Plus d’un mois après son appel au rassemblement, dont il reconnaît l’échec, le leadeur de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) sonne ce samedi 15 décembre «l’heure de la confrontation» avec les autorités gabonaises à qui il réclame depuis plus de deux ans sa victoire supposée lors de la présidentielle d’août 2016.

Ce samedi 15 décembre 2018, la main tendue de Jean Ping «s’est fermée pour devenir un coup de poing». © Gabonreview

 

Jean Ping et ses soutiens ont marché jusqu’à l’échangeur des Charbonnages après le meeting du QG. © Gabonreview

Passé le temps de la relative accalmie depuis le début des ennuis de santé d’Ali Bongo, actuellement en convalescence à Rabat au Maroc, Libreville et d’autres villes du Gabon pourraient connaître des troubles dans les jours qui viennent. C’est, en tout cas, le message qu’a semblé délivrer Jean Ping aux autorités à qui il réclame depuis plus de deux ans sa victoire supposée lors de la présidentielle d’août 2016. Ce samedi 15 décembre à son QG aux Charbonnages dans le 1er arrondissement de Libreville, le leadeur de la CNR a sonné «l’heure de la confrontation».

«Je ne vous retiens plus, la voie est libre», a lancé l’opposant à ses partisans, disant avoir «épuisé tous les autres arguments». Pour lui, «il ne reste plus que la confrontation» face à un pouvoir qui continue de nier sa «légitimité».

L’ancien candidat consensuel de l’opposition à la dernière présidentielle au Gabon n’a pas manqué de rappeler qu’avant cet appel au «combat», deux mois plus tôt, il avait invité les Gabonais de tous bords politiques au rassemblement en vue de « la reconstruction du pays». L’opposant a reconnu que sa main tendue le 3 novembre dernier «est restée désespérément vide». Aussi, a-t-il annoncé que celle-ci «s’est fermée pour devenir un coup de poing».

«J’ai toujours pensé qu’il faut avoir deux fers au feu : un qui concerne la négociation et un autre qui concerne le rapport de force», a-t-il indiqué,  disant avoir décidé que «le temps de la négociation et du rassemblement est fini». Pour Jean Ping qui a tenu à faire une marche au terme de son meeting, à partir de maintenant, «ça passe et ça casse».

Son changement de ton, Jean Ping le justifie par le fait que «l’heure est grave» et que depuis le malaise d’Ali Bongo à Riyad en Arabie Saoudite, le 24 octobre, «le pays est sous respiration artificielle». Il semble donc vouloir prendre les choses en main.

 
 

83 Commentaires

  1. Ikobey dit :

    Le félon attend que son adversaire soit en position de faiblesse pour l’attaquer. Quel grand seigneur !

  2. Serge Makaya dit :

    En tout cas, merci à lui pour ce changement de ton. Il m’a convaincu. Et nous étions nombreux. Il est temps de se battre pour libérer notre pays. Vive la seconde république du Gabon.

  3. Maganga Puerre dit :

    Les postures sans lendemain d’une bande d’octogénaires désespérants et désespérés. Il faudrait qu’ils mettent leurs épouses, enfants, petits-enfants et arrières-petits-enfants devant au moment de la confrontation dont ils parlent. Qu’ils n’oublient pas non plus de mettre leurs couches-culottes. Des pillards parmi les plus grands voleurs de ce pays qui, en plus, se sont opposés toute leur vie à l’alternance politique tant qu’ils trônaient à la table du pouvoir. Ayant assuré la sécurité financière et matérielle à leur descendance pour plusieurs décennies, ils entreprennent maintenant de détruire les familles des gens qu’ils ont toujours considéré comme des sous-hommes. Qu’ils prennent la tête des cortèges avec leurs familles.

    • Didier dit :

      Discours obsolète. Disque rayé. On aurait pu dire la même chose de Matthieu Kerekou du Bénin qui s’est pourtant converti. Et je tiens à te rappeler que Jean Ping n’a jamais été président. Il était, à l’époque, aux ordres d’un dictateur : Omar Bongo, alias petit piment. Non, SVP, ne faites pas de comparaison ridicule. Jean Ping n’est pas la famille POURRIE des Bongo. Et ce, même s’il est sorti avec une Bongo. Comparaison n’est pas raison SVP. CESSEZ D’ÊTRE RIDICULE SVP.

      • Paul Bismuth dit :

        Mon cher Didier, permettez moi de vous dire que votre démarche est très désopilante. Vous nous sortez ex cathedra que “comparaison n’est pas raison”, quand dans le même temps vous nous faites une comparaison entre Ping et Kerekou. Je trouve franchement ridicule cette propension à défendre Ping et tous les néo-opposants d’être responsables de la souffrance que subissent les gabonais. La vérité est qu’ils sont tous responsables, chacun au niveau de responsabilité qui était le sien à l’époque. Parce qu’en réalité Omar Bongo était un seigneur féodal qui avait besoin de vassaux (les caciques de l’opposition actuelle) pour asseoir son pouvoir pervers sur son peuple. Et il y est parvenu en gavant ses vassaux de prébendes. Souvenez-vous qu’en 2009 Jean Ping, alors président de la commission de l’UA,avait reconnu la victoire d’Ali Bongo et avait tenu des propos durs concernant ses opposants. Et c’est après avoir été battu alors qu’il sollicitait un nouveau mandat à la tête de l’UA que son discours a radicalement changé (accusant au passage Abo de pas l’avoir soutenu). Donc dites-vous bien mon cher Didier que le problème de ce pays n’est pas seulement la famille Bongo, mais le clan Bongo. Et quand je repense à la dernière présidentielle et aux discours de ces soi-disant sauveurs (99,99% on dresse un réquisitoire de la politique de Abo en l’insultant, en mettant en cause ses origines et en accusant TOUS les métèques de s’enrichir contre l’intérêt des gabonais, et sans rien proposer sur les réformes structurelles au niveau économique et social à mener), je me dis qu’on ne peut pas être aussi dupes s’agissant de leurs veritables intentions. Ces opposants ne sont jamais qu’une bande de tartuffes,des récupérateurs politiques de la colère sociale qui touche tout le pays, et qui n’ont pas de vrais pojets pour celui-ci ; des politiciens se servant de la plèbe de la façon la plus vile qu’il soit. On parle beaucoup de mouvements populistes qui gagnent l’Europe (Victor Orban en Hongrie, Marine le Pen en France, ou encore Matteo Salvini en Italie), mais on ne parle pas assez (voire pas du tout) des populistes en Afrique. Pourtant certains entrepreneurs politiques en Afrique se lancent dans l’arène, j’en suis sûr, en s’inspirant de ces populistes. Voilà donc de belles muses qui risquent d’engendrer des maux encore plus grands léans comme céans. Quant à moi je n’ai qu’une chose à dire à TOuT le personnel politique de chez nous : Allez-vous en! Et c’est donc à cette fin que je vote blanc. Et j’attends et j’attends toujours celui qui nous AIDERA à changer notre présent et notre destin, pour paraphraser une chanteuse française oubliée. Peut-être penseras-tu mon cher Didier que je l’attends comme les juifs attendent le Messie (question de perspective). Mais je répondrais bien que s’il y a eu un Messie, ce n’est clairement pas Ping (plus une question de truisme que de perspective). Salute!

        • ngana bill dit :

          @ Paul Bismuth, salut.
          Je vous trouve un peu en recul par rapport au débat soulevé ici, lorsque vous préconisez de renvoyer chez lui tout le personnel politique gabonais d’aujourd’hui. En suggérant cette option, qui voyez-vous venir prendre la relève ? Figurez-vous, depuis toujours, c’est ce résultat que les deux précédents PR du Gabon se sont efforcés d’obtenir : un vide total de cadres politiques autochtones compétents au Gabon; un vide total d’hommes d’affaires locaux prospères au Gabon. Si vous répondez aux questions de savoir : 1) Quel en est l’objectif ? 2) Quelle en est la conséquence ?, je reste convaincu que vos pertinentes analyses vous donneront aisément toutes les bonnes réponses. Au Gabon aujourd’hui, ce sont présentement ceux-là qui ont géré le Gabon avec OBO hier, qui sont capables de se présenter aujourd’hui aux élections présidentielles, pour avoir eu à “sauvegarder” autant que faire se pouvait, un minuscule pécule, un ridicule « trésor de guerre » qui a fondu sous le soleil politique comme beurre au soleil. Malheureusement, en dépit de ce maigre pécule, ils n’ont pas d’idéologie, pas de programme politique véritable, pas de programme économique authentique, des idées originales capables d’en faire des leaders et faire repartir le Gabon du bon pied. Même Ali, venu aux affaires par la grâce de certains barons désireux de témoigner de leur reconnaissance post mortem à son défunt père, n’avait presque rien dans les poches à son avènement. Qui donc viendrait prendre la place de ce personnel politique et travailler de tout cœur avec le Gabon et les Gabonais ? Finalement, dans ce désert devant nous, personne ne devrait faire la fine bouche ; on va se contenter de ce qu’on a, le temps de rebâtir de nouvelles fondations.

  4. Cathy dit :

    A quoi ça sert à ce régime Dr vouloir continuer un combat perdu depuis 2016 ? Pourquoi s’accrocher au pouvoir et dire qu’on ne le mérite pas ? Et vous, hommes politiques français ( en dehors de quelques uns), pourquoi continuer à soutenir des régimes dictatoriaux ? Pour vos intérêts ? Mais quels intérêts avez-vous dans une terre qui n’est pas la votre ? Accepteriez-vous qu’un gabonais revendique un bout de terre de la France comme sa propriété ? Cessez de faire du mal au Gabon et à l’Afrique SVP. L’heure de la libération totale du Gabon et de l’Afrique à bien sonnée.

  5. Pascal NGOUA dit :

    La France a soutenue pendant 58 ans les président qu’elle voulait au Gabon : Léon Mba et les Bongo. Depuis la dernière élection présidentielle gagnée par Jean Ping (elle le sait pourtant), elle ne joue pas de son POIDS pour une alternance en douceur. Pourquoi ? Parce que Jean Ping n’est pas un valet comme les Bongo. Le Gabon aux Gabonais et la France aux Français… SVP…

  6. Mitch dit :

    Ali bongo ? Simple Malaise ? Dites la vérité pour une fois ! Il est hors compétition enfin !

  7. Sosthène dit :

    “Passé le temps de la relative accalmie depuis le début des ennuis de santé d’Ali Bongo, actuellement en convalescence à Rabat au Maroc”… VOUS ME FAITES VRAIMENT RIGOLER… ALI BONGO EST MOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORT !!!!!

  8. Osoucka dit :

    Je défi les ÉMERGENTS de faire aussi un MEETING (avec ou sans leur assassin-usurpateur… mort déjà), et sans donner de l’argent aux gabonais. Parce que Jean Ping, PRÉSIDENT ÉLU DU GABON, n’a pas versé un centime au peuple Gabonais pour lui demander de venir assister au MEETING. Vive Jean Ping, notre Président. Et vive la Nouvelle République du Gabon qui se construira… Forces de l’ordre (Armée – Police – Gendarmerie – Garde Républicaine – etc), n’ayez pas HONTE de vous ranger du côté de la VÉRITÉ RÉPUBLICAINE incarnée par Mr JEAN PING.

  9. Ikobey dit :

    Qu’est-ce qu’il vous a promis Jean Ping ?
    A ceux qui en ont marre de Bongo, vous voulez du neuf ? on ne fait pas du neuf avec du vieux! rendez-vous compte que vous voulez remettre le destin du pays à ce vieillard de toutes les compromissions.
    Comment pouvez-vous faire confiance à un chien qui mord la main de celui qui l’a nourri ?
    Quel est son programme ? néant, personne ne peut le dire, pas même lui.
    Et aujourd’hui, il nous joue le réveil de la “belle au bois dormant”
    parce que le Prince est malade ! qu’il retourne à son miroir, il y verra toute la laideur de son âme.
    Soyons charitable et espérons-lui de tomber définitivement dans l’oubli !

  10. Nkembo dit :

    L’injure est un acte de violence, et les militants de Mr Ping l’appliquent depuis 2ans. Il y a rien de nouveau. La fameuse décision de Jean Ping va forcément entraîner son usure politique. Je suis convaincu qu’il le regrettera. Que ses militants comprennent aussi qu’en cas de vacances, ce sera un retour aux urnes, chose que Ping voudrait éviter malheureusement ne faisant plus l’unanimité.

  11. Ikobey dit :

    “vérité républicaine” ?
    qu’est-ce que ça veut dire ? tu te saoules de mots, arrête de délirer.

  12. maker dit :

    finalement pourquoi ping ne dit pas aux gabonais que boa est bien moooooooooort et qu’il est congelé dans une chambre froide? arrêter un peu de cacher la verité!! le nouveau gabon doit se construire dans la verité. plus de mensonge sur les crimes rituels,vous savez comment vous depecer les gabonais dans vos loges,il faut dire la verité, les detournements des deniers publics, il faut dire la verité. la main tendue a été refusée, c’est parce qu’ils comptent sur les armes pour faire plier les gabonais sur ce qu’ils préparent.ils sont entrain de preparer des choses sales, mais quand ça leur tombera dessus, qu’ils ne pleurnissent surtout pas hein, puisqu’ils sont conscients dans leur entreprise. la commission: verité,justice, paix et reconciliation n’aura pas lieu,c’est plutôt: la verité,paix, justice et condamnation. ces pédémergents assassins doivent allé remplacer landry amiang wash, bertrand zibi, hervé kinga et autres…

  13. Henry-Stéphane dit :

    En démocratie, la souveraineté appartient au peuple. À partir du moment où le pouvoir est entre les mains d’institutions non élues, la question de la légitimité se pose. Qui gouverne le #Gabon et au nom de quoi ? La révolution est inévitable ! #MborantsuoOut #Insurrection

  14. François PIERRE dit :

    Bonjour,

    Excusez-moi de me mêler de ce qui ne me regarde pas. Je suis français. J’ai bien connu le Gabon et pas mal d’hommes politiques Gabonais dont Jean Ping et Ali Bongo. Je peux vous dire avec certitude que Jean Ping est un homme de confiance. Il avait épousé une fille Bongo avec qui il a eu, je crois, deux enfants. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas digne d’assumer la fonction présidentielle. Bien au contraire, il a de nombreux atouts. Il a des qualités qu’Ali Bongo n’a absolument pas. Ali Bongo est à l’image de son père Omar Bongo. C’est triste de dire cela, mais c’est la vérité : rien ne peut sortir de bon avec les Bongo qui sont soutenus par la France. Si vous voulez libérer votre pays, Jean Ping est l’homme providentiel, il ne joue pas le jeu de la françafrique. C’est pour cela qu’il n’est pas apprécié par certains hommes politiques de France. Et croyez-moi, Jean Ping ne s’accrochera pas au pouvoir (même s’il était encore jeune). Profitez encore de sa présence pour faire de votre pays un pays libre et démocratique.

  15. CHRISTINE Madeleine dit :

    UN CAPITAINE DE POLICE AUX ARRÊTS POUR REFUS D’OBTEMPERER.

    Selon une source à la police confirmée par une sources famille. Le Capitaine de Police, Diandza Bidouma à la tête d’une unité police et qui aurait dit-on refusé de charger sur les partisans du Président Jean Ping, aurait passé la nuit dans les geôles du B2 sur ordre des nouveaux hommes fort du pays, à savoir le chef de l’état Frédéric Bongo et le président de la république Hervé Patrick Opianga.

    Ça ne fait que commencer ces gens ne veulent pas du tout perdre leur beefsteak.

  16. Zaïrois dit :

    Quand je vois ce qui se passe au Gabon, en RDC et dans le reste de l’Afrique, je me dis: OUI ! Il est TEMPS de LIBÉRER L’AFRIQUE.

    MES RESPECTS A MONSIEUR JEAN PING, GRAND COMBATTANT POUR LA LIBERTÉ DE L’AFRIQUE.

  17. Jacques Chirac dit :

    N’ayez pas peur de Jean Ping. Laissez-le s’EXPRIMER, et vous verrez ce qu’il fera de bon pour votre pays, 1000 fois plus que les Bongo que je connais bien…

  18. Bernard Nkogue dit :

    On traite Jean Ping de tout : menteur – hypocrite – voleur – etc… Ce que je sais, c’est qu’il n’a jamais tué quelqu’un, et qu’il a exercé dans un régime (celui d’Omar Bongo) où il n’y avait rien à dire contre le ridicule BOSS qu’était Omar Bongo des plateaux batékés. Oui, Jean Ping mérite d’être président du Gabon. JE CONFIRME…

  19. Diaspora Gabonaise dit :

    jean Ping sera le Président du Gabon. Il ne fait que récupérer son fauteuil USURPE par un ASSASSIN. Vive Jean Ping ! NOTRE PRÉSIDENT… encore pour 4 ans et quelques mois. Qu’on le laisse terminer au moins son mandat USURPE par l’Assassin-Usurpateur ALI BONGO. Jean Ping saura mettre en place, en 4 ans seulement, de nouvelles réformes pour nos INSTITUTIONS devenues CADUCS…

  20. YVON GART dit :

    JE SUIS DÉSOLÉ, MAIS LE QI d’ALI BONGO n’est pas aussi élevé que le QI de JEAN PING. Ce qui veut dire que vous avez tout intérêt à prendre JEAN PING comme votre Président. Vous n’allez pas le regretter, je vous le jure en tant que français résident au Gabon. A vous de voir…

  21. Charles Troitoit dit :

    Je suis un français qui a épousé une gabonaise, et je suis installé DÉFINITIVEMENT au Gabon. J’aime ma femme.

    Je vous confirme que si vous voulez que le Gabon décolle économiquement et politiquement, faites PLUS confiance à Jean Ping (que la françafrique, cette MAFIA). Vous n’allez pas le regretter… Croyez-moi ! JE SUIS VRAIMENT FRANÇAIS (ma femme est gabonaise)/Je vis au Gabon, à Franceville.

  22. SERGE MAKAYA dit :

    Le Gabon va très mal et mérite simplement un changement de régime que nous attendons depuis 2016 en la personne de Mr Jean Ping, président élu du Gabon en 2016. Respectons le choix du peuple SVP…

  23. Makongue Isidore dit :

    Merci aux Gabonais qui vont libérer le Gabon du régime SANGUINAIRE des Bongo. Merci à Jean Ping, tu mérites bien ton POSTE présidentiel… Oui, tu le mérites…

  24. Patience Mbadinga dit :

    LE GABON IRA MIEUX SANS LA FAMILLE BONGO, VALET DE LA FRANCAFRIQUE. NOUS SOMMES CONFIANT AVEC JEAN PING. ET SI SEULEMENT IL NOUS DÉÇOIT, ON L’INJECTE DE SIÈGE PRÉSIDENTIEL. UN HOMME AVERTIT EN VAUT COMBIEN ?

    JEAN PING, NOUS T’INSTALLONS COMME PRÉSIDENT DU GABON. SI JAMAIS TU NOUS DÉÇOIS, TU VA SUBIR LE CALVAIRE D’ALI BONGO… (FM)

  25. Edouard Mezui dit :

    Akiéééééééééééééééééééé !!! A Ntare Nzame !!! VIVE JEAN PING !!!

  26. Ozounguet Pierre dit :

    Je constate avec consternation (déception) que c’est le Woleu-Ntem qui était plus présent au meeting de Jean Ping. J’ai honte d’être myéné. Je voulais le faire SAVOIR en tant que myéné.

  27. SERGE MAKAYA dit :

    Félicitations au Woleu-Ntem qui a montré clairement son penchant pour JEAN PING. Merci à Mr le MAIRE et à tous les habitants du Woleu-Ntem qui veulent le changement au Gabon.

  28. Yvon Ngoua dit :

    QUE FAUT-IL ENCORE DIRE POUR FAIRE COMPRENDRE QUE JEAN PING EST LE PRÉSIDENT QU’IL NOUS FAUT ? LE RÉGIME BONGO EST FINI AVEC LA MORT D’ALI BONGO. VIVE JEAN PING ET LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE DU GABON.

  29. Yvan Drog dit :

    ALI BONGO ET SA FAMILLE (SYLVIA ET LA SUITE) VOUS MENTE. ALI BONGO EST MORT. ACCEPTEZ JEAN PING COMME PRÉSIDENT. LE PAYS SE PORTERA MIEUX QU’AVANT… JE VOUS LE JURE…

  30. Ikobey dit :

    Les séditieux, les pillards, les pousse-aux-crimes seront châtiés.
    Il y a un gouffre entre la parole et les actes, ne vous laissez pas
    emporter par des promesses d’un vieillard aigri c’est vous qui paierez
    la facture !

  31. yantché dit :

    Jean Ping ne sera jamais président du Gabon. mieux vaut un autochtone pure sang hors bingo!

    dixit.diantre.pilate

    • @yantché,
      Je vous cite “Jean Ping ne sera jamais président du Gabon. mieux vaut un autochtone pure sang hors bingo”
      Ping ne sera jamais président parce qu’il n’est pas pur sang, pauvre de toi, parce que tout le clan des Bongo sont des Gabonais pur sang.
      Une chose est désormais sure : PING sera PRÉSIDENT du Gabon et tu dois rentrer dans les rangs sinon la route de l’exil est libre.

    • diogene dit :

      Il est normal que les discours sur la pureté de la race qui sous-tendent la supériorité dont est issu le colonialisme et ses avatars que sont le nazisme, le stalinisme, ressortent des poubelles de l’Histoire.
      Les simples d’esprit ne veulent que rester la tête dans le sable, la liberté les effrayent.

  32. ALFRED COMMET dit :

    JE SUIS FRANÇAIS ET LE CONFIRME. PEUPLE GABONAIS, N’AYEZ PAS HONTE D’AVOIR JEAN PING COMME PRÉSIDENT. IL VOUS LE RENDRA DE MANIÈRE POSITIVE. JE VOUS LE PROMETS A 100%… ,JE CONNAIS L’HOMME… IL EST BIEN… JE VOUS LE JURE…

    • Ikobey dit :

      @commet
      Occupe-toi des gilets jaunes !

    • diogene dit :

      Les gens biens se méfient de la politique qui leur fait boire à l’occasion, la ciguë.
      Peuple français ayez honte d’avoir Macron comme président quoique lui ait été élu par les gilets jaunes entre autres…
      Le peuple des grandes gueules qui tournent leurs gilets à la moindre occase. Les Lumières se sont éteintes il y a plusieurs siècles bandes de réacs nostalgiques de la collaboration, esclaves de la globalisation.
      Comme vous êtes un gars bien envoyer nous le matériel de guerre, merde vous l’avez envoyé à nos bourreaux, c’est sûrement un hasard.
      On attend les prochains parachutages de nuit. Ou faites les venir par l’armée d’occupation du camp De Gaulle (nom d’un résistant à l’occupant : ironie à la franchouillarde)

  33. SERGE MAKAYA dit :

    Les émergents, acceptez au moins sa démission. Elle ne viendra pas, et vous le savez bien… Donc, SVP, SUPPORTEZ Jean Ping, juste pour 4 ans et demi (le temps pour lui d’achever le poste usurpé depuis 2016… non… depuis 2009 par Ali Bongo)… VIVE LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE.

  34. CHRISTINE Madeleine dit :

    No Comment… https://youtu.be/k43dOpBuGWE
    Vive Jean Ping…

  35. SERGE MAKAYA dit :

    Ecoutez juste les premières paroles SVP :

    https://youtu.be/mCHWjXP-ueg

    ON IRA JUSQU’AU BOUT !!! A NTARE NZAME !!!

  36. LA DIASPORA dit :

    PING JEAN ne fera pas mieux que les BONGO, vous perdez votre temps à épiloguer dessus.
    LE GABON c’est en moyenne 3000 milliards de BUDGET, bon an mal an.
    1000 milliards de cfa sont issus des recettes douanières et fiscales
    2000 milliards de cfa sont issus des recettes pétrolières, minières et des emprunts.

    Les 1000 milliards sont prélevés mensuellement par les directions des impôts et des douanes. L’intégralité ne rentre pas dans les caisses du Trésor à cause des 18 % de DELTA SYNERGIE.! anyambié!
    Les 2000 milliards restants, sont libellés en dollars de Donald TRUMPS et doivent passer par la Banque de France au vu des accords monétaires signés par nos ancêtres au moment des indépendances.
    Sur cette dernière somme, seulement 1000 milliards partent à la BEAC à PARIS.
    Pour son fonctionnement la BEAC prélève tantôt 13% tantôt 20% (sic. accords cadres des états membre de la BEAC).

    Environ 800 milliards de CFA atterrissement vers le mois de Juin de chaque année dans les caisses de l’état Gabonais (caisses du Trésor) et parfois ils sont ventilés à BGFI directement.

    JEAN PING héritera mais ne changera pas cette mécanique seigneur Jésus! Bon sang!

    En revanche, JEAN PING peut se priver à son tour des 18 % de DELTA SYNERGIE afin de les restituer à l’état gabonais qui en a énormément besoin pour supporter par exemple l’augmentation du nombre de bacheliers au Gabon passé de 3 000 en 1992 à 25 000 en 2018!

    JEAN PING peut également faire exécuter jusqu’à leur termes les projets qui sont souvent financés par les partenaires extérieurs, sur lesquels les bongos demeurent jusqu’à présent incompétents.

    JEAN PING peut réduire à zéro le chômage constaté au Gabon depuis 50 ans, en mettant en place une stratégie efficace de financement des PME/PMI détenues par des gabonais autochtones, financements auxquels les BONGO ont appliqué leur stratégie de conservation de pouvoir pendant 100 ans au Gabon, en ne permettant pas les gabonais autochtones d’accéder aux financements, par “petite crainte” de perdre la majorité dans les hémicycles régaliennes…
    oui, JEAN PING va rétablir la dignité et la fierté des peuples autochtones du GABON :
    Aboutissement du projet de construction des aéroports de POG et de LBV renvoyés aux calendes grecques par le système BONGO.
    Réhabilitation des aéroports provinciaux (non prioritaire).
    Création d’une compagnie aérienne nationale et internationale! bon sang!
    Mise en place des autoroutes à deux fois deux voies, reliant Libreville et les capitales provinciales dans la phase initiale(plan quinquennale).
    Viabilisation des terrains dans toutes les provinces du Gabon(Pas de construction) afin de permettre à tout gabonais d’accéder à la propriété (réseaux de gaz, d’eau, d’Electricité et des télécommunications seront apportés dans les zones viabilisées). Cela permettra aux gabonais de la diaspora désirant volontairement rentré au bercail (après probablement leur retraite) de se faire un toit au moindre frais. Lacune abyssale que le système BONGO n’a pas permis aux gabonais de rêver..
    Augmentation du chiffre d’affaire dans les ressources halieutiques afin de le faire passer de 50 milliards à 300 milliards de cfa, comme dans les autres états de l’Afrique de l’EST. Ainsi tous les étudiants sortant du système scolaire ou ayant n’importe quel galon universitaire pourront se reconvertir aux métiers maritimes. Notez au passage que ce secteur emploie plus de 100 000 personnes au Sénégal, Mauritanie ou au Maroc!
    Poursuites des objectifs d’Olam afin de devenir le 3 ième producteur d’huile de palm en Afrique.
    Augmentation de la production de caoutchouc au Gabon afin de viser le 1ier rang africain (1 pneu sur 5 au monde, doit être fabriqué par le caoutchouc du Gabon).
    la liste peut être longue.
    Mise en place d’un référendum pour instaurer des dispositions fortes sur la constitution gabonaise! œuvre historique!

    La diaspora au service de la nation

    E.MOUDOUMA

    • Ikobey dit :

      @moudouma
      et puis on rasera gratuit !

      • gabao dit :

        @IKOBEY, tu ne pourras pas raser, les époques ont changé!

        Avant de raser comme tu salives, tu verras un drone qui fera le boulot de 100 soldats que tu vas aligner, il suffit de paramétrer ton ADN sur le drone et il t’anéantira…
        donc cesse de diffuser la haine, vous vous êtes bcp servi du Gabon, accepte que d’autres gabonais gouttent le gâteau Gabon!

        “Tout le monde peut jouer le petit rôle que tu joues”

  37. Le réveil dit :

    NI BONGO NI PING DIXIT PAUL MARI GONDJOU DE L’UN

  38. Le réveil dit :

    Les fameux français là vous laissez déjà transparaître ceux que nous redoutons le plus en tout cas …

  39. Silence dit :

    Je ne suis plus des services secrets de la France. Mais Dieu seul sait ce que je connais de la politique entre le Gabon et la France. La famille Bongo devrait se retirer du pouvoir. Même les secrets que vous savez ne pourraient vous maintenir au pouvoir. Laissez Jean Ping. Il a l’expérience et l’intelligence (surtout) que vous n’avez pas.

  40. Danielle dit :

    Puisse Dieu exaucer ce vieillard de Ping pour qu’il grave son nom sur la liste de Présidents du Gabon ? Moi je pense que Jean Ping est toujours frustré d’avoir perdu la Commission de l’UA au profit de Dlamini Zuma. C’est tout. et Il veut faire payer ça à bongo qu’il dit ne l’avoir pas aidé à rester à la Commission. Ce qui est sûr, Ping au pouvoir, c’est toujours bongo au Pouvoir. Liés en esprit et par le sang. Rien ne changera. C’est nous qui perdons notre temps à croire qu’il peut faire la magie de transformer le Gabon. attendez qu’il arrive au Palais et vous verrez le vrai visage du regret.

    • @Danielle,
      Nous perdons notre temps parce que nos enfants n’ont plus droit à l’instruction, alors les enfants des délinquants comme Hervé Opiangha vont à lécole en Europe, nous perdons notre temps parce que les femmes accouchent à même le sol, nous perdons notre temps parce que nous travaillons sans être payés pendant des trimestres et semestres.
      Alors Danielle, si vous êtes une femme, vous devez avoir honte et regardez passer le TGV dans vos petits souliers.
      Continuez à soutenir l’insoutenable, une chose est sure, la victoire du peuple est proche. Tant pis pour les incrédules.
      LES FATIGUES SEVERES ONT ENCORE DU TRAVAIL A REALISER AU GABON.

  41. PINGUOINS MORT dit :

    Ping n’a pas de couilles, il ne fera rien.

    On a besoin d’un type qui a les couilles pour secouer le cocotier.

    BOA est mort depuis et PING le sait et nous endort au lieu de s’asseoir sur un fauteuil déjà vide.

    s’il continue d’attendre les charlots de la coalition, il n’aura rien.

    Un homme fort compte d’abord sur ses propres moyens.

    • Jean Neymarre !!! dit :

      oui comme le font les vraies momies chérifiennes elles ne comptent que sur les chérifiens pas ni notre argent
      au fait S au 1er mot et disparait au 2eme c’est à l’image des tes C……..? que tu ventes tant ? donc en fait il ne s’agit que d’une seule?

  42. yantché dit :

    Qui sont t-ils au courant de l’état de santé d”ALI BONGO ?

    https://www.youtube.com/watch?v=me4qvOXn7Ds

    Restez-zen.

  43. bassomba dit :

    Ping a parlé, d’accord! Et ensuite?…..vous faites marrer! Vous n’avez pas affaire à Ali, vous avez en face de vous un système dont Ali n’en est qu’une émanation. Dites moi en quoi la parlotte de ping va t elle renverser ce système? Avec des cyber-combattants? Je m’en gausse!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW