Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, est arrivé le 20 avril 2018 à Franceville, le chef-lieu de la province du Haut-Ogooué, où sera lancé officiellement le Fonds d’Initiatives départementales (FID).

Ali Bongo à son arrivée à l’aéroport international Mvengué de Franceville pour le lancement du FID. © D.R

 

Promis dans son discours à la Nation du 31 décembre 2017, le chef de l’Etat veut passer de la parole à l’acte, en lançant officiellement la mise en œuvre du Fonds d’Initiatives départementales (FID).

A Franceville, le 21 avril, il va donner le ton au déploiement de cette initiative visant à promouvoir le développement à la base, à travers le financement de projets communautaires. Dans le cadre FID chaque département sera doté d’un budget annuel de 1 milliard de francs CFA, soit 48 milliards francs CFA pour l’ensemble des 48 départements que compte le Gabon.

Ali Bongo à son arrivée à l’aéroport international Mvengué de Franceville pour le lancement du FID. © D.R

Dans cette ville du Haut-Ogooué, Ali Bongo et sa délégation mèneront plusieurs activités. L’agenda prévoie la visite de la maternité du Centre hospitalier régional Amissa Bongo où il s’imprègnera de l’effectivité de la gratuité des accouchements dans les hôpitaux publics. Il se rendra ensuite au Lycée de l’Excellence pour la remise symbolique du matériel informatique.

Le chef de l’Etat se rendra également à l’Ecole des mines de Moanda. Outre la remise des parchemins aux majors de la promotion 2017, il y rencontrera plusieurs personnalités parmi lesquelles le président directeur général du Groupe Eramet, Christel Bories.

 
 

7 Commentaire

  1. Eternité dit :

    Le PR qui mène la campagne électorale pour le compte du PDG dans le Haut Ogooué avec les fonds publics…tout va bien dans le Gabon des Bongo…sans oublier tous ces dons aux populations..avez vous une attente particulière envers les populations du HO ou avez vous des choses a vous faire pardonner dans cette province monsieur le PR?

  2. 8Gabomama dit :

    Avec l’intimité de d’initiatives et de projet qu’il n’arrive pas à financer ou dont l’argent se perd, c’est ce fond qui va marcher. De l’argent pour les militants zélés du pdg peut-être

  3. roberto dit :

    attoondons comment la gestion la gestion de ces fonds va se faire , pourvu que cela ne finisse pas comme ceux des fetes tournantes

  4. BSerge Okogo dit :

    Le véritable problème avec Ali Bongo, c’est qu’il a toujours de bonnes idées mais qui ne produisent malheureusement pas les résultats escomptés. Juste deux exemples : les 5000 logements par an et dernièrement les 10000 emplois jeunes par an…
    Mais qu’est ce qui pousse Ali Bongo de mentir tous les jours aux Gabonais ?

  5. Patrick dit :

    Je suis fier des actions de notre president. Le developpement est un long processus. Les generations futures poursuivront l,oeuvre.

  6. koumba dit :

    Et si on faisait le bilan du projet graine ou de Nkok ?

  7. Axelle MBALLA dit :

    Alors que l’incompétence est devenue une Légion d’Honneur qu’il se décerne chaque matin, alors que depuis près de trente ans, le système BONGO massacre systématiquement le moindre effort en direction de la décentralisation, alors que plusieurs législatures d’un parlement ne savent et/ou ne comprennent pas l’intérêt d’un pouvoir local, voici que le bonhomme sort comme par magie,le Fonds d’Initiatives départementales.
    Quand la médiocrité rend fou, on ne sait plus à quoi s’en tenir. Un fonds, est toujours quelque chose bien structurée, qui obéit à des prévisions, et des objectifs locaux…Ah! Pauvre Gabon!
    Et nos intellectuels et universitaires, sont désormais parqués à l’intérieur d’un périmètre immoral qui, depuis des lustres, procède à l’euthanasie politique, économique et sociale.

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW