Donnant enfin de la voix à propos du sujet de l’heure qu’est le livre de Pierre Péan, le Front de l’opposition pour l’Alternance, à travers Zacharie Myboto et au siège de la prohibée Union Nationale, a effectué une déclaration pour le moins tonitruante qui annonce, pour le 13 novembre, une plainte contre Ali Bongo «devant les tribunaux nationaux et internationaux».

Zacharie Myboto donnant lecture de la déclaration du «Front», le 9 novembre 2014. © D.R.
Zacharie Myboto donnant lecture de la déclaration du «Front», le 9 novembre 2014. © D.R.

 

Les personnalités politiques membres du Front de l’opposition pour l’alternance ont tenu une rencontre avec un bon nombre des militants de leurs formations politiques respectives, le 9 novembre au siège de l’Union nationale (UN), le parti semi-clandestin dirigé par Zacharie Myboto. Le dernier livre de Pierre Péan sur le Gabon et les conséquences y relatives étaient au centre de la déclaration lue par le leader de l’UN.

© facebook/jeanpierre.rougou
© facebook/jeanpierre.rougou

Confortés par Pierre Péan

Remuant les souvenirs, Zacharie Myboto est remonté au «coup d’Etat électoral de 2009, qui a généré la crise de légitimité, la vie du pays est ponctuée par des grèves chroniques dans tous les secteurs, notamment dans l’enseignement, la santé, l’habitat, la fonction publique, les affaires sociales, signes d’un malaise social généralisé qui conduit inexorablement le Gabon à l’implosion.» Tel est donc pour le Front de l’opposition le contexte dans lequel est paru «Nouvelles affaires africaines, mensonges et pillage du Gabon», l’ouvrage de Pierre Péan.

Rappelant que le journaliste et écrivain français est également l’auteur d’autres livres sur le Gabon, précisément «L’Emir d’Afrique», ouvrage inconnu que l’orateur dit avoir été publié en 1982, et «Affaires Africaines» (1983), le Front de l’opposition pour l’alternance pense que ces ouvrages «apportent des preuves incontestables sur le pillage du Gabon et l’identité réelle d’Ali Bongo Ondimba, arrivé à la tête de l’Etat par effraction. Ils attestent qu’Ali Bongo n’est ni le fils de sang d’Omar Bongo ni celui de Joséphine Kama», puisque, renforcés «par de nombreuses pièces à conviction», ils seraient le résultat d’enquêtes menées au Gabon, au Congo Brazzaville et en France. Les thèses de Pierre Péan viennent conforter, estime le consortium de l’opposition, «les deux plaintes, classées sans suite, déposées au Tribunal de Libreville. (Elles donnent) ainsi raison au recours pour inéligibilité introduit auprès de la Cour Constitutionnelle, lors de l’élection présidentielle de 2009, par l’un des candidats, Luc Bengone Nsi, membre du Front pour l’Alternance au Gabon».

© facebook/jeanpierre.rougou
© facebook/jeanpierre.rougou

Doigt accusateur sur la Cenap et la Cour constitutionnelle

Se faisant portevoix du peuple, l’opposition indique que «les Gabonais exigent la présentation de l’acte de naissance ou jugement supplétif d’acte de naissance d’Alain Bongo, né à Brazzaville, en 1959, d’Albert Bongo et de Joséphine Kama». Elle interroge à l’occasion la commission électorale et la Cour constitutionnelle sur les dossiers d’Ali Bongo que ces organisations ont toujours validé pour les différentes élections, législatives (1990, 1996, 2001 et 2006 dans le département de la Djouori Agnili) et présidentielle (2009), auxquels l’actuel chef de l’Etat a pris part depuis l’ouverture démocratique au Gabon.

Le feuilleton de l’acte de naissance controversé, légalisé au 3e arrondissement de Libreville avant la présidentielle de 2009, a donc été remis sur la table avant de déduire que «la mairie du 3ème arrondissement de Libreville qui a fabriqué le faux acte de naissance, le PDG qui a présenté la candidature d’Ali Bongo Ondimba, la Cenap et la Cour Constitutionnelle qui ont validé le faux acte de naissance d’Ali Bongo Ondimba, ont, tous, cautionné la forfaiture et participé au complot qui a entrainé le coup d’Etat électoral du 3 septembre 2009. Ils deviennent ainsi ses complices devant Dieu, devant l’Histoire et devant tous les Gabonais en officialisant, l’une après l’autre, toutes les candidatures d’Ali Bongo tant à la députation qu’à la Présidence de la République

© facebook/jeanpierre.rougou
© facebook/jeanpierre.rougou

La «qualité des chiens» de Pascaline Bongo

La sortie télévisée de la fratrie d’Ali Bongo en réaction aux écrits de Péan a également eu droit à son traitement. Dans sa tirade, le Front de l’opposition pour l’alternance estime qu’«affolée et volant au secours de son frère, Pascaline Mferri Bongo est descendue du haut de sa caravane pour nous confirmer, avec arrogance et mépris, que son père, Omar Bongo Ondimba, était «la maternité allaitante», son frère Ali et elle-même, les panthères-gardiennes du temple

Flash-back contextuel : Le 2 novembre dernier, l’ainée de la progéniture d’Omar Bongo a laissé entendre sur Gabon Télévision que «Le symbole du Gabon c’est la maternité allaitant (le sceau de la République, ndlr). Les armes (le blason de la République, ndlr) sont les 2 panthères qui gardent le Gabon. Quand on descend au niveau de notre cellule familiale, la maternité allaitant, c’est Omar Bongo, qui a donné tout à tout le monde, y compris à Pierre Péan. Les 2 panthères, ce sont Ali et moi qui gardons la famille Bongo».

A ce sujet, le regroupement d’opposants, non sans rappeler le sens des deux symboles nationaux cités, indique : «en redéfinissant les symboles de la République, en se les attribuant alors qu’il est connu de tous qu’ils ont été adoptés avant l’accession d’Albert Bernard Bongo au pouvoir, Pascaline Mferri Bongo s’arroge la souveraineté nationale, en violation de l’article 3 de la Constitution ; toutes choses qui sont de nature à mettre à mal la cohésion nationale en secouant durablement les fondements de l’Etat.» La réplique de l’opposition à la sœur du chef de l’Etat ne s’est pas arrêté là, puisque par la voix de Zacharie Myboto, «le Front s’indigne des propos injurieux tenus par Pascaline Mferri Bongo qui dit «nous avons été élevés par un père qui a dit «le chien aboie, la caravane passe» mais, cette fois-ci, mon frère, ma famille, nous disons «ça suffit !» On va dire à la caravane de marquer le pas pour voir la qualité des chiens. Pour savoir ce qu’ils sont en train de dire.» Ces «chiens» ne sont rien d’autres que les Gabonaises et les Gabonais que nous sommes. Il s’agit là de propos gravissimes que le Front ne peut accepter. Elle en portera la responsabilité avec son frère Ali Bongo.»

Si on ne devait retenir qu’une chose de cette sortie de l’opposition qui a invité «tous les Gabonais des quatre coins du pays, les villageois et les citadins, les partis et associations à caractère politique, la société civile, les syndicats, à se mettre debout pour, comme un seul homme, chasser du pouvoir Ali Bongo qui a fait du Gabon sa propriété privée», ce serait son appel aux «forces vives de la nation à marcher à ses côtés pour déposer jeudi 13 novembre 2014 la plainte du peuple gabonais devant les tribunaux nationaux et internationaux, pour que le faussaire soit jugé et condamné.»

Un «grand meeting populaire dans le cadre des actions pour la libération du Gabon» a été annoncé dont la date n’a pas été indiquée.

 

 
 

100 Commentaires

  1. Victor Mabe dit :

    Ah le réveil des commanditaires du livre de Pierre Pean. J’ai l ‘impression de n avoir pas lu le même livre quand la pseudo opposition parle de preuves réelles présentées par leur mercenaire de la plume Pierre Pean.
    Nous les gabonais attendons que ces néo opposants viennent rendre tout ce qu ils ont pillé au peuple gabonais que de faire des incantations.
    Vous avez vos familles à l étranger et vous appelez les enfants des autres à marcher. Au cours de la prochaine marche nous aimerions voir devant les familles Myboto, Adiahenot, Bengone Nsi, Eyeghe, Ping, Missambo, Mouity Nzamba…….

    • Le citoyen libre dit :

      Demande dabord à ALI qui continue à piller l’argent du Gabon avec ses mercenaires de partir du pouvoir, une fois tu prendra le pouvoir tu la possiblité de demander les neo opposants de rendre ce qu’ils ont pillé egalement..
      Nous t’invitons le 13 novembre pour nous accompagner deposer notre plainte contre celui l’imposteur qui est ALI.
      Courage mon frere, le Gabon est nous avons le devoir patriotique de le defendre contres ces sorcieres..

      • FILO dit :

        J’espère que cette fois ci MYBOTO va réellement assumer.
        Surtout pas de langue de bois dans votre prochain ouvrage de génie.

        TENEZ VOUS BIEN UN GROUPE DE GABONAIS QUI N’EST NI AVEC ALI NI AVEC MYBOTO ET SON EQUIPE DES PEDEGISTES DE L’OPPOSITION RESTE EN EMBUSCADE. vous paierez tous. Réglez vous les comptes d’abord entre vous. A la fin, nous achèverons le travail.

    • koikou dit :

      Tu es un con toi, tu dois vivre au village…Ton cerveau est rempli de boue .Personne ne peut convenir avec toi dans tes commentaires du genre nous aimerons voir vos enfants. Si tel était le cas au Burkina penses tu que ce peuple devait être libre? lorsque vous n’avez rien à dire prière de rien écrire pauvre Pédé…

    • témoin occulaire dit :

      1- ou vous considérez que péan a écrit parce que ali a refusé de payer ou vous considérez que ce sont les opposants qui ont financé ce livre.Choisissez une seule raison entre ces deux contradictoires.
      2- vous demandez aux néo opposants de rendre ce qu’ils ont pillé, mais nous autres demandons à ali d’arrêter d’abord de piller et en suite de rendre aussi ce qu’il a pillé avec les néo opposants.
      3- vous souhaitez voir les enfants des opposants prendre part aux marches de contestation, mais moi j’aimerais que vous dites quel est l’enfant d’ali ou d’acrombessi qui danse dans les groupes d’animation ou qui s’est inscrit au concours miss gabon.

    • Lekoni-Lekori dit :

      @Victor Mabe. Les enfants d’Ali sont où ? Ce sont eux qui sont dans les bérets rouges ? Quitte-là….

    • okoura dit :

      c’est vous qui avez pillé les gabonais avec le transfert d’argent dans les paradis fiscaux, avec la légion étrangère, nous les 99% des Gabonais privés des retombées des richesses de leur pays nous disons que votre place est dans les poubelles et que ces poubelles se ferment à jamais. Il y a un jour pour le bon Dieu et le crayon de Dieu n’a pas de gomme exemple récent blaise compaoré Le Gabon n’a pas la physionomie d’un pays rempli de richesse à faible population ,les Gabonais mangent dans les poubelles de Mindoubé, vous n’avez pas honte de soutenir cela L’ennemi du Gabon et des Gabonais c’est. Je ne fais pas de la politique je parle avec le cœur,vous qui défendez tout cela vous serez jugés aussi.Ne pensez pas que ce qui arrive aux autres ne peut pas vous arriver

    • La Fille de la Veuve dit :

      @ Victor Mabe,

      Vous n’avez rien compris à rien. La citoyenneté est un exercice individuel réservé à chacun. Nous une entreprise familiale.

      Dans ma famille, comme dans plusieurs autres familles Gabonaises, nous n’appartenons pas à la même formation politique et certains ne militent dans aucune formation politique. Dès lors, pourquoi voudriez-vous meler les enfants de Myboto, d’Eyeghe ou de bengone Nsi à l’engagement Citoyen de leurs pères ?

      C’est Pascaline Bongo qui se trompe de combat, comme vous, en pensant que c’est une affaire de famille. C’est une affaire de citoyens. Et tous les Gabonais de 18 ans et plus doivent se sentir concernés, chacun selon ses convictions. Et ils sont libres de répondre à un appel de leurs concitoyens ou de ne pas y répondre.

      Argument de caniveau…. République de Cancres !!!!!

    • LaNa dit :

      Merci
      au moins un brave gabonais qui sait où se trouvent les vrais maux de ce pays… tout devient trop facil là…rendez au Gabon tout l’argent que père Bongo Ondimba vous remettait et des projets pharaonesques que vous avez mis dans vos poches…VOYONS!!!!!!

  2. olivier dit :

    bravo bravo bravo
    la vrai lutte commence

    • Le citoyen libre dit :

      Rendez-vous le 13 Novembre, nous allons nous vertir en Vert-Jaune -bleu pour symboliser notre pays.
      Slogan : ADOPTÉ DONC PAS PRESIDENT ALI DEHORS

    • kenth dit :

      On a assez entendu ça. Les enfants de vos employeurs ne sont-ils pas à l’étranger? C’est donc la raison pour laquelle ils sabotent l’éducation et l’enseignement au Gabon, parce que leurs enfants ne sont pas au Gabon.
      Tous vos employeurs ont des enfants à l’étranger. On parle des vrais problèmes qui étreignent notre pays, dont vos employeurs sont les auteurs principaux et auxquels il faut trouver des solutions en commençant par vous écarter de la gestion des choses publiques au Gabon. Vous êtes pire aveugles, ne voulant pas voir ce qui est visible.

    • TSAKIDI dit :

      Oui que ces gents que le Gabon a permis de participer pillage de nos ressources se taisent allez y voir Omboué Pétrole extrait mais pas grand chose sur le social Mounana des gents contaminés aux irradiations mais ils sont tous restés bouches cousues si vous revenez au pouvoir nous n’aurons que nos yeux pour pleurer car sachant qu’il ne vous reste que quelque temps à vivre avec vos ages très avancés vous serrez aussi gourmands que le Gabonais ne verrons que du feux après votre passage retirez vous de la politique et faites place aux valeur montantes dans votre opposition faites place aux jeunes vous voulez quoi encore?

      • LaNa dit :

        de vrais hyènes. des charognards…
        Le pays entier est au sol…Santé, Education,pfff alors xa c’est fort…

        après des années de pillages pharaonesques c’est tout ce qu’ils ont trouvé à faire? certains oublient le combien nos freres et soeurs,tante et mère ont soufferts losque ces FAMEUX OPPOSANTS DU JOUR etaient au gouvernement de père Feu Bongo? certains sont morts sous les coups de mattraques,de fusils,à l’UOB, d’autres mm pire…et ceux là qui ont perdu leur travail à cause de ces mm personnes… en a t-on vu un allé rendre visite ou mm venir en aide à ces martyres???allons, arretons les kongossas. Devenons sérieux et chers OPPOSANTS ,apportez nous de vraies projets de lois, de vraies projets pour ce cher pays en Feu! certains sont contents parce qu’ils ne savent peut etre pas assez de tout xa,mais le silence de certains pourrait faire enterrer ces gros parleurs…Vendeurs d’illusions!

        • olivier dit :

          Même si ça vous fait mal, on va go et on est plus nombreux que vous, oui on va répondre présent, ne vous sentez pas obliger de venir, on ne vous l impose pas, vous pouvez continuer a danser sur le pont pendant que le bateau cool.

          • LaNA dit :

            cher Olivier, si tu ne penses qu’à toi, celà n’engage en rien alors l’avenir de ce pays….

            Déjà à voir ta syntaxe, ça ne va pas fort…dis nous donc comment et avec quel langage parles-tu à ta progéniture,est-ce de cette manière?
            Et quand tu parle de ‘VOUS’ qui est ce ‘VOUS’? le peuple gabonais dont tu fais parti? à moins que tu n’es qu’un géante frasque du colonialisme?

            Et si un bateau “cool” selon toi, je pense que c’est toi qui “COULE” avec… 🙂

        • Voix des Matitis dit :

          Rendez-vous le 13 Novembre, trop c’est trop. Ali adopté, son DC béninois, son Chef de cabinet somalien. Le pays est géré par les étrangers mon Dieu!!!! Dans quel pays on à vu ça ? En tout cas nous à notre niveau dans les matitis on s’organise. RENDEZ-VOUS LE 13 NOVEMBRE. ça fait mal quand tu penses qu’un gar qui portait les valises de Mba Obame, aujourd’hui en 5 ans compte parmi les hommes les plus riches d’Afrique tout ça à cause de notre passivité! “ON VA ENCORE FAIRE COMMENT” que vous avez voulu graver dans la tête des gabonais là c’est fini fini. Place à la contestation pacifique ou violente c’est à vous de voir.

  3. Célestin Le Gabonais abusé dit :

    Il était temps!
    Cela résume mon sentiment à la lecture de cet article. Rendez-vous est pris pour ce jeudi 13 pour la grande marche vers le tribunal de Libreville, on verra comment elle sera encore classée sans suite par la justice à la solde d’Alain Bongo.
    Je ne gaspille pas mon énergie pour répondre aux propos de M. Mabe, qui doit cependant savoir que lorsque le Peuple est décidé, rien ne peut l’arrêter. La justice va brandir l’acte de naissance qu’Alain a toujours fourni lors qu’il prenait part aux différentes élections.

    • FILO dit :

      je suis bien d’accord avec tous les courageux qui iront au tribunal pour déposer la plainte. c’est courageux.
      seulement, je me pose une question: un groupe de citoyen qui veut porter plainte a un citoyen a t’il besoin de se faire accompagner de tous les gabonais pour le faire?
      De ce que je vois, soit.
      1- nous sommes incapables de prendre le pouvoir par les élections
      2- on veut mettre le pays a feu et a sang pour profiter de la situation ( profiter de nos biens sans rien craindre de qui que se soit car, la faute sera celle du pouvoir qui va réprimer la foule)
      3- soit c’est juste un moyen de tester leur popularité. dans ce cas n’allez pas trop loin dans votre test.

      UNE FOIS DE PLUS, ce n’est pas en nous parlant de l’acte de naissance d’ALI ou des propos peut être maladroits de sa sœur que cette opposition prendra le pouvoir et changera le GABON.

      Dites nous ce que vous voulez concrètement faire pour le Gabon et les Gabonais. Comment vous comptez le faire.

      Exposer les gabonais face aux forces de l’ordre est trop facile car certain seront là sans savoir pourquoi. Demain vous nous direz; vous n’avez convoqué personne. que la preuve du contraire soit donnée.

      A mon avis je n’y serais pas. j’ai retenu la leçon de 1990 et 1993.

      A bon entendeur salut.

      • Le citoyen libre dit :

        Tu n’as pas compris l’action qui est menée actuellememt.
        Le fait que le peuple accompagne cette plaine c’est pour manifester son adhesion à cette plainte pourqu’elle ne soit considerée comme une action individuelle par exemple.
        Si tu aimes ton pays tu as le devoir patriotique d’etre present à cette marche afin du puisse dire un jour à tes enfants que tu avais liberé ton pays aux mains des etrangers.

        • MonPAYS dit :

          Ah mon pauvre pays quelle honte pour les gabonais je pensais que nous étions réellement matures, ce n’était que de l’illusion il fallait seulement que la France avec ses mile et un tour utilise un canal totalement insoupçonné pour que le même gabonais qui insultait cette France hier, l’adule aujourd’hui les bourreaux d’hier sont devenus tout d’un coup des libérateurs, il y a juste 24 ans quand nous les opposants réduits au silence éternel voulions dire non au pourvoir d’Albert Bernard Bongo que les écartées de la saine politique par les deux enfants terribles de Bongo et les mécontents de la succession d’Albert par l’un de ses félins politiques s’étaient farouchement opposés et avaient utiliser les méthodes diaboliques pour nous détruire à cause leur égoïsme et leur cupidité au mépris des gabonais qu’ils prétendent défendre. Le seul conseil que je vous donnerai est de penser à vous mêmes. En 2009, lorsque les bérets rouges nous avaient gazés au niveau de la défunte cité du 12 mars puis de la démocratie le seul et unique chef de l’opposition qui avait fait face aux militaires c’était le feu Pierre, pour preuve, c’était le seul qui avait été blessé avec nous autres les dévoués de la République. Loin pour moi de vous interdire de les soutenir seul l’avenir nous enseignera.

  4. vous les opposants s il y en a vraiment ici arretez avec la diffamation de propos nous voulons la paix dans notre Gabon donc ça suffit. Il est le président et c’est tout personne n a a se justifier de quoi que ce soit et mr Péan est ce donc ainsi qu’ on crache dans la sauce qui t a nourrit pendant des années arretez vraiment un peu ca suffit

    • Antchiama dit :

      Zephir tu parles ainsi parce que comme lui, tu n’es pas gabonaise de souche ; tu n’as pas suivi les cours d’Instruction civique qu’on enseigne à l’école primaire et au lycée et collège, tu ne connais pas la Loi fondamentale gabonaise, c’est pourquoi tu n’es pas patriote. Mais vous prenez le Gabon pour quoi ? C’est quand même une République, que je sache ! Dotée d’une Constitution. Le sais-tu au moins ? Mets toi bien dans ta caisse à résonance vide (ta tête), qu’en sa qualité de chef de l’Etat il a l’obligation envers le peuple gabonais de prouver ses origines gabonaises qui sont mises en cause conformément à l’article 10 de la Constitution, ok ? Quand on a rien à dire, on se tait !

    • Don Corleone dit :

      Du balaie vous voyer le danger partout, “qui veut la paix prépare la guerre” méditez sur cette citation Zéphyr de mes deux

  5. philippe vouette dit :

    Allons y !!!!!
    Le 13 A quelle heure et d’ou ?

    Cordialement,

    Philippe Vouette

  6. Kulu Mefak dit :

    Ils ont demandé à la caravanne de “marquer le pas”. Cette commande sonne comme la dernière qu’ils donneront à leur conducteur. En effet, cette caravanne ne repartira plus. Ils en seront prisonniers jusqu’à nouvel ordre. Malheureusement, pendant l’interlude, il n’y aura aucun animal de zoo pour distraire, ni chiens, ni cirque, ni groupe d’animation. A force d’entendre les chiens aboyer, les oreilles sont devenus si insensibles que tous les sons sont pareils. Même Zalang ! Akié !

  7. as des ase dit :

    on parle pas des opposants mais de la véritable identité d Ali bongo

  8. PASSIONNE DU GABON dit :

    Omar regarde le sort reservé à tes enfants. Léon Mba et Omar regardez ce vers où certains de vos héritiers veulent amener le Gabon.
    MYBOTO toi qui a cotôyé Omar dis nous les yeux dans les yeux qu’Ali n’est pas le fils d’Omar. eh l’ingratitude des Hommes!
    les Gabonais ne sont pas dupes et laisser notre pays tranquille.

  9. barcelonais dit :

    Victor Mabe,tais-toi,tu ne dis rien,tu racontes,des enfantillages

  10. stop la dit :

    Raisonnez comme victor et vous demeurerez des sujets sans voix de sa majeste. Pourquoi victor mabe et beaucoup d’autres dans son genre ne parlent pas d’enfants de pedegistes qui sont a l’etranger lorsque le pdg a coup d’argent public organise des marche du genre touche pas a mon president? Pathetique.

  11. LE PEUPLE GABONAIS dit :

    Ok pour la marche.

  12. TSAKIDI dit :

    Je suis très d’accord avec vous si vous voulez le pouvoir renoncez
    à vos bien bande des bandits que vous êtes vous voulez nous envoyé nous faire tué alors que vos enfants sont les pays étrangers.
    on a pas besoin de faire une marche pour déposer plainte faite comme Béngone Nsi et collez nous la paix avec vos sottises

  13. le gabonais d'en bas dit :

    Au moins ils font entendre leur voix, parce qu’ils sont restés trop muet sur cette affaire.

  14. ALI BONGO est déjà au passé dit :

    Il ne reste plus que le temps d’organiser la relève avec les jeunes gabonais.
    L’époque des esclaves du gabon s’arrêtera sous ALI.
    Si ce monsieur continue à demeurer aux affaires du Gabon, il constitue une menace des intérêts de la communauté!

    Son cercle rapproché est constitué de la légion étrangère qui pille et insulte les gabonais comme Ndong SIMA.
    La confiscation du budget d’investissement à la présidence est une stratégie qui lui a rapporté gros car il s’est autoproclamé PCA de l’ANGT par violation de la loi fondamentale gabonaise. le résultat des courses aucun ministre ne s’est enrichi comme lui même, durant sa mandature.
    ALI et sa légion étrangère détroussent près du 1/3 du budget du gabon (1000 milliards) selon les services secrets que nous ne citeront pas encore le nom. Or Il y a une charge virale de 5000 diplômés gabonais qui sortent de l’enseignement chaque année, mais aucune structure d’accueil, ni une statistique n’est publiée devant la nation.

  15. manondzo dit :

    A t-on besoin d’une marche pour déposer une plainte? Pathétique! Cette plainte sera sûrement jugée irrecevable, car nos amis de l’opposition n’ont aucune preuve irrécusable contre Ali; ils n’ont que “Pean a écrit……”, trop léger!

  16. KANY dit :

    Le comble en est que les néo-opposants,dont zaccharie Miboto sachant l’identité d’Ali n’as pas tenu mordicus au refus de sa canditure depuis bien longtemps,aujourd’hui il s’appuit sur les propos de Péan.Mes frères,pour une révolution,ont n’as pas besoin de ces personnes en pertes de vitesse.Je crois que si ces soit disant opposants avait leur part au PDG,aujourd’hui il soutiendrait la nationalité d’ALI.

  17. l'homme dit :

    pauvre gabonais! ce qui m’offusque avec cette opposition molle ce qu’elle connait toute la vérité sur cette histoire depuis 30 années mais comme ils bouffaient tous avec OBO, ben! motus cousu. je vous donne une piste de réflexion si vous voulez vraiment avoir le dénouement sur l’affaire de la nationalité. si vous trouver les origines de “JIMY ONDO” vous serez à un pas de la vérité. qui est JIMY ONDO? qui sont ses parents biologiques. pas la peine de répondre par des insultes
    quelle comédie sur Gabon télévision, les clowns de LALOUPA? CLAUDY SIAR, etc, ils ne connaissent rien du Gabon , racontent des inerties, tous sa pour le soutien de l’autre.
    QUI EST JIMY ONDO? d’où vient-il? qu’est ce qui explique sont amitié indéfectible avec ALI9?
    bonne dissertation.

  18. OB dit :

    C n’importe quoi, on se connait.
    Quelques morts par ci et par là, après c finit.

    Le Gabon est trop petit.

  19. borouz dit :

    Soutenez l’imposture mais sachez que vos noms de famille seront dans les livres d’histoire . Nous sommes des africains et on a le sens de la racine culturele . L’enfant est pour celui qui a elevé on le sait bien , ce dont on ne veut pas c’est le mensonge . Pourquoi ne pas nous dire la verité chers amis? En plus pour l’article ne dit on pas que la Loi a des exeption ? Soyez seulement francs c’est tout . Si j’etais un proche du pouvoir c’est le conseil que je lui donnerais .

  20. ABO et IBO dit :

    Cette fois Ali Bongo ne se dérobera pas! Que le PDG, ce parti d’amorphes maraboutés et vaudouisés (qu’Acrombessi prenne nuitamment des vols pour le Bénin faire du vaudou avec votre président Ibo, pour revenir à Libreville au petit matin, ne semble pas vous déranger.Pour vous la République n’est pas en danger)prenne ses responsabilités également. De toute ma vie je n’ai jamais vu un parti de béni oui-oui comme celui-ci. Acrombessi vous fait quoi? Si leur vaudou était si puissant, Haiti et le Bénin, les berceaux du vaudou, ne compteraient pas parmi les pays les plus pauvres du monde.

    Ecoutez, un peu de courage messieurs-dames du PDG! Il ne s’agit plus de bisbilles partisanes, il s’agit de l’intérieur supérieur de la Nation. Vous avez assez pris les gabonais pour des idiots. Ali doit nous présenter au plus vite un acte de naissance conforme, voire des résultats de tests ADN faits par des organismes indépendants, ou il quitte le pouvoir tout simplement. Mais connaissant le bonhomme il tentera de s’accrocher. C’est ici où le peuple et l’armée doivent mettre fin à ce scandale! Notre Armée, meme infiltrée de rwandais, de congolais et autres, doit compter en son sein quelques gabonais républicains qui en ont assez de ce qui se trame au sommet.

    Encore une fois, nul ne dit qu’Ali n’est pas gabonais. Il se trouve juste qu’il a été adopté et que notre Constitution, dans son article 10 alinéa 3, est claire là-dessus. Ali ne peut présider aux destinées du Gabon. Il le savait mais prenait comme à son habitude les gabonais pour des maboules. Ali est président par effraction et on monte on descend il va falloir que lui, Mborantsouo,Aboghe Ella, l’autre de la mairie du 3e arrondissment d’Lbv nous expliquent. Déjà que Mr Bengone Nsi le martèle depuis 2009, laissez-moi vous dire que les gabonais que nous sommes ne vous laisseront plus en paix, quitte à donner de nos vies. De toute façon vous ne savez que ça: assassinat (Pog 2009,entre autres), crimes rituels, intimider, menacer. Cette fois nous vous tenons par les bonnes parties et nous irons jusqu’au bout!

    Ps: IBO n’est pas une insulte. Je respecte d’ailleurs ce peuple qui a fait montre de courage lors de la guerre de sécession au Biafra. Ali devrait au contraire etre fier de ses origines! Attention Ali, la malédiction d’Omar frappe déjà! La sanction dont il avait parlée à la veille de sa mort arrive à pas de géant…

  21. Bouka Rabenkogo dit :

    Je te remercie cher ami de m’avoir envoyé le livre de Pierre Péan qui résume la situation dans laquelle nous avons tous par cupidité chacun à son niveau, englué notre pays pour l’argent et la matière devenus dieux par la bonne volonté du colon. Reléguant, nos valeurs ancestrales en de simples ornements, bon pour alimenter les musés occidentaux. L’Ipinu, l’O’miènè, l’Eshira, le Téké, l’Obamba, le Ndzebi, le Mazuna etc… ont été dilués par notre volonté en français. Dieu s’est il trompé à notre sujet? Dieu se trompe? A ses deux interrogations, je laisse à chacun sa ou ses réponses.
    Le peuple gabonais mercredi 29 octobre 2014 a vu paraissait en France “Les nouvelles affaires africaines”, le dernier livre du journaliste d’investigation français Pierre Péan, connu entre autres pour avoir écrit un premier livre intitulé “Affaires Africaines” en 1983, lequel avait été interdit de vente au Gabon. C’est le même Pierre Péan qui avait dévoilé le passé pétainiste du président François Mitterrand dans un autre livre sous le titre de “une jeunesse française”.
    Monsieur Pierre Péan, quelque soit la nature de ses intentions, révèle des informations graves sur la personne garante aujourd’hui des institutions de la République et qui occupe la noble fonction de Président Chef de l’Etat Gabonais.
    Ces informations graves, qui terni l’image de notre pays et souille la fonction de Président de la République, nécessitent une clarification totale du concerné sur sa véritable identité. Mais rappel aussi, la duplicité entretenu par toute l’élite gabonaise à l’asservissement volontaire de notre propre pays. Cette attitude complaisant a eu pour corollaire, de reléguer l’avenir de la Nation et du peule Gabonais à de médiocres intérêts individuels pour et à l’avantage du plaisir du colon. Surtout après les indépendances tchatcha de 1960.
    Le peuple souverain gabonais ne peut plus souffrir de voir à la tête de son pays un inconnu à l’identité douteuse accepté par toute la classe politique achetée en 2009. J’ai eu en ma qualité de commissaire CENAP à ladite élection, la possibilité d’observer la duperie de toute la classe politique sans exception pour de l’argent, au détriment du peuple gabonais.
    Nous demandons à monsieur Ali Bongo Omdimba, suite à tout ce qui précède, de suspendre son activité en tant que Président de la République Chef de l’Etat, jusqu’à ce que le doute soit totalement levé sur son identité (présentation de l’acte de naissance AEF).
    Que les institutions de la République, garantes de la Loi, des textes constitutionnels et réglementaires informées, assument leur responsabilité dans le cadre de la vacance de pouvoir ainsi constatée.
    Le peuple gabonais tout entier appel Ali Bongo Ondimba au sens de l’honneur et aux respects de nos valeurs Bantou.
    Nous attendons toute la classe politique, pour affirmer ou infirmer preuves à l’appui, la véracité des dires de monsieur Péan sinon, nous vous taxerons tous de complices à l’exception, de Monsieur Luc Bengone Nsi à qui, dès aujourd’hui, j’accorde pour ma part tout mon crédit.
    J’appel le peuple gabonais à l’organisation comme nos ancêtres nous l’on toujours indiqué en pareille circonstance de la “Grande Palabre Gabonaise”. Celle-ci nous permettra de faire le Bilan de parcoure du millénaire qui s’est achevé en 2000 et fixer le Cap du nouveau du millénaire.
    L’Afrique en général et le Gabon en particulier, ne peuvent plus se permettre de rater ce nouveau millénaire par l’inobjectivité des querelles et de la distraction de la politique politicienne entretenu et orientée par des blancs à la peau noire, pour l’intérêt dans la perpétuation de l’ordre colonial.
    Ce nouveau millénaire nous impose de nous distinguer du modèle social calqué sur l’occident qui a prouvé ses limites, quand au respect de l’Humain afin d’imposer la mystique matérialiste élaboré par des sois-disant éclairés dans des laboratoires qualifiés par eux “ateliers”.
    L’Africain et le Gabonais en particulier a pu se réapproprier après deux mille ans de servitude, tous les outils: spirituel, scientifique et technologique autrefois embrigadés et confisqués par l’occident. N’ayons plus peur. Cessons de nous faire distraire. Nous sommes le Berceau de l’Humanité, le Flambeau des nation et la Lumière de civilisation. Ce Millenaire est Africain. Mettons nous au travail. La “Grande Palabre Africaine”. La “Grande Palabre Gabonaise” est un impératif.
    Michel Bouka Rabenkogo
    Membre de la Conférence Nationale de 1990;
    Membre de la commission des institutions;
    Membre créateur d’EKAMA;
    Membre de la FESYPAG;
    Ancien membre du Comité central PDG;
    Ancien candidat à l’élection Présidentielle 2005;
    Commissaire CENAP Election présidentielle 2009.

  22. Trop c'est trop dit :

    2016 vous donne déjà des insomnies ? Attention de ne pas vous éssouflez avant le départ. Aujourd’hui le slogan d’Omar que nous avons repris plusieurs fois “le chien aboie la caravane passe” semble déranger les amnésiques néopposants. Vous pensez que la toile n’est consue que pour les gens qui connaissent injurier tout ceux qui ne partage votre point de vue. Nous voulons les preuves sinon taisez-vous et laissez nous avancer ….

  23. ABO et IBO dit :

    @OB
    le Gabon est trop petit? Ce n’est pas tout le Burkina Faso qui est allé saccagé l’Assemblée nationale. Juste quelques milliers de partisans du changement.Et c’est de là que Campaoré a pris la fuite pressé par la France. Les autres coins du Burkina ont suivi bien après. Pour ta gouverne, en 90 les Port-gentillais ont fait faire à Omar Bongo pour la 1ère fois dans sa culotte. Sans l’intervention des parachutistes français c’était la FIN. Continuez à négliger ce “petit” peuple…

  24. Jocelyn Ibinga dit :

    On voit que notre opposition est en manque d’inspiration au point d’admettre comme vraies les élucubrations de Péan… A rebours, qu’elle nous dise quel fut son rôle dans la conception de ce torchon à charges contre les autorités de l’Etat… En plus, il me semble que cette question avait été tranchée par la Cour Constitutionnelle lors du contentieux électoral de 2009! En tout cas, votre plainte sera classée sans suite…

  25. lestat dit :

    Quelles sont les preuves réfutables? quand ont pose la question a ce journaliste sur les preuves qu’ils disposeraient , ce dernier dit que c’est ce qu’on lui a dit au Gabon , et il ajoute , “c’est pas ma vérité , mais celle des Gabonais” si c’est ça les preuves c’est vraiment limite! je trouve tout de moins pathétique que nos opposant attendent Péan pour lancer une offensive contre le pouvoir, alors que ce Mr a voulu monnayer ce livre, et surtout qu’au sein de cette opposition il existe des gens plus crédible que Péan pour contester la nationalité du président actuelle , mais il ne se prononce pas , ils préfèrent se cacher derrière un livre creux qui ne fait qu’enfoncer les portes ouvertes! c’est un manque de courage de la part de nos opposants , que MYBOTO, PING nous dises leur “vérité” devant les médiats , car on sais tous que c’est deux personnes ont partager plus que le gestion du pays avec la famille Bongo , ils ont eu des enfants avec cette famille et ont sans aucun doutes des histoire croustillant sur la famille Bongo , prenez vos responsabilité au lieu de vous cacher derrière ce livre, ne nous dites pas que Péan connais le Gabon mieux que vous , vous qui avait été au cœur même de ce pouvoir. faite le et peut être que la majorité des Gabonais vous soutiendra dans votre démarche!

  26. pensons a nous enfants dit :

    Vraiment les Gabonais!!!
    changer un px vous aussi tjrs les mm choses vous ne pensez qu’a vos intérêt personnel, L’UNITE POUR MIEUX GAGNER
    C’est pour quelle Heure le 13

  27. Sylvain D. dit :

    Je suis bien d’accord avec la marche et le dépôt de la plainte. certain ont parlé et beaucoup de commentataires ont des avis partagés. Cela est normal car tout le monde ne peut être du même avis. Cela dit, il serait enfin temps que les “Opposants” que nous connaissons tous comme étant d’anciens proches de feu Omar Bongo nous disent enfin la vérité sur la véritable identité d’Alain Bongo,dit Ondjuku.Quand je parle d’opposants je citerais en premier monsieur Myboto qui sait probablement tout sur cette affaire et malgré tout s’est toujours tû sur le sujet. Il aurait falut le rebondissement de ce livre de Pierre Péan pour en parler. Je te trouve que cela arrive un peu tard car le gros du mal est deja fait. Pourquoi ne pas l’avoir fait au moment de la présidentielle aux cotés de monsieur Luc Bengone Nsi? Je me dis que cela aurait peut-être eu plus d’impact que ça.
    Je sais que plusieurs anciens collaborateurs d’Omar en savent suffisament sur cette et les témoignages des uns et des autres auraient probalement donné une autre configuration des choses que ce que nous connaissons actuellement. Mais il n’est jamais trop tard pour que lumière soit faite et par la grâce de Dieu, lumière sera faite sur cette affaire.

    A l’allure ou vont les choses, les Nigérians de Cote d’ivoir félicitent leur frère à la tête du Gabon….. voir la vidéo sur youtube intitulée “Les Ibos de Côte d’Ivoire donnent raison à pierre Péan

    Lien: http://www.youtube.com/watch?v=QEn_E3X14Ks

    Affaire à suivre!!! Wait and see!

    • Sylvain D. dit :

      En regardant la vidéo mise en ligne par Marc ona E. vous verrez juste que le dernier à s’exprimer raconte qu’il est même issu du même village que notre usurpateur de pouvoir. Aussi, certains diront que ce monsieur a certainement été payé ppour dire cette vérité mais en regardant bien on voit bien qu’on l’empêche presque de venir intervenir juste parce que les autres pensent aux répercussions qu’une telle assertion peut engendrer.

  28. wa makebe dit :

    chers frères gabonais, pourquoi Mr MYBOTO ne nous parle pas de la nationalité de notre cher président ,il n était pas avec le feu Pr OMAR BONGO ? mes frères de l’opposition vs n avez pas un projet de société pour 2016 ? Merci .wa makebe

    • Le citoyen libre dit :

      Le projet dans l’immédiat est de se débarrasser de l’imposteur qui est ALI qui est en train de vider toutes les caisses de pays avec mari ÁCCROMBISSI. Il est plus urgent de stopper l’hémorragie

  29. barcelonais dit :

    Toi wa makebe, dégages,tu racontes quoi,tu n’es qu’un attardé mental

  30. boutala dit :

    Chers compatriotes l heure est grave au pays. Tous les syndicats confondus sont dans la rue. La primature est envahie. On ne circule plus dans l axe école Martine Oulabou et assemblée nationale. Les jours qui vont suivre risquent s être plus durs. La tension sociale est à son comble

  31. boutala dit :

    Le pays est par terre. La coface organisme économique français à déjà tiré la sonnette d alarme on va dans le mur. Le taux s endettement à atteint un record inégalé. C est grave. Le pouvoir est devenu autiste ou quoi?

  32. charly dit :

    AH, pauvres émergent, cupide et et matérialiste, hommes sans valeurs et sans intelligence, si vous n’avez rien a cacher, demandez a votre ali BONGO de se soumettre a des test ADN pour clore ce débat qui humilie le Gabon ? SINON taisez-vous a jamais et cultivez votre malheur en mangeant l’argent pour lequel vous avez vendu votre conscience et votre honneur.

  33. Ton qu! dit :

    A les Amis laisse Ce pb de Pierre p il n’a plus de monopole a panam qu’il arrete de nous distrere vous qui aller faire votre march fait la sens debordement epui Zacari aussi donc toi la Ce aujourdhui que tu veux nous faire boire que tu ne connaissait pas la story la ?mes freres ne croyez pas aux hommes politique me a notre beau payes ne nous laisons pas emporter par DES consideration de nationalite nous tous savons la situation de notre chef de l’ etat donc Ce pas Peyan qui va nous faire cogne les serveaux.

  34. Le premier de sa generation dit :

    Quand Pierre Mamboundou paix à son ame le disait, les autres ( amis de Bongo pere disaient que c’etait faux).Et aujourd’hui ils veulent porter plainte? Vous ne militez pas pour le people gabonais non pour vos interets egoists. Sachez que vous ne ferez plus tuer les pauvres gabonais innoncents. Vous avez trompés le pere avec des fausses factures et aujourd’hui voulez bloquer encore son successeur.
    Vous aurez des compte à render à Dieu un Jour….

  35. Obalango dit :

    Qui a dit qu’il n y avait que des mauviettes, des tapettes, des lèche-C…au Gabon? Soutien TOTAL! Ali va nous sortir par le trou d’en bas son acte de naissance original. Il s’est assez foutu des gabonais. Et puisque monsieur a la manie de vouloir assassiner ou empoisonner tous ceux qui lui rappelle sa biarfrerie (Rédjambé, Rawiri et bien d’autres), eh bien il assassinera et empoisonnera tous les gabonais!

    Avant Pierre Péan, il y a eu le courageux et valeureux Bengone Nsi qui a tiré la sonnette d’alarme en 2009. Nous ne voulons plus de cette racaille de faussaires (faux actes de naissance, faux parchemins, fausse monnaies etc) à la tete du pouvoir, c’est si simple!

    Acrombessi, tu peux encore amené Ali faire le vaudou contre les gabonais. Laisse moi juste te dire que les gabonais auront ta peau!

  36. Voix des Matitis dit :

    MBORANTSOUO, ABOGHE ELLLA, GUY NZOUBA NDAMA et ROSE FRANCINE ROGOMBÉ vous êtes responsables du malheur des gabonais. nous savons où vous êtes, nous savons ce que vous faite. On souffre à cause de vous. Ceux qui parlent de projet de société de l’opposition vous faite exprès ou quoi ? Avec un GUY BERTRAND MAPANGOU ministre de l’interieur qui appelle à la candidature du nigérian, MBORANTSOUO qui a validé le dossier du nigé avec le faux acte de naissance, ABOGHE ELLLA qui donnera quelque soit alpha vainqueur le nigérian. Nous ne sommes pas dupe, seul la disqualification d’Ali en violation de l’article 10 ou une révolution à la burkinabé pourra nous libérer du joug du nigé et sa legion étrangères. NOUS DANS LES MATITIS ON S’ORGANISE.

  37. tara dit :

    Il est vrai que chacun est libre de donner son avis sur le sujet mais comme toujours certains se laissent emporter on ne sait par quel vent il serait faux de dire que le pays ne connait pas beaucoup de problèmes aujourd’hui, notamment avec les syndicats qui durcissent le ton etc.

    Pour ce qui est du livre de Pean c’est ensemble de ragots un tel avait dit ceci un tel avait dit cela ce ne sont pas des vérités pour l’auteur mais pour les gens qui l’auraient dit et tous ceux qui interviennent ici l’ont plus ou moins entendu un jour de leur vie qu’ALI avait des origines douteuses aussi bien les opposants qui pour certains comme PING ou MYBOTO, MBA OBAME…sont mieux informés que pour l’ensemble des gabonais qui l’ont entendu le livre de Pean vient juste vous rappeler quelques chose que vous ayez déjà eu vent dont nous ne connaissons pas la réponse. Et parce que quelqu’un à la recherche d’assurer sa retraite vient le dire les gens se reveillent comme si ce dernier avait apporté une preuve de ce qu’il dit, il (Pierre Pean)n’est meme pas capable de prouver ce qu’il dit. Est ce vrai Est-ce faux? i don’t know.

    Faire une marche pour une plainte? Vraiment!

    A supposer qu’il n’était pas gabonais mais Combien de gabonais d’origines sont présidents ailleurs? Est-ce une raison objective de faire une marche? beaucoup vont aller faire la marche sans même savoir pourquoi ils y vont juste du suivisme.

    Allez y les amis on se retrouve vendredi 14 après la marche.

    J’espère au moins que vous aurez pris l’autorisation pour celle-ci, pour ne pas exposer les enfants des autres parce que votre démarche ne tiens pas la route.

  38. kango dit :

    Union nationale osoooouuuuUuUuu

  39. @tara, petit pédé-giste à la solde. Ne viens pas distraire les gens. Depuis 1/2 siècle vois ne faites que ça. Cette fois c’est peine perdue. Nous avons les preuves qu’Ali Ben a été adopté et que son acte de naissance produit en 2009 est un grossier faux! Toute la vie decce mec est en faire fausse et floue . On veut son acte de naissance original ou bien il dégage ! Continuez à prendre tout ceci à la légère . Vous dites comment déjà ? ” y aura rien”, c ça? Ok

  40. Voix des Matitis dit :

    Oui on veut son acte de naissance original sinon Alain Ondjuku dehors! Et je reste convaincu qu’on aura jamais une élection crédible, libre, transparente et démocratique au Gabon tant que MBORANTSOUO, ABOGHE ELLLA, GUY NZOUBA NDAMA et ROSE FRANCINE ROGOMBÉ seront aux commandes. Par consequent seul une revolution à la Burkinabé nous délivrera du joug d’Alain Ondjuku et ses 40 voleurs. LE MATITI S’ORGANISE.

  41. Hughes Morel dit :

    Nous avons en ce moment a la tete de l’Etat un president qui serait ilegitime, et un voleur de tout azimuth.

    Il serait souhaitable que des tests ADN soient effectues d’une part avec sa mere encore vivante et la copie de la souche de l’original de son acte de naissance la ou il a ete initialement declare.

    Les aberrations de sa soeur Ferri montrent a quel point elle serait dotee d’un savoir affecte et cela n’est une surprise a personne.

  42. Aboassi kara dit :

    Réponse à la question pourquoi ces républicains gabonais au temps du vieux bongo ne l’ont pas réclamé à son père quand il a était ministre de la défense?: Parce que l’usurpation par un étranger n’était pas encore constatée.
    L’article 10 dans notre constitution dit ceci; qu’un gabonais adoptif ne peut pas être Président du Gabon. Donc c’est pour cette raison qu’on demande à ALI de présenter son acte de naissance établi en 1959 au CONGO lors de sa naissance par Patience Dabany qui prêtant être sa mère. Notre constitution n’interdit pas par contre un gabonais d’adoption d’occuper certains postes de l’état comme ministre de la défense, même cette position devrait être revue car il s’agit de l’intégrité du pays, comme pour exemple en 2009 ALI n’a pas hésité de fermer les frontières du pays, je crois que c’est le Président de la république si je ne me trompe pas.
    Question : Pourquoi donc Omar Bongo avait introduit l’article 10 dans la constitution qui interdit tout gabonais adoptif d’être Président du Gabon ?
    S’avait-il qu’il y avait des gabonais d’adoption qui voulaient être Président ?
    Si ALI est vraiment Gabonais voudrait-il que l’on enlevé l’article 10 de la constitution ? et c’est oui pourquoi voudrait-il le faire ?

    Je me vois mal en étant Président de la république, avec tous les avantages que procure cette position en « Afrique » que je m’obstine à ne pas présenter un simple document d’état civile qui est l’acte de naissance pour confirmer que je suis un Gabonais d’origine et me mettre au travail pour mon pays ?
    Pour conclure , je crois qu’ALI avait sous-estimer la capacité des gabonais de faire respecter les lois du pays.
    Le 13 novembre nous allons lui montrer que nous aimons notre pays et demandons à l’armée aux forces de l’ordre de rejoindre le peuple gabonais afin de libérer notre pays qui pris en otage par ali et sa légion étrangère.

  43. Aboassi kara dit :

    Réponse à la question pourquoi gabonais au temps du vrai bongo n’ont pas réclamé la vraie identité du faux bongo quand il a était ministre de la défense?: Parce que l’usurpation par un étranger n’était pas encore constatée.
    L’article 10 dans notre constitution dit ceci; qu’un gabonais adoptif ne peut pas être Président du Gabon. Donc c’est pour cette raison qu’on demande à ALI de présenter son acte de naissance établi en 1959 au CONGO lors de sa naissance par Patience Dabany qui prêtant être sa mère. Notre constitution n’interdit pas par contre un gabonais d’adoption d’occuper certains postes de l’état comme ministre de la défense, même cette position devrait être revue car il s’agit de l’intégrité du pays, comme pour exemple en 2009 ALI n’a pas hésité de fermer les frontières du pays, je crois que c’est le Président de la république si je ne me trompe pas.
    Question : Pourquoi donc Omar Bongo avait introduit l’article 10 dans la constitution qui interdit tout gabonais adoptif d’être Président du Gabon ?
    S’avait-il qu’il y avait des gabonais d’adoption qui voulaient être Président ?
    Si ALI est vraiment Gabonais voudrait-il que l’on enlevé l’article 10 de la constitution ? et c’est oui pourquoi voudrait-il le faire ?

    Je me vois mal en étant Président de la république, avec tous les avantages que procure cette position en « Afrique » que je m’obstine à ne pas présenter un simple document d’état civile qui est l’acte de naissance pour confirmer que je suis un Gabonais d’origine et me mettre au travail pour mon pays ?
    Pour conclure , je crois qu’ALI avait sous-estimer la capacité des gabonais de faire respecter les lois du pays.
    Le 13 novembre nous allons lui montrer que nous aimons notre pays et demandons à l’armée aux forces de l’ordre de rejoindre le peuple gabonais afin de libérer notre pays qui pris en otage par ali et sa légion étrangère.

  44. BODO-BODO dit :

    chers frères chères soeurs j’ai un problème prière de rappeler pascaline pour moi dites lui qu’elle ne nous a pas édifiée sur les couleurs de leur drapeau le vert représente le slip de qui ? le jaune c’est la couleur du string de qui ? et qui portait le collant bleu dans la famille ces informations la me manquent pour ma thèse je dois soutenir sous peu pardon.

  45. dzamd'azou dit :

    Vraiment moi j’ai du mal à comprendre nombre de mes compatriotes parmi lesquels les intellectuels, on ne peut pas se résoudre à avoir des niveaux de raisonnement qui rase le sol… Il est important dans chaque situation de faire l’etat des lieux qui en fait est une analyse objective de tous les éléments dans un environnement où contexte. Pour ce qui est de l’actualité de mon pays je suis effaré par les propos de mes soeurs parfois intellectuelles parce-que sensées représenter une élite mais volent tellement bas qu’elles sont à portée de tire de tortue marines… Comment peut-on dire que les infos contenus dans le livre de Pean ne concernent pas les gabonais? qui voudriez vous que ça concerne? Si on vous révèle que votre chef d’Etat est un imposteur puisque que de par ses origine il y a des foto qui une violation grave des dispositions constitutionnelles si on vous révèle qu’une dynastie s’installe aux commende de votre pays? Vraiment ne me dite pas que vous n’avez jamais parcouru la déclaration universelle des droits de l’Homme? Si vous ne l’avez pas fait et bien sachez que chaque peuple à le droit à l’autodétermination c’est à dire de choisir ses chefs (parmi les siens) et de choisir son destin. Au niveau ou nous sommes là seule satisfaction des besoins élémentaires ne suffit plus à notre bien être à notre épanouissement inter-dimensionnel..

  46. dzamd'azou dit :

    Pean est avant tout un journaliste d’investigation au cas ou tu ne le savais pas, c’est lui le tout premier à relever les meurtres de Bob Denard, tous les crimes que ce mercenaire parfois employé par… Emma Joly aussi en interpellant la justice française au sujet des biens mal acquis faisait aussi du congossa? arrêter d’être obnubilé tout de même

  47. dzamd'azou dit :

    Quant à pascaline qui a sortie des inerties et des balivernes en humiliant le peuple Gabonais que ses origines sont aussi mise en doute que celles de son frère ali ! Que ceux et celles qui fréquentent la famille bongo et qui défendent leurs intérêts après de l’imposteur me donne le nom de la mère de pascaline et sa date de naissance !!!! je vous met au défi !!!!!!!!!!!!

  48. Gabson dit :

    ADN, ADN, ADN! ACTE DE NAISSAINCE, PAS LE FAUX, L’ORIGINAL!

  49. Le Miroir de la petite émergence. dit :

    Chers lecteurs de GABONReview, j’ai lu tous vos commentaires; cependant,je constate que les avis sont partagés.
    Pour ma part, aucune vérité n’as de pierre tombale. S’il existe une justice immanente, nous en serons les témoins. Pour l’heure :“Wait and see ”.

  50. Jean-Jacques dit :

    Franchement vous faites honte um groupe des villiards qui ne veulent pas laisser la politiques avec des idées caduques on ne veut plus de vous, on comprend effectivement que ce pea a reçu de l’argent que ses faux opposants lui donne. M.Myboto et son groupe vous nous donnez l’impression que vous êtes nés hier. Pour venir raconter les telles betises portez plainte pourquoi vous n’avez pas porter plainte quando Ali était ministre de la defense, deputé? cette plainte retournera contre vous même, il faut des peuves sino vous allez retrouver votre ami Mayila.

  51. philippe vouette dit :

    Jean-jacques,
    franchement tu es penible!!!!!
    Tu es vraiment penible….mais c’est aussi cela la democratie….tu dois t’exprimer meme si cela ne me plait pas c’est tout de meme ton droit….
    Cordialement,

    Philippe

  52. L dit :

    Chers hommes politiques, j’espere que vous entendez la voix du peuple gabonais, qui crie: L-I-B-E-R-T-E!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!L-I-B-E-R-T-E!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  53. prince37 dit :

    quand vous comprendrez le jeu manipulateur des politiciens (Opposition,le pouvoir en place et l’occident), c’est alors que vous comprendriez les priorités.
    Be careful people”le flatteur ne vit qu’au dépend de celui qui l’écoute).

    Merci la Fontaine

  54. dzamd'azou dit :

    Je comprends l’attitude de certaines personnes comme jean-jacques qui mangent ce qui tombe de la table de la dynastie Bongo, ou trouve un quelconque intérêt matériel à ce qu’elle se maintienne au pouvoir, mais ce n’est pas une excuse pour ne pas voir croupir dans la misère le peuple alors que les Bongo sont immensément riches, ce sont ceux là qui travestissent le débat pour le ramener à un très bas étage pour faire l’amalgame et faire d’inversion, le sujet n’est pas qui est Pean? Mais “que dit Pean” c’est à ce niveau que nous autres censés éclairer les lanternes du peuple on se situe!

  55. jean-jacques dit :

    M. DZAMD’AZOU, j’ai cité votre nom dans mon commenatire ? aujourd’hui vous estimez que que le probleme du Gabon c’est la famille Bongo ou Ali? em oubliant que ces faux opposants vandeurs d’illusions , ont participent à 1005 au pillange du Gabon? Je dis et je repete vos faux opposants sont des vieillards et n’ont plus d’idées les mémoires sont vieillissantes. Je trouve qu’Ali est la personne qui est capable de changer ce petit pays par ce qu’il a de la rigeure et ceux qui font le bruit aujourd’hui sont au chômage et ils resterait bien au chômage pour plus de 100 ans. Si l’élection se passait aujourd’hui Ali a déja ma voix et ma famille.Même si je suis malade j’irais voté pour lui. Moi donner ma voix aux opposants qui ont volé , pillé le Gabon. Il faut ètre aveugle et sourd.

    • Hughes Morel dit :

      Par vos dires, je constate que vous manquez d’objectivite. Ali a fait partir de ces pilleures aussi, Il est loin d’être le meilleur des gabonais a prendre ce poste. Certainement vous voyez Ali comme le messi de la rigueure alors soyez rassure qu’il est loin de l’etre. Quand un Homme ment sur ses diplomes, ses origines, vole des elections, falcifie son acte de naissance et manipule les opinions, nous sommes loin de la rigeure.

      Ces vieux comme vous le dites sont plus vieux qu’Ali certes cependant aiment le Gabon et ne courent pas a la table d’Ali pour manger ses miettes. Ils ont de la dignite et surtout un desire de laisser un etat de Droit a leurs enfants et petits enfants. J’admire leur courage et leur perseverance en depits de tous les obstacles qu’ils rencontrent chaque jour. Ils not une passion et de grandes convictions sur un avenir meilleurs pour chaque Gabonais.

  56. edboub dit :

    La justice de Dieu s’est mise en route pour le Gabon. Qui ne sait pas qu’Ali déteste les Gabonais ? Dès qu’il a pris le pouvoir il s’est mis tout de suite à casser nos maisons, à mutiler nos enfants, à détruire tous les symboles de la Nation laissés par son père et à mettre les étrangers aux postes cl”s de la Nation. C’était trop flagrant ; un vrai gabonais n’aurait jamais pu agir de la sorte. Quelqu’un qui ne sait jamais intéressé aux langues de son pays adoptif.Qu.el manque d’Amour grave

  57. edboub dit :

    Les jeunes aujourd’hui sont prêts à tout pour se faire entendre ; c’est la génération internet et réseaux sociaux, qui apprend, chaque jour les changements à travers la planète. On ne peut plus les duper. Ali ne plus tromper le peuple Gabonais sur ses véritables origines ; les temps ont changé. Qu’il quitte tranquillement le pouvoir s’il veux vraiment éviter la honte.

  58. Mouniambe dit :

    Déposez votre plainte sans entamer par la suite quoique ce soit. Et en aucun cas, l’opposition n’a besoin d’être accompagner pour déposer une plainte.
    Ps : Épargnez nous les embouteillages inutiles

  59. J’espere que cette action ne vas pas s’arreter en milieu de chemin et nous refaire la meme dans de 2009 durant l’election presidentille ou vous vous etes tous regroupe et apres vous nous avez decu comme des enfant dechut et boudeur parce quee Papa les avait privee de certains avantage.
    Du courage et sachez que seul vous les leader politique peuvent conduire a une revolution

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW