La Convention de la diaspora gabonaise (CDG) organise, le 17 juin 2017 à Paris, une conférence-débat consacrée à la Franc-maçonnerie et les pouvoirs politiques en Afrique. Au cours de cette rencontre, le cas du Gabon sera particulièrement mis en exergue.

Le compas et l’équerre : deux des symboles de la Franc-maçonnerie. © D.R.

 

Affiche de la Conférence organisée par la Convention de la diaspora gabonaise. © D.R.

«Franc-maçonnerie et pouvoirs politiques en Afrique : incompatibilités ou duplicité ; exigences et complaisances. Le cas du Gabon», telle est la thématique qui sera développée par les membres de la Convention de la diaspora gabonaise, auxquels s’adjoindra le professeur de philosophie, Bonaventure Mve Ondo, ancien recteur de l’université Omar-Bongo et ancien directeur régional de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), Ils seront également accompagnés de deux francs-maçons, l’expert-comptable Jean-Pierre Cordier et l’expert-comptable et ancien ministre gabonais, Charles MBA

Les organisateurs de cette conférence estiment que la Franc-maçonnerie est un courant de pensée qui semble avoir porté du progrès en Europe et en France. Mais en Afrique et au Gabon en particulier, elle défraye plutôt la chronique. Ceci d’autant qu’elle a plutôt une image négative en Afrique et les réflexions qu’elle suscite semblent principalement renforcées par des croyances particulières. «Le contraste du statut d’autorité morale consultée, interrogée, et fréquentée en France par les plus hautes autorités publiques, et la méfiance voire la défiance constatée en Afrique impose l’étude et une discussion cartésienne», notent les membres du CDG.

«Il nous a paru important d’ouvrir un échange, un débat, une rencontre entre des francs-maçons établis et des citoyens responsables», expliquent les membres du CDG, précisant que «si l’homme est capable de détruire ce que la nature a construit, c’est qu’il est capable de reconstruire ce qu’il a contribué à bâtir lui-même. Il est des valeurs universelles et donc fondamentales pour lesquelles on ne doit pas transiger au gré des intérêts d’esprits d’une autre époque. Ces esprits ne correspondent nullement à ce qui fonde les grands courants philosophiques progressistes».

Selon les organisateurs, relayés sur leur page du réseau social Facebook, «parmi les maux dont souffre l’Afrique, des intellectuels s’accordent à dire que de nombreuses croyances (religions, sectes, écoles ésotériques etc.) participent à inhiber l’éveil d’une véritable conscience citoyenne. Pourtant ce phénomène observé est si peu abordé sur la place publique». Pour eux, sortir l’Afrique du sous-développement passe inéluctablement par ce type d’initiatives qui permettent de briser certains tabous et d’emprunter une démarche rationnelle pour construire un avenir radieux.

Le président du CDG, Bruno Ella Nguema, soutient qu’«il nous faut comprendre pour nous trouver en situation de mieux faire». Le constat fait par son mouvement fait ressortir trois points récurrents qui interpellent les intelligences et les consciences.

En effet, selon ce dernier, des atrocités et des crimes humains, parmi les plus abominables, sont commis en Afrique en général et au Gabon en particulier. Le continent est parsemé des régimes autocratiques qui se nourrissent de la violence et des atrocités. C’est le cas du Gabon depuis plusieurs décennies. Il note enfin que les droits humains fondamentaux, inviolables et inaliénables, ont été obtenus et promus dans les pays occidentaux avec la contribution significative voire déterminante et exemplaire des courants philosophiques et maçonniques, notamment depuis le siècle des «Lumières».

Cet exercice lèvera-t-il tous les tabous sur cette société initiatique qui serait, pour de nombreux Africains, la dorsale de la mauvaise gouvernance qui liquéfie les espérances à travers le continent ?

 
 

18 Commentaires

  1. eyango dit :

    C’est faux la franc maçonnerie est un moyen de confiscation des richesses des nègres par les blancs.
    La france gère encore les finances des nègres et bloque le développement du continent africain en positionnant des mafieux indéboulonnables à la tête des états africains.
    quand ces sous chefs africains partiront de la tête des états, la franc maçonnerie n’existera plus au monde, car les ressources de la planète seront gérées équitablement .!.

  2. diogene dit :

    La franc maçonnerie vit depuis des siècles sur sa prétendue capacité à orienter “le monde” vers le progrès.
    Ceci est totalement faux. les grands hommes ont accompli leurs œuvres avant d’entrer en loge.

    De plus il y a des franc maçonneries . Des loges maffieuses (voir la P2 du Vatican), de nombreux “frères” sont en prison, des loges communistes, des loges fascistes…Bref c’est la foire aux copinages.

  3. Cassandre de Troie dit :

    Sans préjuger de la qualité des débats et des conclusions, on doit louer l’organisation de ce genre de conférence.
    Certainement que les intervenants arriveront à la conclusion qu’il ya franc-maçonnerie et franc_maçonnerie.Celles qui sévissent en afrique et au Gabon n’a de franc-maçonnerie que de nom. Il faut revenir à ses sources: les 1ères loges africaines sont formées pour perpétuer le néocolonialisme, donc pour trouver des gens dociles qui vont continuer de gérer l’ordre établi. Vous constaterez que tous les patriotes africains qui seront mis au banc, tués (Sékou Touré, Lumumba,Sankara etc..) ne seront pas des maçons. Vous verrez que dès le coup d’Etat accompli, le 2ème acte pour asseoir le pouvoir est l’initiation dans une loge (Sassou Nguesso, Debi, Compaoré etc).
    Donc, ici aussi, pour que les hommes d’Etat franc-maçons puissent travailler pour le bien de l’afrique que si les loges s’autonomisent, se démocratisent.
    L’autre avancée se fera peut être quand le maçon africain sera libéré du matérialisme africain et bantu. Ce qui permettra d’éliminer des loges ceux là qui viennent avec l’ambition, non de défendre les idées, de prendre de la hauteur par les idées et les actions, mais pour obtenir un poste juteux et jouir au sens épicurien du terme.
    Ne soyons pas long. Puissent les débatteurs de cette conférence nous éclairer au maximum pour notre bien à tous.

  4. Michel BOUKA RABENKOGO dit :

    Elle semble avoir porté du progrès en Europe et en France… . La franc-maçonnerie est une antinomie. Même en France, elle n’a jamais distribué la croissance. Tant qu’il y aura un seul clochard en France, la franc-maçonnerie ne sera pas une source de progrès. BWETE.

  5. le nouveau dit :

    Moi je te conseille de faire disparaitre les blancs en Afrique et tous tes pb seront résolus !!
    Un peu facile eyango

  6. medzomekoure dit :

    sans prétendre être un spécialiste de la franc-maçonnerie,j’ai le sentiment que c’est son versant tropicalisé qui est à l’origines des miasmes et autres pratiques répréhensibles. Les autorités anciennes et actuelles du Gabon,ont particulièrement perverti la franc-maçonnerie,dans le but de dominer les élites pour contrôler éternellement le pouvoir politique.Certains se convertissent pour avoir un tissu relationnel à même de leur permettre de connaitre une ascension sociale, bénéficier de l’impunité érigée en norme dans les milieux pseudo maçonniques du pays.D’ou une certaine faillite morale généralisée dans le pays. ceux qui gèrent les finances du pays ,n’ont fait qu’à leur guise tant l’appartenance aux différentes loges locales est en soi un gage de protection par les fraters.Ailleurs l’idéal maçonnique est quand même un peu loin,du naufrage collectif que les membres de la loge nous imposent ici, vivement la fin de ce cauchemar.

  7. medzomekoure dit :

    sans prétendre être un spécialiste de la franc-maçonnerie,j’ai le sentiment que c’est son versant tropicalisé qui est à l’origines des miasmes et autres pratiques répréhensibles. Les autorités anciennes et actuelles du Gabon,ont particulièrement perverti la franc-maçonnerie,dans le but de dominer les élites pour contrôler éternellement le pouvoir politique.Certains se convertissent pour avoir un tissu relationnel à même de leur permettre de connaitre une ascension sociale, bénéficier de l’impunité érigée en norme dans les milieux pseudo maçonniques du pays.D’ou une certaine faillite morale généralisée dans le pays. ceux qui gèrent les finances publiques ,n’en font qu’à leur guise, tant l’appartenance aux différentes loges locales est en soi un gage de protection par les fraters.Ailleurs l’idéal maçonnique est quand même un peu loin,du naufrage collectif que les membres de la loge nous imposent ici, vivement la fin de ce cauchemar.

    • Sidney dit :

      Bonsoir regardez les multiples vidéos sur YouTube informez vous, regardez tout simplement ce qui se passe autour de nous c’est bientôt le nouvel ordre mondial. Avec tout ces complots du gouvernement tout le monde veut diriger, ils veulent de l’argent donc le pouvoir vous voyez pas où vous ne voulez pas voir la vérité. Dans la bible est écrit tout se qui s’est passé jusqu’à présent et pour le futur tout y est, enfin voilà chacun sa façon de penser, de mon côté je vis chaque jour intensément parce que maintenant c’est trop tard, il fallait se poser les bonnes questions et agir avant maintenant il est trop tard..

  8. ADN dit :

    Pourquoi la françonnerie qui a été le fer de lance du développement en occident en général et en France en particulier, ne l’ai pas pour les états africains qui, pourtant, ont à leurs têtes des franc maçons?

  9. kondo dit :

    Franc-ma connerie !!!! c’est la branche que les blancs ont installé en Afrique, principalement en Afrique centrale , je suis convaincu que c’est un truc que les blanc ont apporté en Afrique pour pénétrer la psychologie nègre afin de mieux le contrôler !!!! déjà en second guerre mondiale en Allemagne , adolf hitler leur faisait une chasse à l’homme !!!

  10. Jules. dit :

    La vérité ne sortira pas de cette rencontre. J’invite les Africains à faire des recherches pour mieux connaître cette famille. Les enjeux sont politiques, économiques et spirituels. La solidarité pour posséder le pouvoir politique voir économique afin de contraindre tous les indigents et envieux à les rejoindre pour une seule cause.

  11. fofana dit :

    un repère de fous qui se croient arrivés

  12. Depuis les 7 jours de la création, il était déjà là. A l’origine du refoulement d’Adam et Ève il était là,Jésus lui aussi victime de son collège austère,de la 1ere à la seconde guerre mondiale ,il avait déjà une importance. Frères, prions pour nos âmes car la loge est bien là et ne compte guère disparaitre. Dieu puisse nous venir en aide quand ce jour viendra!

  13. AUDI dit :

    Nous sommes vraiment dans les temps de la fin.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW