Panne serveur à gabonreview.comSuite à un problème technique sur notre serveur, gabonreview.com est resté indisponible tout le week-end, du 11 novembre à minuit jusqu’au au 12 novembre à 8 heures.

Suite au succès de gabonreview qui enregistre près de 10 000 visiteurs par jour de semaine depuis quelques temps déjà, nous avons dû transférer notre site d’un serveur mutualisé (partagé) à un serveur dédié il y a 6 jours. Sans doute cela a fragilisé notre sécurité, à moins qu’il ne s’agisse d’une panne au niveau de notre hébergeur. Impossible pour le moment de le dire.Quoi qu’il en soit, le fait que cette panne de serveur se soit produite le vendredi soir ne nous a pas permis de remettre le site en service avant le lundi matin, ne pouvant joindre les techniciens concernés que les jours de semaine.

Nous tenons à nous excuser pour cette interruption de service et faisons notre possible, en ce moment même, pour que cela ne se reproduise pas. Nous remercions aussi les nombreux lecteurs qui se sont inquiétés de notre sort, nous envoyant de nombreux emails ou nous interrogeant sur Facebook et Twitter, certains imaginant une mesure de rétorsion politique, ce qui n’était absolument pas le cas. Pour le moment, l’hypothèse de la panne est privilégiée, même si la possibilité d’une attaque reste envisageable. Toutefois, rien ne dit que cette éventuelle malveillance nous visait particulièrement. Une enquête est en cours qui prendra plusieurs jours.

Nous espérons ne plus avoir à communiquer sur ce problème, ce qui indiquerait qu’il ne s’agissait que d’une défaillance technique banale. dans le cas contraire, nous vous tiendrons bien évidemment au courant dès que nous en sauront un peu plus.

PS : Visiblement, le problème mettra quelques jours pour être réglé. Nous faisons notre possible pour que ce désagrément dure le moins longtemps possible et vous remercions de votre patience.

 
 

19 Commentaires

  1. ni lire ni écrire dit :

    Excellent le dessin 🙂 Je me suis reconnu

  2. Keith dit :

    Ce sont des choses qui arrivent… et donc compréhensibles. Ce message d’excuse ne vient donc que renforcer cet opinion. (La SEEG devrait s’inspirer de ce type d’approche)

  3. lisiane dit :

    Merci de penser à nous en nous donnant une explication. Moi aussi j’ai fait “YAAAA” tout le week-end ! 🙂

  4. La Fille de la Veuve dit :

    Bon retour parmi nous.

  5. jojo241 dit :

    Moi même j’ai pensé à une mesure de rétorsion politique! Mais je n’ai pas pensé à aller sur facebook pour avoir les news!
    Bon retour à mon site favoris d’informations.
    Mais, on dirait même que le problème continu. ça fait déjà 6 fois que j’essaie de laisser un commentaire

    • Luc Lemaire dit :

      Effectivement nous risquons d’avoir encore quelques coupures dans les 48 heures qui viennent, le temps de découvrir la véritable cause de cette panne. Mais, nous l’espérons, le serveur est sous surveillance au niveau du provider et censé être réinitialiseé en cas de coupure. Désolé pour le désagrément, mais ça ne dépend pas vraiment de nous et nous subissons, tout comme vous. Merci pour votre fidélité.

      • visa dit :

        en effet c’est embêtant! mais il semble que votre problème vienne uniquement du serveur de la base de donnée et non du serveur web.

        J’ai encore eu une interruption de quelques minutes il y’a environ 30min.
        La plupart des hébergeurs web limitent le nombre de hit à une base de données à un certain quota de requettes /heure. Une fois le quota atteint (pour les sites les plus visités) il faut attendre l’heure suivante. Si vous êtes admin de votre propre base, vous pouvez modifier cela. Sinon il faut prier le Seigneur.

        Sinon vos programmeurs peuvent éviter cela en montant un système de cache(squid, varnish, …) en front end et stocker tous les résultats des premières requêtes de base de donnée en memoire.

        Ou encore au vu de la fréquentation galopante (10.000 connexions/jour), j’en bave d’envie ;),…Gabon Review joue désormais dans une autre catégorie;
        vous mettez en place un reverse proxy, Nginx en avant comme serveur web qui est très efficacice pour encaisser le choc sur le port 80, et apache en arrière sur un autre port qui servira toutes les requettes à la base de données si vous l’utilisez actuellement.

        Sinon après, c’est nous qui sommes pénalisé.

        • Luc Lemaire dit :

          Je vais essayer de comprendre tout ça… 🙂
          Mais j’ai accès aux stats en direct et ce n’est pas dans les périodes de charge que la bdd devient inaccessible. De plus, le problème a démarré avec le passage en serveur dédié et il y a certainement un rapport. Mais j’ai un technicien dessus car ça me dépasse un peu à ce niveau là. J’espère qu’il va rapidement régler le problème avec l’hébergeur.
          Merci pour ces remarques tout de même. Je vais réellement tenter de comprendre tout ça !

  6. CLG dit :

    Ça ira! Il ne faut rejeter aucune hypothèse avant d’avoir fait le tour du problème… Bonne continuité!

  7. Encore eux dit :

    Si heureux du retour de GabonReview parmi nous! un week end très long pour moi étant donné que vous êtes l’une de mes sources d’information privilégiée! Gabonews et Gaboneco, jamais!! tous des vendus!

    Enfin, j’espère qu’il s’agissait seulement du panne technique qui serait réglé dans les plus brefs délais afin de nous informé comme vous le faites si bien.

  8. Ondo Griffin dit :

    Moi j’ai par contre crié: oooooh! C’est hyper cool que vous soyez revenus..Si jamais vous avez besoin d’aide, on est tous là..!

  9. scha dit :

    bon retour parmi nous Gabonreview! j’apprécie grandement la qualité de votre travail! félicitations!!!

  10. EKourou dit :

    Effectivement impossible de lire ma principal source d info, j ai été informé d une panne grâce à un tweet. erci d être là,car vivant au Gabon je m informe sue la situation du pays grâce à vous, ne fessant pas confiance aux média d état 😉

  11. moi makaya dit :

    inutile de vous rappeller le rôle que les sites d’information gabonais joue déjà dans le paysage de l’audio visuel. l’accès facile à internet augmente automatiquement le nombre d’internautes gabonais et donc le nombre de ferus de l’information. un citoyen bien équipé dispose déjà d’un abonnement sat et d’une connexion illimité internet et reste ainsi connecté au monde 24/24. gabonreview, en effet vous constatez par vous même le nombre de visite journalier que vous recevez et donc combien de foi votre serveur est solicité, ça vous amène donc à voir les choses en plus grand et songez même à revoir l’habillage complet de votre site à la manière de france24.com ou liberation.fr. il vous manque encore les dépêches de dernière minute, à l’instar de l’information principale. moi pour ma part ça fait pas longtemps que j’ai déouvert votre site au point de me contenter de lire uniquement la première page du quotidien UNION sur union.sonapresse.com parce que je sais que je serai bien informé sur gabonreview et donc je fais des économies sur l’achat d’un journal. quoi qu’il en soit, c’est vos visiteurs qui font votre force et donc il va falloir compter dorénavent avec nous merçi et que ce problème se règle au plus vite un scoop est sensé tomber à tout moment vu la situation actuelle de notre pays inutile de vous faire un dessein et ce serait domage que vous ne le ou les publiez pas en premier à cause d’un problème technique. ahhh!!! merçi

    • Luc Lemaire dit :

      Merci pour votre fidélité. En fait les choses avances et nous savons déjà que nous ne sommes pas sous-dimensionnés. Il s’agit visiblement d’un fichier corrompu (intentionnellement ou pas, ça c’est encore un mystère) qui sature le serveur. Nous avons réglé pas mal de choses depuis hier et tout devrait être en ordre d’ici ce soir. Sans mauvaise surprise espérons-nous. En attendant seuls quelques ralentissements devraient encore, peut-être, gêner la lecture du site, mais rien de rédhibitoire.

  12. lisiane dit :

    Je ne sais pas si c’est lié à vos problèmes et à leur résolution, mais j’ai l’impression que votre site est devenu beaucoup plus rapide ! Comme quoi, à chaque chose, malheur est bon.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW