Alors que sa participation semblait incertaine dans le cadre du match Gabon-Soudan du Sud, Pierre-Emerick Aubameyang sera bien de la partie le 12 octobre à Libreville.

Pierre Emerick Aubameyang, le capitaine des Panthères sera de la partie lors du match Gabon-Soudan du Sud, le 12 octobre 2018 à Libreville. © sport24.lefigaro.fr

 

Les Panthères du Gabon pourront compter sur leur capitaine dans le cadre de la rencontre face au Soudan du Sud, le 12 septembre à Libreville. Pierre-Emerick Aubameyang est arrivé à Libreville dans la soirée du 8 octobre pour disputer ce match déjà décisif, comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019.

La présence en sélection ou non de l’attaquant d’Arsenal (D1 anglaise) a provoqué des vagues ces derniers jours, notamment sur les réseaux sociaux. En septembre, Pierre-Emerick Aubameyang a été très critique envers la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), dont il avait déploré l’«amateurisme». La fédération avait prématurément annoncé la nomination de son père au poste de sélectionneur.

La participation du joueur à la rencontre face au Soudan laisse penser que le «clash» avec la Fegafoot est clos. Désormais, place au jeu. Pierre-Emerick Aubameyang se sait très attendu dans le cadre de cette rencontre, où il doit guider l’attaque gabonaise assez atone sur ces dernières sorties. Auteur de quatre buts en club, il est présenté comme l’une des pièces maîtresse de l’«opération Soudan du Sud», où seule la victoire est de mise.

 
 

5 Commentaires

  1. Hribar dit :

    Normal!!! ABO l,attend sur son circuit privé de l’ADL

    • FOUTAISE dit :

      Arrêtez vos conneries à toujours voir le mal partout, lancer un coup de gueule ou marquer son mécontentement à une décision ou une situation fait partie de la sagesse et de la maturité.
      Ce jeune homme n’a jamais dit quitter la sélection.
      Qu’on le laisse tranquille. ce n’est pas un béni oui oui, ce n’est pas le Gabon qui l’a formé et nous devons être respectueux de tous ces athlètes qui défendent nos couleurs sans que le Gabon ne sache les défendre.
      Il est là avec tous ses camarades, alors place à la fête et non à des supputations idiotes de circuit privé avec le biafrais.

  2. fiji dit :

    pas pour nous decevoir

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW