Alors que la classe politique gabonaise s’était mobilisée pour donner de la voix lors du sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) qui s’est tenu du 13 au 14 octobre dernier à Kinshasa (RDC), la lettre adressée au président français, François Hollande n’a pas eu de réponse dédiée. Le chef de l’État français a préféré s’adresser à l’opposition «africaine».

François Hollande arrivant à Kinshasa le 12 octobre 2012 - © SIPA / Rebecca Blackwell

Dans leur lettre, les partis de l’opposition gabonaise et certains mouvements et organisations de la société civile avaient interpellé le chef de l’État français sur la nécessité d’appuyer la promotion et la protection des Droits de l’Homme, ainsi que les processus de démocratisation, des concepts présentés comme une composante essentielle de la politique étrangère de la France et de l’Union Européenne. L’opposition gabonaise écrivait dans ce courrier que, depuis sa rencontre avec le président français les 4 et 5 juillet 2012 à l’Élysée, «la situation n’a pas évolué dans le bon sens» au Gabon. «Elle a même empiré», précisait le document.

«En effet, alors que pour la première fois, l’opposition a marqué son unité autour de l’analyse de la situation de crise que traverse notre pays et la réponse à y apporter par l’organisation d’une conférence nationale souveraine, les autorités gabonaises ont accentué la répression, notamment par la violation des libertés publiques et la répression violente par les forces de défense et de sécurité qui ont fait au moins une personne tuée, plusieurs dizaines de blessés, une centaine d’arrestations et entraîné la condamnation à des peines de prison de 62 personnes; les atteintes aux personnes et aux biens visant l’opposition, par des commandos agissant de nuit, encagoulés et lourdement armés, mitraillant, incendiant les émetteurs de la chaîne de télévision privée TV+ et y blessant gravement un vigile, ou saccageant le domicile de Maître Ndaot Rembogo, les menaces, intimidations tentatives et projets d’assassinats politiques par un déploiement permanent des forces de défense et de sécurité dans les villes ou leur mobilisation à la moindre peccadille, l’existence des listes de personnalités de l’Opposition à assassiner», dénonçait le message de l’opposition en substance.

La lettre s’achevait par ce propos : «la Francophonie doit plus que jamais constituer le cadre par lequel nous devons promouvoir les valeurs qu’ont en partage les pays ayant en commun l’usage du français : la démocratie, la bonne gouvernance, l’État de droit, entre autres. Vous êtes resté éloigné des dérives qui ont cours dans notre espace, et vous avez montré, de façon constante, votre volonté de promouvoir un dialogue exigeant entre les différents acteurs de nos sociétés».

Une réponse «évasive» de François Hollande

Si certains membres de l’opposition gabonaise, selon certaines sources, caressaient l’espoir d’être reçus à Kinshasa par François hollande, on note que les médias ont préféré diffuser en boucle la rencontre que le leader français a eu avec l’opposant historique à tous les régimes de son pays, le chef de l’opposition congolaise, Étienne Tshisekedi, président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

Lors de l’interview qui avait accordé à France 24, RFI et TV5, quelques heures avant de se rendre à Dakar où il a commencé son séjour africain, François Hollande déclarait que «la rencontre avec Étienne Tshisekedi est un message envoyé à tous les chefs d’État africains. (…) Je fais en sorte d’avoir de bonnes relations d’État à État, mais je reconnais aussi les opposants dès lors qu’ils s’inscrivent dans la démocratie, qu’ils veulent concourir sans violence à ce que ce soit les urnes qui décident en Afrique comme partout ailleurs.», avait-il appuyé.

En s’entretenant avec M. Tshisekedi, le chef de l’État français a certainement voulu mettre en avant le sens donné à sa volonté d’afficher la démocratie et les droits de l’homme : «l’Afrique, berceau de l’humanité, parvient à vivre et à faire vivre pleinement la démocratie, partout et pour tous; si elle réussit à vaincre ses divisions, alors l’Afrique sera le continent où se jouera l’avenir même de la planète».

Avant de recevoir Étienne Tshisekedi, François Hollande avait pris langue avec un groupe d’opposants et d’activistes des droits de l’homme venus demander l’aide de la France pour la consolidation de la démocratie et le retour de la paix dans la partie est de la RDC. Le président Hollande leur avait assuré qu’il aiderait la RDC en tant «qu’ami» et promettait de ne pas s’ingérer dans les affaires internes du pays.

Globalement, le président Français incitait les oppositions, notamment celles du sud du Sahara et faisant partie de la Francophonie, de mieux utiliser leur revendication du droit et de la liberté. Il leur proposait, dans ce contexte, de vaincre et de prendre le pouvoir par les urnes et non par les voies détournées qui entrainent la violence.

In fine, quelques observateurs se sont résolus à croire que François Hollande, évitant de risquer des dérapages comme ceux de son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, à Dakar en 2007, a simplement joué à l’équilibriste.

 
 

30 Commentaires

  1. MOAN NTOUMOU dit :

    DROIT DE REPONSE A VOTRE ARTICLE
    SI LE GABON FAIT ENCORE PARTIE DE L’AFRIQUE ET SI PAR LA GRACE DE L’EMERGENCE IL N’A PAS ENCORE CHANGE DE CONTINENT ALORS EN S’ADRESSANT A L’OPPOSITION AFRICAINE FRANCOIS HOLLANDE S’EST ADRESSE AUSSI A L’OPPOSITION GABONAISE CAR CE QUI VAUT POUR L’AFRIQUE EN GENERAL VAUT AUSSI POUR LE GABON MEME SI EN LISANT ENTRE LES LIGNES ON A PU RECONNAITRE QUELQUES SITUATIONS PARTICULIERES IL A DIT DES CHOSES SANS LES DIRE MAINTENANT AU LIEU DE PONDRE UN ARTICLE EN PARLANT COMME AU QUARTIER IL FAUT INTERROGER OU INVITER UN SPECIALISTE EN SCIENCES POLITIQUE OU EN GEOSTRATEGIE OU ENCORE EN GEOPOLITIQUE DANS LE SENS ACADEMIQUE NEUTRE SI POSSIBLE POUR DECRYPTER TOUT CA MAIS NOUS SOMMES EN POLITIQUE OU L4EQUILIBRISME EST ROI EN FAISANT CE DISCOURS GENERAL IL A VOULU MENAGER TOUT LE MONDE EN EVITANT DE FROISSER CEUX QUI SONT ENCORE AU POUVOIR ENCORE…TOUT EN EVITANT DE FAIRE AMI-AMI AVEC CEUX QUI NE SONT PAS ENCORE AUX COMMANDES PAS ENCORE…QUAND ON L’A COMPRIS ON A COMPRIS LA DIPLOMATIE INTERNATIONALE OU LES RELATIONS INTERNATIONALES AIMAIT A ME DIRE QUELQU’UN DANS UN AMPHITHEATRE IL S4AGIT DE MENAGER LA CHEVRE ET LE CHOUX TOUT EN SACHANT LA CHEVRE VUT MANGER LE CHOUX CONCLUAIT-IL.PAIX A SON AME…MEME SI JE NE SUIS PAS ALLE JUSQU’AU DOCTORAT JE N’AI PAS A ROUGIR DE MON CURSUS ET J’AI AU MOINS RETENU CA…CAR QUAND UN SAGE CONSEILLE SON FILS L’ENFANT INTELLIGENT ET SAGE L’ECOUTE C’EST AINSI QUE L’ORPHELIN QUE JE SUIS A PU PROGRESSER DANS LA VIE GRACE A DES PARENTS DE SUBSTITUTION A FIL DES ANS …

  2. Mangondo dit :

    Étienne Tshisekedi, doit être le doyen des opposants de l’Afrique francophone
    À travers lui l’opposition africaine tout comme gabonaise vient d’être reconnu par le président français!
    pas besoin d’ajouter des mots sans sens.
    tout comme, la nouvelle orientation politique africaine des socialistes au pouvoir en France, déclinée lors du discours de Dakar ne concerne pas uniquement le Sénégal, mais toute l’Afrique en général et le Gabon en particulier!

  3. Quoi y avait des membres de l’opposition gabonaise à Kinhasa ? Enfin, Désiré Clitandre, donnez-nous le nom de cet opposant gabonais qui était à Kinshasa où il erspérait être reçu…. Apparement vous êtes en voie de “billiébynzéisation”, c’est-à-dire que vous parlez de choses que vous êtes seul à voir…

  4. nababy dit :

    François hollande n’est pas claire dans ses propos!il joue a l’equilibrisme entre le pouvoir et les opposants. il n’a pas un carisme presidentielle qui sait prendre des decisions radicales, il joue sa carte contrerairement a SARKOZY qui savait faire ses choix aussi complexe quelles etaient tels que la destitution de KADAFI,BAGBO,… l’opposition gabonaise sera déçu car François Hollande n’est pas l’homme de la situation, sa preocupation n’est pas l’Afrique! il n’ya que l’afrique pour resoudre ses problemes et seul les gabonais doivent resoudre leurs problémes! pitié pour nos oppositions qui ne savent pas assumer leurs choix! pitié pour notre opposition qui doit a tout moment pleurnicher sous les “culottes” d’un homme (le Français)! pitié pour notre opposition qui ne savent plus quoi dire que d’accuser le pouvoir de tous les maux!pitié pour notre opposition qui ne sait pas suivre le principe du “jusqu’auboutisme” dans leur decision! pitié de notre peuple qui continue a passer a coté de l’essentielle a cause de ses vereux politiciens!

  5. @Nababy. “véreux politiciens” ? Qui a acheté la villa de Ted Kennedy ? Qui a acheté le Pozzo di Borglio ? Qui a acheté un ranch à Capetown ? Qui a racheté SETEG ? Avec quel argent ? Pourquoi n’achetait-il pas tout cela avant ? Qui est en affaire avec les Tomi et autres Felliciagi ? Quelle est la réputation des Tomi et autres Felliciagi ? Quellle est la seule famille gabonaise mondialement réputée pour ses détournements de deniers publics ? On se demande si parfois vous vous mirez tant vous construisez avec les noms des autres, la symétrie de vos propres turpitudes et de celles de vos mandants… Maintenant, le charisme c’est l’autorité naturelle, la capacité d’entraînement, la capacité à faire que les gens vous suivent. ça n’a rien à voir avec la capacité à décider…. Encore une fois, parlez en sachant de quoi vous parlez…. Au fait, ça paie bien la cellule de veille dirigée par un ancien ambassadeur du Gabon au Maroc ? Pour vous entêter autant, vous devez être rémunéré pour ça….

  6. Encore eux dit :

    Je me demande, pourquoi l’opposition des pays dites “Africains francophones” doivent ils s’adresser à Monsieur François Hollande pour résoudre leur problème interne?

    N’est ce pas ces pays sont indépendants? ne peuvent ils par régler leur affaire en interne? pourquoi toujours faire appel à la France et ses dirigeants lorqu’il y’a des problèmes? le Ghana s est démocratisé, la Zambie aussi, l’Afrique du sud, le Botswana, la Tanzanie, etc sans aide de la Grande Bretagne. Alors si ces pays cités l’ont fait, pourquoi pas les africains dit “francophones”?

    Ainsi, cela prouve que cette partie de l’Afrique “les francophones” ne jouissent pas d’une liberté politique et économique que ceux de l’Afrique dites” les anglophones!!

    un point de vue que j’ai constaté.

    • La mal gouvernance le déficit démocratique est une marque déposée des africains francophones ce qui est simplement une des conséquences de ce que l’on nomme encore de nos jours la françafrique car si l’on fait partie du problème on ne peut que faire partie de la solution car comment ne pas voir la main de la France derrière l’imposition de bb OBO AU POUVOIR EN 2009 par exemple et comment ne pas ensuite demander à cette même France officielle ce chien de Sarkozy ayant été chassé par les Français de réparer les tords qu’elle nous a causés.

      • Angoue dit :

        Moi ce qui m’étonne beaucoup c’est qu’on dit toujours la faute à la France… Et nous ? On a négocié quoi ? on s’est bagarré comment ? Les détournements d’argents pour tous les projets nationaux ? les caisses vides en milieu d’année ?c’est qui qui gére l’université ? la CNSS ? et Air Gabon ??? Alors la redistribution des 4×4 durant les élections, quelles sont les familles qui n’ont pas grimpé dedans ? Quand va-t-on enfin dire que les gabonais ont bien volé leur propres frères ? Il faut arrêter !!!

        • Atondasimba dit :

          Bien dit Angoue, et moi d’ajouter, la légion étrangere, quel en est la raison?
          Beaucoup disent, “Ali n’aime pas les gabonais”, moi je vous répond, “Ali connait les gabonais!!”; une bande de tire aux flancs,toujours promptts à trouver le point de désencastration, d’evitement ou de fuite en avant…. et donc jamais responsable de l’état dans lequel se trouve leur pays.

          • @Atondasimba. On ne fait pas le bonheur des gens contre leur gré. Si Ali connaît les Gabonais comme vous dites, cela ne l’exonère en rien de l’obligation de faire avec eux… En aucun cas, il ne doit les emplacer par d’autres personnes. Bientôt vous lui demanderez de changer de peuple et de repeuler le Gabon. réfkéchissez avant de parler….

    • ni lire ni écrire dit :

      Bien d’accord. Nos problèmes, nos solutions. Et la France a parfois fait partie de nos problèmes, rarement de nos solutions.

    • Angoue dit :

      Bien dit.
      Si 80% de la Francophonie est soit disant africaine, pourquoi ne pas se concentrer sur un sommet plus continental ? La France a ses limites que nous devons savoir repousser.

    • @Encore eux. Remember la Sierra Leone…..
      Les pays anglophones sont membres du commonwealth dont le conctionnement est plus directif que la Francophonie…. Penchez-vous sérieusement sur le fonctionnement de cette entité et vous aurez la réponse à vos questions et, sans doute, aurez vous une autre lecture des choses….

  7. Laure GOUDJOUT a été agressée verbalement hier à 13 h30 sur la plus belle avenue du monde (champs Élysées) par une jeune et brave compatriote.

    oubliant même son jeune compagnon avec qui elle faisait le shoping. Je prenais mon café dans une brasserie qui se situe devant le magasin cosmétique (séphora). Lorsque tout à coup je vois surgir une jeune demoiselle qui courait après une dame. Tout de suite, la dame emprunte aussitôt un taxi et la petite s’est mise à crier après cette dernière qui ne pouvait pas faire face aux menaces de la jeune fille.

    Quelques minutes après, je me suis rapproché de la jeune dame pour savoir ce qui s’était réellement passé.Elle nous fait comprendre qu’elle est dépassée de la situation socio-politique et économique de notre pays .En plus, pendant que les populations croupissent dans la misère, elle vient faire des courses de plus 3000 mille euros en parfumerie. C’est cela l’Émergence prônée par les émergent !

    • Encore eux dit :

      MRD!!! intéressant la petite histoire. j’aurais aimé qu’on l’humilie en public cette voleuse de biens publics!!

    • Angoue dit :

      Et les autres qui aboient, n’étaient-ils pas dans une corruption sans retenue avant ? C’est ça notre opposition ? Ils proposent quelles mesures économiques ? Moi je n’entend que des critiques de détournement, de travaux inachevés, mais eux, ils ont fait quoi de leur millions d’euros pour leur village ? Que font ils aujourd’hui de leurs argent en banque ? ça revient au Gabon pour de l’investissement ?

    • Angoue dit :

      ça c’est courageux.
      Alors à quand Myboto ? Obame et les autres qui ont fait perdre beaucoup d’argent au Gabon il y a encore 3 ans…? hein ?

  8. Geneviève Medouang dit :

    @Boukoubi Maixent,

    Cher monsieur, prenez la peine de lire et de cerner correctement ce qui est dit dans l’article avant de réagir. Cela ne sert à rien de dire les choses juste pour dire, car vous passez pour ridicule avant tout. Ceci dit, L’article ne renie pas le fait que l’opposition gabonaise appartient à l’Afrique aussi. Ce qui est dit c’est que Hollande ne s’est pas contenté de donner une réponse ciblée à l’opposition gabonaise. mais, il a choisi de jouer les politiciens à fond. Une façon de vous dire qu’il n’a fait que protéger les intérêts de son pays. Il sait très bien ce qu’un discours ciblé peut faire.
    bref, ne cherchons pas toujours à voir rouge là où c’est du noir.

    • Boukoubi Maixent dit :

      @medouamg genevieve. Apprenez a lire.

    • Angoue dit :

      Tout à fait. D’ailleurs Hollande n’aurait rien dit, il ne serait pas venu à Kinshasa, on n’aurait rien changé au résultat de ce sommet grotesque et ennuyeux. Ce que qui reste insupportable c’est que le même Hollande n’aurait pas eu ce courage pour recevoir à l’Ambassade de France les opposants de Chine ou les Tchétchènes de Russie… Cela prouve encore à quel point nous sommes considérés, c’est à dire des faibles. Ne pas saluer l’intervention d’un Président qui t’accueille devant tous ses pairs… J’appelle cela un incident diplomatique.

  9. Francis dit :

    je pense que Hollande ets un president avisé il ne peut pâs arrivée en RDC et se mettre a recevoir ou a parler recisement d’un pays autres que la RDC, donc il ne pouvait pas repondre aux opposants gabonais seulement. je suis sur que d’autres opposants du cameroun, cogo brazzaville etc… ont aussi ecrit à Hollande mais il fais un message groupé. il a reconnu les opposants africains et pour le gabon le fais d’avoir recu les opposant en juillet alors que le president gabonais étais aussi recu pour vous cela veut dire quoi? n’est pas une reconnaissance et je suis sur que Ali et son équipe se sont senti affaibli par ce geste. si un jour il vient au gabon vous verez que les opposant seront recu sans probleme mais en RDC le cadre ne s’y prete pas.

    • Angoue dit :

      Hollande le socialiste apportera la fin du soutien au FCFA… comme Mitterrand nous a donné la dévaluation du CFA… Puisque nous n’avons plus des marchés juteux à leur donner les yeux fermés, puisque nous donnons tout cela à la chine et au reste, puisque le retour sur investissement de la FRance diminue sur nos actifs, alors pourquoi soutenir le CFA ? Si, pour une arme contre la stabilité de la zone ? Bon, je ne sais pas.

  10. ni lire ni écrire dit :

    Si vous saviez à quel point la France se fiche du Gabon… Mais à quel point ! Ils ont vendu leurs concessions forestières à des libanais, ils font tout pour se retirer du pétrole. Ils n’ont pas mis un centime dans l’émergence. Tiens ! Votre journaliste était à Nkok et je lis que 80% des terrains sont vendus : combien à des français? Qui investit au Gabon? La France??? Faites moi rire ! Ils n’ont même plus assez d’argent pour payer leurs fonctionnaires, ils ne remplacent plus les départs.

    • Angoue dit :

      Et oui ! La France se paupérise elle aussi.
      Les temps des grandes illusions c’est derrière. devant c’est place à l’anglais, place à Singapour, le Japon, La Corée… Et celui qui n’a pas encore compris qu’il faut se bouger les fesses au travail plutôt que de suivre les politiciens belliqueux, tant pis ! il est mort et en plus toute sa famille demain sera chinoise !!! Et oui, on dira : “ah du temps des blancs…” Et oui, il faut se bouger maintenant !

  11. Myboto 1er dit :

    Pitie! Pitie! Francois hollande reconnait les oppositions africaines et les negres jubilent! Jusqu’a quand les negres seront-ils des nourissons? Des leche culs? J’ai honte d’etre noir,nous memes sommes incapables de trouver des solutions a nos problemes. Comme c’est triste!

    • @Myboto 1er. Vous a-t-il échappé que les “rois nègres” et autres héritiers autoproclamés de pays entiers (Hgnaissigbé, Kabila et Ali Bongo notamment) sont des pures créatures de la France ? Vous a-t-il échappé que ces rois nègres et héritiers autoproclamés ont des milices appelées garde républicaines qui ont été armées par la France ? La France a créé des monstres. Elle ne saurait se désengager en laissant des peuples lutter à mains nues contre des gens qu’elle a armés et soutenus…. Pour qu’elle soit conséquente, elle doit mettre fin à la françafrique après avoir débarrassé les peuples des monstres qu’elle a créés…

      • ni lire ni écrire dit :

        Oh my God! Je vivrais dans un état policier à l’insu de mon plein gré? Sans m’en rendre compte je serai entré par mégarde dans le film Z? Voire l’Aveu? Serai-je devenu aveuge à la censure galopante dont ce site est la preuve flagrante?
        Ai-je rêvé hier en entrant à Gabon expo comme dans un moulin, avec une énorme sacoche qui aurait pu renfermer une bombe à l’heure ou sortait un ministre?
        Vous vivez dans un monde de rêve Boukoubi Maixent. Vous appelez l’incompétence un complot et vous voyez de la violence là où il n’y a qu’un affreux laisser aller et une sourde pagaille. Sortez un peu de vos frontières. Essayer de rentrer (avec notre couleur de peau, mais c’est pareil pour les blancs) dans un centre commercial américain, européen ou asiatique. Essayer seulement de prendre l’avion dans un aéroport occidental et revenez nous parler de “monstres” et de “milices”. Sans parler des ministères. Ici on y rentre comme dans un moulin comparé à ce qui se passe ailleurs.
        Je suis d’accord que ce pays va mal, qu’il faut changer plein de choses. Mais je ne suis pas certain qu’il suffise de remplacer le fiston par le beau-père du défunt grand chef à 3 plumes pour que tout aille mieux par l’opération du Saint-Esprit. Le mal est plus profond quand l’opposition se décridibilise en véhiculant de telles aneries.

  12. NON A LA FRANCAFRIQUE DANS LA GESTION DU DRAME DU JOOLA survenu au Sénégal le 26 septembre 2002 faisant près de 2000 victimes (13 nationalités dont 22 ressortissants français). LES FAMILLES DE VICTIMES FRANCAISES attendent du Président Hollande qu’il tienne ses engagements concernant UNE JUSTICE INDEPENDANTE en FrANCE ET QUE LES DROITS DE L’HOMME NE SOIENT PAS BAFOUES. Dix ans presque jour pour jour après le naufrage du ferry sénégalais Le MS/Joola, les proches des 22 victimes françaises attendent toujours une réponse de la justice pour mettre fin à leur marathon procédural et faire “leur deuil”. Engagées dans un bras de fer depuis l’information judiciaire pour homicides involontaires et non assistance à personnes en péril ouverte à Evry le 1er avril 2003, les familles des victimes françaises espèrent un renvoi devant un tribunal des responsables sénégalais de l’époque. Le Joola a chaviré de nuit, le 26 septembre 2002, au large de la Gambie, alors qu’il reliait Ziguinchor à Dakar. Il y a eu 64 rescapés et 1.863 morts et disparus, selon le bilan officiel, ce qui en fait une des pires catastrophes maritimes de l’Histoire. NON A L’HYPOCRITIE pour seul prétexte les intérêts économiques et politiques. Le combat des familles françaises est celui de toutes les familles de victimes…..
    http://www.franceculture.fr/blog-souvenons-nous-du-joola

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW