L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) a inauguré, le 9 juin dernier, un espace destiné au stationnement de ses aéronefs.

Vue du hangar, lors de son inauguration, le 9 juin 2016. © Gabonreview

Vue du hangar, lors de son inauguration, le 9 juin 2016. © Gabonreview

 

S’il a tenu à rappeler que «les parcs nationaux représentent 11% de notre territoire national (et) abritent des ressources naturelles d’une importance avérée», le secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) n’a pas manqué d’indiquer que ces aires protégées requièrent une certaine attention. Parce qu’ils sont soumis au braconnage ou à la pêche illicite, la surveillance aérienne nécessite que les aéronefs utilisés à cet effet soient mieux soignés, mieux protégés des intempéries. Lee White a donc dit sa satisfaction de savoir que l’ANPN possède désormais un hangar pouvant abriter ses aéronefs.

Les officiels, dont Gabriel Tchango (ext. gauche) et Lee White (ext. droite) et des aéronefs utilisés par l’ANPN. © Gabonreview

Les officiels, dont Gabriel Tchango (ext. gauche) et Lee White (ext. droite) et des aéronefs utilisés par l’ANPN. © Gabonreview

Situé à la base aérienne de Libreville, le nouveau hangar a une superficie de 528 m2 pour une hauteur de 9,5 m. Si le directeur général de la société adjudicataire du marché de construction a assuré que l’ouvrage a été «réalisé dans les règles de l’art, en respectant les contraintes liées à la particularité de sa mission», il a ajouté qu’il comprend également quatre bureaux, un magasin, une mezzanine, et peut accueillir quatre aéronefs.

Pour Lee White, le hangar de l’ANPN vise plus d’un objectif. «Son objectif premier, bien sûr, est d’abriter les aéronefs de l’ANPN. Mais l’autre objectif est d’établir une base d’opérations, qui va coordonner toutes les opérations de notre flotte d’avions. Mais également, ce hangar est symbolique du fait de notre collaboration avec le ministère de la Défense nationale qui nous appuie partout sur le territoire national, particulièrement à Minkébé, où nous sommes presqu’en guerre avec les braconniers», a laissé entendre le secrétaire exécutif de l’ANPN.

Au terme de la cérémonie d’inauguration à laquelle prenaient part le ministre de la Pêche et de l’Elevage, le secrétaire général du ministère de la Défense nationale et le chef d’état-major de l’armée de l’air, Lee White a émis le souhait de voir se renforcer la collaboration entre l’ANPN et le ministère de Pêche et de l’Elevage. «Cette collaboration nous permettra de mieux protéger nos ressources halieutiques contre les chalutiers qui n’hésitent pas souvent à tenter de couler les bateaux de l’Agence et de la marine nationale», a-t-il expliqué.

 

 
 

4 Commentaires

  1. Et les visites seront encore plus belles. Un dont n’est jamais mal acquis. Merci

  2. mone fame dit :

    Très bien, le white se fait son beurre et se construit son paradis à Gabao au pays des opportunistes véreux et mafieux.

    Rien, absolument rien ne justifie la mobilisation d’autant de moyens pour satisfaire les fantasmes de ce va-nus-pieds passionné et très attaché à l’Afrique “à papa” alors que nous sommes à l’ère où des compétences nationales sont disponibles et peuvent mieux faire pour la mise en oeuvre de préconisations moins dispendieuses de moyens mais tout autant efficaces car soucieuses et respectueuses de l’environnement pour le maintien de l’équilibre homme-nature bel et bien bien intégré dans les veines des populations.

    Il ne s’agit pas d’autre chose qu’un filon pour le clan mafieux du bord de mer de se faire des “tunes” sans effort sur le dos de mécènes en vendant un “Gabao-vert” alors que nos voiries sont toujours inondées de sacheries (yop, eau, yaourterie et autres boissons sucrées…) au contenu nocif pour la santé.

    Des mesures pratiques peuvent être déployées et à la lumière des moyens investis, il serait de bon aloi que le white décline le volet “appropriation par des nationaux de son programme” en faveur de la préservation de l’environnement.

    Comment au 21 ème siècle doit-on laisser faire ça…Le Gabon mérite-t-il autant de mépris, d’humiliation….?

    Franck tu es où ?

    Patriotiquement

  3. stephanoeutus dit :

    Bravos bravos a vous S.E ceci montre votre engagement dans la protection des parcs de ce pays et de la manière dont vous allez je l’espère utilisé pour de bonne raison a savoir la surveillance et le controle des flux migratoire des animaux,mais je suis assz surpris de voir comment une entité comme l’ANPN s’acquiert une telle flotte alors que le Ministère en charge des Eaux et Forêts ne possède même pas un drone(encore que cela ne leur dit rien)bref j’espère juste que ce matériel servira pour une bonne cause et non pour des caprices de princes et “enfants de…” Je tiens aussi a salué la nomination au poste de S.E.A le Docteur Okouyi,homme travailleur et rigoureux j’ai espoir qu’il fera du bon et redressera a son niveau cet agence.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW