Agacés par le silence du chef du gouvernement, les syndicats fédérés au sein de ce regroupement lui ont adressé, le 20 février courant, un préavis d’avertissement de 10 jours. Passé ce délai ils se réservent le droit de mener des actions fortes.

Les leaders syndicaux de la Dynamique unitaire responsable (Dure) avant le dépôt du préavis de grève d’avertissement. © Gabonreview

Les leaders syndicaux de la Dynamique unitaire responsable (Dure) avant le dépôt du préavis de grève d’avertissement. © Gabonreview

 

Se disant agacés par le silence du Premier ministre au sujet de leur requête, les syndicats fédérés au sein de la Dynamique unitaire responsable lui ont adressé, le 20 février courant, un préavis de grève de 10 jours. Cette sommation à se pencher sur leurs préoccupations avant que les choses ne s’embrasent davantage et ne compliquent la situation déjà très dégradée par l’action de leurs collègues de la Dynamique unitaire, vise à obtenir, dans les plus brefs délais, l’organisation d’une rencontre avec le président de la République. Les syndicats entendent remettre, officiellement, à Ali Bongo, le rapport général des travaux du dialogue social d’Agondjé. «La Dynamique unitaire responsable s’est réservée jusqu’à ce jour le droit d’entreprendre des actions d’envergure allant jusqu’à la grève», a rappelé son porte-parole, Joël Ondo Ella.

Ayant privilégié le dialogue et la concertation recommandés par l’Organisation internationale du travail, au-delà des promesses non tenues et de l’indifférence affichée par Daniel Ona Ondo, les leaders syndicaux des secteurs public, parapublic et privé réunis au sein de la Dynamique unitaire responsable estiment être à bout de patience. Ils disent devoir faire face à la pression des syndiqués, qui espèrent voir leurs conditions de vie et de travail s’améliorer. «La Dure invite l’ensemble des travailleurs et retraités civils et militaires des secteurs public, parapublic et privé du Gabon à se mobiliser pour faire aboutir nos revendications dans les plus brefs délais», a lancé le porte-parole.

Pour mémoire, les revendications de la Dynamique unitaire responsable portent sur l’augmentation du Smig à 300 000 francs, le relèvement de la valeur indiciaire de 425 à 1 500 francs, la majoration de 150 points supplémentaires à chaque indice initial, la revalorisation des pensions retraites et la reconduction des services rendus, la révision des conventions collectives, l’adoption du nouveau Code du travail, la réduction de la durée de carrière dans la Fonction publique de 37 à 20 ans, l’adoption d’un statut des leaders syndicaux et la mise en place d’un Conseil national du dialogue social.

 

 
 

8 Commentaires

  1. mouthou dit :

    Nous aurions gagner du temps, si cette franche qui se dit Dure, de la Dynamique Unitaire, avait suivi le mouvent dès le début. Maintenant que les miettes qui ont été promis n’arrivent, ces clowns veulent se mettre en avant. Le mouvement est lancé depuis belle lurette……..!
    Mort De Rire, pitiééééé……!
    Ils ont voulu saboter l’action de la Vraie Dynamique Unitaire. Et maintenant que l’argent ne vient pas, ils viennent nous parler de grève générale. Mais le train est déjà sur les rails, nous ne vous avons pas attendu…….

  2. CANTON LEYOU dit :

    Au fur et à mesure qu’il y aura au tant de dynamique unitaire: responsable (dure); bientôt dynamique unitaire: consciente, modérée et je ne sais quoi encore; l’action syndicale sera dégoutée voir même irresponsable aux yeux de la société.Il ya lieu de former “un seul et unique BLOC” pour justement plus de dynamisme.L’étiolement,l’effritement ou plusieurs dynamiques unitaires ne fera que le jeu du gouvernement.
    Cordialement.

  3. Le Villageois dit :

    Dynamique unitaire, Dynamique unitaire responsable, etc. Cette cacophonie vise à lancer quel message et pour quels objectifs ? C’est ridicule. Est-ce que vous vous rendez compte que vous êtes en train de ternir l’image du mouvement syndical au Gabon. On commence à ne plus vous prendre au sérieux. Ressaisissez-vous !

  4. Moutouki dit :

    J’ai été surpris de voir un groupe de personnes approché des jeunes en vue d’une marche pour demander la démission du premier ministre ONA ONDO. Et ces personnes étaient des pédégistes et non des gens du front uni. Les jours du professeur ONA ONDO sont comptés dès maintenant. Une mobilisation se prépare contre lui venant de son propre camp.

  5. Manzo sinandong dit :

    Responsables! Responsable! Vous êtes des blagueurs,vous avez voulu faire le jeux du gouvernement mais ils vous ont prouvé qu’ils n’aiment pas le Gabon, comprenez le une bonne fois pour toute chers amis.

  6. matho dit :

    Messieurs de la DURE,vos revendications sont elles responsables? Quand vous souhaitez un smig qui passe de 80.000 à 300.000 cfa, d’une durée de travail passant de 37 à 20 ans pour une population d’à peine 2 000 000 d’habitants,je doute de votre responsabilité,vous faites dans le populisme et l’intox.

  7. luc4 dit :

    AH!!! dynamique unitaire responsable, que c’est il passé lors de la signature du rapport des assises d’agondjé? Voila d’où vient le problème. Avez vous été responsable? je crois que non. Ben maintenant continuer à faire confiance au gouvernement et ne nous parler pas de préavis de grève, car le pays est déjà en grève.

    Cordialement votre.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW