait tu sydodo, la procureuse? tu t’occupe + des fay-man?

  6. manami dit :

    Le bon exemple,vient d’en haut suivez mon régard,ce que font ces enfants , ils le prennent de leurs parents. Nous sommes fatigués avec ces hommes politiques de pacotille du PDG avec leur comportement de voyous.Vous imaginez un seul instant ce genre de chose dans une institution pareille? Aux yeux du monde? La bonne gouvernance tant criée, du n’importe quoi. Encore que c’est des choses qu’ils ne dénoncent pas ,même si c’est l’enfant du president de je ne sais quoi,nul n’est sensé ignorer la loi. Par contre s’aurait été un enfant de MAKAYA, oh là là , on aurait vu à la UNE de l’UNION l’une des ces photos presentant l’indélicat.Il faut que ça change, ce pays est à nous tous GABONAIS.

  7. Coût Total Moyen des Voyages d’Al1 (CTMVA)= Nombre de Voyages en Moyenne(NVM) multiplié par le Coût Moyen d’un Voyage d’Al1 (CMVA) ou inversement..

    NVM x CMVA = CTMVA soit, 350×3.000.000.000=???????????????????

    Lorsque vous trouverez le résultat, vous verrez tout ce qu’ont auraient pu construire comme écoles, hôpitaux, dispensaires, routes, prisons moderne… avec cet argent gabegiquemeNt dilapider par la monarchie des tropics

  8. le puant dit :

    Il m’arrive par fois de me poser la question suivante :Pourquoi cette inertie du peuple gabonais devant de tels crimes economiques !?
    Comment comprendre que des situations que l’on vit dans notre gabon , sert de déclic chez les autres remettant du coup en cause toutes les institutions .
    Est ce que le peuple gabonais n’est pas MARABOUTE ?

    • medzo dit :

      Il n’y a pas inertie mais complicite collective. Les seuls qui ne volent pas au Gabon sont ceux qui n’en n’ont pas l’occasion, et chaque vol profite a trop de complices et receleurs, y compris toi meme par inadvertance.

  9. okili jules dit :

    Il na qu’à aller remplacer Mayila là-bas !!

  10. J’espère qu’il ne s’agit que d’une rumeur car si cette histoire est avérée,c’est une véritable honte pour le pays.Les concernés devraient être exposés et traduits en justice et je crois que c’est contenu dans le plan stratégique gabon émergent.

  11. Obalango dit :

    Purée de tarot! Un pays rien que des faussaires, des faussaires, des faussaires…

  12. dubois dit :

    il faut bine faire des faux billet il sont en campagne …juste pour trompé le peuple

  13. Bassomba dit :

    Que tous ceux qui ont pillé remboursent, opposant ou pas!

  14. Une véritable honte pour le Gabon cet Etat-émergent ou immergé! Faussaires, voleurs, tricheurs, féticheurs, assassins et autres sont incrustés dans les arcanes du “pouvoir”. Comme disent les camers: wèèèèèèhhhhhh !!!!!

  15. mwane tsiane dit :

    Nous n’avons aucunes valeurs qui nous guide tel un phare dans la nuit,je pleure pour mes enfants.Nous sommes diriger par quelqu’un qui est soupçonner de faux et usage de faux,la cour constitutionnelle ne dit étrangement rien,car elle a validé cette candidature.Le Gabon n’appartient pas qu’aux Bongo..suivez mon regard.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW