Engagé dans une vaste réforme foncière visant la mise en place d’un nouveau cadre légal et réglementaire, l’Agence nationale de l’urbanisme instigue aux populations de s’abstenir de vendre et d’acheter des terrains sans titres fonciers.

L’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre a rappelé au public que «le gouvernement a initié une réforme foncière devant aboutir à la mise en place d’un nouveau cadre légal et réglementaire, et à l’ouverture d’un guichet unique, afin de simplifier les procédures d’attribution des titres fonciers», indique un communiqué publié le 17 janvier dans le quotidien ²L’union².

«Aussi les populations sont vivement invitées à s’abstenir de vendre et d’acheter des terrains sans titres fonciers. De telles transactions ne confèrent à l’acheteur aucun droit de propriété sur le terrain, et ne sont pas opposables à l’administration», conclut le texte. Une mise en garde importante, mais qui n’a pas suffisamment été médiatisée par le gouvernement pour espérer avoir l’effet escompté. D’autant plus que la vente et l’achat de terrains sans titre foncier sont monnaie courante dans le pays face à la difficulté à obtenir un titre auprès de l’administration. Ce qui est d’ailleurs à l’origine de la réforme en cours.

L’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre a été créée à l’issue du conseil des ministres du 6 octobre 2011. Cette structure chargée de la réorganisation du ministère gabonais en charge de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Cadastre,  dorénavant chargé de l’orientation du contrôle et de l’évaluation des politiques et publiques, avait indiqué le gouvernement.

 
 

6 Comments

  1. Bikondom dit :

    Quand est ce qu’aboutirnt lesdits travaux de la reforme?

    Quand est ce les Gabonais seront etre en mesure d’acheter/vendre les terrains avec titres fonciers en rapidement et toute securite?

    Ce serait interessant qu’on nous donne une date… sinon on navigue dans le flou… comment on sait combien de temps on doit attendre et s’abstenir de toutes transaction?

  2. la joie dit :

    les choses tardent un peux trop au pays. on annonce une chose et il faut attendre quinze ans avant de l’appliquer. c’est moche. il faut être réactif. aussitôt dit aussitôt fait. c’est comme cela que les choses avancent. le temps ne nous appartient pas. demain ne nous appartient pas. préparons l’avenir de nos enfants maintenant. arrêtons de tirer les choses trop en longueur ce n’est pas intéressant. Que Dieu bénisse le Gabon

  3. FINE BOUCHE dit :

    CHERS LECTEURS

    Je suis à la recherche de l’article paru dans l’Union il y a quelques temps sur la procédure d’acquistion de terrain au Gabon
    Je vous remercie de m’orienter si vous avez une piste

  4. THEDE dit :

    Je suis d’accord avec Lajoie. Nous voulons un leadership pragmatique. C’est bien de dire: “ne vendez plus, n’achetez plus de terrain sans titre foncier”. Quelle solution immédiate avez-vous pour permettre au gabonais “lamda” d’acquérir un terrain au moment où il se fait malmener par son bâilleur avide et malhonnête(coût excessif du loyer, mépris…).
    Moi, je veux acheter un terrain maintenant et j’ai les moyens pour le faire. J’aimerais avoir l’assurance qu’en allant à l’agence, j’aurais en un laps de temps la solution à mon problème.
    Réfléchissez-y!

  5. aveirotessy dit :

    Je n’arrive pas a comprendre que le ministere de l’urbanisation prend une telle decision sans pourtant donner son ouverture ou une date precise

  6. boussougou dit :

    Ne plus acheter et vendre les terrains sans titre foncier c’est bien. mais, quelle est la procédure à suivre pour avoir un terrain? Le mètre carré vaut combien? tout ça, le gabonais ne sait pas. Quoi même ça aussi c’est un secret? Enfin, je le dis parce que le Gabon est le pays du secret par excellence.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW