Des partenariats visant à baliser les échanges entre les hommes d’affaires marocains et gabonais opérant dans le secteur de l’électricité et des énergies renouvelables ont été ratifiés à Libreville.

Les autorités gabonaises et marocaines durant le forum «Action lumière». © Gabonreview
Les autorités gabonaises et marocaines durant le forum «Action lumière». © Gabonreview

 

Après le Burkina Faso, une délégation d’hommes d’affaires marocains a posé ses valises à Libreville le 24 septembre courant pour mieux apprécier les opportunités d’affaires qu’offre le pays dans le secteur de l’électricité et des énergies renouvelables. «Nous sommes là aujourd’hui pour faire venir plus de PME marocaines dans le secteur électrique au Gabon et encourager le concept du partenariat Sud-Sud, basé sur le partage, l’expertise et l’optimisation des chaines de valeurs», a reconnu, d’entrée de jeu, la responsable de Maroc export, Zahra Maafiri.

En haut : la signature du contrat entre la Fenelec et le Getec. En bas : le discours d'ouverture du Premier ministre gabonais (extrême droite). © Gabonreview
En haut : la signature du contrat entre la Fenelec et le Getec. En bas : le discours d’ouverture du Premier ministre gabonais (extrême droite). © Gabonreview

250 opérateurs des 2 pays étaient présents à ce forum sectoriel dénommé «Action lumière», avec pour objectif de diversifier les modèles de partenariat déjà existants entre les 2 pays. Cette rencontre, au format B to B, a débouché sur la signature de 2 accords d’une durée de 3 ans, en présence du Premier ministre, Daniel Ona Ondo, et du ministre délégué auprès du ministre marocain de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, chargé du Commerce Extérieur, Mohamed Abbou.

Le premier accord entre la Chambre de commerce du Gabon et Maroc export, l’autre entre le Groupement des entreprises et des travaux d’eau et électricité du Gabon (Getec) et la Fenelec. Au terme de ces conventions, les différentes parties s’engagent, conformément aux normes juridiques en vigueur dans leurs pays respectifs, à œuvrer pour la promotion des échanges et le développement des relations commerciales entre les entreprises et organisations économiques marocaines et gabonaises. «Le Maroc a pour objectif de bénéficier de réelles opportunités d’affaires dans ces secteurs en Afrique, d’échanger le savoir-faire sur des solutions innovantes pour une bonne gestion des ressources énergétiques efficace et durable et d’initier et développer des partenariats avec des sociétés spécialisées», a déclaré la responsable de Maroc export.

Pour Jean Baptise Bikalou, président de Chambre de commerce du Gabon, ces accords de partenariat visent à fixer le cap d’une coopération agissante et gagnante. «Il est clair que le rôle d’une institution est celui d’être un outil pour promouvoir les investissements des acteurs économiques. Dans notre cadre actuel cela nous invite à créer des voies d’échanges et de promotion des investissements entre les hommes d’affaires des deux pays de part et d’autre», a-t-il dit.

Le Maroc est électrifié à 98,5%. «Ceci grâce à savant dosage d’énergies fossiles et énergies renouvelables», vante Maroc export. À travers cette action, le Maroc ambitionne de devenir la tête de proue de la coopération Sud-Sud.

 

 
 

4 Commentaires

  1. TCJ dit :

    Coopération à renforcer surtout dans les énergies renouvelables (énergie solaire). Le Gabon est, en effet, ensoleillé tout au long de l’année.
    Par ailleurs, Notre pays devrait revoir à la baisse les barrières tarifaires à l’entrée pour que les technologies y relatives soient vulgarisées et à la portée de tous.
    L’atteinte de l’Émergence en 2025 est aussi à ce prix.

  2. TCJ dit :

    Coopération essentiel surtout en ce qui concerne les énergies renouvelables (énergie solaire).
    Par ailleurs, l’État Gabonais devrait revoir à la baisse les barrières tarifaires à l’entrée en vue de vulgariser et rendre par conséquent cette technologie aux populations Gabonaises.
    C’est aussi par ce canal que l’Émergence en 2025 peut être atteinte.

  3. Je me suis procuré ce livre que je vous conseille: – Le Roi prédateur – main basse sur le Maroc. Catherine Graciet, Éric Laurent, édition points. On y parle d’Ali Bingo et de la mafia qu’il monte avec sa majesté concernant les ressources du Gabon. Ce roi Mohamed VI est un gros fossoyeur doublé d’un gros fainéant, pote de l’autre gros et égoïste fainéant de « président » Ali 9. Le rêve du second était de devenir Roi également voilà pourquoi il se comporte en monarque auto proclamé. Tous deux se servent du peuple et des entreprise pour s’en mettre plein les poches. Plus que pathétique.

  4. Voltaire dit :

    Lisez LE ROI PRÉDATEUR , ALI et son pote pillent le Gabon …..
    Escrocs …..,.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW