Destiné à Oret’y, le «bimensuel gabonais d’information et d’analyses», nous ayant fait l’honneur de la primeur de sa publication, cet article revient sur le documentaire de France 2, «Le Clan Bongo, une histoire française». Il est question d’un «démontage pièce par pièce d’une communication visant à défendre les intérêts de la France et non ceux du Gabon».

© Capture d’écran/Gabonreview

« Complément d’enquête » c’est le nom du magazine diffusé par  la chaine de Télévision France 2. Ce 6 juillet 2017 à 22H40, France 2 a braqué curieusement  ses projecteurs sur le Gabon et sa cible d’enquête : le clan Bongo ! Lorsqu’on a fini de regarder l’enquête, France 2 donne le visage d’un média à la solde des lobbyings tombés en disgrâce depuis l’arrivée d’Ali Bongo en 2009 à la tête du Gabon. L’objectif du magazine est simple : Présenter l’image la plus négative possible du Président Ali Bongo et contribuer ainsi à placer des idées révolutionnaires dans la tête des populations gabonaises. La conclusion de l’enquête trahi les intentions des réalisateurs. On y présente un Président qui vacille sur son trône et qui n’est pas sûr de terminer son mandat de 7ans. Démontage pièce par pièce d’une communication visant à défendre les intérêts de la France et non ceux du Gabon !

Si les détracteurs du Président Ali Bongo peuvent se frotter les mains suite à la diffusion de ce magazine sur France 2, il est cependant important de se poser une question cruciale : A qui profite la diffusion d’un magazine comme celui là dans  un média français ? L’intérêt pour les français, c’est tout simplement celui de déplacer le curseur du responsable de la misère des populations gabonaises. Ce n’est pas la France ! Ce sont les dictateurs qui dirigent vos pays…Voilà leurs visages…Vous devez vous en débarrasser.  Mais à contrario,  France 2 parle vaguement des mallettes d’argent distribuées aux hommes politiques français. Aucun chiffre sur le montant de ces mallettes. Aucun nom des responsables politiques français. Et de façon globale, aucun chiffre sur les retombées de la confiscation de tous les leviers économiques du Gabon depuis plus de 50 ans.

© Capture d’écran/Gabonreview

Dans ce magazine, les enquêteurs de France 2 ont réussi à évaluer la fortune globale des BONGO. Leurs sources de dépenses. Les traces d’achat des voitures. Les immeubles acquis en France. Mais curieusement, les mêmes enquêteurs deviennent évasifs quand il s’agit des sommes d’argent partis du Gabon pour enrichir les hommes politiques français. Aucune trace des sommes colossales qui continuent de sortir du Gabon pour engraisser l’économie française via de nombreuses entreprises en situation de monopole comme ELF, Bolloré, Comilog, la SEEG et bien d’autres.

Le magazine dépeint le Président Ali Bongo comme un vulgaire imbécile arrivé au pouvoir par le concours de la France, mais qui ose se détacher de la France au profit de partenaires asiatiques. Après le pétrole monopolisé par les Français, Ali Bongo a eu la malicieuse idée de miser sur l’huile de palme en sollicitant les services d’une entreprise de Singapour (OLAM). Une idée d’indépendance qui ne plait pas aux français. Du coup, il faut appuyer sur la gâchette pour lui faire payer son « ingratitude ». Ce magazine n’est que la première phase d’une machination bien huilée. Le France se prépare à ressortir le dossier des biens mal acquis du clan Bongo, le magazine de France 2 l’annonce très bien. Tout comme ce magazine agite la menace d’une traduction du Président Ali Bongo à la Cour Pénale Internationale pour avoir –  estiment-ils – ordonner de tirer à balles réelles sur des gabonais. On avance le chiffre de 29 morts pour préparer les esprits.

Des arguments d’enquête orientés

Le magazine de France 2  balance pêle-mêle d’autres arguments tous discutables :

  • – Les enquêteurs de France 2 parlent d’une Dette publique du Gabon multipliée par 3 depuis l’arrivée en 2009 d’Ali Bongo. Aucun d’eux ne relève la conjoncture internationale qui a frappé toutes les économies de rente ne possédant aucune base productive comme le Gabon. Tous les pays de la sous région Afrique Centrale (Cemac) sont actuellement dans la même situation critique…Ces pays sont tous sous ajustements structurels avec le FMI et les analystes préconisent  une diversification des économies ainsi que la création d’une base productive réelle. Les plus radicaux militent pour un retrait de ces pays de la zone CFA afin de s’émanciper  de la tutelle française…

  • – Les enquêteurs de France 2 exhibent les biens ou les preuves des biens acquis par la famille BONGO. Pourquoi n’en font-ils pas autant pour les biens acquis par les français et la France dans les caisses de l’Etat Gabonais. En comparant les deux, on pourrait se rendre compte que  la France est en réalité dix fois plus dangereuse pour les pays africains que les Présidents installés par elle-même. L’enquête de France 2 aurait pu prouver que la France monopolise tous les secteurs de nos économies et freine l’arrivée d’autres partenaires pour permettre le décollage de nos économies…Port ….Chemin de fer…Armée…Finance. Dans ce cas, qui est le plus responsable de la misère de nos populations ?

C’est la France par sa monopolisation de nos économies. Après le clan BONGO viendra l’heure d’autres dirigeants qui ne pourront s’affranchir de la tutelle française. Le Congo se porte-il si bien depuis le départ de Mobutu ? Qu’est devenue la Libye depuis l’assassinat du prétendu « dictateur » Kadhafi  ? Il y a un camp pour les bons Présidents africains notamment ceux qui sont utiles à la France et un autre camp pour les mauvais Présidents, ceux qui osent s’émanciper de la tutelle française.

A côté de cette « brillante enquête de France2 » Gabon Télévision et d’autres médias africains devraient ouvrir la vraie enquête qui consiste à démontrer que le gros malheur des pays d’Afrique francophone c’est celui d’avoir été colonisé par la France. La langue française, la culture française, la pensée française, l’éducation française, la politique française sont autant d’éléments qui ont tiré l’Afrique francophone vers le bas…Pourquoi dans d’autres pays africains il y a des progrès et dans les pays d’Afrique francophone ça régresse ?

Le luxe et le cash d’un Président africain qualifié de dictateur n’est en rien comparé aux énormes ressources tirées du sol et du sous sol des pays africains par la France. Très souvent les avoirs de ses Présidents qu’on qualifie de dictateur sont logés dans les banques françaises ainsi que les villas et résidences les plus coûteux…Des biens qui sont confisqués par la France après la déchéance organisée par cette même France. A la fin, c’est l’Afrique la grande perdante. On a vu partir du pouvoir librement ou par renversement de nombreux dirigeants africains à l’instar de  Mobutu, Bagbo, Kadhafi…Que sont devenus leurs avoirs? Leurs avoirs ont-ils été retournés aux nouveaux dirigeants pour montrer la bonne foi ?

Plus aucun journaliste ou communicateur africain n’est dupe ! sur ce, on pourrait affirmer que l’équipe chargée de la communication du Président Ali Bongo a fait preuve d’amateurisme dans ce dossier. Elle aurait du mettre sur la table tous ces paramètres avant de donner leur accord pour une interview avec France 2.

Le journaliste de France 2 en a profité pour mettre mal à l’aise le Président de la République Ali Bongo avec des questions aussi orientées que malicieuses les unes que les autres. Cette interview a servi de socle à toutes leurs insinuations tout au long du magazine. On peut aussi condamner l’inertie et le manque de réactivité de toute la classe politique gabonaise et surtout  du gouvernement face à ce magazine qui présente le Chef de l’Etat Gabonais comme un vulgaire imbécile dictateur, brutal, sans formation académique.

En effet, ce documentaire de France 2 est le cache-sexe d’une France en mal d’inspiration. Une France qui ne se rend pas compte que l’Afrique a compris son petit jeu …celui qui consiste à piller tout en montrant du doigt des dirigeants qu’elle a pris la peine de placer au pouvoir et de contrôler totalement.

Le Rwanda qui porte les blessures d’une France insensible aux misères de l’Afrique a su montrer le bon exemple aux africains. Quitter l’espace francophone avec tout ce qui va avec…De la langue, à la monnaie en passant par son éducation et sa culture. Le Rwanda est aujourd’hui un pays totalement transformé…Le sang versé avec la complicité de la France a été le prix fort payé pour libérer ce peuple. C’est le chemin vers lequel devrait s’orienter les autres pays africains de l’espace francophone pour briser les chaines de l’esclavage toujours présentes quoiqu’invisibles…

Auteur : KEKE

 

 
 

44 Commentaires

  1. rdx dit :

    Perte de temps,tout ce que France 2 à diffusé,je ne voi pas ce qui est faux,que les gens sache,qu’aujourdhui,ali ne poura même pas ce que caché derrière le peuple pour le défendre car n’ayant aucune légitimité,le doc est claire,il dit clairement que le France à participer au maintien de cette monarchie moyennant un certain nombre d’avantage,appartir de ce moment,leur responsabilité est engagé,nous avons donc là deux ennemie,du peuple qui se battent,bais,nous serons ravis que l’un deux,tombe,et je prie que ça soit ibubu le premier,en tout ca,nous somme prêt à pactiser,avec le diable pour le voir tombé,mais pas besoin Dieu est au contrôle,et ça chute est dessiné,c.est beau d’asisté à ça,mes frère(martyre)ne seront pas mort pour rien.

  2. zobolus dit :

    En lui et place des votes des Gabonais, ali est arrivé au trône par la france. Qu’a t’il donné à cette même France comme garantie ? Evidemment le Gabon et ses richesses. Et aujourd’hui que fait-il ? Comme d’habitude il tourne le dos à la France. Pour moi la France à raison. Elle doit traquer Ali. Ce sera un cas d’école. C’est le peuple et seulement le peuple qui te donne le pouvoir. Et c’est ce peuple qu’ali massacre.

    Pour devenir président il a eu besoin de la France. Et pour partir ce sera aussi la France.

    Venir parler d’ingérence ou je ne sais de quoi n’engage que vous. Quand tu arrives au pouvoir grâce à une puissance étrangère, celle-ci tôt ou tard va de réclamer ce que tu lui as promis. Les affaires sont les affaires; c’est comme ça que ça marche.

    Je ne suis pas d’accord avec la France mais leur démarche est s’explique. Ali aurait dû Gagner proprement les élections.

    • l'ombre qui marche dit :

      @ Zobolus!
      je suis d’accord avec vous quand le père KABILA a voulu faire le zouave avec l’OUGANDA et LE RWANDA qui l’avaient amené au pouvoir en RDC ils ont appuyé sur la gâchette et Où est il LAURENT DÉSIRÉ KABILA?

  3. C'est moi dit :

    Minables sont ces personne qui sentant la fin de leur règne se cachent derrière un prétendu panafricanisme pour tenter de se sauver!!!Cet argumentaire est pitoyable, et vil…
    La France serait la source de nos problèmes!!!!Diantre!
    Aussi ridicule que sont ces arguments, ridicule est l’organisation mise en place à travers des prêtes nom pour tenter de défendre le ROI en danger; laissez-moi vous dire…si la classe politique gabonaise reste silencieuse c’est parce qu’elle est préoccupée dans son entièreté à se cacher de l’opération MAMBA…ces opérations aussi cavalières qu’arbitraire instaurées en mode de gestion pour terroriser des citoyens qui ne partagent pas les opinions du prince depuis le hold up électoral de 2016….et de cela évidemment vous n’en dites aucun mot; car là aussi sans doute c’est surement la France!!!
    La France défend ses intérêts messieurs et de cela personne ne doit s’offusquer!!!Et vous vos dirigeants ceux que vous aimez tan et que vous êtes promptes à défendre quels intérêts défendent-ils?
    Pourquoi exiger de France 2 ce que Gabon Télévision ne vous accorde même pas au dixième????Vous critiquez l’enquête de France 2? Combien d’enquêtes Gabon télévision, Gabon 24 le quotidien l’UNION et autres médias ont-ils menés jusque-là????
    Vous parlez de prétendus massacres qui sous entendrait que selon vous il n’y a certainement jamais eu de massacre au Gabon durant l’exemplaire processus électorale démocratique qui a conduit à la réélection brillante du démocratique Ali BONGO!!!! La preuve: à ce jour aucune enquête n’a jamais été ouverte par l’indépendante performante et efficace justice Gabonaise!!! Là aussi est-ce la France qui vous empêche de vous doter d’une justice au service de vos citoyen et comme Rampart de la cohésion sociale ???
    Vous êtes ridicule!!!ce que nous africains et plus précisément gabonais avons compris c’est que les dirigeants français se battent pour la prospérité de leur pays et de leur peuple dont ils sont respectueux de l’intégrité physique morale et autres…et s’ils doivent corrompre n’importe qu’elle cupide à travers le monde pour se faire ils le feront…ce que nous avons compris c’est que le principal responsable de nos malheurs nous en Afrique ce sont les Africains et principalement leur dirigeants qui vendent leur pays pour leur biens personnel et ceux de leur familles. Sachez messieurs que vous ne vous dédouanerez pas si facilement en brandissant ce faux argument du complot de la françafrique…c’est peine perdue.
    Si la France nous a pillé c’est vous(dirigeants gabonais) qui vous en êtes enrichis, si la France nous a tué, c’est vous(dirigeants gabonais) qui avez appuyé sur la gâchette…. vous n’échapperez pas!!!Que cela soit bien entendu.

  4. Mba Bitome dit :

    Rdx, Dieu est au contrôle? Pactiser avec le diable?
    On sait quand ca commence. Connait-on quand ça termine?
    Quand vous calmez vous plans diaboliques là, ne parlez pas de DIEU.
    La bombe ou la balle ne choisit pas sa cible.
    Quelle est le corps de défense le mieux armé au Gabon?

    Pardon, retrouvez vite votre raison. Vous êtes en France. Règlez vos affaires avec ABO politiquement ou laissez nous en paix.
    Vous voulez ajouter plus de martyrs? Vous voulez sacrifier qui? Alors prenez l’avion et venez les affronter!

    Ecervelés -va!

    • La nostalgique gaboma dit :

      Fermes la ! les bongos tuent en silence depuis des décennies! Ne pas proposer le minimum vital aux populations d’un si petit pays est une maniere tres habile de les tuer!
      La mort c’est la mort! Par balle ohh, par manque de soin ohhh c’est la mort! Donc foutez nous la paix!

  5. Allo241 dit :

    Ces révélations vont profiter à long terme au peuple gabonais qui souffre tant. Grâces à ces dénonciations les voleurs des derniers publics vont raser les murs.
    C’est clair comme l’eau de la roche.

  6. ngozo dit :

    Votre analyse est bien orienté n’est ce pas, c’est la France qui a tué les gabonais piller les budget,les crimes rituels la mal gouvernance la justice aux ordres c’est la France qui a multiplié notre dette pour qu’elle raison les gabonais comprendront pendant que notre pétrole ne c’est jamais aussi bien vendus depuis qu’on la découvert les routes les hôpitaux les écoles les logements sociaux ect..tous sa c’est la France mais ngoubou et les autres font quoi en prison nous savons la responsabilité de la France si vous dirigeants vous laisser vos peuple choisir leurs président en organisant des élections crédible au Gabon la France n’allait pas vous manipuler de cette façon car le peuple allait vous défendre bec et ongle mais tant que c’est la France qui vous met au pouvoir alors la France se donne le droit de vous enlever lorsque vous ne repondez plus a leurs exigence. En tous cas je ne connais pas un peuple qui soutiendrai un président qui le tue l’emprisonne le torture

  7. Jon dit :

    Cette analyse, elle, elle est bien orientée par contre. J’ai pas voulu le lire jusqu’au bout. On a l’impression qu’il a été écrit par un de ceux-là qui se refusent à voir la réalité telle qu’elle est. 35 000 €/jour pour un enregistrement en studio ; 29 voitures de luxes, où est la valeur ajoutée pour l’état gabonais? Un peu plus de 100 000 € en bijoux chez HERMES et un shopping à environ 1 000 000 € l’année, quelle est la valeur ajoutée pour le GABON? Le monopole des entreprises françaises au GABON en particulier il est autorisé par qui? Ce n’est pas le numéro 1 gabonais qui qu’il soit? Nous, gabonais, sommes responsables de ce que La France fait de nous par le biais de nos dirigeants et de ce que nos dirigeants font de nous par l’entremise de ceux qui privilégient l’intérêt particulier au détriment de l’intérêt général. Nous aimons à nous contenter de ce qu’ils nous donne au lieu de réclamer ce qui nous revient de plein droit.

  8. desiré dit :

    je suis d’ accord Jon. Le reportage a ses faiblesses, en particulier en faisant parler ce Bourg et en n’allant pas chiffrer les dons reçus par les partis politiques français. On peut se douter que les sommes ne sont pas à la meme échelle que celles détournées par la famille Bongo , mais le doute existe du fait que cette question n’est pas été traitée. Mais de la à ce que Gabon review donne des leçons de journalisme et d’indépendance aux reporters de France 2, c’est…. incroyable. Existe il encore un capitaine à la tete de Gabonreview ou sombre t il avec notre pauvre Gabon?

  9. Mankwel dit :

    Devant la justice, tous ceux qui ont participé à un crime sont coupables : le commanditaire, l’exécutant et même le receleur ou le bénéficiaire.
    A votre avis dans le cas d’espèce de la mauvaise situation économique et sociale du Gabon par rapport à ses richesses, quelle est la place du clan BONGO?
    Certes que l’accusation vienne de la France s’apparente à “c’est l’Hôpital qui se fout de la charité” mais on ne vit pas dans un monde de bisounours. et puis quand on regarde le doc on voit bien que c’est la Présidence gabonaise qui est à l’origine de cette opération de communication en acceptant 1 interview à haut risques après l’élection contreversée de 2016, à croire qu’il souffre de syndrome de Stockholm Ya AlI?
    Avec le pouvoir français il joue au jeu de “Je t’aime moi non plus” sauf que lui n’a pas de joker, qui aurait pu(dû) être le peuple gabonais adhérant à son projet pour le Gabon.

  10. christian dit :

    Analyse totalement exact!!!!

    La France nous prend vraiment pour des idiots!!! Ali s’affranchit d’elle, par conséquent, tout ce qu’elle a toujours fait, encouragé et qui a toujours profité à elle même, elle vient le dénoncer, pour qu’on court vers elle…

    j’espere qu’ils ne prendront pas PING, lui faire signer des pactes et tenter un coup de force!!! on reviendra au point départ: La FRANCE AU CONTRÔLE!!!

  11. Garry dit :

    Gabonreview devait mieux sélectionné les articles de confrères. Celui-ci paraît très douteux et peut entacher votre bonne réputation. Il est triste de voir que nos journalistes, habitués à la concussion et corruption des politiques, pensent qu’ailleurs il en va de même. Au lieu d’essayer de démonter par des procédés fallacieux le travail des autres, faites vos propres enquêtes sur des sujets importants. Quand les mêmes journalistes de France 2 font même reportage à charge sur Bolloré ca ne dérange pas orety. Changez de paradigme mes frères, les gabonais ne sont plus là à se laisser embobiner par vos arguments ignominieux et vos plumes teleguidees.

    • Claudia Medza dit :

      Vous vraiment, vous êtes apparemment esclave de la pensée unique! Pour une fois qu’une analyse quasi objective est faite, vous criez au loup! Plusieurs médias, a la fois nationaux et étrangers, des personnalités politiques de renom ont critiqué le caractère tendancieux du documentaire de France 2, mais comme ces critiques desservent vos desseins qui ont été d’ailleurs demasqués, vous utilisez l’argumentaire que vous affectionnez… Malheureux hein!

  12. Mabele dit :

    Les politiciens avaient besoin des plus médiocres d’entre nous pour avoir la signature légitimant la présence de leurs entreprises. C’est assez clair dans le document. Le problème c’est quand les plus médiocres d’entre nous ont commencé à imaginer qu’ils étaient des lumières . La vie des peuples n’étant pas figée, les français essaient d’évoluer là où nos médiocres d’un autre temps pensent que tout doit demeurer immuable.
    Réveillez même la France se lasse de soutenir les plus médiocres!
    Ils nous comprennent enfin, qu’est ce qui vous dérange au juste? Qu’un élève médiocre soit un président tout aussi médiocre ?!

  13. Luigi dit :

    Pourquoi la france défend ses intérêts c’est normal toute nation ne cherche d’abord que son profit. Qui défend celui du Gabon? Vous venez ici défendre celui de la famille Bongo au lieu de prendre partie pour le peuple la nation.

  14. okoss dit :

    D accord avec toi Keke.
    Il faut que la France foute le Camp….avec tous les presidents qu elle a impose aux Africains

  15. Claudia Medza dit :

    Merci de rétablir la réalité et la vérité qui ont été occultées par les mercenaires de France 2. Certes le Gabon ne va pas bien à cause des facteurs endogènes et exogènes, mais ayons l’honneteté d’avouer que le documentaire de France 2 vise à destabiliser nos institutions. Ils ont essayé en 2009, mais le defunt AMO, véritable patriote qu’il fut, a refusé d’emprunter ce sentier. Gageons que nos opposants actuels feront ce sursaut patriotique afin de préserver l’intérêt supérieur de la nation.

    • Doly imossi dit :

      Déstabiliser les institutions de la nation c’est d’imposer au pouvoir et tirer sur les citoyens lorsqu’on a pas été élu. Tous en prenant le risque d’instrumentaliser toute une province faisant d’elle celle qui pour des intérêts tribaliste refusé le bien fondé de l’alternance

  16. mimbo dit :

    Pourquoi les Bongos ont tout le mal du monde a contenir une population de moins d’un million d’habitant?La reponse est connue: ils sont incompétent.En Arabie Saoudite,c’est la France qui construit les routes et les ponts ,c’est la meme chose en cote d’ivoire.Les pays qui vivent de mendicité sont mieux developpé que GABON.Alors la France est un problème secondaire.

  17. Claudia Medza dit :

    Syndrome de Stockholm quand tu nous tiens… On tente de se défaire de l’emprise de la France, certains se plaisent à vouloir nous y maintenir. La raison non évoquée dans le documentaire de France 2, c’est la construction du nouveau port d’Owendo qui a entrainé la baisse des tarifaires portuaires et a poussé Bolloré à baisser ses tarifs de 40%. Sentant que la concurrence sera rude, cette machine de la françafrique use des méthodes destabilisatrices qu’elle maitrise. Soyons vigilants !

    • Garry dit :

      @Claudia Medza, l hôpital qui se doit de la charité. Qui a le syndrome de Stockholm? Un président qui dépense plus de 14 millions d’euros en voitures, mais pour construire les écoles y a pas d’argent. Mais il faut l’applaudir et le défendre vaille que vaille. Je préfère pensez que vous êtes bien payés pour le faire ou que vous faites parties de la cour du roi. La France, la France vous n’avez que ca dans la bouche comme c’est elle qui empêche qui de construire des écoles, des hôpitaux. Enfin, c’est votre boulot, mais au vu des réponses sur cette page, comprennez que vos élucubrations bongoistes ne passeront plus dans l’opinion nationale.

      • l'ombre qui marche dit :

        @ claudia Medza
        Le problème c’est que le peuple en dehors de vous ne voit pas l’impact de ces baisses tarifaires, les ordinateurs sont toujours aussi chers qu’avant, la boîte de sardine n’a pas changé de prix en un mot tout ce qu’on importe n’a pas baissé de 40%!

  18. diogene dit :

    La télévision française devenue mouvement de libération révolutionnaire, on croit rêver.
    Il suffit de passer dix minutes dans n’importe quel matiti du bongoland pour avoir des envies de révolte, et nous qui y vivons au quotidien, nous ne décolérons pas.

    Combien y a t il dans une mallette ? Nul ne peut le dire, cela dépend de la devise, de plus cet argent est par essence le fruit de transactions secrètes et malfaisantes, si des témoins , des journalistes locaux par exemple, veulent nous en dire plus nous écoutons.
    Plus difficile encore le nombre de mallettes, au bongoland comme à l’extérieur : musiciens, sportifs, journalistes, syndicalistes, universitaires, groupes d’animation, associations sociaux culturelles,rétro commissions aux opérateurs économiques, la liste est longue. Seule certitude,l’ immense et insolente fortune amassée par un homme sans foi, ni loi au détriment du bien être des populations.
    L’économie locale est vendue aux sociétés françaises, elle le sera aux sociétés chinoises, indiennes, étasuniennes, européennes, l’évidence c’est que le Gabon est trop riche et sa population trop peu nombreuse pour l’exploiter : oui, nous avons besoin des autres!
    Pourquoi ne pas l’admettre et le gérer correctement au lieu de développer un xénophobie rampante et nauséabonde?

    Ce serait un média qui prépare la chute d’un usurpateur notoire ou plutôt sont incapacité à gérer, sa violence, son impéritie, son arrogance, sa malhonnêteté, ses crimes et délits divers, sa vie luxueuse d’enfant gâté… Et j’en passe !

    La dette a explosée mais cela était prévisible, si les dix huit pourcents d’Omar avaient été investi dans des projets de ” sortie de l’économie de rente via le pétrole” en serions nous là ?
    Les errances de la politique française ne doivent pas dédouaner un président jamais élu qui nous bassinait de discours nationalistes puants en bradant son pays.
    Encore des confusions entre l’intérêt personnel celui du klan et celui de sociétés qui fonctionnent suivant le pays d’accueil, avec des maffieux elles maffiosent, avec des justes elles se justifient.
    Un bon point : le rappel de la présence de l’armée d’occupation française.

    Les bons présidents ne s’affranchissent pas forcément de la tutelle, au Bénin, au Sénégal, au Ghana pour ne citer que ceux là, la dictature a disparue pas la tutelle.
    Les dictateurs essaient de desserrer l’étau de l’histoire qui commande leur départ et la fin de leur vie dans une prison.Voilà pourquoi ils se tournent vers des pays peu démocratiques où ils risquent moins de récriminations de la part des juges aux ordres et des journalistes complaisants.
    L’Afrique francophone régresse j’attends vos arguments !

    Bonne question que celles des avoirs confisqués, mais notre journaliste ne fait apparemment aucune recherche pour nous édifier.
    Parfaitement d’accord au lieu de répondre à des entretiens, l’usurpateur devrait se taire et dégager au plus vite.
    Un vulgaire imbécile dictateur brutal, sans formation académique, nous sommes encore loin de la vérité des côtés sombres et malfaisants du personnage, cela frise la complaisance.

    Tous au Rwanda ! Ce paradis non francophone où notre journaliste va s’installer d’ici peu, mais au fait a t il déjà mis les pieds au Rwanda de ces rêves ou est ce un phantasme de plus ?
    Un courtisan recherche une place de journaliste à la presse présidentielle.
    Tant pis, si pour y parvenir il distille la haine xénophobe et amateurisme professionel.

  19. Steeve dit :

    Je suis vraiment déçu de la nouvelle ligne éditorialiste de gabonreview. Voilà maintenant près de 4 articles pour descendre ce documentaire courageux et édifiant qui a permis de montrer à la face du monde la gouvernance néfaste pour le pays, du système bongo, mais surtout a donné la parole aux dizaines de victimes des événements post 31 août 2016.
    Merci à France 2 pour ce reportage. Gabonreview honte à vous, d’avoir voulu nous faire croire que vous étiez du côté du peuple gabonais qui souffre depuis 50 ans

  20. Toujourlà dit :

    Bravo @KEKE
    Votre résumé (si je puis m’exprimé ainsi) nous met devait les faits
    réels,les vrais(sans complaisance bien sûr, aux responsabilités de nos dirigeants).

    Tout est dit ici, sans mots dire de plus.

    La FRANCE. Cette GANGRÈNE dont il faut nous débarrassé,
    nous AFRICAINS ” “..francophone(une imbécilité). ” “

  21. désiré dit :

    Gabonreview cede lui aussi à la “machination” de l’état français sur ce reportage. Alors allons y aussi pour une autre machination : Gabonreview n’est plus entre les mains de sa rédaction mais entre cells de hackers.

  22. zul lassissi oyabi dit :

    C’est l’heure de la rupture…comme le disait SANKARA “la Patrie ou la Mort,nous vaincrons” la France à fric c’est terminé.
    de plus devons nous avoir honte d’un chef que son Père a éjecté du gouvernement à cause de ses idées réformistes?
    Devons nous avoir honte d’un chef qui dit que le monopole de Bollore est insupportable et qui fait un autre Port avec les singapouriens ?
    Avec Ali Bongo c’est le Gabon qui gagne…Ali BONGO n’est pas Laurent GBAGBO

    • Mboung dit :

      Vs racontez n’importe quoi vos maitres (et Vs?) ont mis ce pays sous tutelle et feignez le découvrir par votre (malhonete ?) combat de pacotille sans mm parler des multiples détournements de façon tout à fait « officielle » Entre 2009 et 2014, sous le très panafricain et anticolonialiste immergé en chef, l’excédent commercial de la France sur le Gabon est passé de 215 millions d’ € à 556 millions d’ €. 1 quasi triplement. Les importations de la France venant du Gabon sont passées de 234 millions d’ € à 124 millions d’ €. En revanche, les importations du Gabon provenant de la France sont passées de 449 millions d’ € à 680 millions d’ €. En gros, le Gabon “indépendantiste et immergé” a pris l’argent de son pétrole, puis s’est endetté et a (encore ?) puisé dans ses réserves à la BEAC pour acheter des biens et des services à votre France “colonialiste”. Le tout pr se faire humilier ) comme actuellement et à Madagascar …Quand on commence à partager les mm monomanies criminelles de votre maitre face à la réalité ayez si ce n’est la décence au moins la pitié (pr Vs mm surtout ) de Vs taire …..

  23. Airborne dit :

    La France a placé Ali, mais Ali ne tien jamais ses promesses,elle va le demonter, cela ne fait que commencer.Macron n’a pas encore invité Ali, je crois qu’il fera son temps à l’Elysé sans rencontré Ali apres ce magazine de france 2

  24. zul lassissi oyabi dit :

    Devons nous avoir honte du seule président d Afrique centrale qui compose de la musique et fait jouer le symphonique orchestra de Londres?
    pendant que d’autre font des balade en vespa et sans casque de sécurité en plus
    Le Gabon n’est pas la cote d’ivoire.

  25. L'œil du Mapane dit :

    Très belle analyse, la France se sert de nous comme un outil qu’on utilise et qu’on jete après usage, c’est triste et regrettable de voir que ça continue.

    Il est plus qu’important que nos décideurs prennent des mesures afin que d’autres partenaires viennent investir dans notre pays et qu’ils puissent servir l’intérêt général et non ce servir comme le fait la France.

    Il est plus qu’important que la France comprenne, que nous avons ouvert les yeux et que nous voulons une relation basée sur le et non nous dépouiller de nos ressources naturelles en nous faisant croire que le mal vient de nous.

    J’ajouterai même, que la réponse de ce reportage très mal orienté et limite qui frôlait le rubicon, en voyant l’avocat Robert Bourgi, et l’ancien tolard le ex PDG ELF GABON, qui a passé sont temps à bouffer et s’engraisser sur notre dos, en partagent l’argent de nos ressources naturelles aux Hommes politiques français parler ainsi, ce n’est pas pour rien, que François Mitterand, l’appelais le , l’hôpital qui se moque de la charité.

    ABO, a bien fait de se débarrasser de tous ces parasites qui pillaient l’argent du contribuable, il doit encore bien faire le ménage et tout dégraisser à l’eau de javel.

    LE COLONIALISME MAQUILLÉ, DOIT IMPÉRATIVEMENT PRENDRE FIN.

    J’attends de voir la réponse de nos Autorités, mais je souhaite qu’elle puisse prendre des mesures et être très ferme, en posant des actes pour montrer que la France c’est pas le Gabon.

    Diviser pour mieux régner , triste constat de voir que le répondant n’était pas au rendez-vous.

    Couper les vivres à toutes les Entreprises françaises basées au Gabon, je serai prêt à parler anglais si on doit devenir anglophones. Tous ces vieux roublars et hypocrites comme Bourgi et le voleur de ex ELF Gabon.

    Balayer d’abord devant votre portes avant de venir chez les autres.

    À bon entendeur, je ne fais que passer.

    SEE YOU

    GABON D’ABORD

    L’ŒIL DU MAPANE.

    • Mboung dit :

      De toutes façons votre raisonnement (ou ce qui en tient lieu) est inopérant et hypocrite.L’hypocrisie est chez 1 nation le dernier degré du vice. Dire que le nouveau envol Gabon doit nécessairement passer par les mm voleurs qui l’ont mis ou il est c’est faire 1 insulte (supplémentaire ?) à l’intelligence, au bon sens, au discernement et à la volonté de changement clairement exprimée par les Gabonais le 27 Août dernier. Le Gabon a besoin d’un changement de mentalité, de comportement et s’éloigner des Faquins faiseurs de (couteuses et inutiles ) maquettes…. Pfff !!!
      Enough is Enough !!! 50ans de bétises Okim !! Degagez !!!

  26. désiré dit :

    Le reportage de France 2 démontre deux choses que personne n’a voulu révélé alors je le fait pour enfin éclairer le débat : le film de France 2 a été réalisé par le président Macron, président de la France, et Gabonreview a été piraté par Alain-Claude Bilié By Nzé, la voix du président Gabonais.

  27. PITIE POUR VOUS dit :

    TOTALEMENT EN ACCORD AVEC L’ARTICLE.
    PITIE POUR LES AVEUGLES ET LES SOURDS.

  28. LE VRAI dit :

    En bon voisinage, on ne laisse pas traîner les ordures devant chez soi sous prétexte d’être effectivement chez soi. Très vite, ça va pourrir et sentir tellement mauvais que le voisin le plus proche sera contraint de venir nettoyer votre devanture parce qu’il ne souhaite pas en mourir.

  29. Le Fléau dit :

    Franchement,comment penser encore aujourd’hui que la France est responsable des maux qui mine le Gabon? Des pays qui n’ont pas aujourd’hui la moitié de notre budget avec une population double sont mieux lotis que nous!!?? Faisons preuve d’objectivité et admettons que nos dirigeants sont le mal incarné notamment le clan bongo,les seuls responsables de ce chaos.

  30. elderado aef dit :

    La France gère très mal ses colonies. c’est pour quoi les présidents de l’Afrique francophone continuent à maltraiter leur population.
    La France pille sans multiplier le gain au risque de se faire évincer comme elle a subi en Algérie.
    La france confisque à tord 50 % des recettes des matières premières des pays africains. la france confisque 50 % des emprunts effectués par les pays africains sur la scène internationale et les paysafricains se voient obliger de rembourser la totalité des emprunts, sans un radi de la france. seul le président africain est au courant de cette magouille. s’il refuse, il sera évacué par les forces spéciales à la CPI.
    En contre partie de ce silence, les présidents africains ont tous droits à 20% des actions dans toutes les entreprises implantées dans leur sol. pendant 57 de pseudo indépendance, la france continue à piller les ressources de l’afrique sans se soucier de rien.
    A l’assemblée générale de l’ONU, ils sont tous complices des agissements et des servitudes de la France en Afrique. Ils sont impuissants car la france fait encore amèrement partie des 5 grandes puissances militaires de ce monde en 2017.
    Lors de la chute du régime d’ALi BONGO le 30 Aout 2017, le représentant de la france à l’ONU avait demandé au SG de l’ONU de ne pas mettre à l’ordre du jour au sein du Conseil de sécurité, une réunion portant sur les massacres et la triche survenue au GABON. La france a menacé de suspendre ses aides et sa contribution financière au sein de l’ONU si ABki-Moon avait décidé autrement.
    C’est pour quoi les plaintes de jean Ping et de la diaspora gabonaise n’ont pas prospéré à l’ONU, pire à la CPI ou la france à mis en prison illégalement Bagbo l’africaniste.
    Voila comment la france se développe, elle place des pions en Afrique, ces pions détournent l’argent devant servir au développement de l’Afrique et quand ses pions se rapprochent de la mort, la France récupère sans s’inquiéter les investissements que ses pions réalisent sur leur sol et l’Afrique reste de cette façon à l’an 0, sans eau, ni électricité, ni technologie. Cette domination séculaire s’appelle le …. ?

  31. Bonanza dit :

    Le problème dans votre article chers messieurs de Gabon Review, c’est que vous mélangez pèle mêle, la responsabilité morale de la France en tant qu’ancienne puissance coloniale, la responsabilité post-coloniale de certains responsables politiques français dans la mauvaise gouvernance de nos états après les déclarations d’indépendance. Puis par dessus, vous nous ressortez les sacro-saints arguments de la mise à mort de nos “élites dirigeantes” JM(les Mobutu, Khaddafi, Bambou et consorts, tout cela pour venir nous raconter qu’Ali sera pour vous demain, un martyr de plus sur vos tablettes, au nom de la défense des intérêts de l’Afrique contre les dangereux parasites occidentaux, notamment la France. Eh ben!!! Ici est bien visible votre propre complexe d’infériorité vis à vis de l’homme blanc. Mais depuis quand est-ce que nos intérêts sont les leurs? Le penser, même inconsciemment, c’est faire preuve d’angélique. Quelle que soit l’aversion que l’on puisse avoir pour les pratiques utilisées par les occidentaux pour nous maintenir sous leur coupe, rien ne peut justifier que l’on se serve de cela pour défendre les sombres et médiocres dirigeants que nous avons en Afrique. Pour abattre son chien on l’accuse de rage. Ben soit qu’ils le fassent, mais n’allons pas jusqu’à pleurer sur le sort que ses maîtres lui réservent. Qu’y a-t-il de mensonger dans le reportage de France 2? C’est le résumé de Tout ce qui se dit au Gabon depuis plus de 7 ans par les adversaires politiques d’Ali Bongo. Nous nous pouvons le dire, mais pas les blancs? Pour pousser de manière triviale. Mais trêve d’enfantillages. C’est seulement aujourd’hui que se révèle à vous le regard condescendant que porte le monde occidental sur l’Afrique et les africains? Et des productions de ce type ne vont pas, assurément, et de si tôt changer ce regard. Comme l’avait justement fait remarquer un africain célèbre: ” l’intelligence est laine, et l’émotion est nègre “. C’est tout le sens qui ressort de votre article.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW