Les quarante et un membres du gouvernement formé le 4 mai dernier ont prêté serment ce 7 mai 2018 devant le président Ali Bongo et la Cour constitutionnelle.

Une vue de la cérémonie. © DCP-Gabon

 

Moins d’une semaine après leur nomination, les membres du nouveau gouvernement Emmanuel Issoze Ngondet, lui-même reconduit dans ses fonctions, ont prononcé le serment validant leur entrée en activité.

Devant le chef de l’Etat et la présidente de la Cour constitutionnelle, Emmanuel Issoze Ngondet et son cabinet ont prononcé le serment ci-après : «Je jure de respecter la Constitution et l’Etat de droit, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge dans le strict respect de ses obligations de loyauté et de fidélité à l’égard du Chef de l’Etat, de garder religieusement, même après la cessation de mes fonctions, la confidentialité des dossiers et des informations classés secrets d’Etat et dont j’aurais eu connaissance dans l’exercice de celles-ci». Ils ont été ensuite envoyés à l’exercice de leur fonction par le président de la République.

Cette cérémonie inédite est l’un des derniers épisodes de l’effet domino provoqué par la non-reconduction, par la Cour constitutionnelle, du mandat des députés, faisant cesser par voie de conséquence les activités du gouvernement ; celui-ci n’ayant pu organiser les législatives à deux reprises. La nouvelle équipe gouvernementale ne sera responsable que devant le président de la République.

On note l’entrée, dans ce nouveau gouvernement,  de quelques opposants jusque-là classés irréductibles, à l’instar  Jean de Dieu de Moukagni-Iwangou, le président de l’Union & Solidarité (US)  qui, cette fois, n’a pas décliné l’offre, et de Michel Menga, le secrétaire exécutif du Rassemblement Héritage et Modernité.

Après cette prestation de serment, les membres du gouvernement seront en Conseil des ministres, le 8 mai.

 

 
 

9 Commentaires

  1. serge obiang obame dit :

    Ils ne sont plus oppossants des lors qu’ils ont prete serment devant ali.

  2. BSerge Okogo dit :

    Pouvez vous m’expliquer pourquoi Ali Bongo confie toujours le ministère de l’habitat aux opposants ? Est ce une manière de les punir ?

    • Eric Vianney Kombe Moussa dit :

      Quel est le meilleur ministère pour construire le Gabon donc t- Ils rêvent en tant s’opposant?
      Y a-t-il est ministère dédié pour réussir ou pour l’action?
      Ils veulent du Gabon un endroit meilleur, voici l’habitat! MDR

  3. OSSAMI dit :

    Quelle honte de se savoir qu’on est dans une république où les ministres vont prêter allégeance à un soit disant président de la république qui n’a aucun courage de se proclamer roi. C’est un spectacle indigeste qu’on sert aux Gabonais qui ont encore de la dignité intacte;

  4. BWITISTE dit :

    AKIéééééé du jamais vu , mais du venez voir .

  5. Eric Vianney Kombe Moussa dit :

    Quel est le meilleur ministère pour construire le Gabon donc t- Ils rêvent en tant s’opposant?
    Y a-t-il est ministère dédié pour réussir ou pour l’action?
    Ils veulent du Gabon un endroit meilleur, voici l’habitat! MDR

  6. Kobi dit :

    Le NARCISSISME du médiocre dans toute sa splendeur!! Un énorme portrait de leur demi-dieu et dans leur dos une image qui incarne la passion dévorante de leur dieu paresseux: un stade de foot en photo!
    Aux dernières nouvelles il n’ya toujours pas d accès à l’eau potable pour plus de la moitié des gabonais.
    Vous allez émerger: vive l’eau sale pour tous! Après tout l’eau sale rend bien service parfois… ça éteint le feu

  7. VRAIMENT VRAIMENT…….
    le temps tranchera au moment venu car seul DIEU sait le magma qui coulera sur toutes les trahisons…..mais devant le tribunal de leur conscience, chacun sait le châtiment qui lui sera réservé lorsque l’histoire changera son cour

  8. Barro junior dit :

    Bonne chance au nouveau gouvernement

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW