Multiple médaillé à la suite de plusieurs compétitions continentales et internationales, le taekwondoïste est privé depuis des années de la subvention de l’Etat gabonais, en dépit de ses bonnes performances, dont la dernière, champion d’Afrique 2018.

Anthony Obame, champion d’Afrique de taekwondo en 2018. © mastkd.com

 

Depuis mars dernier, Anthony Obame est double médaillé d’or au championnat d’Afrique de taekwondo. Cette énième réussite n’aurait pas été possible si le sportif gabonais, champion du monde en 2013, n’avait pas eu le soutien financier des membres de sa communauté religieuse et ceux de sa famille biologique. Depuis 2016, le vice-champion olympique (2012) ne bénéficie pas de la subvention de l’Etat. Et si Anthony Obame a affirmé, lundi 9 avril sur le plateau du JT de Gabon Télévisions, qu’il ne se passe pas une année sans qu’il ne remporte de médailles à l’étranger, ses bonnes performances ne semblent pas convaincre les autorités, du moins pas toutes.

A son arrivée à Libreville, en décembre 2017, le taekwondoïste avait à cœur de régler ses problèmes administratifs auprès des autorités compétentes. Il a dit avoir rencontré le ministre des Sports en janvier dernier, qui lui aurait promis de s’en occuper dans les meilleurs délais ; de même qu’il a écrit au Premier ministre, qui aurait ordonné le paiement de sa subvention. Rien n’y a fait. Le sportif de haut niveau qui, habituellement vit et s’entraîne en Espagne, a dû préparer le championnat d’Afrique au Gabon, avec toutes les difficultés et les risques encourus.

«Nous sommes deux athlètes gabonais vivant en Espagne. Nous nous entraînons au plus haut niveau, nous affrontons les meilleurs athlètes de la planète, qui sont soutenus par leurs pays, mais nous ne sommes pas en possession de notre subvention. Nous nous débrouillons comme nous pouvons pour représenter valablement notre pays», s’est plaint le taekwondoïste, disant être resté au Gabon trois mois durant, pour tenter de régulariser sa situation.

Pour Anthony Obame, si le chef du gouvernement a donné son quitus pour que sa subvention soit payée et que deux mois après il n’a pas été entendu, c’est qu’«il y a des gens qui ne font pas leur boulot». La fédération gabonaise de taekwondo n’existant quasiment pas puisque n’ayant jusqu’à lors aucun président à sa tête, à qui revient la faute ? Si le poulain de Juan Antonio Ramos assure que le Comité national olympique (CNO) fait sa part en attribuant des bourses aux athlètes, le coupable ne serait-il pas à chercher parmi les collaborateurs de Mathias Otounga Ossibadjouo ? Pour sa part, Anthony Obame assure n’avoir jamais été contacté par l’agent comptable chargé de régler son problème. En tout cas, celui à qui Emmanuel Issoze Ngondet a adressé une correspondance à ce sujet, il y a deux mois, doit rendre des comptes.

 
 

10 Commentaire

  1. AIRBORNE'o dit :

    Anthony, je me rappel lorsque tu as ete medaille d’or au J.O. de 2010 tu as ete recu ici en heros et sponsorise par Ali, tu as ete loge a ONOMO recu personnellement par Ali avec sylvia et ta famille
    Alors va le voir, il donnera des instructions pour que l’on te debloque ton pognon. Issoset ne peut rien faire. L’argent c’est pour Ali,tant qu’il n’a donne l’ordre de payer, tu n’auras rien. La federation de TKDO est morte d’une belle mort a cause des subventions.

    • Gabomama dit :

      Marrant. Ali lui-même est un tigre en papier que même ses collaborateurs prennent pour un mytho au point de ne pas prendre au sérieux ses rêves et les instructions qui suivent. D’où l’échec de de sa présidence. Soyez plus intelligent ne dites plus jamais que c’est l’argent de Ali dans son usurpation, il appartient au peuple gabonais qu’ils sont censés servir et cette subvention appartient à Anthony Obame du moment que les autorités et la loi lui en donne droit.

    • Gabomama dit :

      Je sais pourquoi tu l’envoies chez Ali alors que ce n’est pas de son ressort, même pas celle du PM et que ceux qui ont mission de signer son exécution l’ont fait . Tu veux que Ali le convainque d’entrer dans vos sectes.

  2. Gabomama dit :

    Mon frère les milliards du Gabon c’est pour les mess inutiles comme le dialogue, les salaires mirobolants de la pléthore de ministres, DG et conseillers d’Ali Bongo qui ne servent à rien comme Jo Dacrazzy Boy ou son Nganga Nziengui, l’engraissement des amis pd et maçon. Si tu étais un pd, un maçon, rose croix ou Rotary une solution serait trouvé à la vitesse grand V par ceux qui ont décidé de confisquer, le pouvoir, l’économie et le budget nationaux pour nous voir périr. En tant qu’elite connue et influent on te mets cette pression exprès pour que tu comprennes que tu dois rejoindre leurs sectes parceque tu n’as pas le droit d’être au niveau où tu es sans être des leurs. Tu es une icône et un modèle pour Ce pays en dérive. Ce que tu racontes est pourtant suffisant pour comprendre que ni Issozet Ngondet, ni le ministre des sports ne sont à leur place. Mais l’appartenance aux sectes maçonniques suffit pour que leur médiocrité doit accepté et toléré par Ali Bongo

  3. Medzo Jacob dit :

    Je te conseille d’envisage d’aller compétir sous une autre nationalité,dans un pays ou “être sporttif, avoir du talent et de surcroit être un champion” ont de la valeur. Beaucoup de sportifs l’ont fait, le tepms de mettre en valeur leurs aptitudes. Si tu étais un footballeur, tu ne serais certainement pas dans un club gabonais. Parfois il faut avoir le courage des choix utiles, mon cher CHAMPION.

  4. Eternité dit :

    Monsieur Anthony Obame, sous d’autres cieux, vous serez un “tresor” national et n’auriez meme pas besoin de subventions de l’Etat car des sponsors seraient vos financiers …dans notre pays..on sponsorise des compétitions ou des manifestations à faibles valeurs ajoutées…
    Alors, changez de nationalité pour concourir pour un pays plus respectueux de ses athlètes.

  5. La Massue dit :

    C’est une HONTE pour ce pays que le plus grand sportif gabonais de tous les temps en soit à se plaindre au journal pour qu’il ait ne fut ce que les subventions de base auxquelles il a droit comme si il mendiait. Mon Dieu on parle d’Anthony OBAME quand même !!!
    Type si tu peux sincèrement change de nationalité…Pays de merde

  6. Essangui dit :

    Cette histoire me donne des larmes aux yeux,quand j’avais dit que “si j’étais AUBAME YAYA,mon fils n’aurait jamais joué pour le Gabon” les gens n m’on pas compris,aujourd’hui,quels sont les rapports entre AUBAMEYANG et ceux qui regles les problemes administratifs? Il fut un temps DANIEL COUSIN,pour jouer un match des pantheres étant en france,payait lui meme son billet,maintenant le tour revient à ANTHONY AUBAME de faire les frais de ceux qui n’aiment pas le Gabon,où sont passés tous les sponsors de la tropical?

  7. Essangui dit :

    Moi aussi,je pense que tu dois changer d nationalité…

  8. Axelle MBALLA dit :

    Les notions de Patrie, de Pays, d’Honneur, de Fierté sont étrangères au vocabulaire d’un régime sanguinaire qui n’a qu’un seul objectif presque déjà réussi, celui de rayer le Gabon de la carte, comme le menaçait son défunt adoptant de père, étranglé par la poussée revendicatrice des libertés dans ces années-là. L’évocation du seul nom de Paul MBA ABESSOLE était payé comptant. L’armée criminelle familiale savait y faire. L’exécution, la mort brutale, et le panel indéfini des sévices et privations érigés en dogme, et portés par un seul nom: l’arbitraire. BONGO Fils adopté qui a fait école dans le sang, par le sang, pour le sang, ne pourra jamais comprendre ce que le mot honneur veut dire, au bout des efforts fournis… Lui qui, toute sa vie durant, court derrière des honneurs à l’arrachée, par le crime et le sang. Anthony AUBAME qui ne baisse pas le pantalon n’a pas le pédé (grillé)! pédegree pouvant intéresser les sponsors. Sponsors! Il n’en existe même pas. Le seul sponsor est le biafrais-tueur installé au bord de mer. Venez me dire le contraire!

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW