L’Agence gabonaise de presse (AGP) va relancer Gabon Matin, dont la prochaine parution est prévue le 28 décembre. Trois ans après sa disparition des kiosques, l’ancien quotidien d’information gouvernementale devient un hebdomadaire d’informations générales.

Vu des responsables de l’AGP et Gabon Matin avec Fidèle Bitéghé (micros), le 24 décembre 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Quelques chefs de page de Gabon Matin. © Gabonreview

Absent des kiosques depuis trois ans, Gabon Matin va faire son retour. A partir du 28 décembre, le journal produit par l’Agence gabonaise de presse (AGP) va de nouveau paraître en changeant cependant de périodicité, passant de quotidien à hebdomadaire.

«Nous annonçons la reprise de la publication de Gabon Matin papier, sous sa périodicité hebdomadaire, le projet du quotidien étant mis entre parenthèses, jusqu’au moment où nous estimerons avoir une meilleure santé financière», a déclaré l’administrateur provisoire de l’AGP, le 24 décembre à Libreville.

Selon Fidèle Bitéghé, Gabon Matin est désormais orienté vers l’analyse, au détriment du simple compte rendu. «Toutes les dispositions sont prises pour sa parution», a-t-il assuré. En plus du changement au niveau du contenu et de la périodicité, le journal a également revu son format, qui passe de 24 à 12 pages. Idem pour le prix, fixé désormais à 500 au lieu de 300 francs CFA.

Gabon Matin va désormais disposer de huit rubriques : politique, économie, société et culture, sport, grand angle (publi-reportages), faits-divers, étranger et dernière («la Der»), dédiée aux instantanées ou informations de dernières minutes. Le tout sera alimenté par des journalistes de l’AGP pour éviter de recruter une main-d’œuvre supplémentaire. «Cela n’entamera en rien le fonctionnement de site en ligne de l’AGP», a rassuré Fidèle Bitéghé.

S’agissant de la ligne éditoriale du journal, l’administrateur provisoire de l’AGP a promis centrer les écrits sur une information objective, plus ouverte et orientée vers la compréhension des politiques publiques. «Ce positionnement, nous le croyons, cadre avec la démarche de performance voulue par l’Etat et rendue officielle depuis 2015, démarche qui est liée à la production de résultats mesurables et quantifiables, quel que soit le secteur», a souligné Fidèle Bitéghé.

Ce dernier a appelé l’ensemble de l’équipe à s’investir pour que Gabon Matin soit un aiguillon de la société. «Nous souhaiterions vivement nous investir pour faire avancer le débat national, tout en rappelant aux acteurs publics les engagements internationaux du Gabon», a conclu Fidèle Bitéghé.

Crée en 1970 sous la forme d’un bulletin d’information, Gabon Matin a connu des fortunes diverses au fil des années. Le journal est revenu sur le marché de la presse en 2005, sous un format tabloïd bimensuel. Devenu quotidien d’information gouvernementale à l’aube de la présidentielle de 2009, le journal a tenu le coup jusqu’en 2015, avant de disparaitre pour défaut de budget de production.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW