D’abord annoncé pour le second semestre de l’année 2018, le projet d’Okondja, en matière d’exploitation de manganèse démarrera finalement en janvier 2019. L’annonce a été faite par le ministre des Mines, Christian Magnagna.

Selon Christian Magnagna, le gisement de manganèse d’Okondja sera exploité en janvier 2019. © D.R.

 

Okondja, dans la province du Haut-Ogooué, exploitera dans quelques semaines son gisement de manganèse. C’est ce qui ressort de l’entretien entre le ministre des Mines, Christian Magnagna, et le quotidien L’Union. «Le projet d’Okondja démarre en janvier», a-t-il affirmé. A en croire ses propos, toutes les installations sont déjà mises en place pour une entrée en production effective.

Une étude d’impact environnemental avait pour ainsi dire été menée par le cabinet Enviropass afin de cerner et d’évaluer les risques environnementaux et autres conséquences découlant d’un tel projet. Celle-ci a révélé que l’exploitation de la mine stimulera le commerce autant qu’elle occasionnera un boom du secteur immobilier dans la localité avec, à la clé, la création de 350 emplois directs et jusqu’à 400 emplois indirects. La mine d’Okondja, souligne-t-on, «intègre la concession minière dénommée “Manganèse de Franceville d’une durée de 25 ans renouvelable et s’étend sur une superficie de 835 km2. Elle comprend quatorze (14) plateaux dont Biniomi et Bordeaux, les plus connus avec des réserves “Jorc” estimées à 33 millions de tonnes de minerai».

Selon Nouvelle Gabon Mining (NGM), l’entreprise chargée de l’exploitation, le site d’Okondja pourrait produire au moins 250.000 tonnes pendant les deux premières années avant d’être portée à 1 million de tonnes à la troisième année de son développement. Avec l’entrée en production de ce gisement, le Gabon ambitionne de devenir le premier producteur mondial de manganèse en 2019.

Mais, après la validation de l’étude d’impact environnemental, NGM attendait l’avis technique de l’administration en charge de l’environnement et surtout, le quitus pour démarrer ses activités au second semestre de l’année 2018. A la fin de second semestre 2018, elle ne l’a pas eu. «Nous sommes en train de rédiger la convention d’exploitation qui va être délivrée assez rapidement à l’opérateur», a déclaré Christian Magnagna. «Puisque c’est un décret, nous attendons le retour du chef de l’Etat pour qu’il le signe. Et dès que c’est fait, la production va démarrer» a-t-il poursuivi.

Frappé par un AVC (accident vasculaire cérébral), le chef de l’Etat gabonais est depuis un peu plus de deux mois absent de son pays. En convalescence depuis près d’un mois à Rabat au Maroc, rien n’est dit sur son retour au Gabon mais selon Christian Magnagna, «la première semaine de janvier on devrait commencer à enregistrer la production de manganèse d’Okondja».

Auteur : Alix-Ida Mussavu

 
 

7 Commentaires

  1. delta synergie dit :

    ATSIAMA?

    DELTA SYNERGIE a quel pourcentage dans NGM ?

    Pour quoi exploiter les minerais que dans une seule province du gabon?

    Il y a des minerais dans la NYANGA par exemple, mais on privilégie ceux du Haut ogouééé pour quoi ? y a t-il eu débat à l’assemblée nationale avant la mise en exploitation du quatrième site de minerais dans le Haut ogouééé ?

    MOUNANA
    MOANDA
    FCV
    OKONDJA

    Pour quoi pas les bourgades comme MEKAMBO/BELINGA ou MINTSIC OU DOUSSIEGOUSSOU ?

    A quand le vrai débat dans les hémicycles ?

    qui sont les actionnaires privés de NGM ?

    ANYAMBIEEEEEEE….

    • Akala dit :

      C’est une bonne question. Une des réponses c’est la disponibilité des infrastructures. Il y a tout dans le G2. Energie et voies de communication. Tout ce que le 1er mandat de Ali voulait régler mais les démons de l’argent et les étrangers ont fait foirer.

  2. Diop Mamadou dit :

    En réponse à Delta Synergie, le Gabon est géré par une bande de VOYOUS depuis plus de 50 ans. Je connais bien ce pays pour y avoir vécu une trentaine d’années Je résidait à Libreville. Je suis sénégalais.

    Les gabonais n’ont pas assez de COUILLES pour libérer leur pays. Et c’est bien dommage. Vous ne profiterez JAMAIS de vos richesses, parce que vous êtes un peuple INDOLENT.

    Venez faire un tour au Sénégal, et vous allez découvrir que le Sénégal est mieux construit que le Gabon. Pourtant nous n’avons pas vos richesses naturelles. Il vous faut libérer votre pays au plus vite d’une bande de VOYOUS composée des français, des marocains (le petit roi de cet état), et aussi de quelques autres étrangers, sans compter cette famille voleuse des Bongo et toute leur bande. Il faut vous battre pour cela. Mais non pas en ordre dispersé. Soyez unis. C’est l’union qui fait la FORCE. Mais on constate que votre pseudo opposition est trop divisée. Et vous n’y arriverez jamais en ordre dispersé. C’est le message que je tenais à faire passer en tant que gabonais d’adoption.

    • norvichock dit :

      Quand le mouton bêle, il faut lui administrer un calmant, à faible dose comme le norvichock.
      dommage il est seul devant son badaboom d’ordinateur en train de fumer comme un bangala de chez eux. son matelas doré devrait recevoir quelques effluves de colabo-kobolo.
      Martin Luther King ne s’est pas caché avec de faux pseudo Diop OuMAROU. Amen. paix du christ

    • Akala dit :

      Sénégal mieux construit que le Gabon ? Vous êtes un blagueur. Y a quoi au Sénégal comme infrastructures ?
      Wade vous a sauvé au dernier moment. Le Gabon est devenu un vieux pays qui traverse une crise multiforme mais son équilibre géographique en biens publics est largement au dessus.
      On juge un pays par des indicateurs pas avc les yeux.
      Allez y vous adopter chez vous. Si vous n’y arrivez mm pas à y vivre vous même c’est qu’il probleme. Lequel ?

  3. François Tellier dit :

    En quasiment 60 ans d’indépendance, le Gabon n’a toujours pas de sociétés ou entreprises nationales pour gérer ses propres richesses naturelles. Qu’elle honte ! A croire que les gabonais ne valent rien. La France va ruiner complètement vos richesses naturelles. En termes de pourcentage, elle sera toujours gagnante.Vous n’avez pas d’ingénieurs ou autres intellectuels pour gérer vous même votre pays ? C’est bien triste !

  4. Akala dit :

    Sénégal mieux construit que le Gabon ? Vous êtes un blagueur. Y a quoi au Sénégal comme infrastructures ?
    Wade vous a sauvé au dernier moment. Le Gabon est devenu un vieux pays qui traverse une crise multiforme mais son équilibre géographique en biens publics est largement au dessus.
    On juge un pays par des indicateurs pas avc les yeux.
    Allez y vous adopter chez vous. Si vous n’y arrivez mm pas à y vivre vous même c’est qu’il probleme. Lequel ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW